La littérature chinoise

Bien moins connue en Occident que les différentes littératures européennes, la littérature chinoise dispose pourtant d’une histoire multi millénaires et surtout d’un nombre d’écrits d’une grande importance. Pourtant depuis quelques années maintenant de plus en plus d’ouvrages parviennent jusqu’à nous et nous étonnent par leurs styles littéraires très différents de ce que l’on voit en Europe.

Origine et histoire

Les premiers textes chinois dateraient de la naissance de leurs écritures vers 2000 à 1500 ans avant Jésus Christ, lorsque sont apparus les premiers idéogrammes chinois. Cependant, peu de livres nous sont parvenus d’avant 213 av. J.C., tout simplement, car Qin Shi Huang avait ordonné la destruction de tous les ouvrages. Certains ont cependant été restitués par la dynastie Han. Dans les premiers écrits chinois considérés comme de la littérature, il y a le Classique des vers, Le commentaire de Zuo et les Chants de Chu.

La littérature chinoise va ensuite prospérer pendant la dynastie Han avec la prose ou la poésie. Mais dès le IIIe siècle après JC, les Hans et leurs empires disparaissent pour laisser place à la période des Six Dynasties. Pendant ces temps plus troublés, la littérature chinoise évolue largement, quittant les temps classiques des Hans. C’est aussi durant cette époque que se développent le bouddhisme et le taoïsme qui vont largement influencer l’art d’écrire des Chinois.

Du VII au Xe siècle, la dynastie des Tang réussit à réunir les royaumes dans un seul empire. Durant cet âge de prospérité, la littérature va largement en profiter pour se développer poussée par le bouddhisme. La poésie connaît d’ailleurs son âge d’or, mais on voit aussi l’apparition de nouvelle forme de prose comme le chuanqi.

Sous la dynastie des Song, c’est le retour du classicisme et du confucianisme, la littérature chinoise réutilise donc les anciennes formes de proses comme le guwen. D’autres grands genres de la littérature chinoise fonctionneront comme les poèmes chantés ci ou encore les contes oraux.

Confucius

Suit ensuite la littérature sous les Yuans (les Mongols) va affaiblir considérablement la littérature savante. Cependant, la littérature plus populaire fait aussi son apparition avec du théâtre, des romans, des contes ou de la poésie.

La situation n’évolue pas très favorablement lorsque les Ming arrivent au pouvoir à partir du XIVe siècle et jusqu’en 1644. En effet, ils mettent en place une orthodoxie et la littérature va juste se limiter à imiter les littératures Song ou Tang. Cependant, pendant cette période on voit le développement important de la littérature populaire. La Chine des Qinq qui vient juste ensuite (dynastie Mandchoue) n’améliore pas vraiment la santé de la littérature savante chinoise.

Depuis le XIXe siècle, la littérature chinoise va connaître période de prospérité et déclin. Le plus grand écrivain de cette époque est Lu Xun (1881-1936) qui est considéré comme le fondateur de la littérature chinoise moderne. Ensuite, la période maoïste fera décliner cet art en Chine. Les œuvres chinoises vont véritablement renaître après 1970 et s’accentuent de nos jours avec la place de plus en plus importante que prend la Chine.

Lu Xun

En plus de la littérature chinoise de Chine, il ne faut pas oublier toutes celles que l’on doit à la large diaspora chinoise que l’on trouve à Hong Kong, Taiwan, Singapour ou même en Occident. La littérature chinoise compte 1 prix Nobel, 2 si on compte les auteurs en langue chinoise.

La découvrir

Envie de découvrir la littérature chinoise ou de langue chinoise ? Alors, sur YouScribe vous trouverez plusieurs centaines d’ouvrages provenant d’auteurs de ce pays. De la poésie au roman, en passant par le théâtre ou les nouvelles, la littérature de Chine est riche et variée, alors autant la découvrir !

Découvrir les littérature d'autres langues :