Autobiographie

Le genre autobiographique a mis du temps à s’imposer dans le paysage littéraire bien que nous en ayons des traces dans l’antiquité gréco-romaine. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce type de biographie, nous vous donnons les éléments qui ont fait le succès de ces livres.

Chronologie

écriture autobiographiqueIl faut plonger dans la Grèce antique pour trouver les racines de ce genre. Nous pouvons citer l’Anabase de Xénophon qui s’attarde à faire son introspection et à raconter sa vie par rapport à un évènement, l’expédition des Dix Milles. Bien que le procédé ne corresponde pas réellement aux codes modernes de l’autobiographie, il en constitue les premières traces.

Par la suite, les œuvres des Humanistes permettent de redonner de la dynamique à ce type de récit avec Les Essais de Montaigne qui contribue à faire mûrir la biographie à la première personne. Les romans autobiographiques se popularisent dans toute l’Europe y compris dans la bibliographie anglaise dont les ouvrages ont une grande portée religieuse.

Nous sommes maintenant transportés à la période Romantique. Cette période faste pour la littérature française permet un réel essor de ce genre propice à l’épanchement des écrivains.  De nombreux auteurs s’y essaient notamment Stendhal et Chateaubriand. 

 

Caractéristiques

Quels sont les ingrédients d’un texte autobiographique ? Si vous vous posez cette question, nous vous fournissons des éléments de réponses. Tout d’abord, ce type de récit se distingue par le fait que plus que toutes œuvres, la confiance doit prévaloir. En effet, l’auteur doit se dévoiler et décrire sa vie et ses émotions le plus fidèlement possibles en échange le lecteur place la confiance la plus totale en ses propos.

L’écrivain face à lui-même plonge au plus profond de son être pour en faire son introspection. Quel est son avis sur les évènements de sa vie passée ? Quelles leçons en a-t-il tirées ? Telles seront les principales problématiques auxquelles devra répondre le héros de l’histoire.

Durant sa phase d’écriture, le biographe se heurte à de nombreuses difficultés.

Difficulté d’écriture

Qu’ai-je fait exactement il y a cinq ans lors du dernier dimanche du mois de février ? Vous ne trouvez pas de réponses ? La mémoire constitue le principal écueil auquel doit se confronter l’écrivain. Il est assez difficile de raconter des faits anciens sans altérer la réalité. L’auteur doit parfois faire appel à des témoignages afin de reconstituer la vérité.

Par la suite, une œuvre demande forcément de sélectionner ce qui sera couché sur le papier. Cette sélection est le fruit d’une subjectivité, pourquoi mettre en avant l’anniversaire d’une cousine et pas la remise des diplômes d'un neveu?

La volonté de plaire aux lecteurs peut entraîner un biais de la part du narrateur sur sa vie en embellissant certaines actions ou en minimisant leurs portées. La censure est aussi un mal auquel il doit faire face.

La volonté d’écrire

L’écriture d’une œuvre autobiographique fait appel à des motivations plus ou moins différentes. Pour certains auteurs, elles visent à conserver une trace de leurs existences, de dresser un bilan de sa vie, d’en faire un exutoire et pour d’autres une manière d’accéder à la gloire posthume.
La rédaction de ce type d’ouvrages n’a qu’une contrainte vis-à-vis du public c’est l’obligation de vérité.

Pour aller plus loin :

Le genre autobiographique vous a passionné, vous apprécierez sûrement les pages thématiques associées à la biographie :