Vitolio Manukula : " Je ne demande qu

Vitolio Manukula : " Je ne demande qu'à progresser et avancer"

Documents
3 pages
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Vitolio Manukula : " Je ne demande qu'à progresser et avancer" L'ancien pilier gauche d'Aurillac, originaire de Wallis-et-Futuna, qui a signé un contrat de deux ans avec l'Aviron est prêt pour un nouveau défi en Top 14, lui qui a commencé à jouer au rugby... il y a six ans seulement, après avoir pratiqué la rame polynésienne.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 26 juillet 2011
Nombre de lectures 98
Langue Français
Signaler un problème
Vitolio Manukula : " Je ne demande qu'à progresser et avancer"

L'ancien pilier gauche d'Aurillac, originaire de Wallis-et-Futuna, qui a signé un contrat de deux ans avec l'Aviron est prêt pour un nouveau défi en Top 14, lui qui a commencé à jouer au rugby... il y a six ans seulement, après avoir pratiqué la rame polynésienne.

En arrivant à Bayonne, après quatre ans et demi à Aurillac, avez-vous l'impression de franchir un nouveau palier ? Bien sûr. Je suis prêt à relever ce défi de passer de la Pro D2 à un club de la dimension de l'Aviron Bayonnais. C'était un rêve pour moi de jouer un jour en Top 14 et j'ai donc cherché un club de ce niveau.

Comment allez-vous faire face à la forte concurrence qui règne au niveau de la première ligne bayonnaise ? Cela fait partie du challenge à relever (rires). Je sais que je dois élever mon niveau et je ne demande que cela de pouvoir me confronter à de très bons joueurs et de pouvoir progresser et avancer.

"Je vais devoir faire mes preuves, mais j'y suis prêt"

Dans quels domaines devez-vous encore faire des progrès ? En arrivant à Bayonne, je me dis que j'ai encore beaucoup à apprendre car cela ne fait pas longtemps que je joue au rugby. J'ai commencé à l'âge de 20 ans et je suis passé étape par étape, d'abord en débutant par le XIII, puis la Fédérale 3, la Fédérale 2, la Fédérale 1 et la Pro D2. Je suis aujourd'hui en Top 14. Je dois progresser dans la mêlée, dans le jeu, au niveau technique. Il y aussi la différence d'intensité physique entre la Pro D2 et le Top 14.

Quel sport pratiquiez-vous avant de découvrir le rugby ? Je faisais du Va'a, de la rame polynésienne, et je suis arrivé dans le Vaucluse pour suivre mes études (BTS électro-technique). J'ai voulu me dépenser sur un terrain, j'ai essayé et ça m'a plu.

Vous avez donc maintenant deux passions sportives, la pagaie polynésienne et le rugby ? Oui. En arrivant à Bayonne, j'ai pu aller à l'Océan et pratiquer de temps en temps, quand je suis au repos. On a fait du paddle, mais quand le championnat aura commencé, ce sera tout pour le rugby.

Impatient de découvrir le Top 14, mais aussi le Challenge Européen ? Vraiment ! Mais je sais aussi que je vais devoir faire mes preuves et j'y suis prêt.

© Aviron Bayonnais

Vitolio Manukula Né le 25 septembre 1984 à Wallis 1m78 - 117 kg - Pilier Clubs successifs : L'Isle-sur-la Sorgue (2005-2006), Sorgues (2006-2007), Aurillac (janvier 2007-2011), Bayonne (depuis juillet 2011)

LES ARBITRES DU TOP 14 POUR 2011-2012 : Jean-Pierre Matheu (Armagnac Bigorre), Jean-Luc Rebollal (Midi Pyrénées), Franck Maciello (Côte d'Azur), Stéphane Pomarède (Côte d'Argent), Patrick Péchambert (Périgord Agenais), Christophe Berdos (Armagnac Bigorre), David Rosich (Armagnac Bigorre), Salem Attalah (Franche Comté), Jérôme Garcès (Béarn), Sébastien Cloute (Béarn), Cyril Lafon (Lyonnais), Romain Poite (Midi Pyrénées), Pascal Gaüzère (Côte Basque Landes), Laurent Cardona (Provence), Cédric Marchat (Midi Pyrénées), Sébastien Minery (Périgord Agenais), Mathieu Raynal (Pays Catalan). LES ARBITRES DU PRO D2 : Hakim Hadj Bachir (Auvergne), Eric Soulan Eric (Midi Pyrénées), Christophe Dutreuilh (Pays De La Loire), Jérôme Lamirand (Béarn), Christophe Labaune (Ile De France), Arnaud Blondel (Languedoc), Stéphane Boyer (Midi Pyrénées), Laurent Millotte (Ile De France), Nicolas Datas (Armagnac Bigorre), Christophe Mallet (Bourgogne), Flavien Hourquet (Midi Pyrénées), Vincent Blasco (Midi Pyrénées), Alexandre Ruiz (Languedoc).