La comédie

Vous aimez l’art de la mise en scène ? La comédie saura vous divertir. C’est un genre théâtral qui a pour but de divertir le spectateur. Il se distingue de la tragédie, par un registre plus léger. YouScribe vous fait découvrir ce genre littéraire très populaire à travers l’offre d’abonnement mensuel.

Chronologie

Les représentations comiques naissent sur les scènes de théâtre de la Grèce antique. À cette époque, il avait pour but de divertir la population lors des Jeux, fêtes officielles des cités grecques. Au départ, les pièces drôles étaient jouées dans le but d’honorer les dieux, principalement à Dionysos.

Les comédiens jouaient avec des masques censés représenter les principaux traits de caractère de leurs personnages. Ainsi donc en Grèce, les acteurs avaient des masques qui accentuaient le ridicule de la situation. Les déguisements évoluèrent ensuite pour devenir plus expressifs et plus variés.

En France au milieu du 17e siècle, le théâtre change et souhaite revenir aux fondamentaux. Les dramaturges adoptent la règle des trois unités. Il s’agit d’améliorer l’expérience des spectateurs en se focalisant uniquement sur le jeu des acteurs. 

Au 19e siècle, les codes tendent aux changements. Les genres théâtraux sont de moins en moins cloisonnés. La comédie n’obéit plus obligatoirement à la règle des 3 unités et les intrigues se complexifient. Un nouveau mouvement émerge. À la fin du 19e et au début du 20e siècle, l’invention du cinéma a permis de révolutionner le genre en ouvrant de nouvelles perspectives d’actions.

Aristophane, un grand de la comédie grecque  Molière, le maître de la comédie française

Qu’est-ce que c’est ?

La pièce comique est basée sur le divertissement. Elle met en avant des personnages drôles de la bourgeoisie ou du peuple. La principale tâche de l’écrivain consiste à faire rire le spectateur. Pour cela, le dramaturge utilise les divers ressorts du rire:

  • Le comique de geste : le rire est  provoqué par le jeu et les accessoires des acteurs. Il provient des grimaces, des costumes, des mimiques voire des chutes.
  • Le comique de situation : l’effet comique est provoqué par la situation dans laquelle se trouvent les personnages. Il repose sur le quiproquo, les coïncidences et les surprises.
  • Le comique de mots : Les personnages jouent avec les mots pour provoquer des contresens, des jeux de mots, des répétitions où présentent des défauts de prononciations qui peuvent être des bégaiements.
  • Le comique de caractère : Il s’agit ici de représenter le trait de caractère d’un personnage qui n’est pas en accord avec les valeurs de la société. Ce trait de caractère peut être exagéré pour ensuite être ridiculisé dans la pièce de théâtre drôle. 

Les grands auteurs Molière et Shakespeare ont contribué au développement de la scène. Molière a su manier le registre comique et développer des personnages à l’identité forte notamment avec Le Bourgeois gentilhomme et L’avare. Il se donnait pour but d’éduquer et de sensibiliser les populations à travers ses œuvres.

Le Bourgeois Gentilhomme de Molière

Une multitude de genres 

Il existe une grande diversité dans la littérature comique :

  • La comédie de mœurs : Elle se distingue de la comédie de caractère. Elle décrit les défauts de la société ou d’une classe sociale particulière.
  • La comédie grecque : genre théâtral antique. Il se déroulait durant les fêtes consacrées au dieu Dionysos
  • La comédie de caractère : Il se base sur les défauts et traits de caractère d’un personnage en particulier. Ce travers est en inadéquation avec les normes définies par la société.
  • La comédie héroïque : Le héros de l’histoire possède des sentiments nobles et doit surmonter les obstacles auxquels il fait face. La fin du récit est généralement heureuse.
  • La comédie romantique : Elle met en scène l’histoire d’amour des personnages. Le scénario alterne les scènes de jeu plus sérieuses avec des scènes humoristiques.
  • La farce : C’est un genre populaire. Il était joué dans les rues et dans les lieux de rassemblement comme les tavernes. La farce est toujours satirique et son public est généralement le peuple. Son but est de se moquer des puissants de l’époque.
  • La comédie-ballet : Il met en avant le jeu des acteurs en mêlant à la pièce de la musique et du chant. Les thèmes généralement abordés sont ceux du mariage.
  • Le vaudeville : C’est une forme de théâtre plus léger. Les pièces étaient généralement jouées dans la rue. Souvent, l’intrigue reposait sur les scènes d’adultères et le langage y était plus grossier.
  • La comédie musicale : Il représente un mélange des genres de la comédie, du chant et de la musique classique. Les thèmes abordés sont aussi bien comiques que dramatiques. Aujourd’hui, il symbolise Broadway.
  • La Commedia Del Arte : Très populaire en Italie, la Commedia Del Arte inspire grandement Molière. Il est axé sur le jeu d’improvisation des acteurs. Ils évoluaient sur la scène avec des masques. 

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter les pages suivantes :