LUCHO-RÉMY, LES DEUX FONT-ILS LA PAIRE ?

LUCHO-RÉMY, LES DEUX FONT-ILS LA PAIRE ?

Documents
1 page
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

LUCHO-RÉMY, LES DEUX FONT-ILS LA PAIRE ? SI faut retenir quelque chose début de saison moyen de L'OM, j'ai envie de miser sur les espoirs nés de la relation technique entre Lucho Gonzalez et Loïc Rémy. J'ai lu quelques déclarations de Rémy qui se félicitait d'avoir un passeur de la qualité de son coéquipier argentin.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 septembre 2011
Nombre de lectures 8
Langue Français
Signaler un problème
LUCHO-RÉMY, LES DEUX FONT-ILS LA PAIRE ?

SI faut retenir quelque chose début de saison moyen de L'OM, j'ai envie de miser sur les espoirs nés de la relation technique entre Lucho Gonzalez et Loïc Rémy. J'ai lu quelques déclarations de Rémy qui se félicitait d'avoir un passeur de la qualité de son coéquipier argentin. Même si ça ne va peut-être pas faire plaisir à certains supporters de l'OM, je suis un grand inconditionnel de Lucho Gonzalez, un profil de joueur dont je regrette que le football français ne sache plus produire, au contraire du football argentin qui nous en a envoyé un autre specimen taillé dans le même moule, Pastore. Le joueur du PSG a davantage de virtuosité technique, d'explosivité et de vitesse mais il a la même qualité de passe exceptionnelle, le même sens du jeu. L'art de la passe juste. Lucho a moins de brio que son compatriote, parce qu'il a moins de quapartenaires.lités physiques, c'est avant tout un joueur de course, mais il éclaire le jeu comme personne. Ses limites sont tout de même réelles qui le rendent moins efficace et opérationnel lorsqu'il subit un marquage strict dont il a du mal à se défaire en raison d'une certaine lenteur. D'où les critiques qu'il subit régulièrement... Il dépend aussi beaucoup du collectif, du mouvement et des déplacements de ses Et c'est là que le duo qu'il forme avec Rémy est intéressant car nous avons d'un côté la vitesse de l'attaquant, capable de prendre la profondeur, d'un autre le coup d'oeil du passeur, capable de donner un ballon dans le bon timing. Car Lucho est avant tout un joueur de timing et s'il parvient à être entouré de joueurs qui ont le même niveau que lui, ça peut donner ce qu'on voit en ce moment avec le Barça où les onze joueurs respirent le même football, le jouent au même rythme. A Marseille, sa relation aux autres est plus difficile car il a aussi besoin de recevoir les ballons dans le bon tempo, pour les redistribuer ensuite. Comme physiquement il n'a pas beaucoup de marge, la fenêtre de passe est réduite et complique la chose. Mais si ses coéquipiers le trouvent dans les intervalles, lui est ensuite capable de faire la passe décisive, définitive, vers Rémy qui doit fonctionner avec lui tout en anticipation et pas en réaction comme on le voit trop souvent. Avec Valbuena, c'est encore différent car lui ne joue pas dans la profondeur, mais préfère venir chercher le ballon, le rendre, le redemander, et dribbler ensuite. Il a besoin de ce dialogue pour s'exprimer, d'espace pour utiliser son oeil et son pied. Voilà des complicités intéressantes à créer mais compliquées car à l'OM, plus qu'ailleurs, il est encore plus difficile de créer un style de jeu car l'équipe fonctionne toujours dans l'urgence du résultat avec une pression énorme. Jusqu'à présent, dans ce contexte, Didier Deschamps a su tirer la quintessence de son groupe mais sans parvenir encore à mettre Lucho Gonzalez dans les meilleures conditions. Avec Niang, le courant passait bien. Le Sénégalais n'a pas été pour rien meilleur buteur du championnat. Avec Rémy, tout reste encore à faire mais je crois énormément en ce duo qui me parait complémentaire et porteur d'espoir pour l'OM."

*62ANS, MANAGER DU MANS UC

"RÉMY DOIT FONCTIONNER AVEC LUCHO TOUT EN ANTICIPATION ET PAS EN RÉACTION COMME ON LE VOIT TROP SOUVENT"