//img.uscri.be/pth/31ac415659c5c99a35ebcdb081abcf39e9e73328
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

Amorino, à fond la glace !

2 pages

Amorino, à fond la glace ! Un glacier italien «made in France»... ce concept né en 2002 sur l'île Saint-Louis a de quoi rendre fiers ses fondateurs.

Publié par :
Ajouté le : 05 mars 2011
Lecture(s) : 43
Signaler un abus
Amorino, à fond la glace !
Un glacier italien «made in France»... ce concept né en 2002 sur l'île Saint-Louis a de quoi rendre fiers ses fondateurs. Deux Italiens de souche, Paolo Benassi, ancien gestionnaire de la maison de prêt-à-porter Max Mara, et Cristiano Sereni, créateur des distributeurs de DVD Cinebank. « J'ai grandi dans une ville de 150.000 habitants qui compte 80 glaciers», raconte Cristiano Sereni. « Je vis en France depuis 15 ans et cela relevait d'un besoin quasi physique que de trouver des glaces de qualité à Paris. De là est née l'idée que, comme je ne trouvais pas de tels produits dans la capitale, il y avait de bonnes chances que le succès soit au rendez-vous». Aujourd'hui, ce sont près d'une trentaine de boutiques présentes dans l'Hexagone et un peu plus d'une dizaine dans le reste de l'Europe. D'ailleurs, à l'étroit dans leurs locaux de 1.600 m2 d'Ivry-sur-Seine, ils ont déménagé début février pour s'installer à Orly : 8.000 m2 abrite le siège ainsi qu'une nouvelle unité de fabrication et de stockage. Et pour être rentable tout au long de l'année, les deux amis d'enfance ont vraiment pensé à tout. « En hiver, Amorino propose une activité complémentaire qui est celle du chocolat afin de générer du trafic dans les magasins.
Presque tous nos points de vente ont une cafétéria qui fournit une grande gamme de cafés et chocolats chauds italiens. Nous vendons également des chocolats à croquer et des produits italiens. Ces activités complémentaires représentent 20% de notre chiffre d'affaires. Et italiens ne fois que les clients sont entrés dans le magasin pour se fournir en épicerie fine ou boire un café, ils se laissent facilement tenter par une petite glace». Pas étonnant qu'après seulement 8 ans d'existence, Amorino affiche un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros. De quoi fondre de plaisir !
Cristiano Sereni