Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué ...

Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué ...

-

Français
57 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

DUT, Supérieur, DUT
  • rapport de stage
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish Geoffrey CORNEN – 2007/2009 1 IFREMER BREST Laboratoire de Physique des Océans (Bat. 611) Louis et Rose de Freycinet IFREMER / Centre de Brest BP 70 29280 Plouzané Intégration/Tests du poisson remorqué Scanfish Rapport de stage DUT GEII Tuteur Entreprise : Monsieur Michel HAMON CORNEN Geoffrey (21B) Tuteur IUT : Madame Gaëlle Bossard Promotion : 2008 2009
  • abord recherché des entreprise du secteur de l'automatisme
  • centre de recherche scientifique, d'innovation technologique et de système d'exploration et d'observation de l'océan
  • technologies halieutiques - technologie des systèmes instrumentaux - laboratoires
  • institut national des sciences de l'univers du centre national de la recherche scientifique
  • nationaux
  • nationales
  • nationale
  • national
  • centres
  • centre
  • recherches
  • recherche
  • système
  • systèmes
  • entreprises
  • entreprise

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 707
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Signaler un problème

Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish



IFREMER BREST
Laboratoire de Physique des Océans
(Bat. 611) Louis et Rose de Freycinet
IFREMER / Centre de Brest
BP 70
29280 Plouzané



Intégration/Tests du poisson remorqué
Scanfish
Rapport de stage
DUT GEII















Tuteur Entreprise :
Monsieur Michel HAMON CORNEN Geoffrey (21B)
Tuteur IUT :
Madame Gaëlle Bossard Promotion : 2008 2009
Geoffrey CORNEN – 2007/2009 1
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish


Geoffrey CORNEN – 2007/2009 2
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish

Remerciements



Je remercie la direction du LPO (Laboratoire de Physique des Océans) et de l’Ifremer
grâce à qui j’ai pu effectuer ce stage dans de très bonnes conditions.
Mes remerciements vont aussi tout particulièrement à mon maître de stage, Mr Michel
Hamon, ingénieur au sein de l’Ifremer, qui m’a permis de réaliser ce stage de 10 semaines (du
6 avril au 12 juin 2009). J’ai apprécié son aide précieuse pendant le déroulement de ce stage.
Je souhaite également remercier monsieur Nicolas MARCHALOT, étudiant en Master 1
SIAM (Systèmes embarqués et Informatique industrielle pour les Applications Mobiles) à
l’UBS de Lorient, mais aussi le docteur Louis MARIE, chercheur océanographe physique à
l’Ifremer. Je remercie également monsieur Thierry TERRE, coordinateur du groupe technique
du Laboratoire de physique des Océans qui m’a aidé lors des absences de Monsieur Hamon et
de Monsieurr MARIE lors de leurs premiers essais en mer du Scanfish.
Merci également, au reste de l’équipe du LPO, notamment Olivier PEDEN, ingénieur
en mécanique, qui m’a aider à l’intégration de mon système sur le treuil, aussi aux chercheurs
qui m’ont permis d’en savoir plus sur le monde marins d’aujourd’hui grâce à leurs
explications et expériences. Et toute l’équipe de ce laboratoire pour son ambiance
chaleureuse.
Merci à l’équipe du département TSI (Technologies des Systèmes Instrumentéaux)
qui m’ont aidé à réaliser ma carte électronique finale.

Geoffrey CORNEN – 2007/2009 3
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish

Sommaire :

1 Introduction ............................................................................................................................. 6
2 Présentation de l’entreprise: ..................................... 7
2.1 Le site de Brest: ................................................................................. 8
2.2 Le Laboratoire de Physique des Océans (LPO) : ............................................................ 10
3 Présentation du projet: ........................................... 12
3.1 Contexte général : ............................................................................ 12
3.2 Le Matériel: .......................................................13
3.2.1 Le Scanfish MK2: .......................................13
3.2.2 Le treuil :MacArtney Cormac Steel MKII 7,5kW: ................... 14
3.2.3 Le câble Rochester A320327: ................................................................ 14
3.2.4 Fonctionnement de l’ensemble ............... 14
3.2.5 Du Scanfish au projet :............................................................................................. 15
3.3 Cahier des charges: .......................................... 15
3.3.1 Contexte : ................................................................................. 15
3.3.2 Analyse de l’existant: ............................................................... 16
3.3.3 La veille technologique: ........................................................... 16
3.3.4 Recensement du besoin: .......................... 16
4 Déroulement du projet: .......................................................................................................... 17
4.1 Matériel nécessaire à la conception: ............... 17
4.1.1 Le microcontrôleur : ................................................................................................ 17
4.1.2 Le capteur pour la mesure de la longueur du câble sorti. ...... 19
4.1.3 L’afficheur : .............................................................................................................. 21
4.1.4 Barre-graphe pour l’affichage de la vitesse (optionnel) : ....... 22
4.1.5 Bouton poussoir pour la mis à zéro et interrupteur de mis en marche de
l’éclairage. ................................................................................................................................ 22
4.1.6 Boitier. ...................... 23
4.1.7 Alimentation. ...........................................................................................................24
4.1.8 Liste des composants ............................... 25
4.1.9 Schéma électronique. ..............................................................................................26
4.1.10 Création du prototype. ............................26
4.2 Programmation et mis en œuvre des composants. ........................ 27
Geoffrey CORNEN – 2007/2009 4
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish

4.2.1 Initialisation. ............................................................................................................29
4.2.2 Mise en ouvre de l’afficheur. ................... 30
4.2.3 Mise en œuvre du Codeur absolu GM400 de chez Baumer IVO. .......................... 34
4.2.4 Fonctions Chenillard ............................................................................................... 47
4.2.5 Mis en œuvre du bouton poussoir .......................................... 47
5 Vie dans l’entreprise:.............................................................................. 48
5.1 Vie du salarié dans l’entreprise ...................................................... 48
5.1.1 Comité d'entreprise ................................................................ 48
5.1.2 Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail ........................... 49
5.2 Vie du stagiaire dans l’entreprise. ................................................................................... 50
5.2.1 Intégration dans l’entreprise. .................. 50
5.2.2 Communication. ...................................................................................................... 50
5.2.3 Analyse de soi........... 50
6 Conclusion : ............................................................................................................................. 52
7 Glossaire : ................................ 53


Geoffrey CORNEN – 2007/2009 5
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish

1 Introduction
Pour l’obtention de mon Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) en Génie
Electrique et Informatique Industrielle (GEII), j’ai effectué un stage de fin d’année d’une
durée de 10 semaines, du 6 avril au 12 juin 2009. Ce stage s’est déroulé au sein du
Laboratoire de Physiques des Océans (LPO) de l’Institut Française de Recherche pour
l’Exploitation de la MER (Ifremer) à Brest. Ce laboratoire, le LPO appartient au OPS
(Océanographie Physique et Spacial). J’étais sous la responsabilité de monsieur Michel
HAMON, ingénieur en électronique, mais également vacataire à l’IUT, en tant qu’enseignant
d’études et réalisation et de VHDL (Travaux pratiques).
A vrai dire, je n’ai pas cherché tout de suite à postuler pour ce stage à l’Ifremer, j’ai
d’abord recherché des entreprise du secteur de l’automatisme. Mais au fil de ma seconde
année, je me suis de plus intéressé aux systèmes électroniques et à leurs modes de
programmation. C’est à ce moment là que j’ai trouvé l’offre de stage que proposait monsieur
Michel HAMON, sur le site internet des stages du DUT GEII « stillincontact ».
Ce stage est intitulé test/intégration du poisson remorqué Scanfish. Le Scanfish est un
robot sous marin remorqué par un bateau. Il permet de réaliser des différentes mesures jusqu’à
une profondeur de 200 mètres. La problématique du stage consiste à calculer via une carte
électronique et un capteur associé, la longueur du câble sorti servant à remarqué le Scanfish.
Le capteur nécessaire à ce calcul doit être placé à l’intérieur du treuil permettant la
remonteéeou la descente du Scanfish.
J’ai utilisé les logiciels MPlab et le compilateur HiTech pour la programmation et
Protel pour la réalisation du schéma électronique. Ces deux logiciels sont utilisés à l’IUT où
je réalise ma formation.
J’ai dû d’abord réaliser une carte électronique sur laquelle j’ai pu intégrer un
microcontrôleur pour commander et calculer ce dont j’avais besoin. J’ai ensuite mis en œuvre
un afficheur, des boutons poussoirs et une liaison permettant de dialoguer avec le capteur
utilisé pour calculer la longueur du câble sorti.
Le capteur est un codeur absolu utilisé en automatisme à l’IUT. Mais dans les modules
d’automatisme, nous utilisions ce type de codeur avec un Automate Programmable
Industrielle. Pour notre projet nous le mettons en œuvre avec un microcontrôleur de type pic,
bien moins intelligent qu’un automate. Il a été intéressant de réaliser cette communication
entre le codeur absolu et le microcontrôleur.
Puis il a fallu déterminer avec des calculs, à partir des informations venues du codeur
une longueur en mètre et la visualiser sur un afficheur.
Pour finir, j’ai du rendre paramétrable mon système pour qu’il puisse être utilisé avec
un autre système que le notre. Pour ce faire, j’ai réalisé un logiciel interne à la carte
électronique qui permet de paramétrer mon système via un ordinateur.

Geoffrey CORNEN – 2007/2009 6
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish

2 Présentation de l’entreprise:

L’Ifremer, l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation
de la MER, est créé en 1984. C’est un établissement public à caractère
industriel et commercial placé sous la tutelle des Ministères de
l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de
l'Aménagement du territoire, de l'Enseignement supérieur et de la
Recherche et de l'Agriculture et de la Pêche.
Le financement des projets de cet institut
vient principalement des Organismes communautaires et
partenaires internationaux (28%) et des collectivités locales et
autres établissements publics (26%). Le reste de ce financement
vient de l’état, par l’intermédiaire des ministères (18%) de
partenariat d’entreprise (15%) et des recettes réalisées par des
projets auprès des entreprises (13%). Pour le financement du fonctionnement interne de
l’Ifremer, les subventions viennent essentiellement des ministères. Cet institut à la renommée
internationale, est aujourd’hui dirigé par Jean-Yves PERROT. C’est un centre de recherche
scientifique, d’innovation technologique et de système d’exploration et d’observation de
l’océan. L’Ifremer met à disposition, au service de la communauté scientifique nationale,
européenne et des partenaires privés, des structures expérimentales, une flotte, des moyens de
calculs, et centres d’essais.
Les missions de l’Ifremer s’étendent sur plusieurs domaines d’activités :
- Surveillance, usage et mis en valeur des mers côtières
- Surveillance et optimisation des productions aquacoles
- Ressources halieutiques, exploitation durable et valorisation
- Exploration, connaissance et exploitation des fonds océaniques et de leur
biodiversité
- Circulation océanique et écosystèmes marins, mécanismes, évolution et prévision
- Grands équipements au service de l'océanographie
Les moyens navals sont fournis par
l’armateur Génavir, partenaire privilégié de
l’Ifremer et de la communauté scientifique. Génavir
met à disposition de l’Ifremer 4 navires hauturiers,
4 navires côtiers, 1 submersible habité, 1 engins
téléopéré pour
grande profondeur
(-6000m), 2 AUVs
(Autonous Underwater Vehicle).

Geoffrey CORNEN – 2007/2009 7
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish


En quelques chiffres, l’Ifremer c’est :
- Un budget de près de 235 millions d’euros
- 1500 salariés Ifremer et 375 Génavir
- 5 centres : Manches/mer du Nord, Brest, Nantes, Méditerranée, Tahiti
- 26 implantations sur tout le littoral métropolitain et dans les DOM TOM
- Un ensemble de moyens d’essais











2.1 Le site de Brest:

Situé à Plouzané à l’entrée de la Rade de Brest sur 30 hectares, c’est le site le plus
important de l’institut, il gère les équipes de Bretagne : Brest, Lorient, St Malo, la Trinité-sur-
mer. Sur les 690 salariés permanents de Bretagne, 610 travaillent sur le site de Brest. Ce site
dirigé par Philippe MARCHAND mène ces recherches sur toutes les thématiques de
recherches de l’institut.
Le centre de Brest est partenaire du pôle de compétitivits « Mer » et est associé à
l’Europôle Mer.

Geoffrey CORNEN – 2007/2009 8
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish


Il est composé de 13 départements :
- Biotechnologie marine
- Dynamiques de l’Environnement Côtier
- Economie Maritime
- Essais et Recherches Technologiques
- Etude des Ecosystèmes Profonds
- Informatique et Données Marines
- Navires et Systèmes Embarqués
- Océanographie Physique et Spatiale (OPS)
- Physiologie Fonctionnelle des Organismes Marins
- Sciences et Technologies Halieutiques
- Technologie des Systèmes Instrumentaux
- Laboratoires Environnement et ressources
- Géosciences Marines.


En quelques chiffres, le site Ifremer de Brest c’est :
- 1000 personnes (dont 610 salariés Ifremer)
- 45 000 m² de laboratoires, halls techniques et bureaux
- Un ensemble de moyens d’élevage aquacole et d’expérimentation
- Un ensemble de moyens d’essais technologiques (bassins à houle, caissons
hyperbares, …)
- Des organismes de recherches présents sur le site : Direction de l’IPEV (Institut
Polaire Paul-Emile Victor), centre de Bretagne de l’IRD (Institut de Recherche
pour le Développement), une unité de l’INSU-CNRS (Institut National des
Sciences de l’Univers du Centre National de la Recherche Scientifique).
- Une filiale Génavir, Gie pour la gestion des navires océanographiques.
- 4 stations côtières en Bretagnes : Saint-Malo (11 salariés), Concarneau (12
salariés), Lorient (39 salariés), la Trinité-sur-mer (18 salariés)



Geoffrey CORNEN – 2007/2009 9
Rapport de Stage DUT GEII : Intégration/Test du poisson remorqué Scanfish

2.2 Le Laboratoire de Physique des Océans (LPO) :

Dirigé par monsieur ROY, le Laboratoire de
Physique des Océans est une unité mixte de recherche
entre le CNRS, l’UBO, l’IRD (Institut de Recherche
pour le Développement) et l’IFREMER. Le personnel et
le financement viennent de ces 4 organismes. Il est
localisé sur deux sites, l’un à l’IFREMER de Brest,
l’autre sur le campus de l’UBO.
erCréé le 1 janvier 1991, ce laboratoire a pour
mission de mener des programmes de recherche en
Figure 1 : Modèle hydrodynamique du
Golf de Gascogne. océanographie physique. Le LPO utilise diverses
techniques d’observation de l’océan, telles que
l’hydrologie ou encore la courantométrie pour
comprendre et modéliser la circulation océanique.
Ces programmes se basent sur des études
théoriques, sur des modèles numériques, sur
l’analyse des données historiques et sur la
réalisation de campagnes en mer. Le LPO possède
des compétences et des moyens uniques en France
pour la réalisation de campagnes d’océanographie
physique.
Figure 2 : Bathysonde
Le Laboratoire travaille autour de trois thèmes principaux de recherche :
1. les mécanismes de la dynamique océanique, de la sub-méso échelle à l’échelle
des bassins ;
2. les changements climatiques : rôle de l’océan et impacts de la circulation
thermo haline ;
3. la compréhension des échanges « hauturier-côtier » pour aborder la
régionalisation des impacts des changements climatiques sur les marges et les
écosystèmes.

Pour mener à bien ses activités de recherche le LPO a la capacité de
1. de mettre en œuvre des campagnes
océanographiques pour les études de processus et le suivi de la
variabilité océanique, avec la mise en œuvre éventuelle de
développements technologiques spécifiques ;
2. d’assurer le développement et la mise en œuvre
de techniques de validation, d'analyse et de quantification
statistique de données "historiques" ou "temps réel" qui sont
issues des bases du laboratoire ou de bases de données
Figure 3 : ADCP (courantomètre) globales;
3. de développer et mettre en œuvre des codes
numériques capables de simuler l’océan de manière idéalisée (pour des études
de processus et des études du fonctionnement de l'océan) ou réaliste (pour des
Geoffrey CORNEN – 2007/2009 10