PEDAGOGIE MEDICALE L'évaluation des compétences des Internes en ...

-

Documents
21 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

PEDAGOGIE MEDICALE L'évaluation des compétences des Internes en ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 317
Langue Français
Signaler un problème
Diplôme Inter Universitaire De PEDAGOGIE MEDICALE
L’évaluation des compétences des Internes en Médecine Générale ; état des lieux de l’évaluation lors du stage ambulatoire de niveau 1.
Mémoire soutenu par le Dr Laurence COMPAGNON, enseignante du département de médecine générale à la faculté de Créteil. Octobre 2005.
Introduction Depuis 1997, les étudiants en troisième cycle de médecine générale bénéficient d’un stage de six mois auprès d’un praticien libéral agréé: le stage de médecine ambulatoire de niveau 1 communément appelé « stage chez le praticien ». Ce stage leur permet d’être mis en situation dans ce qui sera leur pratique future et c’est aussi l’occasion d’être évalué dans leurs compétences en médecine générale, avant de les autoriser à faire des remplacements ou un stage ambulatoire en autonomie supervisée (SASPAS). Reste à savoir ce que ce stage permet effectivement d’évaluer et comment sont mises en place ces évaluations. Comme le dit le Dr Jean Jouquan (1) « dans aucun pays les enseignants n’échapperont à l’exigence sociale, de plus en plus explicitement formulée, d’être en mesure d’argumenter, de façon transparente, au nom de quoi et comment ils prennent leur décision d’évaluation ». Les départements de médecine générale se dirigent actuellement vers le principe d’un DES certifiant. Pour arriver à cette fin, il faudra revoir le cursus des internes de médecine générale (IMG) pour le certifier dans son ensemble. En attendant, étant maître de stage, il m’a paru judicieux de faire le point sous la forme d’un état des lieux des modes d’évaluation des compétences des IMG au cours de leur stage ambulatoire de niveau 1, dans les différentes facultés de l’Ile de France, au moment où les Départements de Médecine Générale s’interrogent sur l’harmonisation de la filière DES de Médecine Générale (MG). Pour cela j’ai recueilli les différentes méthodes dans chaque faculté, en demandant aux responsables des stages des départements de médecine générale de me fournir les outils d’évaluation mis à la disposition des maîtres de stage, ainsi que leur référentiel de compétence. Bien que la finalité des stages ambulatoires soit à peu près la même pour toutes les facultés, les méthodes d’évaluation se sont révélées très diverses. Afin de mieux comprendre vers quel but tendent les formateurs en MG, je commencerai par proposer une réflexion sur la notion de compétence. Pourquoi évaluer les étudiants ? Tout d’abord, pourquoi semble-t-il si urgent d’évaluer les compétences de nos internes en MG, voire de les certifier ? Dans le rapport de mission d’août 2003 (2, page 32), s’interrogeant sur l’évaluation des compétences professionnelles des métiers de la santé, il est noté que « pour les usagers, l’évaluation des compétences doit apporter une visibilité en terme de critère de professionnalisme des professionnels de santé qui les prennent en charge : pour les patients, la compétence n’est pas négociable, il est choquant de penser que des professionnels puissent être incompétents ». Plus loin dans le même rapport, on trouve une analyse juridique qui conclue « la construction juridique de la profession médicale est dominée par la logique première selon laquelle la qualification par la possession d’un diplôme atteste seule de la compétence professionnelle, sans vérification, au-delà de l’acquisition