La laiterie, festival des Artefacts, Strasbourg, 2013 (Mars - Avril)

La laiterie, festival des Artefacts, Strasbourg, 2013 (Mars - Avril)

Documents
55 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La laiterie, festival des Artefacts, Strasbourg, 2013 (Mars - Avril)

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 février 2013
Nombre de visites sur la page 146
Langue Français
Signaler un problème
MarS 2013
James chance vendredi 01 MarS club
toXic Kiss
jaMeS chance& leS contorSionS(uSa)+ toxic kiSS(f) funK punK Jazz loc. / vvK :16 €+ frais de location soir / aK :19€
James chance : fondateur, en compagnie de lydia lunch, de teenage Jesus and the Jerk, James chance aura très vite t un personnage central du no new York des annes 70 agonisantes. sous le nom de chance ou de White, croisant ses amours blacks et ses pilepsies blanches pour funker la no Wave, dansant sur les tombes et sous les bombes, enfant du jazz et du punk, l’incorrigible James Chance aborde désormais la soiantaine en dandy fitzgeraldien qui aurait admis la contorsion comme mode de vie.
toXic Kiss : groupe lettr, toxic Kiss aime à brouiller les pistes entre coup d’œil dans le rtroviseur et intemporel regard en coin, dbrouille et lgance, coup de sang et légèreté mélodique. Sur scène, le son se fait brut, le chant décompleé s laisse aller à déraper et, parfois, affleure une jolie sauvagerie maîtrisée.
WennsichdiekünstlerischeBohèmevonnewYorkzurpartytrifft,dannliegtaufdemplattentellerimmereinescheibevomsaxofonistenJameschance.mitseinencontorsionsspielterkraftvollenJazz,derseineWurzelnimaltenrhythmnBlues,imrocknrollundimsoulhat.dasganzestetsmitstil.support:toxicKiss
www.facebook.com/james.chance.and.les.contortions.incorrigible
http://toxickiss.bandcamp.com/
www.artefact.org
furia vertigo
chamBre noire
strapontin carte cultureiond5e,la5c0arteputerursclutatnesr personn lle* e carte atout voir5 50 €sur de,uttoatearclariovntaoiestnprpersonnelle *
MarS 2013
Sa0Medi2clubbingpoWered BY«beatburSt»avec Maniitoba&audiologiSM(f)gMraanrdSe SalledduY(f)rgevnSo+(f)+ PorteS 23h+ banana SPlit(f)+avexciterSvjcrew
électro moomBahton hip-hop house
gratuit
BeatBurst, qui électronise depuis quelques années les nuits strasbourgeoises est donc invit par artefact à prendre les commandes de ce clubbing renouvel pour y fter son anniversaire. au programme, un set ghetto house du tout nouveau projet maniitoBa, les mash-ups explosifs de dudY, le set techno survitamin de SOVNGER et BANANA SPLIT dont on connaît les sets moombahton/électro !
BeatBurstkümmertsichseitJahrenumdasnachtlebenvonstraßburgundwurdenunvonartefacteingeladen,dasneueclubbingverantwortlichzuübernehmen,umdasJubiläumzufeiern.aufdemprogrammsteheneinsetghettohousevomneuenprojektmanitoBa,dieexplosivenmash-upsvondudY,einfuriosestechno-setvonsovngersowieBananasplitmiteinemwohlbekanntenmoombahton/elektro-set.
nuits magnétiques
http://www.beatburst.com/ https://soundcloud.com/#maniitoba https://soundcloud.com/#audiologism http://av-exciters.com/ https://soundcloud.com/#dudy http://www.sovnger.com/ https://soundcloud.com/#banana-split-recto-verso www.artefact.org
MarS 2013
local natives SaMedi 02 MarS club
Wall
local nativeS(uSa) (uk) + wall indie psYch rocK loc. / vvK :18 €+ frais de location soir / aK :21€
local natives : un compagnonnage multi-facettes avec arcade fire et the National, un ancrage revendiqué dans le New York Downtown de Talking heads, un lien de cœur avec la confrrie fleet foxes, grizzly Bear. local natives, probablement next Big thing, est nourri aux harmonies vocales dessines par Brian Wilson lorsqu’il créa La Californie avec The Beach Boys. Au-delà des rfrences assumes, le projet a le culot de s’inventer un monde au milieu des ruines du prcdent.
WALL : Depuis Londres, Wall regarde vers le New York arty qui, depuis le CBGB des mid 70’s, prolonge la geste warholienne telle que ses chroniqueurs, Lou Reed en tête, l’esquissèrent en une poignée de chansons ou de pages de magazines underground. Là sans doute n’est pas le plus importan:tce qui compte ce sont les compositions serpentant sur lit d’électronique minimale – miniatures pops dont le design d’époque vient s’inscrire à merveille dans nos intrieurs du moment.
seit2008spieltdasquintettlocalnativesaussilverlakebeilosangeleszusammen.imlaufederJahrehabendiemusiker,diesichschonausderschulzeitkennen,ihrenmusikstilauf rockigen und poppigen Indie iert. Einfallsreiche Melodien treffen dabei auf schöne stimmen.support:Wall
www.thelocalnatives.com/
www.artefact.org
https://www.facebook.com/wall100
vertigo
JacK savoret ti
MarS 2013
JaKe Bugg Mardi M0arS5+jjaackkeSavboruetgti(guku()k)grande Salle indieBritishfolKlsooci.r//vavKK:18+ frais de location  :21
JAKE BUGG : Encensé par Damon Albarn et protégé de Noël Gallagher qui lui offre la première partie de sa tourne, Jake Bugg aura donc clos à sa manière l’une des luttes fratricides des 90’s. La Brit pop est suffisamment rentrée dans les mœurs pour se passer de nom : Jake Bugg procède par les actes, à savoir une kyrielle de chansons qui dépassent les climats albionesques pour se saisir également de ceu qui traversèrent Highway 61ou Greenwich Village.
JACK SAVORETTI : Poète avant tout, Jack Savoretti a choisi la musique comme vhicule d’une criture post-beat et son rpertoire dcline une collection de vignettes à chanter.
JakeBuggisteinjungerBrite,derzwaraussiehtwieeinJüngerdesmonotonenBritpop,dersichaberliebereineakustischegitarreumschnalltundmusikalischindiefußstapfendergroßentroubadourederfolkbewegungtritt.dermannausnottinghamistnichtderneuerobinhood,abereinwürdigerenkelvonBobdylan.diezukunftdesbritischenfolkrock.
jakebugg.com/
http://www.jacksavoretti.com/
vertigo
strapontin carte culture5,50 €sur prsentationde la carte culture personnelle* carte atout voirrsd5e,la5c0arteatprusnoitatneoutvoir personnelle*
www.artefact.org
MarS 2013
the sKints
floX Mercredi 06 MarS club
flox(uk) + reggae duB sKa
THE SKINTS :The Skints, quatuor puisant dans ses racines londoniennes le terreau de ses amours jamaïcaines, a fait paraître deu albums dont le récent « Part and Parcel », produit par Mike ‘Prince Fatty’ Pelanconi , qui a notamment travaill avec grgory isaac, dub syndicate ou adrian sherwood. du calypso au ska, rock steady ou dub, le groupe y dcline sa carte du tendre avec science et fantaisie, tirant de l’esprit Two-Tones – dont il se réclame – un goût pour l’engagement mais aussi pour la libert dans les orchestrations.
floX : florian gratton est flox, projet au long cours d’un englishman in paris tombé amoureu du skank et de la mystique jamaïcaine.Entre fondamentau et mise en perspective trip-hop, le « nu-reggae » artisan par flox prend ici forme orchestrale.
eastlondon,derschmelztiegelderKulturen.undeinstadtteil,indemeshartzugeht.dortbringeneinesängerinunddreimusikerreggaeunddubindiemusikboxendertristenpubsderarbeiterklasse.vonJameikaüberdenpunkausBrixtongehtdiemusikalischereisevontheskints.mitdabeiistflox,einengländer,derseitJahreninfrankreichlebt,unddergehörenswerten Nu-Reggae-Elektro anbietet.
www.theskints.co.uk/
www.artefact.org
www.flo-music.com/
(uk)
loc. / vvK :11 €+ frais de location soir / aK :14€
chamBre noire carte cultured5e,l5a c0arteointntaresrupscul ture personnelle* carte atout voird5e,l5a0 €sur prsentationcarte atout voir personnelle *
dirt Y deep
MarS 2013
les tamBours du BronX je0udi7urltSeobMaf)Sdubronx(f)nouveau spectacle MarSidtrYedPe( + gran e Salle vvK :22 €25 ans de percussions urBaines loc.+ frais de location dKa/ri52:striindusodlrKcorelleoWsectoh/n
les tamBours du BronX : «fukushima mon amour»... c’est sous ce titre lettr et corrosif (voire davantage) que les Tambours du Bron fêteront cette année les 25 ans de carrière de cette formation de 17 musiciens, baignant sur scène dans un décor sonore de sons synthétiques, samples et chant et frappant à même le bidon un métissage tribal – forcément tribal – de musiques industrielles, afro-beat, drum’n bass, hip-hop, rock et techno. Véritablement organique, au sens où les différents éléments semblent mus par une pulsion unique, la musique des Tambours du Bron nous confronte à la sensation etraordinaire procurée par le volume sonore quand il résulte d’un phénomène de multiplication et non d’amplification. On se retrouve ainsi au cœur de cette machine de fin du monde dont on est tout à la fois le jouet, le spectateur et l’interprète.
DIRTY DEEP : Prenant au pied de la lettre une tradition qui irrigue le delta blues, Dirty Deep est un one-man-band. Section rythmique manufacturée, harmonica et guitare tordus par l’usage, il invente, au cœur de nos autoroutes de l’information, un crossroad pour y croiser la route de sonny boy Williamson ii, John lee hooker ou son house. sa rcente trajectoire est passe par le « Blues, rock, folk festival » de Binic et est maille part la publication d’un premier ep « Wrong Way / i’m going home ».
Nicht aus New York, sondern aus dem französischen Nevers stammen Les Tambours du Bronx.JetztfeierndiemeisteraufdenriesigenÖlfässernihr25jährigesBühnenjubiläummiteinerneuenpercussions-performance.nachdemdasensemblesogarschonmitsepulturadiehardrockerbeimWackenopenairbegeisterte,wirdjetztdertanzbodenunseressaalsvibrieren. www.tamboursdubronx.com/fr/http://www.dirtydeep.bandcamp.com/
furia
vertigo
nuits magnétiques
c arte cez am 5 €sur prsentation d2e l0a,carte cezam personnelle*
www.artefact.org
anastasia
MarS 2013
www.artefact.org
www.tete.tt/
c arte cez am 22,5 €sur prsentation de la carte cezam personnelle*
https://www.facebook.com/anastasiamusicofciel
dersängerttstammtausdemsenegal,kamaberschoninjungenJahrennachfrankreich.alsJugendlicherspielteerauchincafsinstraßburg,eheernachparisgingunddortseineKarrierestartete.seinemelancholischensongs,dieeraufdergitarrebegleitet,klingennachfolk,Bluesundpopundhandelnoftvonliebeundeinsamkeit.JeffBuckleyundBenharperlassengrüßen.
strapontin
vertigo
chamBre noire
anastasia : il y a un cho de coton club dans la voix d’anastasia, chanteuse de son temps nourrie aux airs en 78 tours d’un rpertoire blues et jazz. la gouaille charmeuse, sourire aux lèvres, elle joue de lgèret et de simplicit pour embarquer son monde.
TÉTÉ : Natif de Dakar, iI a reçu l’illumination le jour où il a découvert Keziah Jones. Imposant en douceur un style tout en charme et en rondeur acoustique, il s’affirme depuis comme l’une des plus sûres valeurs au long cours d’une scène franaise en pleine bullition. À chacune de ses visites, nous le dcouvrons plus sûr, plus mûr et toujours aussi enjôleur.
tététÉ Évendredit(f) Ma0rS8+ anaStaSia(f) grande Salle pop folK soul roots
 :24 €+ frais de location slooci.r//vavKK:27