La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

1.

2.

2.a

2.b

3.

4.

1.


2.

2.a

2.b

2.c

2.d

3.

4.a

4.b

4.c

Etude d’une famille de fonctions

Partie I : Une fonction

Résoudre l’équation différentielle (1+2)+′2=0 .
On introduit la fonctionϕ:ℝ→ℝdéfinie parϕ()=1+12et on note (Γ) la courbe d’équation
=ϕ() .

Dresser le tableau de variation de la fonctionϕ.
Pour quelle valeur de≥0 , la dérivée seconde deϕs’annule-t-elle en changeant de signe ? Préciser la
position relative de la courbe (Γ de sa tangente) et () au point correspondant.
Représenter la courbe (Γ) accompagnée ( de choisissant une unité égale à 2cm.) en
1
Calculer l’intégrale (.
0ϕ)

Partie II : Une famille de fonctions

Intégrer l’équation différentielle :

() :+′=1+1
2

sur−∞, 0 sur et 0,+∞.
Soitλun nombre réel.
On appelleλla fonction définie pournon nul par :
( )λ+arctan
=
λ

On note (λ) la courbe d’équation=λ() .
Montrer que0admet en 0 une limite finieℓqu’on déterminera.
On pose désormais0(0)=ℓ. Dresser le tableau de variation de0.
Observer que les courbes (λ) et (−λ correspondent dans une transformation géométrique simple.) se
Soitλ1<λ2. Quelle est la position de (λ2 () par rapport àλ1) ?
On supposeλ>0 . Exprimerλ′( la forme :) sous
λ′()=12λ()

Former, selon les cas possibles, le tableau de signe de la fonctionλ.
(on ne cherchera pas à exprimer l’éventuelle valeur d’annulation deλ).
Dresser le tableau de variation deλdans chacun des cas possibles.
Tracer dans un même repère les courbes (0) et (π2) .
Montrer que par tout point d’abscisse non nulle du plan, il passe une et une seule courbe (λ)
Déterminer l’ensemble des pointsnon nulle, du plan tels que la courbe (, d’abscisse λ) passant par ce
point y ait une tangente de pente nulle.
On considère un pointd’abscisse non nulle, n’appartenant pas à (Γ) . Déterminer, selon sa position
par rapport à (Γ ( à l’axe) et) , le signe de la pente de la tangente enà la courbe (λ par) passant
ce point.

Partie III : Calcul d’une intégrale

On désire obtenir une valeur approchée de l’intégrale
=100()=∫10arctan
Cette dernière est appelée constante de Catalan.
1. Soitun entier naturel,etdes réels positifs.
1.a Etablir l’égalité :

1.b

1.c

2.

En déduire que :

2+3
avecϕ()≤2+3.
En conclure la majoration :

11(1)(1)1+12(+1)
2=∑=0−2+ −2
+ +

)1(
arctan=∑0(2−1)2+1+ϕ()
=+

−∑(−1)≤1+.
=0(2+1)2(23)2

Donner, en précisant la démarche suivie, une valeur décimale approchée deà 10−2près.