Dynamique économique des territoires

-

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'activité économique du Nord-Pas-de-Calais est fortement liée à ses territoires. Dans le passé, ce sont surtout les richesses naturelles et les infrastructures de transport qui ont modelé la géographie économique de la région. Aujourd'hui, l'héritage du passé subsiste, mais ce sont surtout les caractéristiques et le mode d'organisation de la population qui favorisent le développement économique. L'activité économique qui se développait hier autour des puits de mines, des centres sidérurgiques et du textile trouve aujourd'hui de nouveaux pôles d'épanouissement. Le rythme de renouvellement du tissu d'établissements sur les sous-zones d'emploi de la région peut servir d'indicateur de dynamisme pour révéler cette polarisation nouvelle.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 28
Langue Français
Signaler un problème

NORD-P AS-DE-CALAIS
ROFILS
NOVEMBRE 1998Prix : 15 francs N°13P
La région est fortement marquée par leL’activité économique du Nord-Pas-de-Dynamique poids économique de la métropole. Pour
Calais est fortement liée à ses territoires.
s’en convaincre, il n’est qu’à regarder les
créations d’établissements dans la régionDans le passé, ce sont surtout les
sur la période 1994-1997 dans les secteurs
richesses naturelles et les infrastructures
de l’industrie, du commerce et des serviceséconomique
marchands. Les sous-zones d’emploi de Lille,de transport qui ont modelé la géographie
Lille-Est et Roubaix-Tourcoing concentrent à
économique de la région. Aujourd’hui,
elles seules 33% de ces créations d’établis-
l’héritage du passé subsiste, mais ce sements et 27% du stock des établissementsdes territoires
régionaux en 1997.
sont surtout les caractéristiques et le
Outre cette écrasante prédominance de la
mode d’organisation de la population capitale flamande, on est surpris par la
similitude entre le volume des créations etqui favorisent le développement écono-
celui des cessations de chaque sous-zone
mique. L’activité économique qui se d’emploi. Ainsi Valenciennes représente
5,2% des créations et 5,3% des cessationsdéveloppait hier autour des puits de
régionales, Arras 2,7% et 2,7% et Le
mines, des centres sidérurgiques et du Quesnoy 0,5% et 0,5%. Éric Lesage
textile trouve aujourd’hui de nouveaux
Service Études Diffusion Créations et cessations dans les
pôles d’épanouissement. Le rythme de sous-zones sont bien corrélées
renouvellement du tissu d’établissements
En fait, le taux de création de chaque zone,
qui mesure le nombre de créations sur lesur les sous-zones d’emploi de la région
nombre d’établissements existants, est corrélé
peut servir d’indicateur de dynamisme (1)au taux de cessation . L’étude des taux de
pour révéler cette polarisation nouvelle. création ou de cessation par sous-zone est
Créations et cessations : le même groupe de tête
Classement des dix premières sous-zones pour la démographie d’établissements
Unités : nombre, %
Nombre de Nombre de
Part Partcréations cessations
Sous zone dans la Sous zone dans lad’établissements d’établissements
région régionentre 1993 et 1997 entre 1993 et 1997
111-Lille 11 669 19,1 111-Lille 11 243 18,2
101-Roubaix-Tourcoing 6 314 10,3 101-Roubaix-Tourcoing 6 621 10,7
151-Valenciennes 3 156 5,2 151-Valenciennes 3 261 5,3
221-Lens-Liévin 2 919 4,8 121-Dunkerque 2 992 4,9
121-Dunkerque 2 818 4,6 221-Lens-Liévin 2 894 4,7
113-Lille-Est 2 331 3,8 261-Boulogne 2 157 3,5
261-Boulogne 2 111 3,5 113-Lille-Est 2 077 3,4
141-Douai 1 998 3,3 141-Douai 1 995 3,2
251-Calais 1 801 2,9 251-Calais 1 724 2,8
211-Arras 1 719 2,8 211-Arras 1 668 2,7
Source : Insee - Sirene
Cette étude a été réalisée dans le cadre d’un (1) Les créations et les cessations ont été observées sur la période 1993-1997. Le champ des établissements est le champ
partenariat entre l’Insee et l’Agence régionale de dit “ICS”, i.e. les établissements de l’industrie, du commerce et des services marchands qui exercent une activité écono-
développement. mique réelle. Les taux utilisés pour l’étude sont des taux moyens.
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS 130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00de l’agroalimentaire (26,2%) et de l’industrieen conséquence identique à l’étude du taux Métropole, grandes agglomérations
des biens intermédiaires (27,2%). À l’opposé,de renouvellement qui est la somme des pour leur dynamique de renou
taux de création et de cessation. Ce nouveau des secteurs sont très dynamiques : les
taux rend compte de la dynamique de services aux entreprises (39,4%), les activités
renouvellement du tissu économique local. immobilières (37,5%) et l’industrie des biens Dunkerque
Une zone qui a un taux de renouvellement de consommation (34,9%).
Bergues
Chaque activité présente dans une sous-zone Calaisélevé aura un fort taux de création et de
Wormhoudtfait bénéficier le taux de renouvellement decessation et vice versa. Une analyse des AudruicqMarquise
données oppose ainsi les sous-zones dyna- son effet sectoriel (positif ou négatif).
HazebrouckSaint-Omermiques de Cambrin, Lille, Lille-Est, Bavay et Cependant, lorsqu’on attribue à chaque zone
Qu
Douai aux sous-zones de Lumbres, la somme pondérée des effets sectoriels, Boulogne
MervilleSamer
Lumbres
Aire-sur-la-Lys ArmHucqueliers, Aire-sur-la-Lys, Marquion, l’effet structurel résultant est peu important
car la structure d’activité d’une zone resteSaint-Pol-sur-Ternoise, Isbergues, Solesmes, Bas Pays de BéthuneIsbergues
Li
Le Cateau et Avesnes qui ont un faible taux en général très proche de la structure
Hucqueliers Béthune Cambrin
Montreuilde renouvellement. régionale. L’impact de l’effet structurel se
Bruay
Berck-le-Touquet HéIl n’est pas étonnant que les taux de création trouve compris entre -1,4% et +1,1%, alors Lens-Liévin
Hesdin
et de cessation soient liés. On peut avancer que les effets sectoriels s’échelonnent entre Saint-Pol-sur-Ternoise
Vit-12,6% et +9,0%.plusieurs éléments d’explication sur ce lien
Arras
observé sur des territoires. D’abord, on estime Avesnes-le-Comte
que deux créations sur cinq donneront lieu ... mais trois secteurs ont tout de
Croisillesà une cessation avant trois ans. Ensuite, le même un effet non négligeable
phénomène de transmission et rachat de
sociétés entraîne une cessation et une création Trois zones présentent un effet structurel Remarque : cette carte est très proche des cartes qui
tandis que les cessations d’entreprises visualisent les taux de création et de cessationsupérieur à +0,5% : Lille, Lille-Est et Pévèle-
puisque, comme on l’a déjà mentionné, cesimportantes vont favoriser les créations Mélantois. Onze sous-zones accusent un effet variables ont une corrélation de 0,97 et 0,96 avec
d’entreprises individuelles de la part des le taux de renouvellement. inférieur à -0,5% : Trélon, Aulnoye-Aymeries,
licenciés sur le même territoire (ou de rachat Maubeuge, Le Cateau, Marcoing, Denain,
Source : Insee - Fichier Sirene 1993-1997par un repreneur). Arleux, Somain-Aniche, Avesnes-le-Comte,
Néanmoins, ces arguments n’expliquent Montreuil et Marquise. Si l’on s’intéresse à
pas totalement la force du lien entre taux de la composition en termes d’activités des La structure en termes d’activités économiques n
création et de cessation sur les sous-zones. zones selon qu’elles présentent un effet
Il faut également prendre en considération structurel négatif, nul ou positif, on met en
le fait que les territoires présentent une unité évidence trois particularités sectorielles :
que leur confèrent leur population et leurs l’effet structurel est d’autant plus positif que
dirigeants politiques. Cette unité est beaucoup la part des services aux entreprises et des
moins forte, par exemple, en ce qui concerne activités immobilières est importante et la
les secteurs d’activité, ce qui se traduit par part du secteur des biens intermédiaires
une corrélation des taux de création et de faible. Un effet structurel positif ressort donc
cessation entre secteurs plus faible. de la sur-représentation de secteurs à taux
de renouvellement élevé et de la sous-
La structure en termes d’activités représentation de secteurs à taux de renouvel-
influence peu le taux de lement faible. Ainsi, l’ensemble Lille, Lille-Est
renouvellement... et Pévèle-Mélantois bénéficie d’une plus
value de dynamisme de renouvellement
grâce à sa spécialisation dans le secteurLe taux de renouvellement est très variable Source : Insee - Fichier Sirene 1993-1997
des services aux entreprises (16,5% contreselon les secteurs d’activité. Le taux régional
5,9% pour le groupe à effet négatif) et songlobal est de 30,4%. Les secteurs les moins
déficit en établissements dans l’industrie desdynamiques sont le secteur de l’éducation, L’effet géographique sur le taux de renouv
biens intermédiaires (2,1% contre 7,5%). santé et action sociale (17,8%), le secteur
Le taux de renouvellement est variable selon les secteurs
Écart entre le taux de renouvellement du secteur et le taux moyen
Éducation, santé et action sociale
Industries agricoles et alimentaires
Industries des biens intermédiaires
Services aux particuliers
Transports
Commerce
Industries des biens d'équipement
Construction L’écart représenté
Industries des biens de consommation ici est appelé effet
Activités immobilières sectoriel dans le
Services aux entreprises texte.
Source : Insee - Fichier Sirene 1993-1997
-15 -10 -5 0 5 10 15%
Source : Insee - Fichier Sirene 1993-1997
130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00 INSEE NORD-PAS-DE-CALAISLa sur-représentation des services aux entreprises dans une sous-zone est un atouts et ancien bassin minier remarqués
Composition sectorielle des trois groupes de sous-zonesuvellement du tissu économique
Activités immobilières Groupe des sous-zones où l'effet structurel est :
positif
Services aux entreprises nul
négatif
Industries des biens de consommationTaux de renouvellement des établissements en %
Transports
Industries des biens d'équipementde 20,0 à moins de 26,0
de 26,0 à moins de 27,5 Commerce
de 27,5 à moins de 32,0uesnoy-sur-Deûle
Éducation, santé et action sociale
Roubaix-Tourcoing de 32,0 à 41,0
Services aux particuliersmentières
Lille Lille-Est
Construction
lle-Sud-Ouest
Pévèle-Mélantois Industries agricoles et alimentaires
Lille-Sudn
Orchies
Industries des biens intermédiaires
Saint-Amand-les-Eaux
énin-Beaumont
0 5 10 15 20 25 30 35 40 %
Douai ValenciennesSomain-Aniche Source : Insee - Fichier Sirene 1993-1997
try-en-Artois
BavayDenain
MaubeugeArleux bon exemple. Ce secteur a été happé par leL’effet géographique prédomineLe Quesnoy
groupe dynamique qui en tirera les fruits
Solesmes Aulnoy-Aymeries nettement sur l’effet structurel
Cambrai
dans le futur. Un territoire qui, par nature,
Marquion Avesnes est peu entreprenant ne saura pas saisir
Le Cateau L’effet géographique est beaucoup plus
Marcoing l’opportunité de développement de nouveaux
Trélon important que l’effet structurel. Il prend pour
secteurs porteurs. De même, il aura beaucoup
valeurs extrêmes -10,1% à Hucqueliers et
de difficultés à se reconvertir s’il perd un
+7,2% à Lille. Cela signifie que quel que
pan entier de son industrie.
soit le secteur d’activité, le taux de renou-
vellement observé à Lille sera supérieur au
On retrouve avec l’analyse économétrique
taux de renouvellement moyen du secteur
l’importance et l’originalité de la métropole.
(sur la région) ; cette plus-value sera en
Non seulement le groupe dynamique s’ac-
moyenne de 7%. Les explications de cetne joue en leur faveur que pour trois sous-zones capare tous les effets géographiques posi-
effet géographique sont à rechercher au
tifs, mais on peut même dire qu’il accumule
sein du territoire. Si Lille a un effet géogra-
les effets structurel et géographique positifs
phique plus fort que Hucqueliers, c’est queEffet structurel sur le taux de renouvellement en % aux dépens des autres zones de la région
Lille a des atouts que n’a pas Hucqueliers.
négatif qui accumulent les effets négatifs ou nuls.
nul
positif Ainsi 51 zones sur 55 cumulent un effet
Au vu des effets géographiques, trois
géographique nul ou négatif et un effet
groupes se dégagent. Un premier groupe,
structurel inférieur à 0,5%.
que l’on nommera groupe dynamique,
réunit les sous-zones qui ont un effet positif.
Il est composé de Lille, Roubaix-Tourcoing et Le dynamisme propre d’un
Lille-Est. Un deuxième groupe, appelé groupe territoire ne se traduit pas
neutre, rassemble les zones dont l’effet n’est toujours par un solde
pas significativement différent de zéro selon d’établissements positif
le modèle, ces zones sont donc dans la
moyenne régionale. Il comprend l’ancien
Compte tenu de l’originalité du groupe
bassin minier et les grandes villes de la
dynamique, on peut affiner l’analyse du
région hors métropole. Le dernier groupe,
dynamisme en observant la décomposition
alias le groupe atone, réunit les zones oùvellement est lié à la densité de population de l’effet géographique sur le taux de
l’effet géographique est négatif. Il est constitué
renouvellement entre les effets sur le taux
de zones rurales.
de création et sur le taux de cessation.
Effet géographique sur le taux de renouvellement en % On reproduit alors l’analyse structurelle et
Le manque de dynamisme d’un
négatif géographique sur les deux derniers taux
nul territoire constitue pour lui un mentionnés. Lille est en tête pour l’effet positif
risque à long terme géographique dans les cessations et les
créations (+3,3% et +3,9%). Roubaix-
Le groupe atone a un faible taux de renou- Tourcoing affiche un effet plus important
vellement, qui, rappelons-le, se retrouve dans le taux de cessation (+2,2%) que dans
dans les taux de création et de cessation. le taux de création (+1,5%). À l’inverse,
Ce manque de dynamisme peut difficilement Lille-Est a un effet sur le taux de cessation
être interprété comme une bienfaisante nul et sur le taux de création de +2,8%.
stabilité, car ce sont les nouveaux secteurs Lille-Est associe donc à son dynamisme de
d’activité qui sont les plus créateurs d’établis- renouvellement une création nette d’établis-
sements (en solde) et à terme d’emplois. Le sements qui augmente son stock d’établisse-
secteur des services aux entreprises est un ments. Par contre, Roubaix-Tourcoing malgré
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS 130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00son dynamisme, réduit un peu son stock Les trois sous-zones dynamiques présentent
d’établissements. La zone de Lille-Est Pour comprendre ces résultatsune densité de population très élevée
apparaît, en conséquence comme une Densité de population des trois groupes de sous-zones
zone dynamique montante qui profite qui L’Insee a réalisé un découpage infra-régional
2 du Nord-Pas-de-Calais en 15 zonesplus est d’un effet structurel positif (+0,6%) hab./km
3 000 d’emploi.Ce découpage repose sur lessur le taux de création.
déplacements entre le domicile et le lieu de2 500
travail des habitants de la région tels qu’ils
2 000Dynamisme, densité de étaient observés au recensement de la
1 500population et taille des marchés population de 1990.
Les sous-zones d’emploi sont le résultat1 000
d’une subdivision des zones d’emploi enComment expliquer l’effet géographique ? Il 500
deux, trois ou quatre sous-zones d’emploi.faut chercher son origine dans les caracté-
0 Le découpage repose toujours sur la
Groupe où l'effet Groupe où l'effet Groupe où l'effetristiques des sous-zones d’emploi. Peuvent
recherche d’un sous-pôle qui concentregéographique est géographique est géographique est
intervenir l’abondance de la main-d’œuvre, positif nul positif l’activité économique de la sous-zone. Les
le haut niveau de formation des salariés et sous-zones d’emploi sont au nombre de 55.Source : Insee - Recensement de la population 1990
l’accès aux biens et services qu’ils soient
Qu’est-ce que l’analyse structurellepublics, associatifs, corporatistes ou privés différemment suivant la taille des marchés.
et géographique ?(financement, CCI, etc.). Cependant, quelles Il apparaît un phénomène de cristallisation
que soient les explications de l’effet de l’activité : la taille du marché des Pour tenter d’expliquer les différences de
taux de renuvellement entre sous-zones, ongéographique, elles sont indéniablement consommateurs ou des travailleurs attire
peut chercher à dégager, pour chacune, laliées à l’urbanisation. La carte des effets les entreprises qui, en se concentrant,
part du taux de renouvellement imputable àgéographiques est en effet étonnamment drainent elles-mêmes d’autres entreprises.
sa structure d’activité et la part imputable àrégulière. On n’assiste pas à une carte en L’accumulation de ces entreprises attire les
un effet géographique. Le taux de renou-
mosaïque mais à un regroupement spatial entreprises qui servent ces entreprises.
vellement se décompose ainsi en un taux
des sous-zones d’un même groupe. En fait, C’est pourquoi, les gros marchés favori- moyen régional, plus une contribution de
cette répartition continue et homogène des sent la concentration des secteurs des ser- l’effet structurel, plus enfin un effet propre
trois groupes rappelle la carte de la densité vices aux entreprises. Ainsi, les entreprises au territoire appelé effet géographique.
de population régionale. De plus, l’effet L’analyse structurelle et géographique estde sélection et fourniture de personnel se
une méthode économétrique qui permetgéographique est d’autant plus fort que la localisent de préférence dans une zone où
d’effectuer cette décomposition. L’effetdensité de population est élevée. Ainsi, la la main-d’œuvre est abondante et les entre-
géographique est obtenu directement pour
densité au sein du groupe dynamique est prises clientes proches et nombreuses. Les
chacune des sous-zones. Par contre, l’effet
six fois plus élevée que celle du groupe entreprises de conseil et d’ingénierie, quant à structurel résulte de la somme pondérée
neutre et vingt-sept fois plus importante que elles, servent un marché régional mais s’im- (par le nombre d’établissements dans
celle du groupe atone. plantent sur un marché local important tout chaque secteur) des effets sectoriels produits
en servant le reste de la région. par le modèle. L’effet sectoriel d’un secteur
est la différence entre le taux de renou-Ceci met en évidence que la taille des
vellement des établissements de ce secteurmarchés (marché du travail, marché de Le dynamisme de renouvellement du tissu
et le taux moyen régional tous secteursconsommateurs) modifie le comportement d’établissements d’un territoire est donc très
confondus. Ainsi, l’effet sectoriel du secteurdes entrepreneurs. Il est plus facile d’entrer lié au degré d’urbanisation. Les zones
éducation, santé et action sociale est de
sur un marché important, les barrières à rurales sont peu dynamiques et en consé-
17,8% (taux du secteur) - 30,4% (taux
l’entrée sont moins contraignantes ou moins quence plus fragiles face à la reconversion. moyen régional) = -12,6%. Une sous-zone
dissuasives que sur un marché restreint. De À l’inverse, les zones urbaines qui sont plus spécialisée dans ce secteur aura donc
même, la sortie est plus probable soit par dynamiques, sont en meilleure posture pour d’emblée un déficit du taux de renouvel-
éviction ou rachat par un concurrent. Ce qui lement qui sera dû à cette spécificité.profiter des développements des secteurs
amène à penser que la concurrence se vit porteurs du tertiaire marchand.
Pour en savoir plus
• Structures économiques locales et barrières à l’entrée - Hubert Jayet, Guillaume Duchesne
et Hugues Sachter - Césure, Université de Lille I, Ifresi, FU3 CNRS - novembre 1996.
Directeur de la publication : Jean-Claude HAUTCŒUR - Service Administration des Ressources : Daniel HUART - Service Études Diffusion : François HOUSSIN
Service Statistique : Michel BREZAULT - Rédactrice en chef : Élisabeth VILAIN - Secrétaire de fabrication : Jean-Claude DELEHAYE
Vente : Bureau de vente, 130 avenue J.F. Kennedy - BP 769 - 59034 LILLE CEDEX - Tél : 03 20 62 86 66 - Télécopie : 03 20 62 86 00
CPPAD en cours - ISSN 1269-0260 - Dépôt légal décembre 1998 - © Insee 1998 - Code Sage PR0981320 - UNIVERS LILLE Tél : 03 20 63 10 07
130, avenue du Président J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - Tél. : 03 20 62 86 29 - Télécopie : 03 20 62 86 00 INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS