Écrire un livre fantastique

Vous aimez les histoires paranormales et les récits qui font peur et vous aussi vous avez envie d’en créer une ? Alors, il ne vous reste plus qu’à écrire un roman de ce genre. Cependant, ce n’est pas si simple que cela, alors découvrez dès maintenant tout ce qu’il faut savoir pour écrire ce genre de roman…

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un livre fantastique ?

Avant de commencer la rédaction de ce genre de livre, il va être important de bien le définir. Un roman fantastique, c’est rajouter un peu de surnaturel, de paranormal dans notre monde. C’est aussi souvent essayer de faire peur avec ces différents éléments. En fait, le fantastique, c’est l’incursion de l’irréel dans le réel. Vous pourrez avoir plus d’informations sur ce genre en découvrant directement notre page sur le roman fantastique.

Lorsque vous allez donc vouloir commencer l’écriture de votre ouvrage fantastique, vous allez donc vous inspirer de nos différentes étapes pour écrire un roman (phase de réflexion, d’écriture et de correction), ainsi que nos autres conseils sur le sujet qui vous faciliteront la tâche.

Cependant, le fantastique, c’est un univers particulier et donc logiquement il y aura des particularités.

Ce qu’il faut faire !

Quelques astuces, quelques conseils et surtout quelques points à respecter si vous souhaitez créer un bon livre de fantastique !

Avoir une ambiance particulière

Comme nous l’avons dit dans la partie ci-dessus, le fantastique fait souvent peur, à cause de sa nature même, de l’entrée du surnaturel dans notre vie. Alors il va falloir chercher à créer une ambiance qui fait peur ou tout du moins sombre. Plusieurs astuces pour réussir au mieux votre ambiance :

  • Situer l’histoire dans un lieu inquiétant. Ville, village, maison, parc d’attractions ou encore abattoir, tous ces lieux conviennent, mais il faut qu’ils soient abandonnés ! Vous pouvez aussi opter pour un château hanté, une sombre forêt, un cimetière ou encore un labyrinthe.
  • L’histoire doit se passer dans une ambiance de préférence sombre, soit la nuit, soit avec une météo sans lumière (pluie, brouillard ou tempête).

Tout ce que vous pourrez trouver qui rajoutera un côté obscur à l’ambiance peut-être appréciable, alors n’hésitez pas à l’utiliser.

Avoir un univers terrifiant

Si vous demandez comment écrire un roman fantastique et surtout comment avoir un univers qui fait peur, vous pourrez trouver des réponses ci-dessous. Le fantastique, c’est aussi une dose de surnaturel, alors il ne faut pas hésiter à l’utiliser, soit par exemple avec des créatures comme les vampires ou les loups-garous, soit avec les revenants ou encore avec les morts-vivants.

D’autres éléments peuvent créer un univers terrifiant, c’est notamment le cas de :

  • L’ésotérisme : rêves prémonitoires, personnes possédées, la présence du mal, etc.
  • De la perception des sens : un bruit, un frôlement, des ombres peuvent créer une inquiétude chez le lecteur
  • En plus de ces éléments, on peut aussi citer aussi les objets animés, les boucles temporelles, les malédictions, les messages ensanglantés, etc. Il y a donc mille manières de créer un univers particulièrement terrifiant, alors n’hésitez pas à le faire !

La narration

Lorsque vous allez vouloir écrire votre livre fantastique, vous risquez de vous poser la question de la narration. Il est préférable d’utiliser la première personne, le lecteur va alors s’identifier au personnage de l’histoire. Le narrateur devra aussi se poser des questions, pour faire apparaître cette réflexion chez le lecteur. Avec ces interrogations, souvent un suspense, un sentiment d’inquiétude va naître chez le lecteur.

Le début et la fin

Lors de la rédaction de votre ouvrage surnaturel, il faudra penser à plusieurs choses, le début et la fin.

Pour le début du récit, il est préférable de commencer l’histoire dans notre monde tout à fait normal et réel pour tout d’un coup plonger dans le surnaturel. La peur et la surprise du lecteur n’en seront que plus importantes et percutantes.

Pour la fin, elle se terminera souvent mal, mais le plus important est d’avoir une histoire qui se termine de manière troublée, tout simplement pour le lecteur continue de s’interroger, pour qu’il ne puisse plus trop faire de distinction entre réel et irréel…

Ecrire d'autres types de roman

Vous souhaitez écrire d'autres genres, alors pourquoi pas :