Contrat à durée indéterminée

Toute exécution d’une prestation de travail mérite une rémunération. Le contrat de travail à durée indéterminée est le contrat standard du monde de l’entreprise. Il s'opose au CDD : contrat durée déterminée. Il apporte de la sécurité et stabilité au salarié car par définition la date de fin du contrat n’est pas annoncée, mais le contrat n’est pas infini pour autant. Sachez que le contrat de travail n’a pas pour obligation d’être écris lorsque le CDI est à temps partiel.

Mentions obligatoires dans un contrat de travail à durée indéterminée

Sur votre contrat doit figurer :

  • la fonction et la qualification professionnelle
  • lieu de travail
  • durée du travail
  • la rémunération
  • la durée de la période d’essai : (4 mois renouvelables 1 fois)
  • les congés payés

Rupture contrat CDI

Dans le droit du travail, par définition le contrat à durée indéterminée n’annonce pas de date de fin. Ainsi plusieurs cas de figure permettent de mettre fin au contrat de travail :

  • accord entre les parties
  • faute grave du salarié
  • durant votre période d’essai
  • en cas de force majeure

Si vous n’êtes dans aucun cadre de figure listé au-dessus, vous êtes peut être victime d’un licenciement abusif. Il faut alors avoir recours à la justice, et se mettre à la recherche d’un avocat.

Vous avez choisis de démissionner ?

Si vous avez posé votre lettre de démission, la seule chose qui vous reste à respecter c’est le préavis (article L1237-1 du code du travail). La période du préavis varie en fonction de la convention collective (compter entre 1 et 3 mois). Sachez que même si vous avez posé votre lettre démission vous disposez d’un droit de rétractation. Si et seulement si l’on considère que votre démission découle d’une pression ou humeur particulière. Si vous êtes un employeur vous devez rédiger une lettre de licenciement, qui détient aussi sa page dédiée.