Los Angeles en 1990 : une nouvelle capitale mondiale - article ; n°560 ; vol.100, pg 406-426

-

Documents
23 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 1991 - Volume 100 - Numéro 560 - Pages 406-426
The emergence of a new world center : Los Angeles, 1990.
In the last 50 years, the population of the Los Angeles SMSA has increased faster than in most American cities : with 11 million inhabitants, it is second only to New York and growing steadily. The biggest concentration of high-technology (aerospace industry, electronics, bio-technologies) in the USA, Los Angeles has become also one of the main cultural centers of the world. The widening of Los Angeles role goes with a restructuring of the city economy, with a transformation of land use, and a drastic change in its social content.
Immigrants of hispanic and asiatic origins have come in masses in the last fifteen years, bringing to the city cheap manpower to work in sweat-shops. High Tech firms attract highly skilled white collars. Blue collars are losing their jobs. Foreign capital from Japon, Canada or the United Kingdom has been lavishly invested in real-estate, building huge skyscrapers and changing the face of Downtown. Production is organized in a complex network of sub-contracting firms making Los Angeles an example of a post-modern metropolis, with its flexible system of production , as opposed to the old fordist and taylorist systems.
Los Angeles, however, seems to be on the verge of a deep crisis because of competition between minorities, increasing violence and homelessness, real estate prices plummeting down. Foreign immigrants, today, make half of the city's population ; thousands of homeless people live in the streets.
Depuis cinquante ans, l'agglomération de Los Angeles a vu croître sa population plus rapidement que la plupart des autres villes américaines : avec 11 millions d'habitants, elle n'est dépassée que par New York et grandit régulièrement. Regroupant la plus grande concentration d'industries de pointe (aérospatiale, électronique, bio-technologie) aux États-Unis, Los Angeles est aussi devenue l'une des capitales culturelles du monde. A mesure que son rôle s'élargissait, l'agglomération a connu une restructuration de son économie, avec une transformation de l'usage du sol et un bouleversement des groupes sociaux.
Des immigrants d'origine hispanique et asiatique sont arrivés en masse au cours des quinze dernières années, offrant une main-d'œuvre à bas prix et dépourvue de protection sociale à des entreprises qui profitent de ces bas salaires. Les industries de pointe attirent des cadres hautement qualifiés. Entre les deux groupes, les ouvriers (cols bleus) perdent leurs emplois. Des capitaux étrangers considérables sont venus du Japon, du Canada et du Royaume-Uni s'investir dans l'immobilier, permettant la construction de hauts gratte-ciel qui changent l'aspect du centre. L'économie est organisée aujourd'hui en un réseau complexe de sous-traitants qui font de Los Angeles un excellent exemple de métrople post-moderne, avec son système de « production flexible » complètement opposé au fordisme et au taylorisme.
L'agglomération semble cependant à la veille d'une crise grave que risquent de provoquer des conflits entre les minorités, la violence croissante et la nouvelle pauvreté, l'affaissement du marché immobilier. Les immigrants étrangers constituent aujourd'hui la moitié de la population ; des milliers de pauvres vivent dans les rues.
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1991
Nombre de visites sur la page 48
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème