//img.uscri.be/pth/d614272c4f2ebcb217a2ac7e50de303bdb5fbd2a
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Mexico et l'eau en 2040

De
22 pages
Ces trois scénarios décrivent des paradigmes alternatifs - et peut-être cumulables pour la distribution de l'eau à Mexico en 2040 du point de vue d'un acteur majeur du secteur - Veolia.
Originaires d'HEC Paris et de l'ESCP, ces cinq étudiants ont travaillé sur ce scénario dans le cadre d'un cours dispensé par Karim Medjad et Raphaël Ramirez.
Voir plus Voir moins






Observatoire du Management Alternatif
Alternative Management Observatory
__

Scénario



Veolia Environnement, Mexico et
l’eau en 2040









Pablo Nomanza, Carole Desfossés, Julie Vinay
Florent Gitiaux, Matthieu Mellul, Romain Lhez

Février 2007
Majeure Alternative Management – HEC Paris
2006-2007

Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 1




Genèse du présent document

Ce travail a été réalisé dans le cadre du cours « Scenario Planning » donné par Karim Medjad
et Rafael Ramirez dans le cadre de la Majeure Alternative Management, spécialité de
troisième année du programme Grande Ecole à HEC Paris. La technique des scénarios
consiste à imaginer plusieurs futurs possibles afin notamment de vérifier en quoi et jusqu'à
quel point la politique suivie sur une question donnée est pertinente. Les commanditaires sont
fictifs.

Origin of this document

This work has been performed on the occasion of the “Scenario Planning” course taught by
rdKarim Medjad and Rafael Ramirez in the Alternative Management Major, a 3 year
specialized track à HEC Paris. Scenarios techniques enable to devise several different
possible futures, against which is possible to test the extent to which a current strategy /
policy on a given matter is sustainable. The customers are fictitious.












Charte Ethique de l'Observatoire du Management Alternatif
Les documents de l'Observatoire du Management Alternatif sont publiés sous licence Creative Commons
http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/ pour promouvoir l'égalité de partage des ressources intellectuelles
et le libre accès aux connaissances.
L'exactitude, la fiabilité et la validité des renseignements ou opinions diffusés par l'Observatoire du Management
Alternatif relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs.
Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 2
Avant-propos

Principe de l’exercice scénario planning

La méthode des scénarios est utilisée depuis quarante ans par les grandes entreprises et depuis
plus longtemps encore par les militaires et les agences gouvernementales. Elle reste
néanmoins assez méconnue et ce, pour diverses raisons qui tiennent autant au secret entretenu
autour des scénarios militaires qu’au culte dont certains travaux prophétiques ont pu faire
l’objet (notamment les scénarios élaborés par Shell qui envisageaient en 1972 l’éventualité du
krach pétrolier de 1973). La méthode n’a pas pour objet de prédire ou de pronostiquer
l’avenir. Elle sert à imaginer non pas un, mais plusieurs futurs possibles - les scénarios - afin
notamment de tester la robustesse et l’adaptabilité d’une stratégie envisagée. Le processus fait
autant appel à la créativité qu’à la rigueur. Chaque scénario décrit un paradigme cohérent,
résultant d’un cheminement historique logique, lui-même construit à partir de l’analyse et de
la combinaison de données quantitatives et qualitatives, à court et à long terme. L’exercice est
par essence multidisciplinaire et permet, lorsqu’il est réussi, de remettre en cause certaines
certitudes et le cas échéant, de repenser certaines orientations.

Pour une entreprise, les scénarios sont un outil important de réflexion stratégique. Il s’agit
aussi d’un exercice de travail de groupe, qui permet de valoriser les divergences éventuelles et
de clarifier des objectifs communs au-delà des fonctions et priorités spécifiques des uns et des
autres. L’objectif est d’aboutir à une position critique et constructive sur la façon dont
l’entreprise a intégré les aléas de son marché et anticipé les mutations à venir. A-t-elle tiré les
« bonnes » leçons du passé et s’est-elle bien préparée à faire face à l’avenir ? Si tel est le cas,
sa stratégie actuelle doit être compatible (ou rapidement adaptable) à des situations
potentiellement inédites.

Bénéficiaire

Les scénarios étant par définition relatifs, il est essentiel de les élaborer pour le compte d’un
bénéficiaire précis, de clarifier la question posée et d’en fixer l’échéance. Par exemple, la
question « quel avenir pour le téléphone mobile ? » n’a pas le même sens selon qu’elle est
posée par Google, le gouvernement sénégalais, France Telecom, la CIA ou Nokia : l’angle,
l’interrogation sous-jacente et l’échéance ne sont pas les mêmes.

L’exercice scénario planning dans la Majeure Alternative Management

Un exercice de scénario peut prendre de quelques jours à plusieurs mois, tout dépend des
objectifs. Le scénario que vous allez lire est le résultat d’un travail réalisé par les étudiants de
la Majeure. Il a été réalisé en trois jours. Dans ce cas, l’ambition se limite à la production de
« mini-scénarios », permettant d’identifier et de décrire sommairement quelques futurs
possibles et plausibles.

Les clients (ou commanditaires) qui apparaissent dans les exercices sont fictifs.

Le résultat de l'exercice se présente sous deux formes distinctes. D'une part, une version
powerpoint offre une synthèse du contexte et du cheminement logique ayant conduit aux 3
ou 4 scénarios obtenus. D'autre part, une version word présente sous une forme narrative une
description plus détaillée du paradigme auquel correspond chacun des scénarios.

Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 3


Mexico et l’eau

Résumé : Ces trois scénarios décrivent des paradigmes alternatifs - et peut-être cumulables
pour la distribution de l’eau à Mexico en 2040 du point de vue d’un acteur majeur du secteur -
Veolia.
Le premier, « Business as Usual » (BAU) décrit un univers où les prestations en la matière
sont hétérogènes et où les questions environnementales et humaines ont été partiellement
solutionnées par la technologie.
Le deuxième scénario, « Mad Max », décrit un univers de dérégulation effrénée, où la
puissance publique s’est retirée sans soucis d’un service public minimum. Il en résulte une
offre de l’eau territorialement fragmentée, où l'accès aux services environnementaux n'est pas
équivalent pour tous. Le marché n'a aucun effet autorégulateur, les grands opérateurs de
services environnementaux ne s'articulent plus avec les pouvoirs publics et ont recentré leur
offre sur les populations solvables
Le troisième scénario, intitulé « Zen », décrit un monde où la société civile est parvenue à
imposer une forme de démocratie participative et à mettre en place des mécanismes de
coopération à partir d’initiatives locales.

Mots-clés: Gestion de l’eau, marché, démocratie participative



Water in Mexico city

Abstract: These three scenarios describe alternative but possibly cumulative paradigms for
water distribution in Mexico City in 2040 from the standpoint of a major player in the sector,
namely Veolia.
The first, Business as Usual (BAU), describes a universe where services are heterogeneous
and where technology has resolved in part environmental and human issues.
The second scenario, « Mad Max », describes a universe of unleashed deregulation, where
the state has stepped back without securing a minimum public service. The outcome is an
offer for water that is territorially fragmented and where access to environmental services is
not the same for everyone. The market remains immune from self-regulation, the main
distributors of environmental services no longer co-ordinate their activities with public
institutions and have centred their offer on the wealthier segment of the population.
The third, called « Zen », describes a world where the civil society has managed to impose
some kind of participatory democracy and to set up cooperation mechanisms based on local
initiatives.

Key words: Water management, market, participatory democracy


Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 4
Veolia Environnement, Mexico
et l’eau en 2040
Scénario les mégapoles du Sud en 2040



Agenda
• Données clefs
• Trois scénarios
• Scénario BAU
• Scénario Zen
• Sc. Madmax
• Recommandations pour Veolia
Scénario les mégapoles du Sud en 2040


Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 5
Données clefs
• Acteurs : Veolia, Suez, Aguas de Barcelona
• Proactiva (filiale Veolia) dessert 2,4 millions de personnes à Mexico
• Eau
– 36000 l/s
– 5% =bonne qualité / 22% acceptable / 49% peu polluée / 17% pollution
moyenne / 7% très polluée
• Mexico
– 18 millions d’habitants (IDH = 0,88 vs 0,8 au niveau national)
– Jefe de gobierno : Alejandro Encinas Rodriguez (PRD) a remplacé
Andres Manuel Lopez Obrador.
– Budget du DF = 85 milliards de pesos soit 6 milliards d’euros. Servicios
generales (Police + eau + énergie) = 13% du budget
– Nezahualcoyolt principal bidonville = 1,5 millions d’hab
• Secteur informel au Mexique
– 30% de la pop active
– estimation PIB = 38%
Scénario les mégapoles du Sud en 2040



Trois scénarios Etat/collectivité
Dominante Etat
Dominante
marché
BAU
Démocratie participativeConcessions
Prestations hétérogènes
Négociation,
Question de l’environnement
coopération acteurs, et des hommes partiellement
Initiatives localessolutionnée par la technologie
et la croissance
RSE
Madmax Hommes et Marché Satisfaction des besoins/Tension environnement
Dominante hommes et environnement
Scénario les mégapoles du Sud en 2040

Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 6

2040 – Business As Usual
Institutions mondiales
Gouvernement fédéral
Investissement public
Infrastructures privées
Croissance concentrées sur les
économique Dégradation des zones solvables
conditions sanitaires
Action publique
partielle sur les zones
les plus pauvres
Investissement Augmentation¼ secteur
privé local du prix
Densité de population Pression sur
la ressource
causalité
injonction
action corrective Scénario les mégapoles du Sud en 2040



Scénario BAU
Marché Etat
Partis pris Points de rupture imaginés Situation en 2040
● La logique de marché l’emporte sur Pas de ruptures drastique La ville est segmentée l’Etat dans ce scénario géographiquement entre :
● Les facteurs humains et ● Social : la croissance économique
● des quartiers riches: qui ont accès environnementaux sont jugulés par et un gouvernement modéré
au services de Proactiva (filiale de la technologie et une politique permettent de garder une situation Veolia) car le niveau de vie des prudente calme
habitants leur permet de payer des
services don’t les prix augmentent
● Le marché a un effet ● Environnemental: La crise
autorégulateur, l’accès aux services écologique annoncée depuis près
● des bidonvilles où les service n’est cependant pas égal pour tous d’un demi-siècle n’a pas eu lieu environnementaux sont pris en
mais la situation ne s’améliore pas charge par l’économie informelle.
● Les grands opérateurs privés de (raréfaction des ressources, Les concurrents de Veolia réchauffement climatique)services environnementaux commencent à s’intéresser à cesobtiennent des concessions d’une
zones car ils voient le moyen de durée déterminée et se concentrent ● Technologique : Des technologies prendre la place du leader.sur une partie (rentable) de la ville comme les filtres à air ou les
voitures hybrides sont mises au
● des zones intermédiaires,où
● l’Etat et la collectivité concentrent point. Nouvelle découverte
Veolia est présent mais délivre une leurs efforts sur les zones non scientifique (2023) toujours pas qualité de service inégale (et où les rentables (action peu efficace) applicable à grande échelle. clients ne sont pas tous solvables)
Scénario les mégapoles du Sud en 2040

Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 7

2040, Marché / hommes et environnement MADMAX
Pression Pression sur les Hausse
démographique Ressources inégalités
causalité
injonctionDégradation des conditions sanitairesEconomie
action correctiveinformelle
Réactions ONG
Risque Diffusion techno
d’explosions propres/innovations
sociales Veolia en territoire
Banlieue 13 Envir. AwarnessInstable et ingérable
Initiatives locales
Hausse des Veolia
coûts pr les augmente prix Désengagement opérateurspour rentabilité Augmentation de l’Etat
(plus de financement…) risque pays :
politique/financi
er/ corruption
Scénario les mégapoles du Sud en 2040



Scénario Madmax
Hommes
et Marché
environnem
ent
Partis pris Points de rupture imaginés Situation en 2040
● Social :Une crise sanitaire vers
2015 frappe les quatiers pauvres et
classes moyennes : dûe à un
mauvaise maintenance du système
● La logique humaine et les Dans la ville se sont développées :d'approvisionnement en eau, elle conséquences des catastrophes provoque en réaction unenvironnementales l'ont emporté
● des zones de non-droit, où lessoulèvement massif qui se traduitsur la logique de marché opérateurs n'ont pas accèspar la constitution de groupes qui
gèrent collectivement et de manière
● L'etat est affaibli et décrédibilisé
autonome leurs déchets et leur ● des zones autogérées
accès à l'eau hermétiques aux grands
● Les grands opérateurs de services opérateurs,où l'accès est difficile et
environnementaux ne s'articulent limité● Environnemental:plus L'affaisemement de la ville à cause
avec les pouvoirs publics et ont
● des zonesdu désséchement des sols atteint un recentré leur Offre sur les sécurisées,humainement etpoint critique et certaines zonespopulations solvables
deviennent invivables environnementalement; niches très
rentables où les opérateurs
● Le marché n'a pas eu d'effet fournissent des services● Technologique : Les ressources autorégulateur et l'accès aux environnementaux « haut ded'eau sont rares et les opérateurs seservices gamme »mettent à alimenter les villes avec environnementaux n'est pas des pipelineséquivalent pour tous
Scénario les mégapoles du Sud en 2040

Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 8

2040, état/ hommes et environnement
Diminution
InégalitéPression Prix élevés Pollution des ressources
des servicesdémographique
Remise en cause des acteurs
densité privés globaux/ du marché
Pression sociale Initiatives locales, accessibles
forte environnementales par les
Nouveau communautés
collectivitéparadigme
mondial
Structuration d’une
économie sociale,
utilities efficientes
causalité
injonction Service bottom up sous tutelle publique/action privée à locale
action corrective
éducation Implication des populationsBenchmark
duplication BP
Scénario les mégapoles du Sud en 2040



Scénario Schtroumpf City
HommesEtat /
et collectivités
environnement
Partis pris Points de rupture imaginés Situation en 2040
● Social :
Une crise sanitaire vers 2015 frappe •Retrait des acteurs privés
les quatiers pauvres et classes –Offre chère et inégaleUne nouvelle gouvernance estmoyennes du fait d’une pression
● Les grandes entreprises privées se –Inefficacitéinstaurée : démographique trop forte : des concentrent sur les quartiers aux •Harmonie retrouvée avec les actions locales efficientes sonttaux de profits les plus élevés écosystèmesmises en place. ● un démarche bottom up de
–Usséalecget rionesp/o duplicnsablea dtion es rdesesso acurctionses
● Les hommes sont capables de naturelleslocales ● Environnemental :
s’organiser (ONG, actions privées –Empreinte écologique en baisseL'affaisemement de la ville à cause locales) de manière efficiente pour
● une action partenariale ONG / du désséchement des sols atteint un –Diminution des problèmes liés à la s’adapter à des évolutions brutales
poéltatlutioavn eec t àunela sadnétcéis / ionmanfinale que qui point critique et le simple recours à
d’hygiènereste au main de la puissance la technologie est insuffisant, des
●Les collectivités et l’état font preuve publique mais forte transparencechangements de mode de vie sont •Nouvel ordre mondialde pragmatisme et savent intégrer à (fréquentes consultations via les nécessaires. –Echec des politiques libérales du début temps les critiques pour éviter NTIC)du millénairel’explosion
● Changement du paradigme –Coopération désormais étroite entre
mondial les institutions supranationales et les
Etats
Scénario les mégapoles du Sud en 2040

Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 9

Scénario Schtroumpf City
HommesEtat /
et collectivités
environnement
Partis pris Points de rupture imaginés Situation en 2040
● Social :
Une crise sanitaire vers 2015 frappe
les quatiers pauvres et classes
Une nouvelle gouvernance estmoyennes du fait d’une pression
● Les grandes entreprises privées se instaurée : démographique trop forte : des concentrent sur les quartiers aux
actions locales efficientes sonttaux de profits les plus élevés mises en place. ● un démarche bottom up de
sélection / duplication des actions
● Les hommes sont capables de locales ● Environnemental : s’organiser (ONG, actions privées
L'affaisemement de la ville à cause locales) de manière efficiente pour
● une action partenariale ONG / du désséchement des sols atteint un s’adapter à des évolutions brutales état avec une décision finale qui point critique et le simple recours à
reste au main de la puissance la technologie est insuffisant, des
●Les collectivités et l’état font preuve publique mais forte transparencechangements de mode de vie sontde pragmatisme et savent intégrer à (fréquentes consultations via les nécessaires.temps les critiques pour éviter NTIC)
l’explosion
● Changement du paradigme
mondial
Scénario les mégapoles du Sud en 2040


Signes précurseurs et recommandations
• Business as Usual :
– Signes : pas de bouleversement majeur, la situation stagne
– Recommandations : tendances correctives
• Zen :
– Signes : pression démographique
– Recommandations : sortie et changement de métier ?
• MadMax :
– Signes : pression démographique constante et retrait de la puissance
publique, dérégulation croissante sans soucis d’un service minimum
– Recommandations : RSE, anticipation et collaboration avec les acteurs
locaux, les ONG pour leur transférer la responsabilité des zones dont
les gros acteurs ne peuvent s’occuper
Scénario les mégapoles du Sud en 2040


Nomanza P., Desfossés C., Vinay J., Gitiaux F., Mellul M., Lhez R.– Mexico et l’eau en 2040– 02/2007 10