Étude de l

Étude de l'impact sur l'environnement des rejets de l'usine d ...

Documents
46 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : l' incinération des déchets et de la production d' agglomérés pour les haut - fourneaux
Étude de l'impact sur l'environnement des rejets de l'usine d'incinération d'ordures ménagères Échillais, Charente-Maritime (17) campagne 2010 Référence : IND EXT 10-114 Version finale modifiée le : 6 juin 2011, remplace et annule la version du 28 janvier 2011 Auteurs : C. Berger / C. Bellanger
  • transformation d'énergie
  • transformation de l'énergie
  • dioxines
  • impact de l'installation
  • usines d'incinération d'ordures ménagères
  • chaîne alimentaire
  • évolution de la part des émissions du secteur
  • environnements
  • environnement
  • image de l'impact

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 141
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Étude de l’impact sur
l’environnement des rejets de l’usine
d’incinération d’ordures ménagères
Échillais, Charente-Maritime (17)
campagne 2010



Référence : IND EXT 10-114
Version finale modifiée le : 6 juin 2011,
remplace et annule la version du 28 janvier 2011
Auteurs : C. Berger / C. Bellanger
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 4
Charente-Maritime (17), campagne 2010
Sommaire
SOMMAIRE .................................................................................................................... .. . . .. . . . 5
INTRODUCTION ............................................................................................................... . . . . . 7
MOYENS MIS EN OEUVRE : DESCRIPTION DE LA CAMPAGNE DE MESURE
2010 ........................................................................................................................................ . .. . . 9
1 PRÉSENTATION DE LA CAMPAGNE GÉNÉRALE 2010.............................................................9
2 LES DIOXINES ET FURANNES.................................................................................................10
3 LES MÉTAUX LOURDS............................................................................................................14
4 DESCRIPTION DES SITES DE PRÉLÈVEMENT........................................................................16
PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE PRÉLÈVEMENTS ET ANALYSES DE
DIOXINES ET FURANNES DANS LES RETOMBÉES ATMOSPHÉRIQUES .... .. .. . .. . 20
1 SYNTHÈSE...................20
2 MÉTÉOROLOGIE LOCALE.....................................................................................................20
3 RÉSULTATS DÉTAILLÉS.........................................................................................................21
PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE PRÉLÈVEMENTS ET ANALYSES DE
DIOXINES ET FURANNES DANS L'AIR AMBIANT ......................... . . . . . . . .. . . . .. .. .. . . . . . .. . . . 26
1 SYNTHÈSE..............................................................................................................................26
2 MÉTÉOROLOGIE LOCALE.....................................................................................................26
3 RÉSULTATS DÉTAILLÉS.........................................................................................................27
PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE PRÉLÈVEMENTS ET ANALYSES DE
DIOXINES ET FURANNES DANS LES LICHENS ................................. . . . . . . . . . . .. . . .. . . . . . .. .. 30
1 SYNTHÈSE..............................................................................................................................30
2 MÉTÉOROLOGIE LOCALE.....................30
3 RÉSULTATS DÉTAILLÉS........31
PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE PRÉLÈVEMENTS ET ANALYSES DE
DIOXINES ET FURANNES DANS LE LAIT DE VACHE ....................................... . .. . . . .. 32
1 SYNTHÈSE...................32
2 RÉSULTATS DÉTAILLÉS.........................................................................................................32
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 5
Charente-Maritime (17), campagne 2010
PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE PRÉLÈVEMENTS ET ANALYSES DE
MÉTAUX LOURDS DANS L'AIR AMBIANT ....................................................... . .. . . . . . . . . . 34
1 SYNTHÈSE..............................................................................................................................34
2 MÉTÉOROLOGIE LOCALE.....................................................................................................34
3 RÉSULTATS DÉTAILLÉS.........................................................................................................35
CONCLUSIONS ........................................................................................... .. . . . .. . . . . . . .. . . . . . . .. .. 37
ANNEXES ............................................................................................................................. . . 39
TABLE DES FIGURES ...................................................................................................... . . 43
TABLE DES TABLEAUX .................................................................................. .. .. . .. . . .. .. . . . . 43
RÉSUMÉ ............................................................................................................................... .. 46
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 6
Charente-Maritime (17), campagne 2010Introduction
Transposant en droit français la directive 2000/76/CE, l’arrêté du 20 septembre 2002 et la
circulaire du 9 octobre 2002 du Ministère chargé de l’environnement ont fixé le nouveau
cadre de l’incinération, tant des déchets non dangereux (dont les déchets ménagers), que des
déchets des activités de soins à risques infectieux et des déchets dangereux.
L’arrêté fixe les conditions de surveillance des rejets et le suivi des émissions :
Article 30
Surveillance de l’impact sur l’environnement au voisinage de l’installation
L’exploitant doit mettre en place un programme de surveillance de l’impact de l’installation
sur l’environnement. Ce programme concerne au moins les dioxines et les métaux.
Il prévoira notamment la détermination de la concentration de ces polluants dans
l’environnement :
• avant la mise en service de l’installation (point zéro)
• dans un délai compris entre trois mois et six mois après la mise en service de
l’installation
• après la période initiale, selon une fréquence au moins annuelle
Le programme est déterminé et mis en œuvre sous la responsabilité de l’exploitant et à ses
frais. Ses modalités sont précisées dans l’arrêté d’autorisation. Les mesures doivent être
réalisées en des lieux où l’impact de l’installation est supposé être le plus important.
Les analyses sont réalisées par des laboratoires compétents, français ou étrangers, choisis
par l’exploitant.
C’est dans ce cadre qu’ATMO Poitou-Charentes réalise à la demande du Syndicat Inter-
communautaire du Littoral, une étude sur l’impact atmosphérique de l’Usine d'Incinération
des Ordures Ménagères d’Échillais.
Les premières mesures réalisées par ATMO Poitou-Charentes dans l’environnement de
l’UIOM on débuté en 2004, avant les travaux de mise en conformité. Elles portaient sur les
dioxines et furannes dans les retombées atmosphériques, l’air ambiant et le lait de vache.
De nouvelles campagnes de mesure ont eu lieu de 2006 à 2009, après les travaux de mise en
conformité de l’usine. Elles portaient sur les mêmes types de prélèvement, avec en plus les
mesures de dioxines et furannes dans les lichens, et les métaux lourds dans l’air ambiant.
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 7
Charente-Maritime (17), campagne 2010
En 2010, ATMO Poitou-Charentes a réalisé une nouvelle évaluation des niveaux de pollution
dans l’environnement de l’usine d’incinération, comprenant :
• mesure des dioxines et furannes dans les retombées atmosphériques : Cette matrice
représente la pollution qui tombe au sol sous forme particulaire, et qui peut par la suite
se retrouver dans la chaîne alimentaire.
• mesure des dioxines et furannes dans l’air ambiant : Cette matrice représente les
concentrations auxquelles l’être humain est soumis par l’air ambiant, que ce soit sous
forme gazeuse ou particulaire.
• mesure des dioxines et furannes dans les lichens : Les lichens sont des organismes bio-
accumulateurs, qui ne réagissent qu’après plusieurs mois à l’évolution des
concentrations dans l’air ambiant. La mesure des polluants présents dans les lichens ne
donne pas une image de l’impact d’une source au moment de leur récolte. Elle est
plutôt représentative d’une situation sur le long terme, à l’échelle pluriannuelle.
• mesure de dioxines et furannes dans le lait de vaches : Le lait de vaches représente une
étape avancée de contamination par les dioxines dans la chaîne alimentaire.
• mesure de 9 métaux lourds dans l’air ambiant.
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 8
Charente-Maritime (17), campagne 2010Chapitre Moyens mis en oeuvre : Description de la
I campagne de mesure 2010
1 Présentation de la campagne générale 2010
La région Poitou-Charentes comporte 7 usines d’incinération d’ordures ménagères, dont 5
pour le seul département de la Charente-Maritime. L’UIOM d’Échillais a été mise en service
en 1990 et traite chaque année plus de 30 000 tonnes d’ordures. L’usine d’Échillais est située
dans un environnement rural, à environ 3 kilomètres au sud de Rochefort. Les premières
habitations sont situées à plus de 250 mètres.
En 2005, des travaux de mise en conformité ont permis de diminuer très fortement les
émissions de dioxines et furannes de l’incinérateur dans l’atmosphère.
Les mesures effectuées par ATMO Poitou-Charentes porteront, de même qu’en 2009, sur les
dioxines et furannes dans les retombées atmosphériques, dans l’air ambiant, dans le lichen et
dans le lait. Des mesures de métaux lourds dans l’air ambiant ont aussi été réalisées.
Les tableaux suivants récapitulent les différents sites de mesures et le type de prélèvement
associé, ainsi que les dates des différentes campagnes de mesures pour l'année 2010.
Mesure des dioxines et furannes Métaux lourds
Nom du site Retombées Air
Lichens Lait Air ambiant
atmosphériques ambiant
La Noraudière X X
Les Pichaudières X X X X
Parc de
X X
l’incinérateur
Centre de
X X
compostage
Déchetterie X
Ferme Bel Air X
Tableau 1: Récapitulatif des sites de mesures et du type de prélèvement réalisés en 2010.
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 9
Charente-Maritime (17), campagne 2010Moyens mis en oeuvre : Description de la campagne de mesure 2010
Dates des campagnes de prélèvements
Dioxines et furannes
Campagnes 2010 Métaux lourdsRetombées Air
lichens lait
atmosphériques ambiant
Du
08/07/10 Du 8/07/10 au
Campagne 1 02/08/2010
au 14/07/10
22/07/10
Du
22/07/10 Du 15/07/10
Campagne 2
au au 21/07/10Du 08/07 au
05/08/1002/09/10
Du 22/07/10
Campagne 3
au 28/07/10
Du 29/07/10
Campagne 4
au 04/08/10
Du 05/08/10
Campagne 5 au 11/08/10
Tableau 2: Dates des prélèvement s et des campagnes de mesures en 2010.
2 Les dioxines et furannes
2.1 Définition
Le terme « dioxines » désigne deux familles de composés : les dioxines
(polychlorodibenzodioxines ou PCDD) et les furannes (polychlorodibenzofurannes ou
PCDF). Ce sont des composés organochlorés, composés de deux cycles aromatiques,
d’oxygène et de chlore.
Ils se forment essentiellement lors de phénomènes de combustion mal maîtrisés ou dont
l’efficacité n’est pas maximale, conditions que l'on peut rencontrer dans tous les secteurs mais
plus particulièrement au cours de l'incinération des déchets et de la production d'agglomérés
pour les haut-fourneaux. Leur synthèse nécessite au minimum la présence de composés
halogénés (généralement sous forme d’halogénures métalliques), d’un catalyseur (le cuivre, le
fer …) ou de précurseurs (molécules de structure chimique proche de celle des dioxines).
Les dioxines sont au nombre de 75 et les furannes au nombre de 135, on parle de congénères.
Elles présentent une grande stabilité chimique, qui augmente avec le nombre d’atomes de
chlore.
Le graphique suivant représente l’évolution de la part des émissions du secteur
« transformation de l’énergie » ici principalement représenté par les incinérateurs d’ordures
ménagères producteurs d’énergie.
Étude de l’impact sur l’environnement des rejets de
IND EXT 10-114 l’usine d’incinération d’ordures ménagères, Échillais, 10
Charente-Maritime (17), campagne 2010