ENFIN STÉPHANOIS !

ENFIN STÉPHANOIS !

Documents
1 page
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Il y a six ans, le milieu de terrain avait été recalé après un essai à l'AS Saint-Etienne...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 juillet 2012
Nombre de lectures 45
Langue Français
Signaler un problème
ENFIN STÉPHANOIS !

"C'est vrai que j'avais effectué un essai d'un mois il y a cinq ou six ans, j'en garde tout de même un bon souvenir même si je n'avais pas signé à l'époque. Ce sont les aléas du football, on ne sait jamais ce que nous réserve l'avenir et aujourd'hui je suis stéphanois." Officiellement, Renaud Cohade ne tire aucune revanche de sa toute récente signature chez les Verts. N'empêche que le jeune homme à l'époque âgé de 21 ans avait du mal vivre le fait d'être renvoyé à ses chères études par l'entraîneur de l'époque, Ivan Hasek, après un mois d'essai dans le Forez et un match amical contre Croix-de-Savoie. Formé à Bordeaux, Renaud a dû se résoudre à faire ses classes en Ligue 2, à Sète puis à Strasbourg où l'arrivée sur le banc de Jean-Pierre Papin a coïncidé avec son éclosion. Nous sommes en 2006-2007 et Cohade dispute trente-cinq matches, marque huit buts et est l'un des acteurs majeurs de la remontée du club alsacien parmi l'élite. La suite ne sera malheureusement pas du même acabit avec une relégation immédiate puis un penalty raté par le milieu de terrain lors de la dernière journée de la saison 2008-2009 qui prive Strasbourg d'une nouvelle ascension. Remarqué par plusieurs clubs de Ligue 1, il s'engage finalement avec Valenciennes durant l'été 2009. Sans faire de bruit, il s'impose à toute vitesse comme une pièce essentielle du onze nordiste concocté par Philippe Montanier. L'arrivée sur le banc valenciennois de Daniel Sanchez l'été dernier ne le freine pas dans sa progression, bien au contraire : la saison passée est sa meilleure chez les professionnels avec trente-cinq matches disputés et sept buts inscrits en L1. Lyon et Bordeaux s'intéressent notamment à son profil, mais Saint-Etienne est le premier à dégainer. "A partir du moment où Laurent (Batlles) ne continuait pas et rejoignait l'encadrement technique du club, il fallait trouver quelqu'un pour le remplacer, même si je ne veux pas qu'on les compare", explique Christophe Galtier. J'étais à la recherche d'un milieu de terrain plus offensif que ceux que nous avions déjà à disposition dans l'effectif. Deux pistes ont été explorées, j'ai pris la décision d'avancer rapidement sur le dossier de Renaud. Nous avons échangé puis le club et ses conseillers ont trouvé un accord." Validée par Christophe Galtier, sa venue a été initiée par son prédécesseur Laurent Batlles : "C'est un joueur de grande qualité, a expliqué sur RMC le néoretraité des terrains. J'ai joué contre lui, je sais la qualité qu'il a. Il sera bien à Saint-Etienne." Christophe Galtier en est intiment convaincu : "Il incarne un peu les joueurs que je souhaite avoir dans un vestiaire : à la fois un compétiteur, un joueur d'expérience, qui a de l'ambition, mais qui est avant tout un partenaire de qualité. C'est important pour moi."

GALTIER : "AVANT TOUT UN PARTENAIRE DE QUALITÉ"