Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Place des femmes dans la professionnalisation des armées

De
124 pages
La place des femmes dans la Défense nationale était traditionnellement limitée.
Par la loi du 28 octobre 1997 portant réforme du service national, la France s'est engagée dans la professionnalisation totale de ses armées.
Le Conseil économique et social analyse dans quelle mesure cette mutation s'est accompagnée d'une accélération de la féminisation et de l'accès des femmes aux différentes spécialités, ainsi que la manière dont se déroule leur insertion dans ce secteur où les contraintes du métier sont particulièrement exigeantes. Source : Conseil économique et social
Voir plus Voir moins
                            
RÉPUBLIQUEFRANÇAISE AVIS ETRAPPORTS DU CONSEILECONOMIQUE ETSOCIAL 
 PLACE DES FEMMES DANS LA PROFESSIONNALISATION DES ARMÉES
2004 Etude présentée par Mme Michèle Monrique
  
Année 2004. - N°20  
 NOR : C.E.S. X000030420 
 
MANDATURE 1999-2004
 
Vendredi 9 juillet 2004
Séance du Bureau du 22 juin 2004
 
PLACE DES FEMMES DANS LA PROFESSIONNALISATION DES ARMÉES
 
Etude du Conseil économique et social présentée par Mme Michèle Monrique au nom de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre hommes et femmes  
 
 
 
 
 
 
III
SOMMAIRE
Pages
INTRODUCTION ...............................................................................................3 
CHAPITRE I - LA PROFESSIONNALISATION, ACCÉLÉRATEUR DE LA FÉMINISATION DES ARMÉES ?..................................5 
I - RAPPEL HISTORIQUE : LA FÉMINISATION A CONSTITUÉ UN PHÉNOMÈNE ANTÉRIEUR À LA PROFESSIONNALISATION DES ARMÉES.................................5 
II
A LES ANNÉES SOIXANTE-DIX : DES PROGRÈS SURTOUT -QUANTITATIFS .................................................................................5 1. 1972-1973, un statut transitoire ........................................................5 2. 1975-1979, la fin dun particularisme statutaire ...............................6 
B - 1980-1997, UNE DIVERSIFICATION DES MÉTIERS ACCESSIBLES....................................................................................7 
C - LINSTITUTIONNALISATION DE LEMBARQUEMENT DES FEMMES DANS LA MARINE (1987-1993) : LA FIN DUN TABOU ? .............................................................................................8 
- LA PROFESSIONNALISATION, À LA FIN DES ANNÉES QUATRE-VINGT-DIX, A SENSIBLEMENT ACCÉLÉRÉ LA FÉMINISATION..............................................................................10 
A - UN CONTEXTE GÉNÉRAL FAVORABLE À LA FÉMINISATION................................................................................10 1. Une nouvelle place pour les femmes au sein de la société .............10 2. Un nouveau type de conflits ...........................................................10 3. Suspension de la conscription et expériences des armées étrangères .......................................................................................11 
B - LA PROFESSIONNALISATION, UN « APPEL DAIR » IMPORTANT.....................................................................................11 
C - LA SUPPRESSION DES QUOTAS (1998) ......................................12 
D - LÉVOLUTION DEPUIS 1998.........................................................13 
III - LES DONNÉES STATISTIQUES MARQUENT UNE FORTE AUGMENTATION DU NOMBRE DES FEMMES MILITAIRES DEPUIS LA PROFESSIONNALISATION ..........14 
A - UNE FÉMINISATION QUI SEST ACCÉ
LÉRÉE APRÈS 1998 ....14 
IV
B - UNE FÉMINISATION DES EFFECTIFS INÉGALE SELON LES ARMÉES....................................................................................15 
C - LANALYSE DES RECRUTEMENTS DES DIFFÉRENTES ARMÉES CONFIRME LES PROGRÈS DE LA FÉMINISATION..16 
IV LA PLACE DES FEMMES DANS LE RECRUTEMENT ET -LA HIÉRARCHIE MILITAIRES ..................................................19 
A - LES ARMÉES : UN UNIVERS PROFESSIONNEL HIÉRARCHISÉ ET DIFFÉRENCIÉ .................................................19 
B - UNE MOINDRE PRÉSENCE DES FEMMES À MESURE QUE LON SÉLÈVE DANS LA HIÉRARCHIE ......................................20 1. Une représentation encore insuffisante des femmes parmi les officiers ..........................................................................................20 2. Une féminisation trop récente et des départs précoces des femmes en cours de carrière trop importants pour un accès en nombre des femmes au sommet de la hiérarchie............................24 3. La faible représentation des femmes parmi les élèves des grandes écoles militaires traduit-elle une sélectivité plus grande à leur égard ?..................................................................................25 4. Un pourcentage particulièrement élevé de femmes recrutées sous contrat ....................................................................................27 
C - UNE CONCENTRATION ENCORE FORTE DANS DES  DOMAINES DACTIVITÉ RESTREINTS.......................................28 1. Des femmes traditionnellement concentrées dans un nombre de secteurs limités...............................................................................28 2. Une situation qui tend à évoluer .....................................................29 
CHAPITRE II - QUELLE CARRIÈRE POUR LES FEMMES DANS LES ARMÉES ?..............................................................................33 
I - LA FORMATION MILITAIRE INITIALE ET LA PREMIÈRE AFFECTATION.........................................................33 
II
A - LA FORMATION MILITAIRE INITIALE ......................................33 1. Lintégration des élèves féminins au sein des écoles dofficiers ....33 2. Les écoles de sous-officiers ............................................................36 
B - LA PREMIÈRE AFFECTATION .....................................................40 1. Un choix « encadré » et des appréhensions à surmonter ................40 2. Un cas décole : lexemple de la féminisation du Montcalm..........41 
POSITION HIÉRARCHIQUE ET ENVIRONNEMENT DE -TRAVAIL DES FEMMES ..............................................................43 
A - POSITION HIÉRARCHIQUE, AVANCEMENT ET MOBILITÉ SOCIALE ...........................................................................................43 
V
1. Position hiérarchique, avancement et « plafond de verre » ............43 2. Accès aux responsabilités dencadrement ......................................44 
B - UN ACCÈS PLUS DIFFICILE DES FEMMES À LAVANCEMENT ET AUX RESPONSABILITÉS ? ......................44 
C - UN UNIVERS DE TRAVAIL COMPORTANT EN GÉNÉRAL DAUTRES FEMMES .......................................................................46 
III - DES CONTRAINTES PROFESSIONNELLES LIÉES À LA VIE MILITAIRE..............................................................................47 
A - DES CONTRAINTES VARIABLES QUANT À LEXIGENCE DE DISPONIBILITÉ .........................................................................47 B - LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE .............................................48 1. La mobilité : une contrainte qui atteint au sein des armées un degré particulier .............................................................................48 2. Les résultats de lenquête de 1999..................................................49 
C - TEMPS DACTIVITÉ SPÉCIFIQUES ET VOLONTARIAT ..........50 
D - AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU CASERNEMENT .......52 
IV - QUELLE CONCILIATION ENTRE VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVÉE ?....................................53 
A - QUI SONT LES FEMMES MILITAIRES ? .....................................53 1. Âge, ancienneté moyenne et origine familiale des femmes militaires ........................................................................................53 2. Structures matrimoniales et familiales............................................55 
B - RÉGIME DE TRAVAIL ET VIE PRIVÉE .......................................55 
C - DES STRATÉGIES INDIVIDUELLES DIVERSIFIÉES FACE À CES CONTRAINTES ........................................................................56 
D - LE TEMPS DE NON ACTIVITÉ .....................................................57 
E - LA GARDE DES ENFANTS ............................................................58 
F - LE CÉLIBAT GÉOGRAPHIQUE .....................................................58 
G - UNE CONCILIATION ENTRE VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVÉE QUI NE CONCERNE PLUS SEULEMENT LES FEMMES ...........................................................................................59 
V - QUELLE RECONVERSION POUR LES FEMMES APRÈS LA CARRIÈRE MILITAIRE ? ......................................................60 1. Un nombre de femmes à reconvertir limité, mais qui devrait sélever rapidement ........................................................................60 
VI
2. Une reconversion qui ne devrait pas soulever de difficultés particulières....................................................................................6 1
CHAPITRE III - QUELLE INTÉGRATION POUR LES FEMMES DANS LES ARMÉES ? .....................................................................63 
I - REGARDS ET PERCEPTION DES FEMMES DANS UN MONDE D’HOMMES.....................................................................63 
II
A - UNE MAJORITÉ MASCULINE DIVISÉE ......................................63  1. La féminisation, une nouvelle dimension à appréhender pour la majorité masculine .........................................................................63 2. Un clivage de générations...............................................................64 3. Les conclusions du rapport sur « Lévolution des comportements liés à la mixité dans larmée de terre ». ................65 4. Le temps particulier des Opérations extérieures .............................65 
B - DES MESURES PRISES POUR FAVORISER LINTÉGRATION DES FEMMES ...................................................66 1. La formation et linformation des personnels.................................66 2. La mise en place dun dispositif de recours....................................67 3. Ladaptation de la vie en garnison et en opérations........................67 4. La prise en compte des spécificités féminines et de la parentalité..68 
- LES FEMMES APPORTENT-ELLES UN PLUS AU SEIN DES ARMÉES ? ...............................................................................68 
A - UN APPORT QUANTITATIF ..........................................................68 
B - UN APPORT QUALITATIF .............................................................69 
C - DES QUALITÉS FÉMININES SPÉCIFIQUES ? .............................70 
III - UN CAS PARTICULIER : LE SERVICE DE SANTÉ DES ARMÉES...........................................................................................70 
A - UN TAUX DE FÉMINISATION PARTICULIÈREMENT ÉLEVÉ ...............................................................................................71 
B - RESTRICTIONS DEMPLOIS, RESTRICTIONS DAFFECTATIONS ET OPÉRATIONS EXTÉRIEURES ...............72 
C - AVANCEMENT DES PERSONNELS FÉMININS AU SSA ET ACCÈS AUX FORMATIONS SPÉCIALISÉES ...............................73 
IV - COMPARAISONS INTERNATIONALES ....................................74 
A - LA FÉMINISATION DES ARMÉES AU ROYAUME-UNI ...........75 1. Une armée dune importance assez proche de la nôtre...................76 2. De graves problèmes de recrutement, voire de fidélisation des effectifs ..........................................................................................76 
VII
3. Ces difficultés ont plaidé pour un recours accru à la féminisation .76 4. Des évolutions inégalement acceptées............................................78 
B - LA FÉMINISATION DES ARMÉES AUX ÉTATS-UNIS ..............78 
C - LA FÉMINISATION DANS LA BUNDESWEHR ..........................79 1. Une évolution progressive ..............................................................80 2. Fondement juridique de la féminisation dans la Bundeswehr ........81 3. Perspectives de la féminisation dans la Bundeswehr......................82 
D - LA PLACE DES FEMMES DANS LES FORCES ARMÉES SUÉDOISES ......................................................................................82 
E - LA PLACE DES FEMMES DANS LES FORCES DE DÉFENSE ISRAÉLIENNES................................................................................8 4
CONCLUSION..................................................................................................87 
ANNEXES..........................................................................................................91 Annexe 1 : vote par la délégation aux droits des femmes et à légalité des chances entre hommes et femmes, le 26 mai 2004.........................93 Annexe 2 : chapitre I.........................................................................................95 Annexe 3 : chapitre II .....................................................................................105 Annexe 4 : chapitre III ....................................................................................107 
LISTE DES RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.................................109 
LISTE DES ILLUSTRATIONS.....................................................................111 
TABLE DES SIGLES .....................................................................................113