//img.uscri.be/pth/1adecfbcff56c985689106dadfde253d35596791
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Revue de presse « Défense » Date : 20 janvier 2011 Sommaire des ...

De
38 pages

Revue de presse « Défense » Date : 20 janvier 2011 Sommaire des ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 93
Signaler un abus
 
Revue de presse «Défense »
contact : adulou@numericable.fr Votre avis nous intéresse : si vous voulez réa ir à un article de la Revue de resse, vous pouvez soit contacter directement le responsable de thème de Défense soit réagir sur les forums de discussion de laCommunauté deDéfense. L’équipe de la Revue de presse Défense vous remercie de votre confiance et de votre intérêt our son travail, toutes vos su estions sont les bienvenues.
Le général Pichegru Entre à Amsterdam Le 20 janvier 1795  Date : 20 anvier 2011 Sommaire des articles proposés 1 Enjeux de la Défense, Doctrine, Concepts, Missions :  Le président iranien Ahmadinejad s’ingère dans la crise : « les tunisiens veulent la charia »  Monde arabe : l’Occident, un obstacle à la démocratisation  Alain Juppé, à l’occasion du baptème de laDiscours de monsieur romotion « Charles de Gaulle » de l’école de uerre 2Relations internationales - Europe de la défense - OTAN :  Côte d’Ivoire : Echec de l’émissaire de l’UA ue en Crise oliti  Chine, Togo, Iran…la police française se vend bien à l’export 3Armements - Industries - Économie :     EADS sur un nuage 4Les forces armées - Air - Marine - Terre - Gendarmerie :  : Alain Juppé préside la cérémonie officialisant leEcole de guerre nouveau nom de ce haut lieu de la formation militaire  Liban : le canon Caesar arrive sur le théâtre  La musique de l’air souffle ses 75 bougies  la Thétis et remise de fanion à la PMMBayonne : escale de    arde à vue ourPr tanée militaire de La Flèche : trois élèves en agressions sexuelles. 5Zones de conflits :  Colère et frustration de la rue arabe . La mise en garde de Amr Moussa 
Renseignementse tm enaecs:  
6   itale JubaSud Soudan : 97,5% de Oui à l’indé endance dans la ca   asminRévolution du erdu » : comment Ben Ali a ouvoir le « 7Sécurité intérieure :   de la douane resse deS nthèse  Tentative d’immolation à Marseille : le lycéen était racketté depuis lusieurs mois. 8Énergie environnement climat :   verte. ommeUSA/Chine : la ie de discorde de l’éner 9Géopolitique de la culture :   ers ouvertes aux étran ortes : bien de chez nousImmi ration 10Géopolitique de l’information :   lates-formes léMusi ue et VOD : les ales décollent en France   LOPPSI 2 : le Sénat dit oui au filtrage et au délit d’usurpation d’identité  Etude : le marché des applications mobile pèsera 25 milliards de dollars en 2015  résultats trimestriels : A le afforle des com râce teurs, hone à l’I et l’Ipad  Les brevets de Novell rachetés par Microsoft n’intéressent pas Bruxelles  Les experts de la gendarmerie passent au logiciel libre  Nicolas Sarkoz« l’internet civilisé » et du droit un G20 de  veut d’auteur 11Jour a rès Jour :le 20 janvier  12presse internationale en langue étrangère :Revue de  Submarines could become invisible to sonar  India will have two aircraft carrier strike forces by around 2015  Work continues on the UK Queen Elizabeth-class aircraft carrier  four months to u urchaseDilma must answer about the Rafale  13Titres d’articles publiés sur le site de la revue Défense de l’IHEDN :http://www.cybel.fr/html/Communaute/defense/forums/index.php  *****  Votre avis nous intéresse : si vous voulez réa ir à un article de la Revue de resse, vous pouvez contacter directement le responsable de hème ou réagir sur les forums de discussion de la Communauté deDéfense.   1/ ENJEUX DE LA DEFENSE - DOCTRINE - CONCEPTS - MISSIONS   THEME 1 - 1: ère iranien Ahmadine ad s’inLe résident dans la crise : « les tunisiens veulent la charia » 
Source, ournal ou site Internet : L’Ex ression Date : 20 janvier 2011 Auteur : Tahar Fattani Adressé ar : Jean-Fran ois Mazale rat  
Soutenir l’extrémisme est une spécialité bien iranienne. On se rappelle comment ce pays avait appuyé l’intégrisme en Algérie au début des années 1990.
C’est un pavé dans la mare que vient de jeter le président iranien en s’ingérant directement dans les affaires internes de la Tunisie. Mahmoud Ahmadine ad a estimé hier, ue les Tunisiens s’étaient soulevés contre leu président, «soutenu par l’Occident», pour «établir la loi islamique» dans leur pays. Profitant de la grave crise qui secoue actuellement la Tunisie, l’Iran tente de remettre sur selle l’extrémisme islamiste dans ce pays, jusque-là épargné par ce fléau. «Il est très clair que la nation tunisienne s’est soulevée contre un dictateu soutenu par l’Occident, en utilisant des slogans islamiques, humains, monothéistes et pro-justice», a-t-il déclaré, lors d’un discours ublic dans la ville de Yazd, retransmis en direct à la télévision. «En un mot, les Tunisiens cherchent à établir la loi islamique», a-t-il ajouté. La veille, 228 des 290 députés du Parlement iranien, dominé par les conservateurs, avaient dit soutenir «fermement le mouvement révolutionnaire» du peuple tunisien et souhaité son «succès». De tous les reportages et de toutes les images rapportées par les télévisions étrangères, pas une seule n’a montré des slogans islamistes. Ahmadinejad a été le seul à les voir. A aremment, c’est une s écialité bien iranienne de ousser à l’essaima e de l’extrémisme islamiste. On se rappelle avec quelle célérité ce pays avait soutenu l’intégrisme en Algérie au début des années 1990. Avec cette déclaration, la petite Tunisie devient du coup un enjeu international de taille. Qui veut tirer les marrons du feu en Tunisie qui fait l’objet de convoitise des puissances mondiales? Le conflit irano-américain dépasse cette fois-ci, le cadre du nucléaire pour se focaliser, voire cibler la Tunisie. Ces deux pays semblent se re arder en chiens de faïence uant à l’avenir oliti ue de la Tunisie. D’ailleurs, les Américains se disen déterminés à empêcher les extrémismes à prendre le pouvoir. Une position qui a poussé l’Iran à sortir de ses gonds en annonçant son soutien à l’instauration d’un Etat islamique. A partir d’Alger, Washington a déjà exprimé sa crainte de voir les islamistes arriver au pouvoir. «Nous ne voulons pas que des parties extrémistes tirent profit de cette situation», a annoncé avant-hier, le conseiller principal du président des Etats-Unis, Barack Obama, our la sécurité intérieure et la lutte antiterroriste, John Brennan, lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’ambassade des Etats-Unis à Alger. Cet avertissement est lancé aux mains étrangères qui soutiennent l’instauration d’un Etat islamique en Tunisie. Les Etats-Unis d’Amérique passent à une vitesse supérieure pour faire avorter ce projet d’un Etat islamique en Tunisie. Le même responsable affirmé que son pays est prêt à assister le gouvernement tunisien pour organiser rapidement des élections libres ui reflèteraient la volonté du eu le. «Nous soutenons fermement les as irations du eu le tunisien. Nous sommes prêts à porter assistance au gouvernement tunisien pour tenir des élections justes et libres dans un futur proche, élections qui reflèteraient les véritables aspirations et la volonté du peuple tunisien», a-t-il affirmé. A ce duel, s’ajoute la France. Paris ne veut pas rester à l’écart. L’Hexagone tient à sauvegarder sa part du gâteau. La France a manifesté, avant les autres pays, de prêter main forte à la Tunisie pour réussir la transition démocrati ue. Le résident français, Nicolas Sarkoz , a annoncé hier, ue la France attend des Tunisiens une transition pacifique «après avoir mis fin avec courage et dignité à un régime qu’ils rejetaient, trouvent le chemin d’une transition pacifique et exemplaire, afin qu’une démocratie solide et durable s’instaure en Tunisie», a déclaré, lors du Conseil des ministres, le président français, cité par le porte-parole du gouvernement François Baroin. Et de préciser que la France reste «fidèle à ses valeurs, conforme aux intérêts des Français». Avec une éventuelle victoire des islamistes en Tunisie, la France erdrait, certainement, les intérêts dont parle M.Sarkozy. Il devient évident, ainsi, que la France s’opposerait à l’instauration d’un Etat islamique en Tunisie. L’Iran et l’Occident tentent, à la lumière de ces données, d’exploiter la victoire des Tunisiens et transformer leurs sacrifices au profit des pays en conflit permanent, afin de se disputer la région et défendre leurs intérêts. Ce duel pourrait bien entraîner des conséquences