Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Réflexions sur la formation des formateurs en IUFM : rapport de mission à Monsieur le Ministre de l'éducation nationale

De
48 pages
Devant l'ampleur du problème du recrutement des personnels des IUFM, une réflexion d'ensemble est proposée, afin de provoquer un débat. Le rapport présente, dans un premier temps, les différents aspects de la formation des formateurs. L'enjeu réside ici dans une vraie professionnalisation de ces activités. Dans un deuxième temps, quelques mesures à court terme sont envisagées dans le but d'enrichir les cursus d'enseignement. Ainsi, l'exploitation des ressources technologiques, la valorisation des expériences et des innovations, ainsi que l'acquisition d'une formation à caractère international sont autant d'améliorations possibles.
Voir plus Voir moins
Ministère de l'éducation nationale
DIRECTION DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
RAPPORT
REFLEXIONS SUR
LA FORMATION DES FORMATEURS
EN IUFM
---------
RAPPORT DE MISSION
A MONSIEUR LE MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE
Pierre CASPAR, Professeur au CNAM
(Chaire de formation des adultes)
MARS 2002
AVANT PROPOS
2
Parmi les multiples déterminants de la réussite du processus de rénovation de la formation des enseignants engagé depuis quelques années, ce que l’on résume sous l’expression de « formation des formateurs » occupe une place à la fois stratégique et sensible. Stratégique, car la qualité de la formation des enseignant(e)s dépend, pour grande partie, des compétences, de l’expérience, du professionnalisme et des capacités d’évolution de celles et ceux qui ont choisi de
concevoir, de conduire et de faire progresser cette formation. Sensible, car une vision de la formation des formateurs ne prend son plein sens que dans une conception globale du dispositif éducatif d’ensemble qui fait appel à eux. Elle constitue donc, à bien des égards, un révélateur, ou
un « analyseur » du fonctionnement de ce dispositif, à considérer désormais dans la perspective européenne d’éducation et de formation tout au long de la vie.
Par lettre du 16 janvier 20021Ministre de l’éducation nationale m’a confié la, Monsieur le mission « d’initier une réflexion concernant les problèmes de la formation des formateurs à l’IUFM » … et de faire « des propositions concernant les principes à observer et les objectifs à poursuivre dans le domaine de la formation de formateurs » complétées « par des suggestions   concernant les mesures immédiates à prendre».
Le laps de temps disponible étant réduit, l’essentiel de la mission s’est déroulé selon les
quatre phases suivantes : d’abord quelques entretiens de mise en place, complétés par la lecture de textes structurants de cette question et d’études et recherches permettant de l’éclairer sous différents jours ; ensuite une campagne d’entretiens, sur six semaines, menée auprès d’une
échantillon significatif mais non représentatif d’acteurs clés en matière de formation de formateurs denseignants2..Introduit par un document provisoire, un séminaire3 de travail a, en troisième lieu, permis de tester les hypothèses et propositions issues des deux premières étapes et à valider collectivement les principaux éléments figurant dans ce rapport de mission, dont la rédaction a constitué la dernière étape du travail.
Le champ de contraintes dans lequel cette mission s’est située n’a notamment pas permis, à ce stade, la constitution dun rgoupe-projet, ni des rencontres in situ avec les personnels des différents IUFM, et des académies dans lesquelles ils s’insèrent, avec des enseignants en formation ou en exercice, ou avec les représentants des organisations syndicales. L’examen de
partenariats de recherche ou de cursus conduisant à des diplômes d’enseignement supérieur                                                                 1le texte de cette lettre de mission figure en annexe 1 2liste de ces personnes figure en annexe 2la
3
spécifiques n’a été qu’esquissé. C’est ainsi. Et c’est pourquoi cette mission n’apporte pas de conclusions sur son objet mais plutôt un rassemblement d’idées et des ouvertures pour l’avenir.
De multiples initiatives ont déjà été lancées depuis le rapport du Recteur Bancel et la mise en place des IUFM. De nombreuses études ont été conduites…Le simple fait de dresser un état des lieux de cet ensemble, complété à la fois par une analyse des résultats obtenus et des suites
données et par une expertise de pertinence et d’efficacité des mesures et dispositifs ainsi recensés, constituerait déjà une approche fructueuse et positive du problème de la formation des formateurs en IUFM.
Beaucoup plus modestement, ce rapport se penche danssa première partiesur l’ampleur de ce problème en le mettant en relation avec ce qui vient en amont, notamment le recrutement des personnels, et en aval, en termes de gestion de carrière et de développement des ressources
humaines. Laseconde partieanalyse d’abord la problématique de la formation des formateurs, à partir du constat de la grande diversité des personnels concernés, de leurs histoires, statuts et cultures qui rendent hasardeuse toute tentation d’une approche monolithique. Elle formule ensuite
quelques hypothèses de travail pour progresser, dans un esprit de meilleur professionnalisation des formateurs cohérent avec ce qui préside aujourd’hui à la formation et à la professionnalisation des enseignants, sans négliger l’impact des technologies sur cette question et sa dimension européenne et internationale.
Des principes à observer et des objectifs à poursuivre, à moyen et long terme, sont proposés au cours des chapitres successifs de cette seconde partie. Dans une visée à plus court
terme, latroisième partie rassemble, au sein de différentes rubriques, des suggestions concernant des mesures immédiates envisageables. Enfin, eu lieu de conclusion, desrturouvese sont faites quant aux exploitations possibles de ce travail et au nécessaire dispositif de pilotage de la formation des formateurs en IUFM.
                                                                                                                                                                                                                       3séminaire sont rappelés en annexe 3les invités à ce
AVANT PROPOS
SOMMAIRE
page 2
4
PREMIERE PARTIE : L’AMPLEUR DU PROBLEME : DU RECRUTEMENT DES PERSONNELS A LA GESTION DES CARRIERES ET DES POTENTIELS page 5
1. Le cadre de ce travail 2. Les personnels concernés et leur diversité 3. L’amont et l’aval de la formation des formateurs
page 5 page 6 page 8
DEUXIEME PARTIE : LA FORMATION DES FORMATEURS : PROBLEMATIQUE ET SUGGESTIONS page 13
1. Enseigner, former, se former 2. Former des formateurs 3. Professionnaliser
4. Intégrer les technologies et leurs effets 5. Prendre en compte la dimension européenne et internationale de la formation des formateurs 6. Trouver la posture juste 7. Mettre en œuvre ces orientations?
TROISIEME PARTIE : QUELQUES MESURES A COURT TERME
1. La professionnalisation du groupe des formateurs 2. La formation des formateurs 3. La capitalisation et la valorisation des expériences et des innovations 4. L’appropriation et l’exploitation des ressources technologiques 5. Les dispositifs de pilotage et d’évaluation
OUVERTURE
ANNEXES
page 13 page 14 page 15 page 21
page 26 page 31 page 32
page 36
page 37 page 39 page 40 page 40 page 41
page 42
page 45
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin