CPRDFP Document d'orientat ion État HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME

-

Documents
15 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

CPRDFP Document d'orientat ion État 1/15 HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME DIRECCTE NORD - PAS-DE-CALAIS 26/01/2011 Statut : non validé Date dernière version : mercredi 26 janvier 2011 à 19:07 HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME Les enjeux liés à l'évolution de l'emploi, des métiers et du marché du travail ? Ce secteur bénéficie d'une dynamique de croissance endogène portée notamment par la diversification de l'offre en région. Les projections du centre d'analyse stratégique envisagent une création nationale de 18 000 emplois en 5 ans, soit 700 emplois dans le Nord-Pas-de-Calais ce qui représenterait 2 points de croissance. De grands projets culturels (Louvre-Lens, tourisme de mémoire…) et de loisirs (équipements publics tels que la station du Val Joly) participent à l'attractivité touristique de la région. Afin de développer et de diversifier l'activité des professionnels du secteur, l'Etat s'investit dans le développement de la filière « tourisme d'affaires ». ? Les jeunes actifs du tourisme sont particulièrement nombreux : les moins de 30 ans représentent 37,4% contre 25% pour l'ensemble des actifs. En revanche, dès 25 ans, les retraits d'activités de ces métiers sont conséquents. La part des séniors est plus faible que dans l'ensemble des métiers puisque les plus de 50 ans ne représentent que 15,8% des actifs contre 20% dans la totalité des actifs.

  • dp des transports

  • région

  • hôtellerie

  • secteur

  • tourisme

  • activité des professionnels du secteur

  • actif

  • nomenclature d'activités

  • restauration


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 48
Langue Français
Signaler un problème
   
C P R D F P D o c u m e n t d ’ o r i e n t a t i o n É t a t 1/15 HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME DIRECCTE NORD - PAS-DE-CALAIS 26/01/2011
HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME
Les enjeux liés à l’évolution de l’emploi, des métiers et du marché du travail  Ce secteur bénéficie dune dynamique de croissance endogène mpoerntté ep anr olt a  mdiversification de loffre en régioronj. eLcteios nps du centre danalyse stratégique envisagent une création nationale de 18 000 emplois en 5 aensm, pls o iist  7d0a0n s le Nord-Pas-de-Calais ce qui repr é2s epnotinetrsa itde croissance. De grands projets culturels (Louvre-Lens, tourisme de em…)é meto idre loisirs (équipements publics tels que la station du Val Joly)  lp’ a tr t riacicptievni t éàtouristique de la région. Afin de développer et de diversifier l’activité des professionn e ulrs,  dluE tsaet cstinvestit dans le développement de tlao ufirl i sèrmee  «d affaires ».  Les jeunes actifs du tourisme sont particulièrement nleosm bmroeiunxs  :de 30 ans représentent 37,4% contre 25% pouerdl’ e sn saectmifbsl. En revanche, dès 25 ans, les retraits dactivités de ces métiers sont conséquents.  Lsaé npiao r tsd e s t plus faible que dans lensemble des méutiee rles sp puliussq de 50 ans ne représentent que 15,8% des actifs contre 20% dans la totalité des actifs.  Grande disparité des temps de travail pra a t l i o q r u s é  s q : u  ’un quart travaille moins de 22 heures pa ( r c s o e nt m re a  i 1 n 3 e % pour l’ensemble des u a n ct  if q s u ), a  rt travaille au moins 38 heures par sem (c ai o n n e tr  e 10% pour lensemble des actifs). Au final le taevmailp jso dure ntarlier moyen dans le tourisme est à peine  cinefléuir i e fufre càtué hors tourisme, alors que le temps partiel est bepal u scoréu p  andu (30 % contre 18 % hors du secteur).  La sécurisation des parcours professionnels des salariâégsé lse se sptl u sn e priorité dautant que le turn over est  diamnpso lrtea snetcteur et que la moitié des plus de 45 ans ne possède pas de diplôme ou dispose dun niveau de forVm actoionntr ien fsrea ulement 21,8% des jeunes actifs. Lamdéeliso rcaotinodnit ions de travail permettrait dautre part de fidéliser les salariés dans ces métiers.  Lapprentissage est une voie traditionnelle dentrée dans dcae ctsiveicttée ucro mprenant 1 400 jeunes en parcours. aM, alleg rtéa ucxe ldemploi des jeunes apprentis de lhôtellerie, restauration, tourisme sept mois après leur formation initiale nest que de 36% en 2009, s odite  lle epnlsues mfabilbel ed teas ufxilières de formation des trois dernières années (52% en 2008 et 41% en 2007) selon PlAe ndqe u2ê0te0 7I, 2008 et 2009. Linformation sur la réalitér s ddees  cmeé tsi e cteur permettrait de limiter les ruptures de contrats d’apprentissage et d’améliorer les taux d’emploi.
Les éléments clés  Selon l’étude de l’Insee parue en septem , b l r a e   r 2 é 0 g 1 i 0 on se classe è a m u e r9ang métropolit  a p i o n ur le nombre d’arrivées dans les hôtels.  Un quart demploi spécifique loiéu raisu mte contre un tiers en France.  Plus fréquemment p omuortif profession , n 5 e 7 l % des nuitées contre 40% en France métropolitaine rtaev edicf fuénr e nfcoiation selon les départements (67% dans le Nord et 41% dans le Pas-de-Calais)  Lactivité de restauration non exclusivemenat ud téoduiréise me est la plus génératrice demploi.  Les actifs sont jeu . nes  Le niveau de formation des actifs du tourisme est senplsuibsl eélmeevén t que celui des actifs de la restauration elte rdi e  .l hôtel
Statut  : non valid  é Date dernière version r: crmeedi 26 janvier 2011 à 19:07