Département de science politique Hiver 2011 POL 5450-10 ...

-

Documents
13 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

  • cours - matière potentielle : études des différents types d' institutions internationales régionales
  • cours - matière potentielle : ce
  • exposé - matière potentielle : magistraux avec la participation des étudiants
UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Département de science politique Hiver 2011 POL 5450-10 Institutions internationales régionales [Lundi 14h00-17h00] Chargé de cours : Éric Boulanger Bureau : A-3615 Téléphone : 987-3000, poste 7957 Courriel : Disponibilité : mardi en après-midi Descriptif du cours Études des différents types d'institutions internationales régionales : politiques, économiques et de sécurité. Leurs origines. Leur rôle dans les relations internationales.
  • quermonne jean-louis
  • breslin shaun
  • regional international
  • hettne björn
  • science politique
  • sciences politiques
  • science de la politique
  • intégration
  • intégrations
  • union européenne
  • région
  • régions

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 61
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL
Département de science politique
Hiver 2011
POL 5450-10
Institutions internationales régionales
[Lundi 14h00-17h00]

Chargé de cours : Éric Boulanger
Bureau : A-3615
Téléphone : 987-3000, poste 7957
Courriel : kokusai99@yahoo.ca
Disponibilité : mardi en après-midi



Descriptif du cours
Études des différents types d’institutions internationales régionales : politiques, économiques
et de sécurité. Leurs origines. Leur rôle dans les relations internationales. Institutions
internationales régionales et évolution du système international. Théorie des relations
internationales et institutions internationales régionales.
Objectif du cours
Ce cours a comme objectif l’analyse des institutions internationales régionales. Depuis la fin de
la guerre froide, ces institutions jouent un rôle stratégique grandissant dans le fonctionnement
du système international en se posant comme vecteurs de concertation, de coopération, de
croissance et de cohésion à l’intérieur des régions et entre les régions. Nous ne pouvons plus
parler uniquement d’institutions régionales et transnationales, mais également d’institutions
interrégionales dont l’existence renforce l’identité particulière des régions concernées. Par
contre, la grande variété d’institutions régionales introduit un élément de complexité à
l’analyse : elles ont chacune leur histoire et elles sont basées sur des principes, des valeurs et
des objectifs particuliers. Certaines possèdent une structure bureaucratique imposante avec
des règles de fonctionnement contraignantes alors que d’autres favorisent les rencontres au
sommet, les discussions interministérielles et une faible légalisation des rapports
interétatiques. L’Union européenne a amené un affaiblissement des souverainetés nationales
sans renier l’intergouvernementalisme comme stratégie de coopération alors que d’autres
organisations défendent le principe de non intervention dans les affaires internes des pays
partenaires, mais envisagent, comme pour l’Asie, une forme d’intégration monétaire.
L’institutionnalisation des rapports régionaux peut donc prendre plusieurs routes et plusieurs
formes, mais y a-t-il une corrélation entre leur structure et fonctionnement interne, leur
efficacité et leur influence ?
2
L’UE demeure la forme la plus avancée d’institutionnalisation. Elle est un modèle pour
plusieurs institutions régionales et, jusqu’à la fin de la guerre froide, l’UE était la principale
source d’inspiration des théories de l’intégration. La diversification des processus de
régionalisation et le rejet du modèle européen par certaines institutions, notamment en Asie,
ont fait éclater le paradigme du régionalisme invitant ainsi des contributions théoriques issues
de la théorie politique, de la politique comparée et des différentes écoles en économie
politique internationale et en relations internationales. Les perspectives de la mondialisation et
de l’Empire viennent modifier nos conceptions du régionalisme et de ses institutions. Cela dit,
les contributions théoriques du nouveau régionalisme indiquent que des similitudes
institutionnelles existent, des rapprochements en ce qui a trait aux méthodes de résolution des
conflits, à la sécurité ou à l’intégration économique, peuvent être faits et que des croyances
économiques, politiques et sécuritaires communes peuvent émerger d’une région à l’autre
sans nécessairement être en confrontation.
Méthode d’enseignement et structure du cours
Les deux premières parties du cours seront sous la forme d’exposés magistraux avec la
participation des étudiants. Des lectures obligatoires seront prescrites et orienteront la
discussion dans les cours. La troisième partie du cours sera sous la forme de séminaires de ion au cours desquels les étudiants seront invités à présenter au groupe les résultats de
leur recherche.
Évaluation et pondération
Deux examens d’étape : 2 X 20 %
Un travail de session : 30 %
Le sujet sélectionné pour le travail de session : 5 %
Présentation orale du travail de session et animation de la discussion : 20 %
Présence aux séminaires : 5 %
Les examens
Les examens auront lieu à la fin de la première et de la deuxième partie du cours et ils
porteront sur la matière vue en classe et sur les lectures obligatoires. Les examens se font à
livres fermés, sans notes de cours ou autres références.
Travail de session
Le travail de session portera sur l’analyse d’une institution internationale régionale (par
exemple : l’UE, l’APEC, l’ASEAN, la Ligue arabe, l’OEA, l’Union africaine, l’OSCE, etc.). Le choix
de l’institution en question devra être approuvé par le professeur. Un travail non approuvé et
hors sujet pourrait être refusé. Une étude comparative est aussi possible. L’analyse doit être
intégrée à un cadre théorique.

Le travail devra être obligatoirement dactylographié et d’une longueur de 15 pages (double
interligne). Le nombre de pages (15) n’inclut pas la page de présentation (obligatoire), la table
des matières (obligatoire), la bibliographie (obligatoire) et les annexes (facultatifs). Le texte doit 3
être appuyé par une solide recherche bibliographique comportant au moins 12 titres (livres,
chapitres dans les ouvrages collectifs, articles scientifiques, documents d’une organisation ou
d’un gouvernement). Les articles de journaux et les références dans Internet (à moins que cette
référence Internet soit, par exemple, un article scientifique signé ou un document du
gouvernement) ne sont pas inclus dans les 12 sources. Vous ne pouvez utiliser plus de deux
textes du recueil de textes. Les références aux sources utilisées doivent apparaître en bas de
page.
Retard : 2 points – sur 30 – par jour. Après cinq jours de retard (fin de semaine incluse) le
travail sera refusé.
Le travail de session est à remettre le 18 avril en classe ou avant 17h00 au secrétariat du
département de science politique. Il n’est pas possible de remettre les travaux par courriel.
Sujet pour le travail de session
Il est important de ne pas sortir du thème du cours et d’être bien préparé pour la présentation
orale du travail de session. A cet égard, le sujet pour le travail de session doit être remis au
professeur, au plus tard, le 21 février. Cinq points (5 %) sont alloués au plan de travail qui doit
comprendre : un titre préliminaire qui donne une idée de base du sujet, le choix de l’institution
internationale régionale, une brève description de celle-ci et un aperçu de la problématique.
Vous devez inclure également une courte bibliographie.
Présence aux séminaires de discussion
Pour recevoir le 5 % accordé pour la présence en classe, vous devez vous présenter à tous les
séminaires de discussion de la troisième partie du cours. 4
Plan de cours
10 JANVIER 2011
 Présentation du syllabus et de l’entente d’évaluation.
PREMIÈRE PARTIE : LES THÉORIES DU RÉGIONALISME, DE L’INTÉGRATION ET DE LA
COOPÉRATION
17 JANVIER
 Introduction aux théories classiques du régionalisme
DEVIN Guillaume (2008/1), « Que reste-t-il du fonctionnalisme international ? Relire David
Mitrany (1888-1975) ». Critique internationale, n° 38 : 137-152.
SAURUGGER Sabine (2009), Théories et concepts de l’intégration européenne. Paris, Presses de la
Fondation nationale des sciences politiques : 67-92 [chapitre 2 : « Néofonctionnalisme »].
24 JANVIER
 Au-delà des théories classiques du régionalisme en relations internationales
HETTNE Björn et Fredrik SÖDERBAUM (2002), « Theorising the Rise of Regionness » dans Shaun
Breslin, Christopher W. Hughes, Nicola Phillips et Ben Rosamond (dir.), New Regionalisms in
the Global Political Economy. Londres, Routledge : 33-47.
HURREL Andrew (2005), « The Regional Dimension in International Relations Theory » dans
Farrell Mary, Björn Hettne et Luk Van Langenhove (dir.), Global Politics of Regionalism :
Theory and Practice. Londres, Pluto Press : 38-53.
SCHWOK René (2005), Théories de l’intégration européenne. Paris, Montchrestien : 109-121
[chapitre : « Le constructivisme »].
31 JANVIER
 Les apports du nouveau régionalisme et de l’économie politique internationale
ECHINARD Yann et Laetitia GUILHOT (2007) « Le “ nouveau régionalisme ” : de quoi parlons-
nous ? ». Annuaire français de relations internationales, vol. VIII : 775-792.
DEBLOCK Christian (2006), « Régionalisme économique et mondialisation : que nous apprennent
les théories ? » dans Pierre BERTHAUD et Gérard KÉBABDJIAN (dir.), La question politique en
économie internationale. Paris, La Découverte : 248-260.
GAVIN Brigid et Philippe DE LOMBAERDE (2005), « Economic Theories of Regional Integration »
dans Farrell Mary, Björn Hettne et Luk Van Langenhove (dir.), Global Politics of Regionalism :
Theory and Practice. Londres, Pluto Press : 69-83.
DEUXIÈME PARTIE : LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES RÉGIONALES
7 FÉVRIER
 Premier examen d’étape, en classe (90 minutes)
 L’Europe et l’Union européenne 5
SOIN Robert (2005), L’Europe politique. Histoire, crises, développements et perspectives des
processus d’intégration. Paris, Armand Colin : 31-60 [chapitre 2 : Des idées de l’Europe à
l’intégration politique »].
MAGNETTE Paul (2009), Le régime politique de l’Union européenne. Paris, Presses de la
eFondation nationale des sciences politiques (3 éd.) : 35-61 [chapitre 1 : « L’Européanisation
et ses limites »].
14 FÉVRIER
 L’Europe et l’Union européenne (suite et fin)
21 FÉVRIER ET 7 MARS
 L’Asie-Pacifique et l’Asie orientale
 Remise du sujet pour le travail de session (21 février)
 LA CRÉATION D’UNE RÉGION ET DE SES INSTITUTIONS : DE LA PAFTA À L’APEC… AU TPFTA ?
DENT Christopher M. (2010), « Free Trade Agreements in the Asia-Pacific a Decade On :
Evaluating the Past, Looking to the Future ». International Relations of the Asia-Pacific, vol.
10, n° 2 : 201-245.
 L’ASEAN, L’ASEAN+3, LE SOMMET DE L’ASIE : LA (RÉ) UNIFICATION DE L’ASIE ORIENTALE
CABALLERO-ANTHONY Mely (2009), « Evolving Regional Governance in East Asia : From ASEAN to
an East Asian Community » dans Nicholas Thomas (dir.), Governance and Regionalism in
Asia. New York, Routledge : 32-65.
BA Alice D. (2009), (Re)Negotiating East and Southeast Asia : Region, Regionalism and the
Association of Southeast Asian Nations. Stanford, Stanford University Press : 17-41 [chapitre
1 : « The ASEAN Paradox and IR Theory].
BRESLIN Shaun (2010), « Comparative Theory, China, and the Future of East Asian Regionalism ».
Review of International Studies, vol. 36, n° 3 : 709-729.
Lecture optionnelle : BOISSEAU DU ROCHER Sophie (2009), L’Asie du Sud-Est prise au piège. Paris,
Perrin : 260-290 [chapitre 7 : « L’ASEAN sans conviction »].
28 FÉVRIER
 Semaine de relâche. Pas de cours.
14 MARS ET 21 MARS
 Les Amériques : l’échec de l’intégration hémisphérique
 LE RÉGIONALISME EN AMÉRIQUE LATINE : LE RÈGNE DE L’INTERGOUVERNEMENTALISME
DOMINGUEZ Jorge I. (2007), « International Cooperation in Latin America : The Design of
Regional Institutions by Slow Accretion » dans Acharya Amitav et Alastair I. Johnston (dir.),
Crafting Cooperation : Regional International Institutions in Comparative Perspective,
Cambridge, Cambridge University Press : 83-129. 6
SANTANDER Sebastian (2008), Le régionalisme sud-américain, l’Union européenne et les États-
Unis. Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, pp. 57-82 [chapitre 3 : « Le Mercosur :
un régionalisme multidimensionnel en gestation ? »].
BRICENO-RUIZ José (2010), « From the South American Free Trade Area to the Union of South
American Nations : The Transformation of a Rising Regional Process ». Latin American Policy,
vol. 1, n° 2, décembre : 208-229.
AMILHAT-SZARY Anne-Laure (2007), « Comprendre les référents des projets d’intégration
américaine. Du rêve bolivarien aux contre initiatives anti-globalisation et identitaires
contemporaines » dans François Taglioni et Jean Marie Théodat (dir.), Coopération et
intégration. Perspectives panaméricaines. Paris, L’Harmattan : 209-228.
 DE L’ALÉNA À LA ZLEA
DEBLOCK Christian et Sylvain TURCOTTE (2007/1), « Après le sommet de Mar del Plata : les
Amériques plus divisées que jamais ». Critique internationale, n° 34 : 149-160.
CAPLING Ann et Kim Richard NOSSAL (2009), « The Contradictions of Regionalism in North
America ». Review of International Studies, vol. 35, Special Issue : 147-167.
28 MARS
 Deuxième examen d’étape, en classe
TROISIÈME PARTIE : SÉMINAIRE DE DISCUSSION ET PRÉSENTATION DES TRAVAUX DE
RECHERCHE
4 AVRIL
(Lectures à spécifier)
11 AVRIL
(Lectures à spécifier)
18 AVRIL
(Lectures à spécifier)
 Remise du travail de session.



7

Bibliographie thématique

Ouvrages généraux et perspectives théoriques
BALDWIN Richard E (2006), « Multilateralizing Regionalism : Spaghetti Bowls as Building Blocks on the Way
to Global Free Trade ». The World Economy, vol. 29, n° 11 : 1451-1518.
BALDWIN Richard E. et Patrick LOW (dir.) (2009), Multilateralizing Regionalism: Challenges for the Global
Trading System. Cambridge, Cambridge University Press.
BRAVEBOY-WAGNER Jacqueline Anne (2009), Institutions of the Global South. New York, Routledge.
CHARILLON Frédéric (2002), « Vers la régionalisation de la politique étrangère ? » dans F. Charillon (dir.),
Politique étrangère. Nouveaux regards. Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences
politiques : 391-422.
DEBLOCK Christian & Sylvain F. TURCOTTE (dir.) (2003), Suivre les États-Unis ou prendre une autre voie?
Diplomatie commerciale et dynamiques régionales au temps de la mondialisation. Bruxelles, Bruylant,
2003.
DUINA Francesco G. (2006), The Social Construction of Free Trade : The European Union, NAFTA and
MERCOSUR. Princeton, Princeton University Press.
FLAESCH-MOUGIN Catherine et Joël LEBULLENGER (2010), Regards croisés sur les intégrations régionales :
Europe, Amériques, Afrique. Bruxelles, Bruylant.
FLEMES Daniel (dir.) (2010), Regional Leadership in the Global System : Ideas, Interests and Strategies of
Regional Powers, Burlington, Ashgate.
FOUGEROUSE Jean (2008), L’État régional, une nouvelle forme d’État ? Un exemple de recomposition
territoriale en Europe et en France. Bruxelles, Bruylant.
HETTNE Björn, Andras INOTAI et Osvaldo SUNKEL (dir.) (2000), National Perspectives on the New Regionalism
in the South, New York, St-Martin’s Press.
HETTNE Björn, Andras INOTAI et Osvaldo SUNKEL (dir.) (2000), National Perspectives on the New Regionalism
in the North, New York, St-Martin’s Press
HETTNE Björn (1993), « Neo-Mercantilism : The Pursuit of Regionness ». Cooperation and Conflict, vol. 28,
n 3, septembre : 211-232.
KATZENSTEIN, Peter J. (2005), A World of Regions : Asia and Europe in the American Imperium. Ithaca,
Cornell University Press.
KELLY Robert E. (2007), « Security Theory in the “ New Regionalism ” ». International Studies Review,
vol. 9, n° 2, été : 197-229.
KOTERA Akira (2005), « What is the "Spaghetti Bowl Phenomenon" of FTAs? » Research Institute of
Economy, Trade and Industry, Tokyo. RIETI Columns & Essays. En ligne : http://www.rieti.go.jp/
en/columns/a01_0193.html
DE LOMBAERDE Phillipe, Fredrik SÖDERBAUM, Luk VAN LANGENHOVE et Francis BAERT (2010), « The Problem of
Comparison in Comparative Regionalism ». Review of International Studies, vol. 36, n° 3 : 731-753.
MILLIOT David M. (2004), « Le transrégionalisme, nouvelle frontière du régionalisme ? ». Annuaire
français de relations internationales, vol. V : 34-50.
PESTIEAU Joseph (2004), « Blocs économiques et libéralisation du commerce » dans J. D. Thwaites (dir.), La
mondialisation. Origines, développements et effets. Québec, Les Presses de l’Université Laval : 203-
220. 8
REVIEW OF INTERNATIONAL STUDIES (2009), « Special Issue : Globalising the Regional, Regionalising the
Global », vol. 35, n° S1, février : 1-256.
SIROËN Jean-Marc (2000), La régionalisation de l’économie mondiale. Paris, La Découverte (coll. Repères).
VÄYRYNEN Raimo (2003), « Regionalism : Old and New ». International Studies Review, vol. 5, n 1, mars :
25-51.
Asie-Pacifique et Asie orientale
AGGARWAL Vinod K. et Min Gyo KOO (dir.) (2008), Asia’s New Institutional Architecture : Evolving
Structures for Managing Trade, Financial, and Security Relations. Berlin, Springer-Verlag.
ACHARYA Amitav (2001), Constructing a Security Community in Southeast Asia : ASEAN and the Problem of
Regional Order. Londres, Routledge.
BEESON Mark (2007), Regionalization and Globalization in East Asia : Politics, Security, and Economic
Development. New York, Palgrave.
BOISSEAU DU ROCHER Sophie (1998), L’ASEAN et la construction régionale en Asie du Sud-est. Paris,
L’Harmattan.
BOULANGER Éric, Christian CONSTANTIN et Christian DEBLOCK (2008), « Le régionalisme en Asie : un chantier,
trois concepts ». Mondes en Développement, vol. 36, n° 144 : 91-114.
CALDER Kent E. et Francis FUKUYAMA (dir.) (2009), East Asian Multilateralism : Prospects for Regional
Stability. Baltimore, The John Hopkins University Press.
DENT Christopher M. (2008), « The Asian Development Bank and Developmental Regionalism in East
Asia ». Third World Quarterly, vol. 29, n° 4 : 767-786.
DIETER Heribert (dir.) (2007), The Evolution of Regionalism in Asia : Economic and Security Issues. Londres,
Routledge.
FORT Bertrand et Douglass WEBBER (dir.), Regional Integration in East Asia and Europe : Convergence or
Divergence ? New York, Routledge, 2006
GILSON Julie (2007), « Strategic Regionalism in East Asia ». Review of International Studies, vol. 33,
n° 1 : 145-163.
HATCH Walter et Kozo YAMAMURA (1996), Asia in Japan’s Embrace : Building a Regional Production
Alliance. Cambridge, Cambridge University Press.
HAYASHI Shigeko (2006), Japan and East Asian Monetary Regionalism : Toward a Proactive Leadership
Role? Londres, Routledge.
JETIN Bruno (2009), « L’intégration monétaire asiatique : dollarisation, monnaie commune ou simple
coopération monétaire ? ». Revue Tiers Monde, n° 199, juillet-septembre : 591-610.
JOHNSTON Alastair Iain (2003), « Socialization in International Institutions : The ASEAN Way and
International Relations Theory » dans G. J. Ikenberry et M. Mastanduno (dir.) International Relations
Theory and the Asia-Pacific. New York, Columbia University Press : 107-106.
KAWAI Masahiro et Ganeshan WIGNARAJA (2009), « The Asian “Noodle Bowl” : Is It Serious for Business ? ».
Banque asiatique de développement, ADBI Working Paper Series, n° 136, avril, 33p. En ligne :
http://www.adbi.org/files/2009.04.14.wp136.asian.noodle.bowl.serious.business.pdf
KATZENSTEIN Peter J. et SHIRAISHI Takashi (dir.) (2006), Beyond Japan : The Dynamics of East Asian
Regionalism. Ithaca, Cornell University Press.
KATZENSTEIN Peter J et alii. (2000), Asian Regionalism. Ithaca, The Cornell East Asia Series. 9
MULGAN Aurelia G. (2008), « Breaking the Mould: Japan’s Subtle Shift from Exclusive Bilateralism to
Modest Minilateralism ». Contemporary Southeast Asia, vol. 30, n° 1, avril : 52-72.
PEMPEL T. J. (dir.) (2005), Remapping East Asia : The Construction of a Region. Ithaca, Cornell University
Press.
RAVENHILL John (2001), APEC and the Construction of Pacific Rim Regionalism. Cambridge, Cambridge
University Press.
SOLINGEN Etel (2008), « The Genesis, Design and Effects of Regional Institutions: Lessons from East Asia
and the Middle East ». International Studies Quarterly, vol. 52, n° 2, juin: 261-294.
TANIGUCHI Yasuhei, Jan BOHANES et Alan YANOVICH (2007), The WTO in the Twenty-First Century : Dispute
Settlement, Negotiations, and Regionalism in Asia. Cambridge, Cambridge University Press.
TERADA Takashi (2010), « The Origins of ASEAN+6 and Japan's Initiatives: China's Rise and the Agent-
Structure Analysis ». The Pacific Review, vol. 23, n° 1, mars : 71-92.
TSUCHIYAMA Jitsuo et Martina TIMMERMANN (dir.) (2008), Institutionalizing Northeast Asia : Regional Steps
Towards Global Governance. Tokyo, United Nations University Press.
YOSHIMATSU Hidetaka (2008), The Political Economy of Regionalism in East Asia: Integrative Explanation
for Dynamics and Challenges. New York, Palgrave Macmillan.
Europe
BELOT Céline, Paul MAGNETTE et Sabine SAURUGGER (dir.) (2008), Science politique de l’Union européenne,
Paris, Economica.
BITSCH Marie-Thérèse (2007), La construction européenne : enjeux politiques et choix institutionnels,
Bruxelles, Peter Lang, 2007.
BITSCH Marie-Thérèse (2004), Histoire de la construction européenne de 1945 à nos jours, Bruxelles,
Complexe (nouvelle édition).
CLAPIÉ Michel (2003), Institutions européennes, Paris, Flammarion.
DEFRAIGNE Jean-Christophe (2004), De l’intégration nationale à l’intégration continentale : analyse de la
dynamique d’intégration supranationale européenne des origines à nos jours. Paris, L’Harmattan.
GAENS Bart (dir) (2008), Europe-Asia Interregional Relations : A Decade of ASEM. Burlington, Ashgate.
KÉBABDJIAN Gérard (2010), « L’économie politique à l’épreuve de l’intégration européenne ». Études
internationales, vol. XLI, n° 1, mars : 7-26.
LAURSEN Finn (2010), Comparative Regional Integration : Europe and Beyond. Burlington, Ashgate.
LETESSIER Jean-Yves, Jacques SILVANO et Robert SOIN (2008), L’Europe économique et son avenir. Paris,
Armand Colin.
MAGNETTE Paul (2009), Le régime politique de l’Union européenne. Paris, Presses de la Fondation
enationale des sciences politiques (3 édition).
MAILLARD Jacques de et Andy SMITH (2010/2), « La fabrication des positions nationales dans l’Union
européenne, la France, le Royaume Uni et la sécurité intérieure ». Revue internationale de politique
comparée, vol. 17 : 207-223.
MASCLET Jean-Claude (2001), L’union politique de l’Europe. Paris, P.U.F (coll. Que sais-je ?).
MORAVCSIK Andrew (1998), The Choice for Europe : Social Purpose and State Power from Messina to
Maastricht. Ithaca, Cornell University Press.
eMOREAU DEFARGES Maurice (2005), Les institutions européennes. Paris, Armand Colin (7 éd). 10
PETITEVILLE Franck (2006), La politique internationale de l’Union européenne. Paris, Presses de la
Fondation nationale des sciences politiques.
eQUERMONNE Jean-Louis (2010), Le système politique de l’Union européenne. Paris, Montchrestien (8 éd.).
SAURUGGER Sabine (2009), Théories et concepts de l’intégration européenne. Paris, Presses de la Fondation
nationale des sciences politiques.
SÖDERBAUM Fredrik et Patrick STALGREN (dir.) (2010), The European Union and the Global South. Boulder,
Lynne Rienner.
TOUSCOZ Jean (2002), La constitution de l’Union européenne. Bruxelles, Bruylant.
ZIELONKA Jan (2008), « L’Union européenne, agent mondial de la démocratie ». Annuaire français de
relations internationales, vol. IX : 427-442.
Les Amériques
BRUNELLE Dorval et Christian DEBLOCK (2004), L’ALÉNA : le libre-échange par défaut. Montréal, Fides.
BULMER-THOMAS Victor (dir.) (2001), Regional Integration in Latin America and the Caribbean : The
Political Economy of Open Regionalism. London, University of London, Institute of American Studies.
CARICOM SECRETARIAT (2005), CARICOM : Our Caribbean Community, an Introduction. Kingston et Miami,
Ian Randle.
CÔTÉ Jean-François et Frédéric LESEMANN (2009), La construction des Amériques aujourd’hui : regards
croisés transnationaux et transdisciplinaires. Québec, Presses de l’Université du Québec.
DESSE René-Paul (2008), Le Mercosur : vers la “grande Amérique latine” ? Paris, Ellipses.
DOMINGUEZ Francisco et Marcos Aurélio Guedes de OLIVEIRA (dir.) (2004), Mercosur : Between Integration
and Democracy. Oxford, Peter Lang.
DRI Clarissa (2009), « At What Point does a Legislature Become Institutionalized? The Mercosur
Parliament’s Path ». Brazilian Political Science Review, vol. 3, n° 2 : 60-97.
FAWCETT Louise et Monica SERRANO (dir.) (2005), Regionalism and Governance in the Americas :
Continental Drift. New York, Palgrave Macmillan.
FINLEY-BROOK Mary et Katherine HOYT (2009), « CAFTA Opposition: Divergent Networks, Uneasy
Solidarities ». Latin American Perspectives, Issue 169, vol. 36, n° 6, novembre : 27-45.
FOLSOM Ralph H. (2004), Accord de libre-échange nord-américain. Paris, Pedone.
GIRAULT Christian Antoine (2009), Intégrations en Amérique du Sud. Paris, Presses Sorbonne Nouvelle.
GRINBERG Nicolas (2010), « Where Is Latin America Going? FTAA Or “Twenty-first-Century Socialism”? ».
Latin American Perspectives, Issue 170, vol. 30, n° 1, janvier : 185-202.
JONES Anthony (2007/1), « Opportunities Lost : les États-Unis, l’Amérique et l’intégration régionale ».
Outre-Terre, n° 18 : 89-94.
MEDEIROS Marcelo A. (2000), La genèse du MERCOSUD. Dynamisme interne, influence de l’Union
européenne et insertion internationale. Paris, L’Harmattan.
PETIT Pascal (2006), « Sur l’articulation des dynamiques régionales : le cas du Mercosur » dans C. Deblock
et H. Regnault (dir.), Nord-Sud. La reconnexion périphérique. Montréal, Athéna : 75-97.
PEREZ DEL CASTILLO Santiago (2004), « Le Mercosur : histoire et espoirs » dans J. D. Thwaites (dir.), La
mondialisation. Origines, développements et effets. Québec, Les Presses de l’Université Laval : 705-
721.
PHILLIPS Nicola (2003), « The Rise and Fall of Open Regionalism? Comparative Reflections on Regional
Governance in the Southern Cone of Latin America ». Third World Quarterly, vol. 24, n° 2 : 217-234.