L

L'art de bien dire (principes et applications)

-

Documents
284 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Iprescntcc» to Z\)c Xibrar^ of tbc TllntverôUç ot îToronto bB Mrs. D. C. Meyers ,€St; prononceron ne le pourra qu'à la condition de e.t est comme s'il avaitcomme s'il avait e, et è.y y trouverez cette formeToutes les fois que vous orlbographique à la fin d'un mot, n'hésitez pas : :prononcez comme s'il avait accent gravey [è) Objet, sujet, projet, etc. Ohjè, sujè, projè, etc. La voyelle simple / n'a pour moi qu'un seul Vison. Il est plus soutenu, plus prolongé, quand surmonté d'un accent circonflexe, mais c'estest réalité le même son : image, abîme se pronon-en cent de même; soutenez un peu le son de Vi dans abîme, voilà tout. La voyelle simple o a deux sons : Brève dans : notre livre. Longue dans : ce livre est le nôtre. dansBrève : adorer, croquer, se moquer. Longue dans : trône, hôtelier, etc. La forme orthographique au doit toujours se prononcer comme s'il avait ô (accent circon-y flexe), cela est très important, et l'on a souvent 30 L'ART DE BIEN DIRE. à reprendre les élèves sur ce point : autre (ôtre), aucun [fjcun), —auspice [ôspice). Prononcez d'au- tant plus nettement an long- dans ce mot qu'il est nécessaire de le distinguer du mot hospice, qui se prononce bref. La forme orthographique eai/x se prononce toujours comme s'il avait ô (accent circonflexe)y ; la forme os se prononce tantôt brève : osciller, ostentation, etc.; tantôt longue : chose, oser, osse?ne?its, etc. Je dirai pour la voyelle simple ti ce que j'ai dit de Vi. Elle n'a qu'un son.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 116
Langue Français
Signaler un problème

Iprescntcc» to
Z\)c Xibrar^
of tbc
TllntverôUç ot îToronto
bB
Mrs. D. C. Meyers<
DIREBIENDEL'ARTDU MEME AUTEUR
Principes de Diction, i vol. in-iS 2 fr.TTL'ART
DK
BIEN DIRE
(PRINCIPES ET APPLICATIONS)
H. dupont-vp:rnon
tl)c la Comcdie Française)
I.ICENCIIC EN DROIT, OFFICIER DE l'iNSTRUCTION PUBLIQUE
PROFESSEITR AGRÉGÉ AU CONSERVATOIRE
TROISIEME EDITION
/
Si-
PARIS
PAUL OLLENDORFF, ÉDITEUR
2<S bis, RUE DE RICHELIEU, 2.S bis
1888A LA MEMOIRE
DE
MON CHER ET VÉNÉRÉ MAITRE
REGNIER