Psychologie du travail et ergonomie II

icon

6

pages

icon

Français

icon

Documents

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

6

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Psychologie du travail et ergonomie II
Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

170

Langue

Français

Psychologie du travail et ergonomie II Dès qu’il y a de nouvelles choses, la psychologie du travail s’adapte. Après la guerre de cessation, ily a eu une dégradation des conditions de travail. La rentabilisation des hommes et des machines sont devenue un objectif. On va concevoir l’ergonomie de manière scientifique et notionnelle. Taylor et payol vont donner naissance au courant du nationalisme (classique). Taylor n’est pas psychologue, il est ingénieur ergonome, il s’est fait OS de la métallurgie pour étudier les postes qui vont lui permettre d’organiser l’OST (organisation scientifique du travail). Il va faire une étude longitudinale pour augmenter la production, les salaires, et diminuer les coûts de production. Il va faire une parcellisation du travail (diviser les taches), en partant de l’idée que tout homme n’est pas capable de tout faire et a des spécialisations. Pour chaque tache, il y a une seule manière de bien l’exécuter (One best Way). Le travail à la chaîne en est la suite logique, ainsi que le salaire au rendement. Gilbreth travaille sur la décomposition du travail élémentaire, et travaille également sur le chronométrage MTM (Method Time Measurement).
L’adaptation de l’homme au travail, l’ere de la psychotechnique. Les contraintes de la division du travail et conduire a développer des techniques de discrimination des qualités physiques, notamment des aptitudes sensori-motrices.
er 1 domained’application : Évaluation des individus et détection des aptitudes. Wundt et ses disciples vont travailler sur ce sujet. Kraeplin étudie la fatigue et la monotonie du travail et leur répercussion. D'autres feront sortir la psychologie du travail des laboratoires. Munsterberg & Scott étudient la psychologie industrielle. Au cours des années précédentes la 1re guerre mondiale, on ça identifier deux axes de recherches et d’application de la psychologie du travail. 1.Étude systématique des différences individuelles comme méthodes diagnostiques et d’orientation professionnelle et d’adaptation à son métier. On cherche les hommes pour les taches correspondantes. 2.Les recherches sur les conditions de travail et leur effet sur le comportement ou la santé. er Le travail de Cattell en Angleterre (étude de Wundt) et Binet vont beaucoup influencer le 1 courant de recherche. (psycho-testing de mesure de l’intelligence)/ Pendant la guerre de 1914-18, on voulait aussi former des personnes à des taches militaires, et des méthodes psychologiques de classification… Elles vont être passées collectivement. En France Lahy va s’intéresser à la sélection des pilotes d’avion.
http://www.interpsychonet.org
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text