PRINCIPAUX RESULTATS DE L'ENQUETE ALCOOL EN MEDECINE GENERALE

-

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

PRINCIPAUX RESULTATS DE L'ENQUETE ALCOOL EN MEDECINE GENERALE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 82
Langue Français
Signaler un problème
Observatoire de la Santé de la Martinique Entrée Hôpital Clarac, Pavillon Lyautey 97200 Fort de France Tél : 0 596 60 98 15- Fax : 05 96 70 04 65 Directeur de Publication : Frantz Ventura Rédaction : V. Boudan, S. Merle, J. Rosine. : 1146-0830 ISSN Numéro 28 – Décembre 2001 LE BULLETIN DE L’OBSERVATOIRE DE LA SANTE DE LA MARTINIQUE PRINCIPAUX RESULTATS DE L’ENQUETE ALCOOL EN MEDECINE GENERALE a lutte contre l’alcoolisme a toujours étédu Chi² pour les variables qualitatives et le test de pleine de contradictions, notamment dans uncomparaison de moyennes pour les variables L département où la production de rhum estquantitatives. l’une des principales activités économiques. La consommation modérée et la dimension Résultatsfestive de l’alcool restent valorisées. En Martinique, en 1998, l’alcool a été directement responsable de Au total 105 médecins généralistes ont été contactés, 93 plus de 130 décès (soit 5% de l’ensemble des ont accepté de participer et 77 ont effectivement réalisé décès), sans compter les morts indirectes, plus l’enquête. L’analyse a porté sur 1939 questionnaires difficiles à comptabiliser comme les accidents de la exploitables. route, les accidents du travail, les morts violentes. 1 A la demande du Ministère de l’emploi et de la Caractéristiques socio-démographiques solidarité et de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, une enquête a été réalisée fin Age et sexe 2000 dans toutes les régions françaises par les On observe une sur-représentation des femmes: 65,7% Observatoires régionaux de santé. Les principaux contre 34,3% d’hommes. L’âge moyen de la population objectifs sont les suivants: mesurer la prévalence enquêtée est de 47,9 ans avec des extrêmes allant de 16 des comportements d’alcoolisation excessive dans ans à 101 ans. Les femmes sont moins âgées que les une population en situation de soins, consultant des-2 hommes : 47,5 ans en moyenne contre 48,6 ans (p<10). praticiens libéraux et étudier le lien entre motifs de recours aux soins et consommation excessive Hommes Femmes d’alcool. 75 ans et +8,6% 11,2% 65-74 ans15,5% 9,6% Méthodologie55-64 ans15,7% 12,9% 45-54 ans15,0% 16,7% Cette enquête transversale, à visée descriptive a été 35-44 ans18,4% 20,6% menée auprès d’un échantillon représentatif des16,6% 20,2%25-34 ans médecins généralistes libéraux de la Martinique.10,2% 8,8%16-24 ans L’enquête incluait les patients âgés de 16 ans et 25% 20% 15% 10%5% 0% 5%10% 15% 20% 25% plus vus pendant deux ou trois jours d’activité du Graphique 1 : Pyramide des âges de la population enquêtée médecin, en consultation ou en visite. Les informations collectées pour l’enquête ont été recueillies à partir d’un questionnaire rempli par le Situation par rapport à l’emploi médecin. Selon les réponses à certaines questions, La population en activité représente 43,3% de la les patients ont été classifiés selon leur usage clientèle des médecins généralistes. On compte 15,4% d’alcool (non-usage, usage non à risque, usage ponctuel à risque et usage régulier à risque), leur dépendance ou non à l’alcool et leur profil (sans risque, à risque sans dépendance, à risque avec dépendance). Les données ont été analysées avec le logiciel Epi-Info 6.04. Les tests statistiques utilisés sont le test
Les principaux résultats de L’enquête alcool en médecine générale