Rapport de résultats - BVA Orange La Tribune RTL - Baromètre politique Vague

Rapport de résultats - BVA Orange La Tribune RTL - Baromètre politique Vague

-

Documents
29 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

OBSERVATOIRE DE LA POLITIQUE NATIONALE Janvier 2019 /(9e( '¶(0%$5*2 VENDREDI 25 JANVIER A 5H DU MATIN Contacts BVA OPINION Edouard Lecerf, Directeur Général AdjointChristelle Craplet, Directrice de clientèle 01 71 16 87 41 - 06 32 21 47 4701 71 16 89 84 - 06 14 93 08 38 edouard.lCeocnefirdfe@ntbiavla -&gPrroouppri.ectoarmy±Copyright BVAGrocuhpr is®t e l2l0e.1c8raplet@bva-group.com Enquête réalisée auprès janvier 2019. G¶XQéchantillon de Français interrogés par Internetdu 23 au 24 Echantillon de1023 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. La représentativité deO¶pFKDQWLOORQest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge,profession de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégorieG¶DJJORPpUDWLRQ. Confidential & Proprietary±Copyright BVA Group ®2018 Recueil Echantillon BAROMETRE POLITIQUE - VAGUE DE JANVIER 2018 Nouvelle hausse de popularité pour Emmanuel Macron, à un niveau toutefois limité (31%; +4) Après un second semestre 2018 très difficile, Emmanuel Macron connaît un certain répit en ce débutG¶DQQpH. En effet, après un recul de 15 points entre juin et novembre 2018 (de 41% à 26%), la popularité du chef deO¶(WDW V¶HVWstabilisée le mois dernier (+1) etenregistre ce mois-ci un gain de 4 pointsalors que le Grand débat a commencé.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 25 janvier 2019
Nombre de lectures 5 937
Langue Français
Signaler un problème
OBSERVATOIRE DE LA POLITIQUE NATIONALE Janvier 2019
LEVÉE D’EMBARGO VENDREDI 25 JANVIER A 5H DU MATIN
Contacts BVA OPINION Edouard Lecerf, Directeur Général Adjoint Christelle Craplet, Directrice de clientèle 01 71 16 87 41 - 06 32 21 47 47 01 71 16 89 84 - 06 14 93 08 38 edouard.lCeocnefirdfe@ntbiavla-&gPrroouppri.ectoarmyCopyright BVAGrocuhpris®tel2l0e.1c8raplet@bva-group.com
Enquête réalisée auprès janvier 2019.
d’unéchantillon de Français interrogés par Internetdu 23 au 24
Echantillon de1023 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans et plus.
La représentativité del’échantillonest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge,profession de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégoried’agglomération.
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2018
Recueil
Echantillon
BAROMETRE POLITIQUE
- VAGUE DE JANVIER 2018
Nouvelle hausse de popularité pour Emmanuel Macron, à un niveau toutefois limité (31%; +4)
Après un second semestre 2018 très difficile, Emmanuel Macron connaît un certain répit en ce débutd’année. En effet, après un recul de 15 points entre juin et novembre 2018 (de 41% à 26%), la popularité du chef del’Etat s’eststabilisée le mois dernier (+1) etenregistre ce mois-ci un gain de 4 pointsalors que le Grand débat a commencé.31% des Français déclarent ainsiaujourd’huiavoir une bonne opinion du chef del’Etat,contre plus des deux tiers (69%; -3) qui continuent toutefoisd’afficherleur opposition. Les annonces en faveur du pouvoird’achatde la find’année2018 semblent avoir quelque peu porté leurs fruits, puisque la popularitéd’EmmanuelMacron progresse de manière assez significative chez les retraités (40%; +5 depuis décembre, +8 points depuis novembre) et, à un niveau bien plus faible cependant, chez les personnes appartenant à un foyer touchant moins de 1500par mois (25%; +4 depuis décembre, +6 depuis novembre). La volonté affichée par le président de la République lors de ses vœuxde maintenir le cap des réformes semble par ailleurs avoir parlé aux cadres (51% de bonnes opinions, +10) et trouvé un certain écho chez les sympathisants LR (30%; +4 points depuis décembre, +7 points depuis novembre), même si ces derniers demeurent majoritairement sur leurs gardes (70% continuentd’avoirune mauvaise opinion du Président).
Popularité en hausse également pour Edouard Philippe (36%, +6) Après avoir connu lui aussi une large baisse de sa popularité en novembre 2018, au début du mouvement des Gilets jaunes (-10 points), Edouard Philippe enregistre ce mois-ci un net regain de bonnes opinions (36%; +6), même si une majorité de Français (63%; -5) continued’avoirune mauvaise opinion de lui. Al’instar d’Emmanuelchez les retraités (47%; +9) et les sympathisants LR (46%; +9). Il demeure enMacron, Edouard Philippe voit notamment sa popularité progresser revanche très impopulaire chez les personnes vivant en zone rurale (27%; -2 de bonnes opinions seulement), ces derniers ayant sans doute toujours en mémoire la baisse de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.
Les Français continuentd’approuverle mouvement des Gilets jaunes (64%; -1 depuis novembre)Près de deux Français sur trois déclarentaujourd’huimouvement des Gilets jaunes (64%), soit seulement un point de moinsapprouver le qu’ennovembre au tout début du mouvement. Ils sont 36% à le désapprouver (+3). Ainsi, malgré les violences ayant émaillé certaines manifestations, les annoncesd’EmmanuelMacron et la mise en placed’un rand débat national,le soutien del’opinionau mouvement des Gilets jaunes reste élevé, notamment parmi les jeunes (71% des 18-24 ans), les catégories populaires (78%), les personnes vivant en zone rurale (65%) ou dans de petites agglomérations (67%).Le soutien est majoritaire dans toutes les catégories de population à l’exceptiondes personnes âgées de 65 ans et plus (49%) et des cadres (49%)à un niveau qui reste assez élevé néanmoinset, sur le plan politique, des sympathisants LREM (16%).
et la majoritéd’entreeux (53%) souhaitent que les manifestations se poursuivent Bien que le Grand débat ait débuté,le souhait (53%) que les manifestations se poursuivent afin de maintenir la pression sur leles Français expriment plutôt gouvernement,tandis que 47% préfèreraient àl’inverse qu’ellessoient suspendues en attendant de voir quelles seront les décisions prises àl’issuedu Grand débat. Ce sont les mêmes catégories de population qui appellent de leurvœuxune poursuite des manifestations (jeunes, personnes touchant de faibles revenus ou vivant en zone périurbaine), tandis que les personnes âgées ou les catégories aisées expriment davantage le souhait que le mouvements’arrêtele temps du débat. Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2018
BAROMETRE POLITIQUE
- VAGUE DE JANVIER 2019
Ces résultats témoignentd’uncertain scepticisme àl’égarddu Grand débat, une partie de la population redoutant probablementqu’enstoppant toute manifestation, le mouvements’essoufflesans avoir forcément pus’exprimerou trouver un débouché au sein de ce Grand débat. Pour autant,les Français souhaitent massivement que les personnes qui approuvent le mouvement des Gilets jaunes y prennent part (84%),seuls 16% étant de l’aviscontraire. Une opinion partagée par les principaux intéressés puisque 86% des personnes qui ont déclaré approuver le mouvement sont sur la même ligne.Le fait de poursuivre les manifestations en parallèle apparaît donc plus comme une sorte de garde-fou au cas où les discussionsn’aboutiraientpas, que comme un refus de voir les Gilets jauness’inscriredans le cadre du débat national.
Un Français sur deux se montre plutôt indifférent àl’égarddu Grand débat Si 22% des Français déclarent avoir une opinion positive de ce débat, contre 27% qui en ont une opinion négative (35% chez ceux qui approuvent le mouvement des Gilets jaunes), on soulignera que51% indiquent ne pas avoir vraimentd’opinionà ce sujeteffet de voir quelles seront les propositions qui en ressortiront. Siet attendent en localement les débats rencontrent du succès, si de nombreuses participations ont été postées sur le site internet dédié, si les cahiers de doléances sont remplis en mairie, il convient de garder àl’espritque pour de nombreux Français,le Grand débat reste encore un événement lointain vis-à-vis duquel ils adoptent une posture avant tout attentiste.
En définitive, on peut distinguer trois catégories de Français : -Ceux qui sont approuvent le mouvement des Gilets jaunes etn’attendentrien du Grand débat (23%). Ils sont résolument hostiles au Gouvernement et constituent un groupe qui sera difficile à convaincre, quelle que soit la manière dont se déroule le débat et les propositions qui en sortiront. Les catégories populaires sont sur-représentées dans ce groupe.
-
-
Ceux qui approuvent le mouvement des Gilets jaunes, mais laissent une chance au Grand débat, soit parcequ’ilsen ont une opinion positive, soit parcequ’ils attendent de voir cequ’ilen sortira (41%).Ces personnes peuvent donc potentiellement évoluer dans leurs opinions, à conditionqu’ellesaient le sentiment que ce débat a vraiment été utile etqu’ilen sort de vraies propositions. Ils’agit d’unepopulation clé pour Emmanuel Macrons’ilveut retrouver la popularité qui était la sienne avant l’affaireBenalla. Ceux quin’approuventpas le mouvement des Gilets jaunes (36%)et constituent une catégorie de population plutôt favorable à Emmanuel Macron (62% en ont une bonne opinion).
Un souhait beaucoup plus fort de voir les institutions évoluer : 61% veulent les changer en profondeur (+15 points depuis septembre) S’ilest un sujet sur lequel le mouvement des Gilets jaunes ad’ores-et-déjà un impact fort dansl’opinion,avant même de savoir quelles seront les propositions qui émaneront des e débats mi-mars,c’estcelui des institutions.Alorsqu’enseptembre dernier, nous leur demandions àl’occasionanniversaire de la Ve République leur opinion àdu 60 propos des institutions françaises (Assemblée nationale, Sénat), 46% répondaientqu’ilfallait les réformer en profondeur. Ils sont 61%aujourd’hui,signed’une réelle radicalisation de leur part sur ce sujet.Seuls 36% souhaitent les adapter sans les transformer radicalement, contre 47% il y a 4 mois. Ils ne sont plus que 3% (-3 points)Coànfnideenptiaasl &soPurohpariiettearryd’éCvooplyuritigohtnBs.VAOGnrorueptr®ou2v0e18les niveaux exprimés par les Français en 2016, avantl’élection d’EmmanuelMacron.
BAROMETRE POLITIQUE
- VAGUE DE JANVIER 2019
Quelles perspectives pour les élections européennes ? Le contexte national actuel pourrait potentiellement avoir un impact fort sur les élections européennes. Pourtant, les Français adoptent beaucoup moinsqu’ily a un mois une postured’opposition:alorsqu’enjaunes, 37% déclaraient vouloir par leur vote témoigner de leur opposition au gouvernement,décembre, en pleine crise des Gilets ils ne sont plus que 26%aujourd’hui,signed’unrelatif apaisementpour le moment. 34% déclarent ainsiqu’ilstiendront avant tout compte des enjeux européens et non de la situation politique nationale par leur vote (+7 points). Notons toutefois que les personnes qui approuvent le mouvement des Gilets jaunes sont plus nombreuses que la moyenne à afficher une volontéd’oppositionlors des élections européennes àl’égarddu gouvernement et de la politique menée actuellement (36% contre 26%).
La manière dont le Grand débat national va se dérouler aura une importance déterminante dansl’évolutiondel’opinionlors des prochaines semaines. Si Emmanuel Macron connaît en ce débutd’annéeun certain répit et voit sa popularité remonter, celle-ci demeure à un niveau faible et pourrait de nouveau reculer si les Français avaient le sentiment que le débat ne débouchera pas sur de réelles évolutions. Une partied’entreeux estaujourd’huiencore dans une position attentiste mais on sent une réelle volonté de voir les choses changer, notamment sur le plan institutionnel. Cen’estdésormais plus un simple toilettage des institutions qui est attendu, mais un véritable changement en profondeur.
Confidential & Proprietary2018Copyright BVA Group ®
Christelle Craplet, Directrice de clientèle, BVA Opinion
Confidential & Proprietary2018Copyright BVA Group ®
Quelle opinion avez-vous de
Emmanuel Macronen tant que président de la République ?
Mauvaise opinion 69%
Décembre 2018 : 72% -3 pts
Très mauvaise 37%
Très bonne 5%
Plutôt mauvaise 32% Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2018
Bonne opinion 31%
Décembre 2018 : 27% +4 pts
Plutôt bonne 26%
Edouard Philippeen tant que Premier ministre ?
Mauvaise opinion 63%
Décembre 2018 : 68% -5 pts
* Item non suggéré
Très mauvaise 27%
Plutôt mauvaise 36%
Ne se prononce pas* 1%
Très bonne 2%
Bonne opinion 36%
Décembre 2018 : 30% +6 pts
Plutôt bonne 34%
Plutôt mauvaise
(+4)
30%
8%
68%
95%
92%
(+3)
3% 2%
Sympathisants du Rassemblement National---
5%
Ensemble
Plutôt bonne Ne se prononce pas*
31%
Quelle opinion avez-vous d’Emmanuel Macronen tant que président de la République ?
32%
27%
24%
3%
8%
(+4)
41%
30%
Sympathisants de la gauche hors Parti socialiste
Sympathisants dug Parti socialiste
38%
Sympathisants-de Les Républicains------
37%
Sympathisants de La République en Marcheddddd
26%
68%
(+4)
(+8)
(+6)
81%
70%
26%
44%
18%
69%
Mauvaise opinion
Bonne opinion
70%
1%
5%
Très bonne Très mauvaise * Item non suggéré Confidential & Proprietary2018Copyright BVA Group ®
40%
27%
30%
32%
2%16%
55%
53%
62%
80%
70%
51%
46%
47%
48%
0%
10%
39%
50%
43%
45%
20%
30%
59%
51%
39%
45%
52%
69%
73% 70%
72%
43%
44%
56%
42%
Quelle opinion avez-vous d’Emmanuel Macronen tant que président de la République ?
60%
40%
54%
59%
35%
Confidential & Proprietary2018Copyright BVA Group ®
57%
67% 66%
43%
40%
34%
31%
53%
32%
Bonne opinion
56%
40%
29%
27% 26%
41%
54%
Mauvaise opinion
Pour quelles raisons avez-vous unebonne
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2018
opinion d’Emmanuel Macron en tant que président de la République ?
Pour quelles raisons avez-vous unemauvaise
Confidential & Proprietary2018Copyright BVA Group ®
opinion d’Emmanuel Macron en tant que président de la République ?