Religion (enseignement) solitaire (idéologie)

Religion (enseignement) solitaire (idéologie)

-

Français
6 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Alors que BFM TV fait preuve d'une ferme autorité
dans son langage pour ne pas égratigner les
consciences ou pousser à l'éveil d'un patriotisme
religieux au même titre que hier, d'autres appelaient
au patriotisme économique alors que le patriotisme
politique, à mettre en vigueur pour affronter
l'horrible situation, consisterait, bien au-delà de
l'union sacrée et de la douloureuse émotion que
suscite un tel évènement, comme l'a très justement
fait le reporter de BFM TV, à appeler, pour
commencer, un Imam (1), Mufti (2) ou autre Rabbin
(3) par "professeur de religion" tout simplement au
lieu de toujours les identifier à une classification
communautaire provenant d'une différenciation
religieuse. Grand pas en avant de la démocratie dans
la République lorsque notre langage ne traduira plus
une différence entre Juifs et Musulmans mais
signifiera le partage d'intérêts communs, à savoir
Dieu, pris avec modération et non pas comme un
modérateur ou un modulateur identitaire… C'est
donc par "le parlé" quotidien que la laïcité et la
démocratie parviendront à unir les consciences audessus
de ce que chacun des représentants des
principales confessions religieuses présentes en
France comptent comme "professeurs de
religions"… Après, les formations qui y conduisent
peuvent s'appeler rabbinat ou études coraniques mais
administrativement, la nuance qui les différencie
pourrait s'estomper sous l'appellation commune de
"professeur de religion" ce qui, inversement,
permettrait de déchirer de nombreuses étiquettes que
les uns ou les autres pourraient coller sur l'une ou
l'autre religion dont ils entendraient parler sans en
connaître les véritables raisons de leur présence sur
le territoire français… Qu'il s'agisse des uns ou des
autres, tous ont fuit un pays d'origine où régnaient
des dictatures rigoristes qui implantaient déjà à
l'époque un fondamentalisme religieux dans les
esprits, ce n'est certainement pas pour en retraduire
politiquement ou religieusement les mêmes
extrémismes sur le territoire qui les accueille sans
que cela ne se remarque… Pour éviter les dérives
identitaires et accomplir notre devoir civique,
offrons-leur le titre gratuit de "professeurs des
religions". Sûr qu'il nous en coûtera moins cher à
long terme en risque de mise en relation
conflictuelle rien que par le nom qui leur était
habituellement donné...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 mars 2012
Nombre de lectures 175
Langue Français
Signaler un problème