Recouvrer, c

Recouvrer, c'est gagner !

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Recouvrer, c'est gagner ! Le commerce est assorti de délais de paiement qui représentent un coût significatif. Face au problème de recouvrement, des solutions L'affacturage Initialement utilisé par les entreprises qui rencontraient des difficultés de trésorerie, l'affacturage est aujourd'hui perçu comme une alternative efficace aux solutions bancaires traditionnelles, pour alimenter les besoins en fonds de roulement. L'offre est diversifiée, modulable et accessibles. L'affacturage permet le financement sous 48h des factures. Le financement se fait à partir de la date de réception des créances chez le factor. Il comprend deux coûts : - le coût de gestion pour la gestion des factures, la relance clients, le suivi des comptes clients et la garantie des créances. Ce coût varie entre 0,1 et 3% du montant des créances pour les contrats classiques d'affacturage, ce pourcentage étant fonction du montant de chiffre d'affaires à affacturer et de la qualité des clients, - le coût de financement qui correspond au taux d'intérêt appliqué au montant financé pendant la période de l'avance des fonds. C'est un taux annuel qu'il faut ramener à la durée de l'utilisation du financement. Ses avantages ? Une grande souplesse d'utilisation car le financement n'est pas plafonné, la seule limite étant la garantie accordée sur un client ; la possibilité de financer des entreprises en création...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 juin 2011
Nombre de visites sur la page 21
Langue Français
Signaler un problème
Recouvrer, c'est gagner !
Le commerce est assorti de délais de paiement qui représentent un coût significatif. Face au problème de recouvrement, des solutions
L'affacturage
Initialement utilisé par les entreprises qui rencontraient des difficultés de trésorerie, l'affacturage est aujourd'hui perçu comme une alternative efficace aux solutions bancaires traditionnelles, pour alimenter les besoins en fonds de roulement. L'offre est diversifiée, modulable et accessibles.
L'affacturage permet le financement sous 48h des factures. Le financement se fait à partir de la date de réception des créances chez le factor. Il comprend deux coûts : -le coût de gestion pour la gestion des factures, la relance clients, le suivi des comptes clients et la garantie des créances. Ce coût varie entre 0,1 et 3% du montant des créances pour les contrats classiques d'affacturage, ce pourcentage étant fonction du montant de chiffre d'affaires à affacturer et de la qualité des clients, -le coût de financementcorrespond au taux d'intérêt appliqué au montant financé pendant la qui période de l'avance des fonds. C'est un taux annuel qu'il faut ramener à la durée de l'utilisation du financement.
Ses avantages ? Une grande souplesse d'utilisation car le financement n'est pas plafonné, la seule limite étant la garantie accordée sur un client ; la possibilité de financer des entreprises en création... Dans un contrat d'affacturage, plusieurs points sont à étudier afin d'adapter son besoin de financement avec le contrat d'affacturage, notamment le portage des créances, le calcul du taux avant et après échéance, les relances et recouvrements clients.
L'assurance-crédit
Toute entreprise peut assurer ses créances. Les produits proposés par certaines compagnies d'assurance lui permettent de se prémunir contre l'insolvabilité de ses clients et de limiter les impayés. Un contrat d'assurancecrédit est un outil de gestion qui repose sur trois services : -la
prévention : pour cetteims cfiemfcdont l'encours est généralement supérieur à 5.000 définis, euros, l'assureur-crédit exerce une surveillance permanente et informe l'entreprise en cas de
dégradation de leur solvabilité. Une garantie d'office existe pour les autres clients ; -le
recouvrement : en cas d'impayé, l'entreprise transmet le dossier contentieux à la compagnie d'assurance qui intervient auprès du débiteur défaillant et se charge du recouvrement par voie amiable et judiciaire ; -l'indemnisation: l'entreprise est indemnisée en cas d'insolvabilité constatée ou procédure judiciaire du débiteur. La compagnie d'assurance supporte l'essentiel de la perte subie (de 60 à 90%). Le délai d'indemnisation se situe entre 1 et 5 mois environ. Selon les compagnies, le coût de l'assurance-crédit est déterminé de façon forfaitaire à l'année ou indexé au chiffre d'affaires mensuel selon un taux compris entre 0,1 et 1,5%.
Le Dailly
Cette technique de crédit permet à une entreprise de mobiliser la partie de son poste clients qui n'est pas représenté par des effets de commerce. Cela lui permet de bénéficier de crédit en contrepartie de la production de factures représentatives de créances. La cession d'une créance ne peut être consentie qu'au profit d'un établissement de crédit : banque, banque mutualiste ou coopérative, factor... Avantage ? L'entreprise bénéficie d'une facilité plus grande de mobilisation de ses créances, celle-ci étant possible dès la facturation. Inconvénients ? Ce n'est pas un moyen de recouvrement et le bénéficiaire du crédit doit continuer à suivre le recouvrement de ses créances.
Le recouvrement
Le recouvrement de créances s'utilise pour sécuriser l'ensemble des ventes, afin d'être indemnisé en cas d'impayés. En général, la mise en place d'une telle solution commence par une étude de la solvabilité des clients. Évidemment, en cas de défaut de paiement, le prestataire entame des actions (précontentieuses, contentieuses et judiciaires) afin d'obtenir les règlements des factures impayées.
La gestion déléguée
On estime à 40% des «actifs» de l'entreprise le poids du poste clients (l'encours se situant entre 60 et 80 jours). Le coût moyen de gestion du poste clients se situe autour de 1% du chiffre d'affaires. L'externalisation offre donc le service d'experts, une maîtrise de ses coûts, une focalisation sur son coeur de métier, une attention renforcée sur les objectifs.