Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Cours de version grecque publié sous forme de "feuilleton" - 2ème année de CPGE littéraire, La version grecque - cours n°10

De
5 pages
Ce cours de version grecque publié sous forme de "feuilleton" est enrichi de liens vers un ensemble de fiches "kit de survie" disponibles sur cette plate-forme (dans les Ressources/Autres), de lien vers le Wiki SILLAGES et de liens vers des sites pour hellénistes. Dix épisodes composent ce "feuilleton". Note : pour une bonne lecture de ce cours, il est recommandé de télécharger l'épisode du feuilleton sélectionné sur son ordinateur pour pouvoir accéder aux fiches "kit de survie" tout en poursuivant la lecture de cet épisode.
Voir plus Voir moins

Michèle TILLARD – Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS juin 2011


Version grecque n° 10
Voici maintenant le dernier épisode de notre « feuilleton » – au moins provisoirement. Et pour
terminer en beauté, je vous propose de vous lancer dans la version qui a été demandée en juin 2011,
pour le concours d’entrée à l’ENS de Lyon, aux candidats de Lettres Classiques.
Mais si votre apprentissage des méthodes de la version s’achève, il vous appartient désormais de
vous entraîner systématiquement à cet exercice. Pour cela, vous trouverez chaque mois sur mon site,
Philo-lettres, dans la « page de l’helléniste ».
En outre, vous trouverez un nouvel outil à votre disposition sur wiki-sillages : des fiches de
vocabulaires par thèmes. La première est en ligne : « les mots du pouvoir ».

Eschyle, Les Suppliantes
Les cinquante filles de Danaos refusent le mariage : or leurs cinquante cousins, fils d’Égyptos,
prétendent le leur imposer. Elles se réfugient donc auprès de Pélasgos, roi d’Argos, avec leur père ;
dans ce passage, elles expliquent au Roi qu’elles sont elles-mêmes de sang argien, car descendantes
d’Io, que Zeus aima, et qu’Héra, jalouse, transforma en génisse… Cette tragédie est probablement la
plus ancienne d’Eschyle.

(ΒΑ΢ΙΛΔΤ΢)
πνδαπὸλ ὅκηινλ η όλδ´ ἀλειιελόζηνινλ
235 πέπινηζη βαξβάξνηζη θἀκππθώκαζη
ριίνληα πξνζθσλν ῦκελ; νὐ γὰξ Ἀξγνιὶο
ἐζζὴο γπλαηθῶλ νὐδ´ ἀθ´ Ἑιιάδνο η όπσλ.
ὅπσο δὲ ρώξαλ νὔηε θεξύθσλ ὕπν,
ἀπξόμελνί ηε, λόζθηλ ἡγεηῶλ, κνιεῖλ
240 ἔηιεη´ ἀηξέζησο, ην ῦην ζαπκαζη ὸλ πέιεη.
θιάδνη γε κὲλ δὴ θαη ὰ λόκνπο ἀθηθη όξσλ
θεῖληαη παξ´ ὑκῶλ πξὸο ζενῖο ἀγσλίνηο·
κόλνλ η όδ´ Ἑιιὰο ρζὼλ ζπλνίζεηαη ζη όρῳ.
θαὶ η ἄιια πόιι´ ἐπεηθάζαη δίθαηνλ ἦλ,
245 εἰ κὴ παξόληη θζ όγγνο ἦλ ὁ ζεκαλῶλ.
(ΥΟΡΟ΢)
Δἴξεθαο ἀκθὶ θόζκνλ ἀςεπδῆ ιόγνλ.
Ἐγὼ δὲ πξὸο ζὲ πόηεξνλ ὡο ἔηελ ι έγσ,
ἢ ηεξ ὸλ ἱεξνῦ ῥάβδνπ, ἢ πόιεσο ἀγόλ ;
(ΒΑ΢ΙΛΔΤ΢)
πξὸο ηα ῦη´ ἀκείβνπ θαὶ ιέγ´ εὐζαξζὴο ἐκνί.
250 ην ῦ γεγελνῦο γάξ εἰκ´ ἐγὼ Παιαίρζνλνο
ἶληο Πειαζγόο, η ῆζδε γῆο ἀξρεγέηεο.
ἐκνῦ δ´ ἄλαθηνο εὐιόγσο ἐπώλπκνλ
γέλνο Πειαζγῶλ η ήλδε θαξπνῦηαη ρζόλα.
θαὶ πᾶζαλ αἶαλ, ἧο δί´ ἁγλὸο ἔξρεηαη
255 ΢ηξπκώλ, η ὸ πξὸο δύλνληνο ἡιίνπ, θξαηῶ.
ὁξίδνκαη δὲ η ήλ ηε Πεξξαηβῶλ ρζόλα,
Πίλδνπ ηε η ἀπέθεηλα, Παηόλσλ πέιαο,
ὄξε ηε Γσδσλαῖα· ζπλη έκλεη δ´ ὅξνο
ὑγξᾶο ζαιάζζεο· η ῶλδε ηἀπὶ η άδε θξαηῶ.
260 αὐη ῆο δὲ ρώξαο Ἀπίαο πέδνλ η όδε
πάιαη θέθιεηαη θση ὸο ἰαηξν ῦ ράξηλ.
Page 1 sur 5
Michèle TILLARD – Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS juin 2011


Ἆπηο γὰξ ἐιζὼλ ἐθ πέξαο Ναππαθηίαο
ἰαηξ όκαληηο πα ῖο Ἀπόιισλνο ρζόλα
η ήλδ´ ἐθθαζαίξεη θλσδάισλ βξνηνθζ όξσλ,
265 η ὰ δὴ παιαηῶλ αἱκάησλ κη άζκαζη
ρξαλζεῖο´ ἀλῆθε γαῖα κελεῖηαη ἄθε
δξαθνλζόκηινλ δπζκελῆ μπλνηθίαλ.
ην ύησλ ἄθε ηνκα ῖα θαὶ ιπηήξηα
πξάμαο ἀκέκπησο Ἆπηο Ἀξγείᾳ ρζνλὶ
270 κλήκελ πνη´ ἀληίκηζζνλ εὕξεη´ ἐλ ιηηα ῖο.
ἔρνπζα δ´ ἤδε η ἀπ´ ἐκνῦ ηεθκήξηα
γέλνο η´ ἂλ ἐμεύρνην θαὶ ιέγνηο πξόζσ.
καθξάλ γε κὲλ δὴ ῥῆζηλ νὐ ζη έξγεη πόιηο.
(ΥΟΡΟ΢)
βξαρὺο ηνξ όο ζ´ ὁ κῦζνο· Ἀξγεῖαη γέλνο
275 ἐμεπρόκεζζα, ζπέξκαη´ εὐηέθλνπ βνόο·
θαὶ ηα ῦη´ ἀιεζῆ πάληα πξνζθ ύζσ ιόγῳ.

Première étape :
Il s’agit d’un dialogue entre le « Roi » (βαζηιεύο) et le chœur, constitué des filles de Danaos ;
celles-ci fuient un mariage redouté, et apparaissent donc dans la situation traditionnelle de la
suppliante. Le choryphée (qui est ici leur porte-parole) s’exprime peu ; le Roi au contraire a
droit à deux longues tirades, dans lesquelles il se présente, interroge, ordonne… C’est à lui
qu’appartiennent puissance et autorité.
Deuxième étape :
(ΒΑ΢ΙΛΔΤ΢)
Πνδαπὸλ ὅκηινλ η όλδ´ ἀλειιελόζηνινλ
πέπινηζη βαξβάξνηζη θἀκππθώκαζη
ριίνληα πξνζθσλν ῦκελ ; νὐ γὰξ Ἀξγνιὶο
ἐζζὴο γπλαηθῶλ νὐδ´ ἀθ´ Ἑιιάδνο η όπσλ.
[Ὅπσο δὲ ρώξαλ νὔηε θεξύθσλ ὕπν,
ἀπξόμελνί ηε, λόζθηλ ἡγεηῶλ, κνιεῖλ
ἔηιεη´ ἀηξέζησο, ] ηνῦην ζαπκαζη ὸλ πέιεη.
θιάδνη γε κὲλ δὴ θαη ὰ λόκνπο ἀθηθη όξσλ
θεῖληαη παξ´ ὑκῶλ πξὸο ζενῖο ἀγσλίνηο·
κόλνλ η όδ´ Ἑιιὰο ρζὼλ ζπλνίζεηαη ζη όρῳ.
θαὶ η ἄιια πόιι´ ἐπεηθάζαη δίθαηνλ ἦλ,
εἰ κὴ παξόληη θζόγγνο ἦλ ὁ ζεκαλῶλ.

La première réplique du Roi comprend 5 phrases et commence par une question.
 Πνδαπόο, ά, όλ : de quel pays ? Adjectif interrogatif
 ὁ ὅκηινο, νπ : troupe, rassemblement
 ἀνελληνόστολος, ος, ον ne figure pas en tant que tel dans le Bailly ; mais on peut sans
peine en deviner le sens. ἀλ-έιιελ signifie « non-grec » et la ζηνι ή désigne le
vêtement. L’adjectif composé signifie donc « habillé d’une manière non grecque » ; ce
qui laisse supposer 1) que les femmes ne sont pas d’origine grecque, 2) que seul leur
vêtement est étranger : elles pourraient donc bien être grecques quand même… et
voilà introduite la thématique du texte !
 θἀκππθώκαζη : crase pour θαὶ ἀκππθώκαζη : et avec des bandeaux…
Page 2 sur 5
Michèle TILLARD – Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS juin 2011


 La phrase suivante est constituée d’une subordonnée introduite par Ὅπσο, et a pour
verbe ἔηιεη ε : « vous avez eu le courage », lequel a pour complément ρώξαλ κνιεῖλ :
« venir dans ce pays ». Puis série de trois restrictions :
o νὔηε θεξύθσλ ὕπν : sans hérauts
o ἀπξόμελνί : sans proxène (le proxène est un patron, un protecteur)
o λόζθηλ ἡγεη ῶλ : sans guide
Cette série marque le caractère incongru d’une telle démarche. En Grèce, une femme
est toujours mineure, et ne saurait donc entreprendre, seule, un tel voyage ! Songeons
à Nausicaa, qui pour aller faire une lessive non loin de son palais,doit être
accompagnée de ses servantes… Il faut donc une situation dramatique et urgente pour
que des femmes partent, seules, en exil.
 ὁ θιάδνο, νπ : branchage, rameau ; branche d’olivier que présentaient les suppliants
 ὁ ἀθίθησξ, σξνο : le suppliant
 κόλνλ η όδ´ Ἑιιὰο ρζὼλ ζπλνίζεηαη ζη όρῳ : le sujet est Ἑιιὰο ρζὼλ, la terre grecque ; le verbe,
ζπλνίζεηαη, est le futur moyen de ζπκθέξνκαη : être en accord avec ; ὁ ζη όρνο (mot d’origine
obscure) signifie ici la conjecture.
 θαὶ η ἄιια πόιι´ ἐπεηθάζαη δίθαηνλ ἦλ, / εἰ κὴ παξόληη θζόγγνο ἦλ ὁ ζεκαλῶλ. Système
conditionnel irréel du présent, mais sans le ἄλ de la principale. Voir fiche du kit de survie sur les
systèmes conditionnels.
 ζεκαλῶλ : participe futur de ζεκαίλσ, faire signe, s’expliquer
 ὁ θζόγγνο : bruit, voix, parole. On peut donc traduire mot à mot : « si à toi présente n’était
la parole pour t’expliquer »  « si tu n’étais présente pour t’expliquer de vive voix ».
 Pour la traduction de la réplique : voir ici

(ΥΟΡΟ΢)
εἴξεθαο ἀκθὶ θόζκνλ ἀςεπδῆ ιόγνλ.
ἐγὼ δὲ πξὸο ζὲ πόηεξνλ ὡο ἔηελ ιέγσ,
ἢ ηεξ ὸλ ἱεξνῦ ῥάβδνπ, ἢ πόιεσο ἀγόλ;

 πξὸο ζὲ ιέγσ : je te parle, je m’adresse à toi (on remarquera le parallélisme avec le v.
236 : πξνζθσλν ῦκελ. Il est essentiel de savoir à qui l’on s’adresse, pour ne pas commettre
d’impair, risquer d’offenser un dieu…
 S’ensuivent trois hypothèses, exprimées par πόηεξνλ... ἤ...ἤ...
o ὁ ἔηεο, νπ : simple particulier
o ὁ ηεξ ὸλ ῥάβδνπ ἱεξνῦ : le gardien de la baguette sacrée, = leprêtre
o πόιεσο ἀγόλ : chef de la cité. On remarquera que le coryphée ne dit pas le mot
βαζηιεύο : elle ignore le statut exact de ce chef, qui peut être un η ύξαλλνο... Voir la
fiche sur « les mots du pouvoir ».
 Traduction : voir ici

πξὸο ηα ῦη´ ἀκείβνπ θαὶ ιέγ´ εὐζαξζὴο ἐκνί.
ην ῦ γεγελνῦο γάξ εἰκ´ ἐγὼ Παιαίρζνλνο
ἶληο Πειαζγόο, η ῆζδε γῆο ἀξρεγέηεο .


 Deux impératifs présents, ἀκείβνπ, ιέγε : réponds, parle. Voir kit de survie, les impératifs.
 Γεγελήο, ήο, έο : né de la terre. Référence ici au mythe de l’ « autochthonie »…
 ἶληο, ἶληλ (n’existe qu’au nominatif et à l’accusatif singulier) : fils, fille
 ὁ ἀξρεγέηεο, νπ : chef ou fondateur d’une famille ou d’une cité ; roi.
Page 3 sur 5
Michèle TILLARD – Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS juin 2011


 Traduction : voir ici. NB : la version de Lyon s’achevait ici.

(ἐκνῦ δ´ ἄλαθηνο ) εὐιόγσο ἐπώλπκνλ
γέλνο Πειαζγῶλ η ήλδε θαξπνῦηαη ρζόλα.
θαὶ πᾶζαλ αἶαλ, ἧο δί´ ἁγλὸο ἔξρεηαη
΢ηξπκώλ, η ὸ πξὸο δύλνληνο ἡιίνπ, θξαηῶ.
ὁξίδνκαη δὲ η ήλ ηε Πεξξαηβῶλ ρζόλα,
Πίλδνπ ηε η ἀπέθεηλα, Παηόλσλ πέιαο,
ὄξε ηε Γσδσλαῖα· ζπλη έκλεη δ´ ὅξνο
ὑγξᾶο ζαιάζζεο· η ῶλδε η ἀπὶ η άδε θξαηῶ.
αὐη ῆο δὲ ρώξαο Ἀπίαο πέδνλ η όδε
πάιαη θέθιεηαη θση ὸο ἰαηξν ῦ ράξηλ.

Pélasgos se livre d’abord à un exposé géographique, avec la répétition du mot θξαη ῶ, « je
règne sur » ; il délimite son royaume.
 Καξπόνκαη-νῦκαη : cueillir les fruits, recueillir
 η ἀπέθεηλα : crase pour η ὸ ἐπέθεηλα : ce qui est au-delà
 Le Strymon est un fleuve qui coule de l’actuelle Bulgarie jusqu’à l’est de la
Chalcidique ; le Pinde est une chaîne montagneuse au centre de la Grèce ; Dodone se
trouve en Épire, près de Ioannina ; la Péonie est au nord de la Grèce, entre la
Macédoine et la Thrace ; quant aux Perrhèbes, ils occupaient l’Eubée… Autant dire
que le royaume de Pélasgos couvrait toute la Grèce continentale !
 ὁ θώο, θση όο : homme, mortel. Ne pas confondre avec η ὸ θῶο, θση όο, la lumière !
 Pour la traduction, voir ici.

Ἆπηο γὰξ ἐιζὼλ ἐθ πέξαο Ναππαθη ίαο
ἰαηξ όκαληηο πα ῖο Ἀπόιισλνο ρζόλα
η ήλδ´ ἐθθαζαίξεη θλσδάισλ βξνηνθζ όξσλ,
[η ὰ δὴ παιαηῶλ αἱκάησλ κηάζκαζη
ρξαλζεῖο´ ἀλῆθε γαῖα] κελεῖηαη ἄθε
δξαθνλζόκηινλ δπζκελῆ μπλνηθίαλ.
ην ύησλ ἄθε ηνκα ῖα θαὶ ιπηήξηα
πξάμαο ἀκέκπησο Ἆπηο Ἀξγείᾳ ρζνλὶ
κλήκελ πνη´ ἀληίκηζζνλ εὕξεη´ ἐλ ιηηα ῖο.
ἔρνπζα δ´ ἤδε η ἀπ´ ἐκνῦ ηεθκήξηα
γέλνο η´ ἂλ ἐμεύρνην θαὶ ιέγνηο πξόζσ.
καθξάλ γε κὲλ δὴ ῥῆζηλ νὐ ζη έξγεη πόιηο.

 Πέξα, αο = πεξαία, αο : le pays situé de l’autre côté
 Σὸ θλώδαινλ, νπ : tout animal sauvage, monstres, reptiles…
 Υξαλζεῖζα, εο : participe aoriste passif féminin de ρξαίλσ, souiller
 ἀλῆθα : aoriste de ἀλίεκη, produire (en parlant de la terre)
 η ὸ ἄθνο, νπο : le remède
 δξαθνλζόκηινο, νο, νλ : qui fréquente les dragons
 ἂλ ἐμεύρνην θαὶ ιέγνηο : optatifs potentiels (avec ἂλ), ou exprimant le souhait. Voir la
fiche du kit de survie sur l’optatif.
 Pour la traduction, voir ici.



Page 4 sur 5
Michèle TILLARD – Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS juin 2011


(ΥΟΡΟ΢)
βξαρὺο ηνξ όο ζ´ ὁ κῦζνο· Ἀξγεῖαη γέλνο
ἐμεπρόκεζζα, ζπέξκαη´ εὐηέθλνπ βνόο·
θαὶ ηα ῦη´ ἀιεζῆ πάληα πξνζθ ύζσ ιόγῳ.
 Βξαρὺο η νξόο η ε : bref et clair
 Πξνζθύσ : confirmer, attester
 Traduction : voir ici
 Commentaire : voir ici
Page 5 sur 5