Analyse eco du e learning 1229706365

icon

4

pages

icon

Français

icon

Documents

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

4

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Publié par

Nombre de lectures

198

Langue

Français

 L’enseignementàdistance traditionnel (courrier) apparaît au XIXème siècle en Grande-Bretagne avec le soucis d’enseigner aux enfants de colons résident hors métropole. Puis cet enseignementàdistance aévoluéavec son temps. Dans ce cadre, les nouvelles technologies (NT) sont rapidement adoptées dés lors qu’elles obéissent au minimumàl’un de ces trois critères : l’amélioration de la qualitédu contenu et du contenant;la facilitéd’accèsàl’ensemble de la population ; la baisse du coût avec les NT par rapportàl’outil de diffusion précédent. On croitàl’EAD surtout avec l’apparition et la massification des NTIC dans les foyers (ordinateur, Internet) onaurait pu s’attendreàune augmentation de la demande envers l’enseignementàdistance or on constate un ralentissement du développement de ce mode d’apprentissage dans le systèmeéducatif . Pour quelles raisons l’enseignementàdistance E-learning n’a-t-il pas tenu ses promesses ? Quel avenir pour le E-learning?
I- De l’enseignement traditionnelàl’E-learning
a)Maîtrise du temps et de l’espace : un enseignementàla carte  L’enseignementE-learning n’apparaît pasex nihilo, ilest liéau développement des NTIC ainsi qu’à l’évolution de la populationétudiante plus hétérogène qu’avant. Cette nouvelle exigence d’accessibilité(l’école au plus grand nombre) et d’adaptation individualisée suppose des modes d’apprentissage plus flexibles, pluséconomes ou plus accessibles. Comparéàl’enseignement traditionnel le E-learning supprime quelques contraintes logistiquesàsavoir : la salle de classe, la présence physique du professeur et la contrainte du temps en proposant en plus de l’apprentissage synchrone (simultané) un enseignement asynchrone (en décalé).
b)Une efficacitélimitée qualitativement Touche moins le domaine scolaire que la recherche: Une enquête de l’UNESCO et de la Banque Mondiale montre que ce mode d’enseignement n’est efficace et rentable que pour un certain public. Même si les NTIC en complément du cours en présentiel permettent dans le cadre du primaire et du secondaire une augmentation notable de l’information, celle-ci n’a pas d’effet particuliers sur l’acquisition desélèves. Dans ce cadre les NTIC ne peuvent servir que de complément au cours mais en aucun cas de substitut au professeur. Cela touche un public ayant des contraintes extérieures : le télé-enseignement touche 20% des universités soit 30 000étudiants au profil bien spécifique. Il s’agit de personnes habitant loin (économie de transport et d’hébergement), actives (flexibilité del’emploi du temps), handicapées, mère au foyer (accessibilité). Malgréam cesénagements l’efficacitécet de apprentissage estlimitési l’on considère qu’il coûte autant que l’enseignement traditionnel et 1
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text