FLORENCE LA PEINTURE AU 15e SIECLE

icon

2

pages

icon

Français

icon

Documents

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

2

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

FLORENCE LA PEINTURE AU 15e SIECLE
Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

75

Langue

Français

FLORENCE LA PEINTURE AU 15e SIECLE LA PREMIERE RENAISSANCE
Suite aux recherches de Brunelleschi sur la perspective, trois générations de peintres assurent progressivement à Florence et à la Toscane une suprématie artistique qui influence les autres écoles de peinture en Italie et dans le reste de l'Europe.
Croquis de la bataille de San Romano expose à Florence
BRUNELLESCHI ET LA PERSPECTIVE L'architecte Brunelleschi va mettre au point la perspec-tive mathématique. Vers 1413-1416, il peint sur un panneau de bois le baptistère de Florence, vu depuis le parvis de la cathédrale. Pour réaliser ce tableau, il utilise des règles géométriques basées sur la mesure exacte des distances entre les deux bâtiments. Ces recherches sur la perspective lui permettent de représenter de façon réaliste le monument en trois dimensions et de le situer dans un espace logique, organisé à partir d'un point de vue unique. C'est une véritable révolution. Le système de représentation du monde est bouleversé. Il faudra attendre le début de notre siècle pour que les peintres cubistes et abstraits remettent en cause cet état de fait. Cette découverte exerce une véritable fascination sur les artistes de cette époque. Elle met en évidence une des caractéristiques essentielles de la peinture florentine du 15e siècle :son désir et sa capacité à peindre l'illusion de la réalité.
LES PEINTRES FLORENTINS DU 15e SIECLE
MASACCIO ET SES CONTEMPORAINS Masaccio (1401 - 1428) Il est le premier peintre à mettre en pratique les théories des ses amis Brunelleschi et Donatello. "La Trinité" de l'église Santa Maria Novella (cf. fiche) et surtout le cycle de fresques de la chapelle Brancacciau Carmine, sont des œuvres clés de l'his-toire de l'art : -des paysages profonds où l'air circule et des architectures fictives lui permettent de créer un espace dans lequel les êtres humains évoluent de façon cohérente. -les personnages ont un volume, une épaisseur "sculpturale" qui rend leur pré-sence physiquement évidente et leur permet de tisser entre eux des liens physio-logiques et affectifs. Ses contemporains Pour des raisons diverses,Pa o loUccelloetF raAngelicoprennent parfois leurs distances avec l'aspect trop mathématique de la perspective de Brunelleschi et restent fidèles à une conception médiévale de l'espace. Uccello dans ses célèbres "Batailles de San Romano" utilise les deux approches de l'espace sur un même tableau .
PIERO DELLA FRANCESCA (1415/20 - 1492) La génération intermédiaire est dominée par la personnalité de Piero della Francesca. Grand théoricien de la peinture, il assimile les influences d i verses,et notamment l'influence de la peinture flamande. Son dessin précis, son utilisation particulière de la lumière et de la couleur, le condui-sent à une simplification des formes et des volumes. Il élabore ainsi une œuvre originale et poétique qui semble suspendue dans le temps.
BOTTICELLI ET LA TROISIEME GÉNÉRATION Cette génération de peintres se partage entre deux courants apparemment contra-dictoires, mais souvent complémentaires.
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text