Les Perspectives de la filière volailles de chair : rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche

De
La crise avicole résulte d'une surabondance de l'offre créée par le recul des exportations françaises sur le marché communautaire et du ralentissement de la consommation. Face à cette situation, le rapport préconise la suppression d'entreprises avicoles sur la base du volontariat, accompagnée de mesures destinées à restaurer le revenu des aviculteurs.
Publié le : jeudi 1 juillet 1999
Lecture(s) : 13
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/004000187-les-perspectives-de-la-filiere-volailles-de-chair-rapport-remis-au-ministre-de
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 56
Voir plus Voir moins

LES

PERSPECTIVES DE LA FILIÈRE
VOLAILLES DE CHAIR

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volaileahc ed s : ri
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

INTRODUCTION

Dans le cadre de la mission quim'a le Ministre det confie par Monsieur
l'agriculture et de la pêche, j'ai l'honneur de remettre ce rapport qui traite des
perspectives de la filire avicole française, qui fait de notre pays le4meproducteur
mondial de volailles, et qui est actuellement confronte une rduction de sesparts
de march, tant en Europe que dans les Pays tiers.

Je tiens tout particulirement remercier les personnalits que j'aisollicites, qui
m'ont toutes rserv unexcellent accueil et qui m'ont fourni les informations et les
documents ncessaires la ralisation de ce travail.

J'ai pu conduire cette mission en totale indpendance. J'ai cherch analyser en
toute objectivit les positions, parfois contradictoires, qui taient exprimes et tent
de mesurer les attentes de la filire, avec tous les enjeux qui en dcoulent.

Ce rapport est conçu comme un outil d'aide aux dcisions qui doivent être prises. A
ce titre, il rassemble des donnes, prsente les enjeux et formule un ensemble d e
propositionsqui, être arrêtes, pourrontlorsque les orientations de principe seront
affines et discutes avec les parties intervenantes.

La filire avicole française s'est affirme au cours des annes passes, comme l'une
des plus performantes du Monde. Les difficults auxquelles elle est actuellement
confronte, appellent de sa part, des dcisions rapides afin qu'elle retrouve des
bases solides permettant un nouveau dveloppement.

Un engagement fort et solidaire de l'Etat aux côts des acteurs de la filire et des
organisations professionnelles qui l'animent, est une ncessit imprieuse pour
rduire les consquences des baisses d'activit, notamment sur l'emploi, et
encourager tous les intervenants de la filire - dont le dialogue doit s'amliorer -
mettre en oeuvre les actions qui permettront nouveau, l'essor de l'offre française de
volaille sur les marchs communautaires et internationaux.

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volail de chair : se
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

Daniel PERRIN

INTRODUCTION

SOMMAIRE

RESUME

SOMMAIRE

1 LA FILIERE AVICOLE DANS L'ECONOMIE AGRICOLE
1.1 LA PRODUCTION
1.2 LA CONSOMMATION D'ALIMENTS DU BETAIL
1.3 LES ENTREPRISES DE LA FILIERE
1.4 LES EMPLOIS DE LA FILIERE « VOLAILLES DE CHAIR »

2 LES EVOLUTIONS RECENTES DE LA FILIERE « VOLAILLES DE
CHAIR »
2.1 LA PRODUCTION ET LA CONSOMMATION
2.2 LES IMPORTATIONS
2.3 LES EXPORTATIONS
2.4 LES PRIX
2.5 CETTE SITUATION DE BAISSE DES EXPORTATIONS ET DE
CHUTE DES PRIX, A TROIS CONSEQUENCES
2.5.1 Une forte dgradation des rsultats industriels
2.5.2 Une forte dgradation des conditions de productiondans les
levages
2.5.3 Une baisse de la production nationale, accentue par la crise lie
la contamination par la dioxine

3 LES PERSPECTIVES D'AVENIR
3.1 L'EVOLUTION DE LA PRODUCTION
3.2 LES PERSPECTIVES LIEES AU GATT
3.2.1 Rappel des accords du GATT et de leurs conditions de mise en
oeuvre
3.2.2 Les difficults d'exporter du poulet entier sans les restitutions
europennes
3.2.3 Les facteurs d'volution des coûts de production
3.2.4 Les restitutions l'exportation
3.3 LA CRISE ACTUELLE EST UNE CRISE STRUCTURELLE
3.4 UN APPAREIL DE PRODUCTION SURDIMMENSIONNE, POUR
UN MARCHE CEPENDANT ENCROISSANCE

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volail : desr aiche
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

1

2

4

5
5
6
6
7

8
8
11
12
15
15

15

16
18

20
20
21

21
24
25
27
27

3 1

4 LES PROPOSITIONS
4.1 RESTAURER LE NIVEAU DE REVENU DES ELEVEURS
4.1.1 Une alternative apparente
4.1.2 Un plan de rduction des surfaces de poulailler
4.1.3 La compatibilit de ce planavec la rglementation communautaire
4.2 LES QUESTIONS SANITAIRES
4.3 LE DIALOGUE ENTRE LES PRODUCTEURS ET LES
INDUSTRIELS
4.4 L'ACCOMPAGNEMENT DES RESTRUCTURATIONS ET DES
RECONVERSIONS INDUSTRIELLES
4.5 LA PROMOTION DES PRODUITS
4.6 LES MESURES CONJONCTURELLES

CONCLUSION

ANNEXE NÊ1 :LETTRE DE MISSION DU MINISTRE DE
L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE
ANNEXE NÊ2 :REPONSE DU VICE-PRESIDENT DU CGGREF
ANNEXE NÊ3 : METHODE ETCONDITIONS DE REALISATION DE LA
MISSION
ANNEXE NÊ4 : LISTE DES PERSONNESRENCONTREES
ANNEXE NÊ5 :ETUDE DU POSITIONNEMENT DE L'OFFRE
FRANCAISE DE VOLAILLES SUR QUATRE DE SES PRINCIPAUX
MARCHES A L'EXPORTATION (CFCE)
ANNEXE NÊ6 : CONSOMMATION DE VIANDES ENFRANCE
ANNEXE NÊ7 : CONSOMMATION DE VIANDES DANS L'UNION
EUROPEENNE

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volaileschai de : r
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

33
33
33
33
35
36
36

37

39
40

41

RESUME

La filire avicole française a produit, en 1998, 2 350 000 Tec de volailles dont elle a
export plus de 900 000 Tec, pour une moiti sur le march intra-communautaire, e t
l'autre moiti dans les Pays tiers, principalement le Moyen Orient.

Depuis 1998, ses parts de march se rduisent enEurope (- 8,6%pour les viandes
de volailles) tandis que les accords du GATT signs Marrakech en 1994 (qui
prvoient en 2001 une baisse de 34% exportsdes volumes restitutions) avec
entraînent une diminution invitable des ventes sur Pays tiers en raison d e
l'impossibilit actuelle de couvrir les prix de revient sans subventions.

Pour faire face cette situation qui, d'une part affaiblit les entreprises qui devront s e
restructurer, et d'autre part affecte le revenu des leveurs, il est suggrdeux
principaux types de mesures :

- la restauration du revenu des leveurs avicoles par un ajustement et une
maîtrise des capacits de production, prvoyant, sur la base du volontariat, un arrêt
de la production avicole, notamment par les leveurs les plus âgs qui
bnficieraientd'uneindemnitenchangedeladchancedduroitd'exploiterleur
poulailler ;

- l'application d'un ensemble de dispositions pour accompagner les
restructurations industrielles qui interviendront et permettre ensuite la filire, d e
retrouver son dynamisme, tout en fournissant au consommateur, des produits d e
qualit, adaptssa demande, dans tous les segments du march.
La mise en oeuvre de ces prconisations ne sauraient cependant dispenser les
ngociateurs qui interviendront dans la procdure de rvision desaccords du GATT
qui doivent être renouvels en 2001, de poursuivre l'objectif de maintenir le niveau
des restitutions qui sera alors en vigueur, et d'imposer aux produits dont l'accs a u
march europen sera facilit, les mêmes contraintes que celles que supportent les
productions europennes.

C'est l'emploi qui est en jeu ainsi que la prsence des produits français dans les
changes commerciaux qui sont appels se dvelopper aucours des annes
venir.

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volailchair : se ed
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts.
"

Daniel PERRIN
Ingnieur Gnral du GnieRural,
des Eaux et des Forêts

LESPERSPECTIVESDELAFILIERE«VOLAILLESDECHAIR »

1. LA FILIERE AVICOLE DANS L'ECONOMIE AGRICOLE

1.1LA PRODUCTION

La production française de viandes de volailles s'est leve en 1998 2,35 millions
de tonnes quivalent carcasse qui reprsente un accroissement de(Mtec), ce
+2,9%par rapport 1997et de +24,1% 1993.par rapport

Cette production qui est la quatrime production mondiale derrire celle des USA
15,24 MT, de la Chine 11,4 MT, du Brsil 4,8 MT, se rpartit principalement,entre
les espces, de la façon suivante :

En 20 ans, la production a t multiplie par deux.La volaille tait devenue en
1997lapremireviandeproduiteenFrance,placequ'elleacependantperdueau
bnfice duporc en 1998.

Cette production est assure dans 15 000 exploitations agricoles qui possdent
16 000 000m2 des 49,5%de poulaillers. exploitations sont spcialises (OTEX
"granivores" ou "polylevage orientation granivore") et ces exploitations
spcialises possdent72%des superficies de bâtiments et74%des capacits
d'levage.

La production de volailles de chair est concentre pour66%environ dans les rgions
Bretagne et Pays de Loire.

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volail :ir ed sahc e
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

Production des rgions Bretagne et Pays de Loire

1.2 BETAILLA CONSOMMATION D'ALIMENTS DU

La filire avicole consomme 9,5 millions de tonnes (MT) d'aliments composs, soit
en tenant compte des aliments pour pondeuses, 7,2 millions de tonnes (MT) pour la
volaille de chair.

Si la composition de l'aliment est faite pour 60 % base decrales (moins de 60 %
pour les volailles "standard" et» volailles les sous label), cette quantit pour70 %
consomme correspond 7,2x 0,60 = 4,32 millions de tonnes de crales soit prs
de 6,85 % du volume des crales produites enFrance.

Sur la base d'un rendement moyen cralier de 70q/ha, consommesles crales
par les volailles de chair reprsentent une surface de620 000 ha environ.

1.3 LESENTREPRISES DELAFILIERE

La production de volailles de chair est assure par 237 entreprises. Cependant, 7
groupes qui dpassent, en 1998, 1,8 MMF de chiffre d'affaires, se dgagent
nettement de l'ensemble de la population. L'cart est grand avec la8meentreprise
(1,2 MMF de CA), elle même se dtachant nettement de lagme pas 700qui n'atteint
millions de chiffre d'affaires.

Cette concentration n'empêche pas une rude concurrence entre groupes.La bataille
pour les parts de march est d'autant plus svre que la croissance globale de
la demande se ralentit.

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volailir : cha sede
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

Pour l'ensemble de ce secteur industriel, les chiffres clefs 1997 sont, les suivants1:

Chiffre d'affaires 33,8 MMF

Valeur ajoute 5,14 MMF

(5%des I.A.A)

(4,1%de la V.A des I.A.A)

Effectifs 27 500 salaris (7,3%des effectifs des I.A.A)
Solde du commerce extrieur : 6,7 MM deF.

1 . 4 LESEMPLOISDELAFILIERE« CHAIR »VOLAILLES DE

Les chiffres du tableau qui suit, sont tirs d'une tude de l'Observatoire conomique
avicole de l'Ouest et notamment de la Chambre d'Agriculture des Côtes d'Armor.

Emplois directs de la filire « volailles de chair »
en Bretagne

Compte tenu de la part de la Bretagne dans l'conomie avicole nationale, on peut
estimer que la filire avicole emploie environ50 000 salaris en France.Ces
emplois reprsentent en Bretagne 6,3%des emplois rgionaux de l'agriculture et de
l'industrie.

Remarque : selon la FIA, les abattoirs et ateliers de dcoupe ont, bon an mal an,
cr 5 600emplois chaque anne sur la priode 9 0 - 95.

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volailiahc ed ser :
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

2. LES EVOLUTIONS RECENTES DE LA FILIERE « VOLAILLES DECHAIR»

Selon les bilans tablis par le SCEES et l'OFIVAL,sur2,35 Mtec produites en
France, ce qui fait de la France le premier producteur europen et le4meproducetru
mondial :

989,1 Mtec sont exportes
1432,6 Mtec sont consommes

+ 3,2%/97
+ 1,9%/97

Dans le même temps, 145,2 Mtec sont importes ce qui reprsente une
augmentation de + 15,6%par rapport 1997

2 . 1LAPRODUCTION ETLACONSOMMATION

La production et la consommation de viande de volailles ont volu de la façon
suivante au cours des 6 dernires annes

Les donnes qui apparaissent dans ce tableau, appellent quelques observations :

* La production de volailles de chair a augment au cours des 6
dernires annes plus rapidement que la consommation.De même, si le
ralentissement de la consommation intervenu en 1997 et 1998, a eu pour
consquence une certaine diminution du rythme de croissance de la
production, celle-ci n'a pas t suffisantepour maintenir l'quilibre du march
et a contraint les entreprises augmenter leur effort d'exportation.

Ce dcalage entre le ralentissement de la croissance de la consommation et
celui de la croissance de la production est sans doute pour partie responsable
des ajustements actuels de la production (allongement des vides sanitaires,
baisse de densit), qui sont d'autant plus marqus que les dcisions
correspondantes n'ont pas t prises suffisamment tôt.

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volail: ahriedc e s
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

* De façon plus gnrale, la consommation de viande de volailles a
augment en France de façon continue, sauf durant l'anne 1997, conscutive
une anne deconsommation exceptionnelle marque par la crise de l'ESB.
Elle est passe de 20,8 kg/hab en 1993 24,84 kg/hab en 1998 soit une
augmentation de + 19,5%(cf. graphique1en annexe).

Cette volution est du même ordre de grandeur en Europe:18,04 21,24
kg/hab, soit + 17,7 %.

* La consommation de viandes de volailles en France est actuellement la
même qu'en Espagne mais infrieure celle de l'Irlande (32,7 kg/hab), du
Royaume-Uni (27,23 kg/hab) et du Portugal (27,12 kg/hab). Elle est trs
infrieure celle des USA, 46 kg/hab, du Brsil, 44 kg/hab et du Canada, 32
kg/hab.

* Cette tendance en matire de consommation est une tendance lourde
malgr la crise actuelle lie lacontamination d'aliments pour animaux par de
la dioxine.
Les prix, la facilit d'emploi, les qualits dittiques de laviande de volailles
ainsi que l'adaptation constante et continue des produits aux attentes des
consommateurs qui disposent d'une gamme complte de marchandises,
expliquent largement cette volution.

Aussi, même en situation de concurrence complte avec le porc, du fait de la
baisse du prix de celui-ci, la consommation de viandes de volailles a-t-elle
continucroître de 1,9% 1998. Les(calculs par bilan) au cours de l'anne
achats des mnages ont progress de 0,7% Secodip » panels «selon les
tandis que les prix baissaient de 0,6 %.

Pour le dbut de l'anne 1999 (20 premires semaines), les achats des
mnages ont augment de 1,8%(- 1%pour le poulet, + 6,5%pour la dinde
et + 15,8%pour le canard) tandis que les prix baissaient de 3,1 %.
Il est d'ailleurs intressant denoter selon ce dernier panel que :

- en volume, les achats de dcoupes de poulets augmentent de 6,7%alors
que les achats de poulets PAC baissent de 7,9% compris).(poulets « label »
Pour la dinde, ce sont galement les dcoupes et les viandes qui augmentent
respectivement de 7,4 et 5,5 %.

- en prix, les dcoupes de poulets baissent davantage (- 3,5
poulets PAC (- 2,8 %).

La documentation Française : "Les Perspectives de la filire volail sec edriah :
rapport remis au ministre de l'agriculture et de la pêche / Daniel Perrin ;
Conseil gnral du gnie rural, des eaux et des forêts."

%)que les

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.