Acadmie de Bordeaux

icon

5

pages

icon

Français

icon

Documents

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

5

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Acadmie de Bordeaux
Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

94

Langue

Français

 Préfecturedes Landes ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES ET LES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D’ENSEIGNEMENT Références : Bulletin Officiel de l’Éducation nationale hors série n°1 du 6 janvier 2000 relatif au Protocole national sur l’organisation des soins et des urgences dans les écoles et les établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) Convention relative aux rôles respectifs : SAMU 40 – SDIS 40 – ambulanciers privés 40 dans le cadre de l’aide médicale urgente pour le département des Landes. I –Préambule Ce protocole a été élaboré conjointement par le SAMU 40 et les conseillères techniques médecin et infirmière de l’inspection académique, suite à de fréquents appels au SAMU, d’enseignants confrontés à des difficultés pour joindre les familles d’enfants malades ou accidentés . Ce protocole n’est pas destiné aux professionnels de santé de l’Éducation nationale mais aux équipes éducatives : il permet, entreautres, une prescription téléphonique médicamenteuse dans le cadre d’un acte de régulation médicale, prescription qui sera confirmée aux écoles par un courriel émanant du SAMU 40, pour les cas où le médecin traitant ou de secteur n’est pas joignable ou ne peut pas se déplacer. Ce protocole est annexé au règlement intérieur de chaque école ou E.P.L.E.. Il sera porté à la connaissance des familles qui auront la possibilité de s’opposer à cette délivrance médicamenteuse par écrit en début de chaque année scolaire. Ce protocole ne peut en aucun cas se substituer au projet d’accueil individualisé, mis en place pour les enfants et adolescents atteints de maladies chroniques, qui fait l’objet d’un autre protocole régi par la circulaire n° 2003135 du 8 septembre 2003. II –Organisation des soins et des premiers secours dans les écoles et les EPLE En l’absence des infirmières et des médecins, les soins et les urgences, à l’exception de la contraception d’urgence, sont assurés par les personnels titulaires, soit de l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS), soit du certificat de sauvetage secourisme du travail (SST). Toutefois, il appartient à chacun de porter secours à toute personne en danger dans la mesure de ses compétences et de ses connaissances. Il revient au directeur d’école ou au chef d’établissement de mettre en place une organisation qui réponde au mieux aux besoins des élèves et des personnels de son école ou de son établissement. Il peut s’appuyer sur l’avis technique des infirmières et des médecins de l’Éducation nationale.
Organisation des soins et des urgences  dansles écoles et les établissements publics locaux d’enseignement1 / 5
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text