Rapport sur les archives de la Préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre 1961

De
Inventaire des archives de la Préfecture de police se rapportant aux manifestations d'octobre 1961 et examen critique de ces documents permettant de dresser un bilan de ces événements. Il apparaît que les événements du 17 octobre 1961 s'insèrent dans un contexte qui déborde cette journée et que la manifestation a donné lieu à une répression très dure. La mission ne peut donner le chiffre des morts avec assurance mais conclut à des dizaines de victimes ce qui est supérieur au bilan officiel (sept morts) mais très inférieur aux centaines de victimes dont il a été parfois question.
Publié le : jeudi 1 janvier 1998
Lecture(s) : 37
Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/984000823-rapport-sur-les-archives-de-la-prefecture-de-police-relatives-a-la-manifestation
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 53
Voir plus Voir moins

SOMMAIRE

1. L'INVENTAIRE DES SOURCES
1.1LE CHAMP DE LA RECHERCHE

1.2 L'EXISTANT

1.3 LES LACUNES

2. LES MANIFESTATIONS DES 17 AU 20 OCTOBRE 1961
2.1 AVANT LA MANIFESTATION DU 17 OCTOBRE

2.1.1ofnitamr'Lnio dedu prfetde police sur le projet manifestation

2.1.2 La prparation etla mise en place du dispositif

2.2PENDANTLAINAMTSEFATION

2.2.1 Le droulement delamanifestationet lessecteurs nvralgiques

2.2.2 Le nombredemanifestants

2.2.3 Le nombre de manifestants apprhends

1

1

1

3

4

4

4

5

5

5

6

2.3 APRES LES MANIFESTATIONS 7
2.3.1 Le sjourdansles au centre d'identification de etcentres de regroupement
Vincennes7

2.3.2 Le nombredemanifestants largislesjours suivants

2.3.3 Le nombre de manifestants maintenus au CIV

2.3.4 Le nombredemfinafrarsntntsseatielgrsenA
2.3.5 Les victimes des manifestations

8

8

6

8

9

3.LES MANIFESTATIONS D'OCTOBRE1961DANS LEURCONTEXTE12

3.1 LE DURCISSEMENT DE SEPTEMBRE-OCTOBRE 1961

3.1.1Leshomicides

3.1.2Lescadavres retrouvsdans l'eau

3.1.3La reprise contrede l'offensivele FLN

8

12

13

1 4

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

3.2 L'APPRECIATION DE LA MANIFESTATION
DANSLESSOURCESADMINISTRATIVES

CONCLUSION

ANNEXES

DU

17 OCTOBRE
15

17

Annexe I -Archives delaprfecture de police et services rattachs relatives aux
manifestations d'octobre 1961

Annexe I l -Archives du ministre de l'intrieur relatives aux manifestations
d'octbore 1961

Annexe III -Dossiers pour lesquelsles lainformations disponibles sur la date de
mot ou de ses circonstantces ne permettent pas d'exclure tout rapport aveclesmanifestations
des 17-20 octobre 1961 (Sources : registre de l'institut mdico-lgal et dossiers d'enquête de
la police judiciaire).

Annexe IV - jour - des entres dceorps "N.A" parInstitut mdico-lgal. Graphique
septembreetoctobre 1961

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

Leprsentrapporta t tablpiarun
mission ».etcompos de :

groupedetravail

dnomm ci-aprs « la

M. Dieudonn MANDELKERN,Prsidentde section au Conseil d'Etat, prsident.

M. Andr WIEHN, Inspecteur gnral de l'administration

Mme Mireille JEAN, Conservateur auxArchivesnationales

M. Werner GAGNERON, Inspecteur de l'administration

La mission a rencontr, en premier lieu,lePrfet depolice pour untour d'horizon
sur les archives delaprfecture etles del'automnedocuments se rapportant aux vnements
1961. Elle a galement rencontr, parla suite,lesdirecteurs delascuritpublique, dela
police judiciaireetdes renseignements gnraux.

Elle a pris connaissance, au service des archivesetdumuse,des versementsfaits en
1982,et plus considrables-plusieursde ceux, beaucoup dizaines de mtreslinaires-quiont
eulieu au cours de ses travaux, lasuite,leplus souvent, des demandes formulesqu'elle a
mesure qu'elle progressait.

Elle a considr que, s'il neluiappartenaitpasde faireuneexploitation exhaustive
de ces documents,sa tâchene se limitaitpas un simplerecensementdes sources, mais
impliquait un examen critique, au moins sommaire, faisant ressortirleslmentsquise
dgagent sur le bilanetlecontexte des manifestations d'octobre 1961.

1.L'INVENTAIREDESSOURCES

LEHAMPCEDALEREHCERHC

La missionat charge de recenselresarchives de prfecture de police. la seule
Mêmesilarechercheattenduecertainesarchivesduministrel'dientrieur1
,
notamment celles de la directiongnrale de la sûretnationale2et deladirection centrale
des renseignements gnrauxi.lrsulte du champquiluianoitatim: unesignlelidoubtsa

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

-ealritorierttoutd'abord,leressort delaprfecture depolicene correspondant
qu'auxlimitesdel'anciendpartement delaSeine3,alorsqu'ilatfait des victimestat de
manifestations dontlescorps auraienttretrouvs danslefleuveen avalde ce dpartement.

-administrativeensuite, puisqued'autresservices ou organismes sont susceptibles
de dtenir des documents relatifs aux vnements dle'automne1961: principalementla
Justiceetleshôpitaux deParis.

1.2L'EXISTANT
Aucours de ses investigations, lamissiona pu consulter un grand nombre de
documents. Ellen'ena pasmoinsrelevdeslacunessrieuses danslaconservation des
archives, fauted'avoir documents pourtant indispensablestrouvtrace de certainsl'analyse
des vnements del'automne1961.

L'inventairedes archives relatives aux manifestations a tdressparlamission: il
figure en annexe au prsentrapport. (annexeI)
Lesdocumentsreprisdans cet inventairesontd'unintrêtingal.
Quatre des sources consultes apparaissentd'uneparticulire importance :

a) -lesarchives du cabinet du prfet de police et de la direction gnrale de la
police municipale (DGPM).Elles comportent notamment de nombreux documents relatifs
l'organisation etau droulement delamanifestation, ainsiqu'auxconditions de garde des
personnes interpelles.Ellescomprennent galement plusieurs centaines de dossiers de
manifestants assignsrsidenceettransfrs enAlgrie, ainsiqu'unfonds important sur
l'ensemble musulmans algriennes(activitspolitiques des Françaisdes questionsd'Algrie,
terrorismeFMA, violences, activitvictimes dedesforces depoliceauxiliaires, centres
d'identification,etc).
b) -les mdico-lgal (IML).archives de l'institutEneffetlescorps des personnes
dontledcs estsuspectainsi quelescorps trouvs surla doivent êtrevoie publique
transports dans ce service. Aussi,leregistredesentres permet-iluneconnaissance en
principe exhaustive detoutes les suspectesmorts violentes ou intervenues dansleressort de la
prfecture de police, etparfoisau-del de ceressort.
c) - police judiciaire de la de la directionles archives (PJ).Pour l'ensemble de
l'anne 1961, 474 dossiersd'enquêtepour homicide outentative d'homicideont t
4
dnombrs palramission :
. 275se Français musulmans - desrapportent des victimes nord-africaines
d'Algrie(FMA)dansleurgrande majorit ;

. 79 se rapportent des victimes appartenant auxforces policiers, -de l'ordre
gendarmeset elles-mêmesaussi membres des forces de police auxiliaires (FPA),
composes de FMA .
. 120serapportent d'autres victimes,quine sont ni nord-africaines, ni membres
desforces del'ordre.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

Mêmesilesprocdures concernantlesFMAn'ontquerarement abouti, elles
apportent souvent un clairageutilesurlescirconstances desdcs.
d)enfin,lesrapports annuels d'activitdes de policedirections de la prfecture
pour 1961.

D'autressources ont galement tprisesencompte, bien qued'unmoindreintrêt
en raison de leur caractre fragmentaire :

a) - gnrale des services (IGS).quelques dossiers de l'inspectionEntoutetpour
tout,iln'at retrouvqueneuf dossiersd'enquêtesdiligentesen1961 lasuite deplaintes
mettant en causelecomportement de policiers l'gardd'Algriens.Or, unenotedu cabinet
du prfet, non datemais avoir tqui paraît tabliel'automne1961,fait 8tat de
informations judiciaires en coursetde 54 plaintes pour violences ou svices.Demême,deux
listes tabliessans doute dbutnovembre 1961, et classesdanslesdossiers de la DGPM5,
recensent pour leur part 40 plaintes contre les forces del'ordre.

Derares rapports del'IGSfigurentaussidanslesdossiersd'enquêtede la P.J. ou
dans certains dossiers du cabinet.

b) - la gnraux de renseignements descertains documents de la direction

prfecture de police (RGPP).

c ) - maison dpartementale dedes extraits du registre des entres de la
Nanterre -alors intgredanslesstructures delaprfecture depolice -quia reçudes
blesss lors des manifestationsd'octobre.Maisce registrene pourrait être utilement exploit
que par rapprochementavecceux des autreshôpitauxparisiens.

1.3LESESCANUL

Ils'agitde documents dontl'intrêt imposeraurait dûla quiconservation, maisont
tparfoisdtruitsoquelamissionn'apu retrouver. On mentionnera :
a) - dule rapport depolice prfet au ministre de l'intrieur,etdontlaPrnceside
delaRpubliqueetlePremier Ministre taient galemendtestinataires6.Aucun exemplaire de
ce rapport,relatif lamanifestation du 17 octobre 1961, ne semble avoir t conserv dans
lesarchives de la prfecture de police, pas plusqu' gnralela direction de lapolice
nationale.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

b) -lesarchives de la brigade fluviale.Ceservice,rattach ladirection des
services techniques, a procdil ya quelquesannesladestruction de ses archives
anciennes.Lamissiona ainsit privd'eun deprcieux moyenrecoupement7.

c) -les de coordination des affaires algriennes (SCAA).dossicrs du service
Cren lutter contre le terrorisme1958 poursvissantdanslapopulation algrienne dela
rgion parisienne, ce service regroupaitnotammentlesquipes spciales delapolice
municipale,labrigade des agressionsetviolences,unebrigade territorialepcialissteela
section algrienne de la direction des renseignements gnraux dlea police.prfecture de Des
documentsmanantduSCAAontpourtanttretrouvdasnslesversementsd'autresservices
(notamment dans ceux du cabinet, delapolice judiciaireetdela policemunicipale), maisla
missionn'apasretrouv trace des archives deceservice.

d) - musulmansles dossiers du service d'assistance technique aux Français
d'Algrie (SAT),qui comportait six secteurs chargs del'actionadministrativeetsociale.
ainsi que, plus discrtement,d'unemission de renseignement.Les responsablesde ces
structures.quiavaient acquis une grande connaissance du milieudestravailleurs algrienset
de leurs familles,n'ontpas pu ne pas être attentifs aux suites des manifestationsd'octobre.L
encore, des documents pars manant du SAT sonctlasssdanslesarchivesd'autresservices.
Ils ne semblent pas avoirfaitl'objet d'unversement global.
e) -les le par de centre d'identification Vincennes (CIV).fichiers constitusCe
centre, cren tait destin janvier 1959,recevoirlesFrançais musulmansd'Algrie
interpells surlavoie publiqueetdontla vrifications. Ceux-ci dessituation ncessitait
pouvaientyêtre maintenus au-del de 24heurespararrêt duprfet,avantqu'unemesure
ministrielle d'assignation rsidence. ventuellemendtans un centre, ouunemesure
d'loignement,fût priseleur encontre.
Selonles dossiers consults parindications retiresdeslamission,il auraitexist au
centre d'identification de Vincennes, outreunemain couranteetun registre des visites
mdicales, un fichier delapopulation FMA delargion parisienne aliment parles
identifications auxquellesiltait procd.Demême, chacun desFMAapprhends pendant
lesmanifestations d'octobre et conduits auPalaisdes Sports delaPortede Versailles afait
l'objet d'unefiche d'identification.8Aucun de cesfichiersn'atretrouvparlamission.

Cependant,lefichier des FMA« dangereux »constituparlesrenseignements
gnrauxsignalelesdates de passageauCIVdesindividus concerns.
f) -lesarrêts ministrielsprononçant, selonlescas,desassignationsrsidence
soitdomicile, soit dans un centre, soit desmesures d'loignement.Ces arrêtsministriels
auraient normalement dû figurer danslesarchives deladirection dela rglementation9du
ministre de l'intrieur.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

Tels sontlesdocuments recherchsen vainparlamission10.

*

2. LES MANIFESTATIONSDES17AU 20 OCTOBRE

1961

Lesarchives delaprfecture depolice nesontqu'unesource parmid'autresde
l'histoire d'octobre 1961.des manifestationsC'estelle ques'entient dlibrmenlat mission
danslesdveloppementsquisuivent, sachantquelesdonnes et informationsrecueillies,si
ellesn'autorisent pasdes conclusionsdfinitives,singulirementquant aunombre de
victimes, permettent toutlemoins demieuxserrerl'analyse.

2.1 MANIFESTAAVANT LATION DU17 OCTOBRE

2.1.1 L'information du prfet de police sur leprojet de manifestation
Aenjugerparlesdocuments consultsparla mission,laprfecturen'auraitt
informe dela 17manifestation du octobreque lejour même.Lesinstructions duFLNne
semblentpas avoirtconnues avantlanuit du 16au17, commelemontrent desnotesdes
renseignements gnraux. classes auxarchivesdeladirectiongnraledelapolice
municipale11, ainsiqu'une dunote blanchemême jour,quifaittat des mort"menaces de
adresses aux FMA qui n'obiraient pas aux consignes". Deleur côt.lesresponsablesdes
secteursd'assistancetechnique, chargs du suivi administratifetsocial delapopulation
algrienne, insuffisamment informs desintentionsdu FLN.n'ontpas pu exploiteravant le
milieu delajourne du 17 quelques renseignements remonts octobrelesjusqu'eux12.

2.1.2 La prparationetla miseenplacedudispositif
Le dispositif policierparaîtdoncavoirtmis en placedansl'urgence, cequi
explique peut-êtrelepeu detraceslaisses danslesarchives dela Enprfecture de police.
particulier, c'est seulement16h20 quel'tat-majoradresse un tlgrammeauxserviceset
units, leurdemandant notamment manifesteraient sur la voie qui FMA"d'apprhender les
publique et particulirement sur lesgrandesvoiesde la capitale".A17h,lePalaisdes sports
delaporte de Versailles, ainsique lestadeCoubertin,sont rquisitionns pouyr conduireles
manifestants apprhendestyprocderleur identification.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par leF LN le 17 octobre 1961

Leserviced'ordrecomprend"leseffectifs disponibles dela prfecturedepolice,
renforcs partrois escadrons mobile et parde gendarmeriedeuxcompagnies rpublicaines
descurit".13

2.2ADNEPA LNTNOTITAESIFANM

2.2.1 Le droulement de la manifestationetlessecteurs nvralgiques
Lesdocuments relatifs au droulementmêmedela abondants:manifestation sont
entre autreslescomptes-rendus des commissaires chefs des six districts delaprfecture de
police, ainsi que ceux de commissaires d'arrondissement concerns14, le 17demands ds
octobre au soirpar ledirecteur gnraldela policemunicipale.Undcryptage des bandes
enregistres lors dela de 19h40 22h35 est galementdisponible octobre 17manifestation du
15.vtesriasruetaco,stsorppclntveoupmrolei'deseatcnnent,dondeduneirtcoesgCraeset
del'activitdployeparlesforces del'ordre.Ces dernires taient, en nombre semble-t-il,
insuffisant,lesoir du 17 octobre, avec 30 sections relevantdesformations de la police
municipale, effectif port106 dslelendemain16.Même renforc partroisescadrons de
gendarmerie mobileetdeux CRS,lenombred'unitsalignesparaitplutôt modeste.

Que certaines de ces formations se soient trouvesplusieursreprisesen position
difficilen'adslorsrien facteurs, autresd'tonnant. Entrele risquede dbordement pourrait
expliquerjusqu'un certain pointlaviolencedesaffrontements signals dans quelques

secteurs :
-aux abords du Pont de Neuillyoù, selonla relationqu'endonnelecommissaire
de police de Puteaux,troisvagues successives,chaque foisplus importantes(1000,puis 2000,
puis 4000 personnes environ), se sont heurtesauxforcesdel'ordreentre20h30 et21h30et
où des coups de feuont tchangs ;
-surlesboulevards PoissonnireetBonne-Nouvelle,oùunecolonne de 3000
personnes refluant verslaRpublique estdisperseparla forceet où un police car de
transportant des FMA est attaqu17. eulieu.Des tirs ont galement
-dansle - Saint-Germain,secteur Saint-Michelet ses environs, oùdes
affrontements sont signals : boulevard Saint-Germain lahauteur dela Bellechasserue de
avec des manifestantssedirigeant versl'AssembleNationale -lecommissaire du7me
arrondissement prciseque"l'actionfut les violence,d'une extrêmeFMAvoulant poursuivre
leurmarche"18;placeSaint-Sulpice. feu sont deproximit du commissariat, où des coups
changs19.A 19h50 commese dirigeant colonne de FMA, signale ds versnoter qu'unela
prfecture de policeparleboulevard du Palais,avaitt encercle hauteur du tribunal de
commerceetqu'unecentained'entreeux,"neutraliss" ,avaienttconduitslaprfecture.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

Parcomparaison,lessecteurs delaConcordeetdel'Etoile,où sont pourtant
interpells desmilliers demanifestantslasortie du mtro,voire ds leurdescente des rames,
restent d'un calme relatif.
Pourlajourne du18octobre,galementmarque par commerçantsune grve de
musulmans,lesseulsincidents gravessont mentionnsprsdela oùgare de Nanterre,la
policefait ses armes.usage deLe19octobren'est pasl'occasion dede manifestationsrue,
saufquelques rassemblements sporadiquesetlimits. Le20octobre,lamanifestation des
femmesetdes enfantsordonne parleFLN ne donnelieuaucun incidentviolent.

2.2.2 Le nombre de manifestants
Le estim entre 20 000 octobre estnombre de manifestants du 1720et2500021.
Dans sonRapportd'enquêtesurles vnementsdu17octobremettantencause la prfecture
de police,adress le 4dcembresuivant au ministre del'intrieur, l'inspecteurgnral de
l'administrationRogerWIULLMEAUretient pour sa partle 22 000chiffre demanifestants22.
Lalecturedes rapports des responsables surleterrain ne contredit pas ces estimations. Quant
au rapportd'activitdeladirectiongnrale dela police municipalepour 1961, il nefaitpas
tat,cequi est inhabituel. dunombrede manifestantsprsentsle17 octobre.
Pour les rassemblements du18 estim estoctobre, le nombre de manifestants
entre300023et 4 00024.Cette manifestation a principalement pour cadre la banlieue ouest
deParis(NanterreetColombes).

Enfin, la manifestation du 20 octobre ne runit qu'environ 1600 femmeset
enfants.

2.2.3 Le nombre de manifestants apprhends
Les interpellsdu 17octobre sont exceptionnellement nombreux:11538,le
lendemain 6 heures 30,selonledocumentintitulRcapitulation desFMAdtenus25.Ils se
trouvent alors rpartiscommesuit danslesdiffrents centres de regroupement :

- 6600 auPalaisdes sports ;
- 2800 auStadede Coubertin ;
- 350 aupostecentral Opra ;
- 259 aucommissariatcentral du3mearrondissement ;
- 1529dansd'autres police.postes de
Leschiffres de6600 et2800 manifestantssontapparemmenttropglobaux pour ne
pasêtreconsidrs comme un ordre de grandeur ; desrapportsdtaillsprsents parles
responsables des deuxprincipauxcentres de regroupementfont 6263tat de personnes
conduites au Palais desSportsle17 octobreetde 2623 au Stade de Coubertin.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par leF LN le 17 octobre 1961

420.

Les interpellsdu 18octobre sontaunombre de1846 ;ceux du19octobre, de

Aux chiffres prcdents sont ajoutelsespersonnesapprhendes dansle cadre
des oprations de police normalespendant cestroisjours, soit environ 300.
Au 094 interpellations,total, le bilan est de 14chiffre communiqu,le27 octobre,
parleprfet de policedevantleconseil municipal, puis,le31octobre,parleministre de
l'intrieurau Snat.

La forte proportion de manifestants apprhendsestipmerannnioss.teDans
l'ensemble, ceux-ci ne semblent pas avoir opposleur interpellation une forte rsistance -
du moins danslessecteurs pargns parlesaffrontementslesplusviolents.C'estceque
donne penserlalecturedescomptes rendus consults parlamission.

Enfin, pourlajourne du 20 octobre,lebilan tabli parleSCAA est de979femmes
et 595 enfants conduits dans des centresetfoyers sociaux pralablement rquisitionns, avant
de regagner leur domicile.

2.3PRALEESSFISEATITNOSANM

2.3.1 Le sjour dansles centres de regroupementet deau centre d'identification
Vincennes
Lesconditions du sjour danslescentres ont t prouvantesL.ecommissaire du
16me sur Coubertin,arrondissement, comptentlescaractriseainsi : " longtempsElles ont
trendues mauvaises,enpremierlieupar lenombreexcessif de ;FMA amensle petitcourt
a longtempstoccup(pendantplusde24heures)parunmillier deFMAdebout". Quant
lanourriture, elle est indique comme"suffisantedans l'ensemble, maislesaliments chauds
taient placsdans individuelsdes rcipientsqu'iln'ajamaistpossiblede faire laver." Les
installations sanitairessontprsentes comme faible""le point installes tinettes: neufdansle
petit court, remplies dslematin du 20.n'onttvidesqu'18heures. et"La moitidu parc
du court fut couverte d'excrments liquides et d'urine."26
Leprsident dela des vrificationcommission demesuresde scurit publique.le
conseiller VIATTE, quiavisitle26 octobreleCIV,faittat dans son rapportd'un
"spectacle affligeant", paraissantd'une nourriture"nettementinsuffisante",de "services
d'hygine rduits au minimum"27. Dans le mêmesens, un octobre tlgramme du 24 du
commissaire principal du12emearrondissement demandelerenforcement du service mdical
du CIV, signalant que de nombreuses personnessontprises de malaise.
2.3.2Le suivants joursnombre de manifestants largisles
Lesmanifestants conduitsaupalais des Sportset auStade de Coubertin sont pourla
plupart librsdansles suivent, aprs identification. Le communiqu du conseil desjours qui
ministres du 26 octobre indiquelechiffre de 11094 librationsaprsidentification.

La documentation Française : Rapport sur les archives de la Prfecture de police relatives la manifestation organise par le FLN le 17 octobre 1961

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.