La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

La bifurcation dans les parcours HEC

De
95 pages
HEC est une grande école de commerce qui a pour vocation de former les élites du monde des affaires. Les débouchés et les carrières mis en avant par l'école ne semblent pas refléter la diversité des parcours HEC. Nous nous proposons d'étudier les bifurcations professionnelles d'anciens élèves rencontrés en entretien.
L'auteur est diplômée d'HEC, promotion 2010, après avoir suivi la Majeure Alternative Management.
Voir plus Voir moins






Observatoire du Management
Alternatif
Alternative Management Observatory
__

Cahier de recherche


La bifurcation dans les parcours HEC
Analyse d’entretiens biographiques d’élèves
des promotions 1977, 1987 et 1997



Pauline Séguy

Septembre 2010

Majeure Alternative Management – HEC Paris
2009-2010
Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 1
La bifurcation dans les parcours HEC

Analyse d’entretiens biographiques
d’étudiants des promotions 1977, 1987 et 1997


Ce cahier de recherche a été réalisé sous la forme initiale d’un mémoire de recherche dans le
cadre de la Majeure Alternative Management, spécialité de troisième année du programme
Grande Ecole d’HEC Paris. Il a été dirigé par Eve Chiapello, Professeur à HEC Paris,
coresponsable de la Majeure Alternative Management et soutenu le 17/09/2010 en présence
d’Eve Chiapello et Patrick Gilbert, professeur en Ressources Humaines à l’IAE et
psychologue du travail.

Résumé : HEC est une grande école de commerce qui a pour vocation de former les élites du
monde des affaires. Les débouchés et les carrières mis en avant par l’école ne semblent pas
refléter la diversité des parcours HEC. Nous nous proposons d’étudier les bifurcations
professionnelles d’anciens élèves rencontrés en entretien.


Mots-clés : HEC, bifurcation, carrière, sens au travail


Reorientation in HEC careers

Analysis of biographic interviews
with students from the classes of 1977, 1987 and 1997


This research was originally presented as a research essay within the framework of the
“Alternative Management” specialization of the third-year HEC Paris business school
program. The essay has been supervised by Eve Chiapello, Professor in HEC Paris, co-
thfounder of the “Alternative Management” specialization and delivered on September, 17
2010 in the presence of Eve Chiapello and Patrick Gilbert, Professor in IAE.

Abstract: HEC is the number one business school in Europe, training the elite of the business
world. However, the job opportunities and careers highlighted by the school do not seem to
reflect the diversity found in the careers of HEC alumni. We intend to study the professional
reorientations of the alumni that we interviewed.


Key words: HEC, reorientation, career, meaning of work


Charte Ethique de l'Observatoire du Management Alternatif
Les documents de l'Observatoire du Management Alternatif sont publiés sous licence Creative Commons
http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/ pour promouvoir l'égalité de partage des ressources intellectuelles
et le libre accès aux connaissances. L'exactitude, la fiabilité et la validité des renseignements ou opinions
diffusés par l'Observatoire du Management Alternatif relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs.
Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 2
Remerciements
1Je tiens tout d’abord à remercier Alexandre , Antoine, Arthur, Brigitte, Catherine,
Claire, Clément, Florence, Jean-Claude, Julie, Lucie, Marie, Sylvie et Thomas pour m’avoir
fait confiance et avoir pris le temps d’échanger avec moi sur leur parcours de vie,

Un grand merci à Eve Chiapello pour ses conseils et sa patience malgré mes
connaissances, très lacunaires, en sociologie,

Merci aux 192 anciens HEC qui ont rempli le questionnaire,

Merci aussi à Vincenzo pour son soutien et sa patience tout au long de cette période,

Enfin, merci à mes parents pour leur appui durant toute ma scolarité.



















1 Les noms ont été changés pour préserver l’anonymat des personnes rencontrées
Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 3
Table des matières
REMERCIEMENTS ...........................................................................3  
 
TABLE  DES  MATIERES..................................4  
 
INTRODUCTION..............................................6  
Avant -­‐propos  :  pourquoi  s’intéresser  à  la  bifurcation  dans  les  parcours  HEC  ?..............................6  
La  bifurcation  professionnelle...............................................................7  
 

I.  METHODOLOGI E  ET  ECHANTILLON...................................11  
1.1.  ETHM ODOLOGIE.......................................................11  
1.1.1.  Questionnaire  en  ligne ................................ ...11  
1.1.2.  Entretiens ................................ ............................ 12  
 
1.2.  PESCIFICITE  DE’EC  LHANTILLON...........................13  
1.2.1.  La  classe  sociale ................................ ................ 13  
1.2.2.  Le  diplôme  HEC ................................ ................................ ................. 13  
Réussite  scolaire.........................................................13  
Un  choix  forcément  volontaire.............................14  
 
1.3.  LES  DIFFICULTES  RENNTCOREES..........................................................14  
1.3.1.  La  recherche  et  la  prise  de  contacts ........14  
1.3.2.  L’empathie ................................ 15  
1.3.3.  Les  thèmes  difficiles ................................ ........16  
 
1.4.  RIP NCIPALES  LIMITES.............16  
1.3.1.  Sincérité  et  reconstruction ................................ ................................ 16  
1.3.2.  Le  choix  de  l’échantilon ................................ 17  
 

II.  RESULTATS  DU  QUE STIONNAIRE  EN  LIGNE ...................................................18  
2.1.  N  U PROFIL«    MAINSTREAM  »  ?.............................18  
2.1.1.  Type  d’organisation ................................ ........18  
2.1.2.  Utilité  du  diplôme  HEC ..20  
2.1.3.  Organisation  familiale ...20  
 
2.2.  TYPIA SME  ET  BIFURCAONSTI .................................................................21  
2.2.1.  Une  majorité  d’atypiques  ? .......................... 21  
2.2.2.  Bifurcations  et  motivations ......................... 22  
 
2.3.  ATSISFACTION..........................23  
2.3.1.  Epanouissement  et  réussite  professionnels 23  
2.3.2.  Rémunération  et  statut  social ................................ .................... 24  
2.3.3.  Equilibre  de  vie ................................ ................................ ................................ ................. 24  
Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 4
III.  ENTRETIENS  ET  A NALYSE ..................................................................................25  
3.1.  REP SENTATION  DES  INTRVE IEWES......................25  
3.1.1.  Diversité  des  profils ......... 25  
3.1.2.  HEC  et  ses  implications .26  
L’expérience  de  la  réussite.....26  
Impossibilité  de  choisir  un  poste  ‘inférieur’ ...................................................................28  
 
3.2.  E  LRAPPORT  A’  ENL TREPRISE  «  CLASSIQUE  ».....................................29  
3.2.1.  La  période  précédant  la  bifurcation ........30  
Le  choix  d e  la  prépa ..................................................30  
Un  phénomène  d’entonnoir...32  
Faire  une  croix.............................33  
Conditions  de  travail.................35  
3.2.2.  Les  critiques  de  l’entreprise ................................ ......................... 37  
Dès  HEC..........................................................................37  
Rapports  de  pouvoir,  autoritarisme  et  incompétence...............39  
Manque  de  sens  et  d’utilité....43  
Diversité  réduite .........................................................................................45  
 
3.3.  AIFSCEAU  D’ELEMENTS  MENANT  A  UNE  BIFURCATION.....................47  
3.3.1.  Un  faisceau,  et  non  pas  un  élément  précis ............................ 47  
Le  «  mythe  »  de  l’élément  déclencheur ............................................................................47  
La  prise  en  main  d e  sa  vie......50  
3.3.2.  Conditions  familiales ......51  
Les  parents ....................................................................51  
Le/la  conjoint(e)........................54  
Les  enfants....56  
3.3.3.  Cond itions  financières ...58  
Des  garanties................................................................58  
Un  nouveau  rapport  à  l’argent.............................61  
Utiliser  le  système  avant  de  le  quitter..............62  
3.3.4.  Moi  et  les  aut res ............... 63  
Le  retour  sur  soi.........................................................63  
Le  regard  des  autres.................64  
3.3.5.  La  ‘maturité’ ....................... 67  
Ni  plus  tôt,  ni  plus  tard ............................................................................67  
Aucun  regret  d’avoir  fait  HEC...............................70  
Un  retour  aux  sources..............72  
 
3.4.  ESL  FEMMES..............................................................73  
3.4.1.  Une  image  moderne  de  la  femme  ? .......... 73  
3.4.2.  Les  conséq uences  du  congé  maternité ................................ ....76  
3.4.3.  Une  paradoxale  plus  grande  liberté ........78  
 
3.5.  E  LCHOMAGE  ET  L’ABSENCE  DE  STATUT..............80  
 
CONCLUSION ..................................................................................82  
 
BIB LIOGRAPHIE...........................................85  
 
ANNEXES.........................................................87  
PARCOURS  DES  PERSONNES  RENCONTREES................87  
M AIL  ENVOYE  AUXHE   C  GRANDE  ECOLE  PROMOTIONS  77,  87  ET  97.89  
QUESTIONNAIRE  EN  LIGNE.............................................90  
G UIDE  D’ENTRETIENS......................94  
Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 5
Introduction
Avant-propos : pourquoi s’intéresser à la bifurcation dans les parcours HEC ?

Le mémoire de recherche est le travail le plus réfléchi, le plus personnel, et en quelque
sorte le plus noble, que nous ayons à faire dans notre cursus HEC. Ma plus grande crainte
était donc de me retrouver face à un sujet qui ne m’inspirerait pas, qui ne m’intéresserait pas
vraiment. Une seule chose était sûre : je souhaitais rencontrer des gens, échanger avec eux et
ne pas faire un travail trop théorique.

Or de nombreuses personnes intervenaient durant notre majeure, pour échanger sur la
question de l’ « Alternative Management » et pour nous parler de leur parcours et de leurs
choix professionnels. Ces personnes avaient parfois décidé de travailler dans l’économie
sociale et solidaire, dans la culture ou dans le développement très tôt dans leur carrière. Mais
d’autres semblaient avoir connu un « déclic » qui avait bouleversé leur vie et les avait fait
bifurquer professionnellement. Ces personnes nous racontaient ce moment de manière très
imprécise, en se contentant souvent de dire : « et puis un jour, j’en ai eu marre et j’ai changé
de voie ». Il me semblait tout à fait pertinent de réfléchir plus précisément à cette notion de
bifurcation, ses éléments déclencheurs, ses freins, etc.


C’est donc uniquement avec cette idée de bifurcation en tête que je suis allée voir Eve
Chiapello pour préciser mon sujet. Il nous fallait tout d’abord définir un échantillon à
rencontrer. Nous avions deux possibilités : partir d’un échantillon « d’arrivée » (Par exemple,
comment devient-on militant Greenpeace ou bénévole aux Restos du Cœur ?) ou d’un
échantillon « de départ » (Qui a bifurqué dans tel ou tel groupe d’individus ?). Par ailleurs, la
fin de ma scolarité approchait et la question de mon orientation professionnelle se faisait plus
pressante. Or les rapports de placement publiés par HEC, ou les portraits dressées dans le
magazine « Hommes & Commerce », me semblaient pour le moins uniformes. Nous avons
donc décidé d’essayer de mettre en valeur la diversité des parcours HEC et d’analyser cette
notion de bifurcation grâce à différents entretiens.

Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 6
Pour une question évidente de temps et de faisabilité, nous ne pouvions étudier l’ensemble
des promotions. Eve Chiapello étant diplômée HEC 1987, elle connaissait certaines personnes
que j’allais pouvoir rencontrer. Nous avons donc sélectionné cette promotion de personnes
ayant quitté l’école il y a 23 ans. Il nous a ensuite semblé pertinent d’élargir le spectre aux
promotions 1977 et 1997 : soit 33 et 13 ans après la sortie d’école. Ainsi, nous pouvions
étudier cette notion de bifurcation à différentes étapes de la vie et dans différents contextes.


La bifurcation professionnelle

Tout d’abord, il ne faut pas confondre la bifurcation professionnelle avec le nouveau
2modèle de carrière dont parle Hall dès 1996 , quand il publie The Career is Dead – Long
Live the Career. Hall indique que la carrière n’est plus une série d’échelons à gravir de
manière continue (revenus, pouvoir, statut, sécurité, etc.) mais véritablement une suite
d’expériences de travail et d’apprentissages personnels divers. Mais la notion de bifurcation
professionnelle représente bien plus que la fin du mythe de l’employeur unique : c’est une
véritable cassure dans un parcours de vie professionnelle.
3Nous pouvons partir de la définition que fait Denave de la rupture professionnelle :
« Nous parlons de ruptures professionnelles quand le nouveau métier exercé sollicite de
nouvelles compétences, de nouveaux savoir-faire et s’effectue dans un domaine professionnel
sans lien avec le précédent ». Cette définition reste néanmoins subjective car les différentes
compétences et domaines professionnels sont rarement tout à fait hermétiques. Nous pourrons
toutefois considérer qu’il y a eu bifurcation :
- lorsque le choix de carrière à la sortie d’école est atypique, inhabituel par rapport à la
majorité des parcours HEC
- ou lorsque ce choix professionnel est radicalement différent (métier, secteur, statut,
rémunération, lieu de travail, etc.) du début de carrière de la personne.



2 Hall, D.T. (1996). The Career is Dead – Long Live the Career. Jossey-Bass Publishers, San Francisco.

3 Denave, S. (2006). Les conditions individuelles et collectives des ruptures professionnelles. Cahiers
Internationaux de Sociologie, n°120, pp. 85-110.

Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 7
Mais avant d’aborder la bifurcation, il est important de comprendre la notion de choix
professionnel et celle, complémentaire, de renoncement. En effet, comme l’indiquent Bujold
4et Gingras , le choix professionnel n’est dans un premier temps qu’une aspiration fantaisiste,
qui ne tient compte d’aucune barrière réaliste. Cette aspiration est une profession idéale. Dans
un deuxième temps, certains critères de faisabilité sont pris en compte et les auteurs parlent
alors de préférence professionnelle. Enfin, les derniers facteurs personnels et situationnels
interviennent et le choix de la profession se fixe sur celle qui semble la plus susceptible
d’apporter succès et satisfaction. Le choix se fait donc pragmatiquement, en tenant compte de
nombreux éléments personnels (compétences, envies) mais aussi extérieurs comme
l’influence des parents, la pression sociale, etc. Les éléments à mettre en balance sont donc
nombreux et l’individu se trouve bien souvent dans l’incapacité de remplir tous les critères.
D’autant plus que l’individu vit par et pour les autres et pourra avoir tendance à favoriser les
facteurs qui lui sont extérieurs, voire même à se les approprier sans prendre le temps de
connaître ses critères personnels.

D’autre part, le travail est toujours aussi central et reste, dans la plupart des cas, l’endroit
où l’individu passe la majorité de son temps éveillé. Le travail représente un salaire, un statut,
5des relations, une réalisation de soi, etc. Mais, toujours selon Bujold et Gingas , il se veut
aussi maintenant plus proche des notions de plaisir et d’épanouissement. De plus en plus
d’individus attendent qu’il couvre l’ensemble de leurs besoins économiques mais aussi
l’ensemble de leurs besoins symboliques. Chacun essaie donc de créer sa propre voie, qui
correspondra le plus à toutes ces différentes motivations. Cela peut être mis en relation avec
6l’individualisation des parcours de vie dont parle Beck : les parcours de vie, qui étaient des
produits de déterminations sociales, deviennent l’objet de choix et d’élaboration personnelle.


Ces différents éléments (carrière moins linéaire, renoncement, recherche de
l’épanouissement au travail) peuvent donc amener l’individu à bifurquer. Cette situation a
notamment été étudiée par Negroni dans Reconversion professionnelle volontaire : changer

4 Bujold, C. et Gingras, M. (2000). Choix professionnel et développement de carrière. Paris, Gaëtan Morin
éditeur.
5 Bujold, C. et Gingras, M. (2000). Choix professionnel et développement de carrière. Paris, Gaëtan Morin
éditeur.

6 Beck, U. (2001). La société du risque : sur la voie d’une autre modernité. Paris, Lavoisier

Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 8
7d’emploi, changer de vie, un regard sociologique sur les bifurcations . L’auteure s’applique à
distinguer cinq étapes dans cette démarche de bifurcation : la vocation contrée, le
désengagement, la latence, la bifurcation et le réengagement. Je n’ai pas voulu reprendre cette
chronologie, qui me semblait trop ‘artificielle’, lors de l’analyse des bifurcations racontées en
8entretiens. Néanmoins, les différentes conclusions mises en avant dans divers articles et
repris dans cet ouvrage vont être étudiés et en quelque sorte éprouvés et vérifiés grâce à ces
entretiens.

Nous pouvons notamment retenir :
- la norme d’âge implicite (le moment de la bifurcations correspondrait à ce que l’on
appelle communément la crise de milieu de vie, entre 35 et 40, voire 45 ans)
- la présence de nombreux facteurs convergents et non d’un seul élément déclencheur
qui fait basculer tout un parcours de vie
- l’importance de l’autre dans le processus de bifurcation, qui semble pourtant à
première vue très personnel et individuel
- la priorité tacite dans les couples accordée aux carrières masculines
- le taux de reconversion volontaire qui serait plus élevé chez les femmes
- la notion de retour aux sources, vers les premiers choix de carrière qui avaient été
contrariés


D’autre part, Negroni dresse une typologie des reconversions professionnelles
volontaires à partir des entretiens qu’elle a réalisés :

7 Negroni, C. (2007). Reconversion professionnelle volontaire : changer d’emploi, changer de vie, un regard
sociologique sur les bifurcations. Paris, Armand Collin.


8 Aubret, J. et Demouge, N. (2007). « Orientation des adultes et formation tout au long de la vie ». Savoirs.
2007/4. Hors-série, pp 11-28.

Denave, S. (2006). Les conditions individuelles et collectives des ruptures professionnelles. Cahiers
Internationaux de Sociologie, n°120, pp. 85-110.

Larue, A., Malenfant, R. et Jetté, M. (2009). « L’indécision vocationnelle et le retour aux études ». Savoirs,
n°19.

Lethielleux, L. (2004). « Profils et facteurs explicatifs du choix des individus privilégiant leur vie privée à leur
carrière ». GREGOR-IAE de Paris (Institut d’Administration des Entreprises- Groupe de Recherche en
Gestion des Organisations).

Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 9
- La reconversion promotionnelle : rattrapage suite à un sentiment d’échec scolaire,
besoin de reconnaissance sociale et de considération
- La reconversion stabilisation de l’emploi : anticiper l’avenir, logique sécuritaire
- La reconversion passion : vivre son hobby, accéder à l’épanouissement de soi à travers
l’œuvre travail
- La reconversion équilibre : sortir d’une spirale de l’excellence professionnelle trop
coûteuse dans la sphère privée


Nous pourrons nous appuyer sur cette typologie, mais nous pouvons d’ores et déjà
remarquer que les deux premiers types de bifurcation semblent inadaptés à un échantillon
aussi spécifique que des anciens HEC.
Séguy P. – « La bifurcation dans les parcours HEC » – Septembre 2010 10