Bac 2012 ES SES oblig Corrige

Bac 2012 ES SES oblig Corrige

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Bac ES 2012 Corrigé épreuve SES obligatoire Proposition de correction SUJET 1 Dissertation : Comment l’accumulation du capital peut-elle être source de croissance économique ? Il ne s’agit pas de discuter ici pour savoir si oui ou non l’accumulation du capital est source de croissance économique ou d’énumérer les différents facteurs de la croissance économique, mais bien de montrer les mécanismes qui mènent à la croissance à partir de l’accumulation du capital. L’accumulation du capital, de quoi s’agit-il ? De l’investissement effectué par les organisations productives, appelé aussi FBCF par la comptabilité nationale. La FBCF est principalement constituée de l’achat de biens de production (machines, outillages, locaux…), elle ne prend pas en compte la plupart des investissements immatériels comme les dépenses de RetD (Recherche et développement) que l’on peut pourtant considérer comme de l’investissement. Au sens large l’accumulation du capital peut aussi désigner l’augmentation du capital humain, c’est-à-dire, l’amélioration des savoirs, savoir-faire, capacités de la main d’œuvre, qui permettront d’améliorer la productivité. La croissance économique est l’augmentation sur longue période de la production d’un pays et se mesure par la variation du PIB (en général sur un an).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 novembre 2013
Nombre de visites sur la page 1 399
Langue Français
Signaler un problème
Proposition de plan :
SUJET 1
Le sujet ne délimite pas de période particulière, on peut cependant se concentrer sur la période contemporaine et le cas français (les documents concernent la France essentiellement). Elargir la période et l’espace au monde ne peut être cependant pénalisant.
Proposition de problématique :Quels sont les mécanismes qui permettent d’expliquer que l’investissement, qu’il soit matériel ou immatériel, est source de croissance économique ?
Bac ES 2012
Proposition de correction
Corrigé épreuve SES obligatoire
La croissance économique est l’augmentation sur longue période de la production d’un pays et se mesure par la variation du PIB (en général sur un an). Cette croissance peut être soit extensive (due à l’augmentation de la quantité des facteurs de productions que sont le capital et le travail), soit intensive (due à l’amélioration de l’utilisation de ces facteurs de production, c’est-à-dire aux gains de productivité).
Dissertation : Comment l’accumulation du capital peut-elle être source de croissance économique ?
Il ne s’agit pas de discuter ici pour savoir si oui ou non l’accumulation du capital est source de croissance économique ou d’énumérer les différents facteurs de la croissance économique, mais bien de montrer les mécanismes qui mènent à la croissance à partir de l’accumulation du capital.
L’accumulation du capital, de quoi s’agit-il ? Del’investissementeffectué par les organisations productives, appelé aussi FBCF par la comptabilité nationale. La FBCF est principalement constituée de l’achat de biens de production (machines, outillages, locaux…), elle ne prend pas en compte la plupart des investissements immatériels comme les dépenses de RetD (Recherche et développement) que l’on peut pourtant considérer comme de l’investissement. Au sens large l’accumulation du capital peut aussi désigner l’augmentation du capital humain, c’est-à-dire, l’amélioration des savoirs, savoir-faire, capacités de la main d’œuvre, qui permettront d’améliorer la productivité.
I_ L’accumulation du capital technique est source de croissance économique
On se concentrerait ici sur la définition « stricte » de l’investissement, proche de celui de la FBCF.
A L’investissement améliore les conditions de l’offre _
L’accumulation du capital technique permet d’augmenter la production et/ou la productivité de l’entreprise, toutes deux facteurs de croissance économique.
• _Les investissements de capacité de machines supplémentaires) permettent (achat d’augmenter la production (=croissance extensive) • _les investissements de productivité, en intégrant du progrès technique, permettent
la croissance intensive. • _ Les investissements, en permettant des économies d’échelles, permettent également des gains de productivité. (= croissance intensive) Les investissements de remplacement contribuent également au maintien voire à l’amélioration de la compétitivité.
Lorsqu’il contribue à l’amélioration de la productivité de l’entreprise, l’investissement lui permet d’améliorer sa compétitivité-prix par la baisse des coûts unitaires de production. Lorsqu’il est synonyme d’innovation, il contribue à l’amélioration de sa compétitivité hors-prix.
_ B L’investissement améliore les conditions de la demande
La FBCF estun élément de la demande globale, avec la consommation finale des ménages et les exportations, qui tire la croissance économique d’un pays. Cf doc2
Exemple de lecture : selon l’Insee, en 2000, en France, la FBCF a contribué à hauteur de 1.2 points à la croissance économique du pays qui était de 3.7%.
Lorsque les organisations productives investissent, les dépenses engagées constituent un revenu pour d’autres acteurs économiques (salariés, entreprises de biens d’équipements…), revenu qui pourra être dépensé et venir augmenter la demande, que les entreprises combleront en produisant davantage (=croissance) et en investissant, etc… Il s’agit d’expliquer ici les mécanismes du multiplicateur d’investissement. (Cf documents 4 et 5)
Pourquoi ne pas utiliser aussi ici le document 6 dans lequel les variations du taux d’investissement et du taux de variation du PIB varient dans le même sens, avec parfois un investissement qui suit également la croissance économique (exemple de la période 1985-1990).
II_ L’accumulation du capital technologique et du capital humain est également source de croissance économique
_ gique permet la croissance  A L’investissement technolo                 
Les dépenses de RetD, qu’elles mènent auxinnovations de produits ou de procédés, permettent respectivement une croissance extensive (innovation de produits =nouveaux marchés) et intensive (gains de productivité).
B_ L’investissement en capital humain est source de croissance intensive
Une population plus instruite, mieux formée, en meilleure santé représente une main d’œuvre plus productive. On peut souligner ici le rôle de l’Etat et del’investissement public. Cf. théories de la croissance endogène.
SUJET 2 : Idéal démocratique et inégalités
TRAVAIL PRÉPARATOIRE
1/ Selon l’Insee, en France, en 2007, 18.5% des députés de l’Assemblée Nationale étaient des femmes.
2/ Bien que la valeur d’égalité soit un des fondements de notre société, les individus ne peuvent considérer toutes les inégalités comme injustes, puisqu’elles peuvent découler d’un mérite ou d’un effort différent. Une économie de marché, capitaliste, se distingue d’une société communiste qui prône le principe « chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins », où les individus peuvent recevoir le même revenu quelquesoit leurs efforts (cf principe des sovkhozes et kolkhozes russes). A l’inverse, d’un point de vue libéral, les inégalités permettent de récompenser les plus méritants. Cela justifie les salaires plus élevés pour les plus qualifiés qui ont fait de plus hautes études ou les revenus importants d’un entrepreneur qui s’investit énormément dans son entreprise.
3/ D’autres inégalités sont inacceptables parce que l’individu n’est pas responsable de la situation qui engendre cette inégalité. Ex : la discrimination à l’embauche des personnes d’origine étrangère ou des femmes, la réussite scolaire différente d’enfants venant de milieux sociaux différents où l’un aurait bénéficié des capitaux économiques et culturels hérités de ses parents, et l’autre non…
4/ Une lecture possible : Les 50% des ménages les plus pauvres ne détiennent que 28% du revenu disponible en France en 2003 (si la répartition des revenus étaient égalitaires, ils en détiendraient 50%).
5/ Les inégalités de revenu renforcent les inégalités de patrimoine puisque plus le revenu est conséquent, plus l’épargne est possible (constitution d’un patrimoine financier) et plus les possibilités de prêts pour la constitution d’un patrimoine immobilier sont grandes.
Les inégalités de patrimoine renforcent les inégalités de revenu puisqu’un patrimoine rapporte lui-même des revenus (intérêts de livrets d’épargne, d’obligations, dividendes d’action, loyers de biens immobiliers…).
6/ La première phrase du document nous dit que l’école républicaine est basée sur le principe d’égalité : quelquesoit les caractéristiques de l’individu tous sont traités de la même façon (tous les enfants doivent pouvoir bénéficier de l’école quelquesoit leur origine sociale notamment). Le principe des ZEP est lui basé sur le principe d’équité : donner plus à ceux qui ont moins pour favoriser l’égalité des chances. Ici les inégalités sont acceptables puisqu’elles permettent de favoriser les plus défavorisés (ex : plus de moyens pédagogiques et matériels à des populations plus souvent en échec scolaire).
QUESTION DE SYNTHÈSE
Après avoir caractérisé les principales inégalités dans les sociétés démocratiques, vous vous demanderez si elles doivent toutes être considérées comme injustes.
Une inégalité est une différence qui se traduit en termes d’avantages ou de désavantages, on dit aussi que ce sont des différences d’accès à des ressources rares et socialement prisées. Les inégalités ne sont pas uniquement économiques mais aussi socio-culturelles.
Problématique : Toutes les inégalités dans les sociétés démocratiques, peuvent-elles être considérées comme injustes ?
I_ Caractéristiques des principales inégalités dans les sociétés démocratiques
A_ La nature des inégalités
Expliquer et illustrer :
• 1/ les inégalités économiques (de revenu, de patrimoine) cf. document 3 • 2/ les inégalités socio-culturelles (inégalités de parcours scolaire, d’espérance de vie,…) B_ des inégalités cumulatives
1/ les inégalités économiques se renforcent (cf question 5 + doc3 : les inégalités de patrimoine sont plus fortes que les inégalités de revenu)
• 2/ les inégalités économiques et socio-culturelles se renforcent également (à illustrer) II_ les inégalités sont-elles forcément injustes ?
_ in galités sont injustes A Les é
Traiter deux individus différemment est injuste s’ils ne sont pas responsables de leur situation. Cf question 3
Utiliser le document 1 pour parler des inégalités hommes/femmes
B_ Des inégalités peuvent pourtant être justes
• 1/ lorsqu’elles sont le résultat du mérite – Cf question2 • 2/ lorsqu’elles sont le résultat de l’équité et qu’elles défendent l’égalité des chances – Cf   question 6