Honte a vous online demeure du chaos
275 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Honte a vous online demeure du chaos

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
275 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Honte a vous online demeure du chaos

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 298
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

Par les signataires de la pétition p our sauver la Demeure du Chaos Honte à vous! Honte à vous! Par les signataires de la pétition pour sauver la Demeure du Chaos H o n t e à v o u s ! Communiqué de la Demeure du Chaos sur le procès en Cour d’Appel de Grenoble le lundi 17 novembre 2008. La Demeure du Chaos est à nouveau dans l’arène judiciaire par l’arrêt de la Cour de Cassation du 11/12/2007, qui casse et annule l’arrêt de la Cour d’Appel de Lyon èredu 13/09/2006 sur toutes ses dispositions et renvoie les parties devant la 1 Cham- bre Correctionnelle de la Cour d’Appel de Grenoble, le lundi 17 novembre 2008 à 14h0 0. En effet, depuis 1999, soit 9 ans, la Mairie de Saint-Romain-au-Mont-d’Or s’acharne dans son négationnisme artistique et persiste à demander, devant la Cour d’Appel de Grenoble, la remise en état de la Demeure du Chaos, ce qui signifie tout simplement la destruction intégrale des 2 900 oeuvres d’art produites par son auteur principal Thierry Ehrmann et son collectif d’artistes. Il est nécessaire de préciser que la Cour de Cassation a rejeté le pourvoi du Minis- tère Public. Dans le cadre du renvoi devant une nouvelle Cour d’Appel, celle de Grenoble, il appartient alors au plasticien Thierry Ehrmann de combattre les moyens juridiques qui ont permis à la municipalité de Saint Romain au mont d’or de débattre à nou- veau de ce conflit historique. Plus que jamais Thierry Ehrmann, le Collectif des artistes et les 72 081 signataires de la pétition vont avec férocité plaider leur cause pour faire valoir et respecter le droit à la liberté d’expression. A ce titre, la pétition pour sauver la Demeure du Chaos de la destruction continue plus que jamais avec la capacité de porter ce conflit hors du commun devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme. La Demeure du Chaos, née le 9 décembre 1999 de l’acte conceptuel de Thierry ème Ehrmann, est une oeuvre au noir se nourrissant du chaos alchimique de notre 21 siècle, tragique et somptueux dont les braises naissent le 11-Septembre . La Demeure du Chaos appelée aussi “Abode of Chaos” dixit le New York Ti- mes est devenue aujourd’hui, avec plus de 1 080 reportages de presse écrite et audiovisuelle de 72 pays, en 9 ans, une “Factory” incontournable et unique dans le monde, selon la presse artistique internationale. C’est un musée à ciel ouvert et gratuit, présentant plus de 2 900 oeuvres, où convergent chaque année désormais 120 000 visiteurs. La Demeure du Chaos dénombre, dans le cadre de son statut d’E.R.P. (Etablissement Recevant du Public) muséal, depuis son ouverture au pu- blic, 270 000 visiteurs du 18/02/06 au 30/06/08, avec 21 % de visiteurs hors-France. 5 Elle est aussi une résidence d’artistes. Devant cette citation à comparaître en correctionnel devant la Cour d’Appel de Grenoble, on peut considérer que, selon Thierry Ehrmann, sculpteur plasticien de- puis 20 ans et auteur principal de la Demeure du Chaos que, “l’action inique de la Mairie de Saint-Romain-au-Mont-d’Or et de son conseil municipal, par son pourvoi en Cassation, est seule responsable du renvoi devant la Cour d’Appel de Grenoble”. La Mairie de Saint-Romain-au-Mont-d’Or, représentée désormais par Françoise Revel et son Conseil Municipal (précédemment par Pierre Dumont), n’ont pas hé- sité en marge de cette première affaire judiciaire historique hors-norme de repartir concomitamment sur une nouvelle série de plaintes pénales relevant du droit de l’urbanisme le 7 janvier 2008 en persistant à nier toute forme artistique aux 2 900 oeuvres de la Demeure du Chaos. Au delà du “négationnisme artistique”, la Mairie de Saint-Romain-au-Mont-d’Or, réaffirme désormais son “révisionnisme artistique” ; en effet, la Demeure du Chaos est entrée dans l’Histoire de l’Art comme l’attestent de nombreux ouvrages et revues artistiques du monde entier. On est donc bien, au delà de la négation, dans une ré- écriture de l’Histoire. A l’heure où la France s’interroge désespérément sur sa perte d’influence artistique dans le monde, sa politique culturelle et notamment sur la notion de gratuité du musée, la Demeure du Chaos est un vraie réponse atypique. 6 www.demeureduchaos.org H o n t e à v o u s ! Honte à vous ! thierry Ehrmann, auteur de la Demeure du Chaos “Honte à vous !” résume en trois mots la guerre à la vie, à la mort, que nous menons contre les réacs et les négationnistes de l’art qui veulent détruire la Demeure du Chaos comme symbole de la résistance face au conservatisme… “Honte à vous !” Ce cri du cœur est répété des milliers de fois avec rage. Tel est le titre du livre-vérité, où nous avons, non sans douleur, choisi 1 800 témoignages de pétitions parmi l’ensemble. Nous avons démarré la pétition en 2006 pour sauver les 2 900 œuvres de la Demeure du Chaos, “Abode of Chaos” dixit le New York Times, est née le 9 décembre 1999 de mon acte conceptuel. Je l’ai conçue comme une œuvre au noir se nourrissant du chaos alchimique de notre 21è siècle, tragique et somptueux dont les braises naissent du 11-Septembre. La Demeure est devenue en 9 ans, avec plus de 1 100 reportages de presse écrite et audiovisuelle de 72 pays, une “Factory” unique dans le monde. C’est un musée à ciel ouvert et gratuit, où convergent chaque année 120 000 visiteurs. Elle est aussi une résidence d’artistes. Cette pétition a déjà recueilli plus de 72 000 signatures accompagnées de commen- taires et qui, chaque jour, s’enrichit de plusieurs centaines de nouveaux soutiens. Elle ne s’arrêtera plus, car de jour en jour, la liberté d’expression s’éteint en France. Les commentaires de ces pétitions ont été écrits par des artistes, historiens, élus, professions libérales, ouvriers, fonctionnaires, retraités, étudiants, familles, cadres, magistrats, simples citoyens, professeurs d’arts plastiques, membres du clergé, ci- toyens du monde… 1 827 auteurs venant de plus de 450 professions différentes. Ce livre est gratuit car il défend le droit le plus fondamental de notre république : la liberté d’expression. Ce livre est aussi un matériau extraordinaire pour les sociolo- gues, historiens de l’art, juristes et journalistes à qui nous donnons la parole… Il est surtout le témoignage implacable qu’il existe envers et contre tout, en dehors de tout système politique, un réel pouvoir d’indignation des citoyens. Chaque fois que je me mettais à sélectionner des témoignages, au bout d’une demi heure, j’avais les larmes aux yeux et des crampes au bide car il faut le dire, nom de Dieu !, c’est bien d’amour, de rage et de beauté dont on parle dans ces commentaires. Il existe un vrai pouvoir citoyen qui n’est plus au Palais Bourbon. Peu de gens peuvent imaginer que notre combat acharné pour la Demeure du Chaos 9 et la liberté d’expression nous ont valu une avalanche de procès pénaux, de contrôles fiscaux, de barrages administratifs, de convocations quasi hebdomadaires, de des- centes policières, de menaces physiques et autres coups tordus, mais au-delà de la souffrance, ces coups bas et ces persécutions nous renforcent de jour en jour dans la pertinence idéologique de notre combat. Face à la Mairie de Saint Romain et son Conseil Municipal qui a donné à son Maire, Françoise Revel, le pouvoir de demander à nouveau la destruction de la De- meure du Chaos le 17 novembre 2008 à la Cour d’Appel de Grenoble, ce livre est pour les négationnistes de la Mairie et les Réac, le réquisitoire le plus cruel qu’aucun Procureur n’oserait prononcer. Au delà du réquisitoire ce livre dévore le lecteur par la force du verbe, Une phrase parmi des milliers donne le ton : “Il n’y a que les cathédrales qui me touchent autant. F.F”. 10 www.demeureduchaos.org H o n t e à v o u s ! Droit dans le mur Philippe Liotard, Sociologue “L’art lutte effectivement avec le chaos, mais pour y faire surgir une vision qui l’il- lumine un instant, une Sensation. Même les maisons… : c’est du chaos que sortent les maisons ivres de Soutine” Gilles Deleuze et Félix Guattari, Qu’est-ce que la philosophie ? Lorsque Thierry Ehrmann m’a proposé de rédiger une préface pour Honte à vous !, j’ai accepté immédiatement. Il était en effet séduisant d’exploiter un matériau aussi riche, constitué des commentaires déposés spontanément par les défenseurs ayant signé la pétition en faveur de la Demeure du Chaos. Mais avant d’entrer dans la lecture des presque 2 000 réactions sélectionnées pour cet ouvrage (sur 72 000 re- cueillies), j’ai aussitôt pensé à Ron Athey, l’artiste américain qui s’est produit à la Demeure du Chaos, lors de la Borderline Biennal, en octobre 2007. Au milieu des années 1990, cet artiste avait lui aussi été l’objet aux Etats-Unis d’une polémique d’une rare violence. Sous l’influence des députés et sénateurs conservateurs, elle a entraîné une clause morale dans l’attribution des subventions publiques pour l’art contemporain. Alors qu’il n’avait jamais touché un sou des institutions, Athey avait été utilisé pour effrayer le contribuable bien-pensant et permettre aux politiques et journalistes conservateurs de rationaliser une campagne de moralisation de l’art. En octobre 2007 à la Demeure du Chaos, Ron Athey a pourtant littéralement souf- flé l’assistance par la force de sa performance artistique. La loi qui a été votée aux Etats-Unis pour moraliser l’art contemporain court toujours. Elle permet de juger a priori ce que le public peut voir et quelle œuvre peut être produite. Le travail de Ron Athey a servi d’instrument aux réactionnaires et conservateurs américains pour générer un contrôle politique sur l’art. La loi limite, mais Ron Athey vit. Il poursuit son œuvre artistique sans subvention. Il a été accueilli à la Demeure du Chaos. Il a ému, il a bouleversé, il a scotché son auditoire… que celui-ci adhère ou non à son propos. Lorsque Thierry Ehrmann m’a proposé de rédiger cette préface, c’est donc à Ron Athey que j’ai pensé, car il y a une analogie entre la manière dont cet artiste utilise son corps et celle don
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents