7ième UNIVERSITÉ d

7ième UNIVERSITÉ d'ÉTÉ francophone en SANTÉ PUBLIQUE de ...

-

Documents
14 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé - matière potentielle : situations
RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL Lettre en ligne (2010), vol. 9, no4 RÉFIPS, Section des Amériques 1 7ième UNIVERSITÉ d'ÉTÉ francophone en SANTÉ PUBLIQUE de Besançon VOL 9, NO 4, DÉCEMBRE 2010
  • promotion de la santé en situation d'urgence
  • démarche participative intégrant les populations locales et des données factuelles
  • spécialité de biologie médicale
  • centre de lecture des tests de dépistage du cancer colorectal
  • social local
  • sociaux locales
  • sociaux locaux
  • moi
  • inégalités sociales de santé
  • inégalités sociales en santé
  • santé
  • module
  • modules

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 96
Langue Français
Signaler un problème

RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
















iiiièèèèmmmmeeee7 UNIVERSITÉ
d’ÉTÉ francophone
en SANTÉ PUBLIQUE
de Besançon


VOL 9, NO 4, DÉCEMBRE 2010






o 1Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL

Dans cette Lettre en ligne…


Module HUMA : « Santé et action humanitaire Nord/Sud : penser des relations
durables » ................................................................................................ 4
Commentaires de : Johanne Lessard, Aurélie Desrumaux, Solange Lejus, Jean-Marc
St-Éloi, Jean-Marie Tshibanda wa Tshibanda et Jean-François Meyer

Module ISS : « Réduire les inégalités sociales de santé (ISS) : stratégies et
modalités d’intervention » ...........................................................................9
Commentaires de : Irma Niaba et Caroline Druet

Événements à venir ..................................................................................13



Besançon, juillet 2010



o 2Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL

ièmePour la 7 année consécutive, l’Université d’été francophone en santé publique de
Besançon (France) a été organisée par la Faculté de Médecine et de Pharmacie de
Besançon et l’Union Régionale des Caisses d’Assurance Maladie (Urcam) de Franche-
Comté (France), de concert avec leur partenaires. Elle a réuni des acteurs francophones
concernés par la promotion de la santé du 4 au 9 juillet 2010 et leur a permis de réfléchir
sur leurs pratiques, en plus d’enrichir leur formation. Cette semaine de formation ouverte à
toutes les personnes concernées par les questions actuelles de santé publique a pour
objectif de fédérer les savoirs et les savoir-faire autour du concept de promotion de la
santé. Elle constitue une opportunité de parfaire les connaissances et d’améliorer les
compétences en santé publique et en promotion de la santé.














Le Réfips, Section des Amériques est partenaire de l’Université de Besançon depuis sa
création en 2004 et a encouragé la participation accrue de ses membres du Québec et
d’Haïti afin qu’ils puissent davantage contribuer à la réalisation de la mission du Réfips. Ils
ont participé à deux modules de formation en promotion de la santé : le module HUMA :
« Santé et action humanitaire Nord/Sud : penser des relations durables » et le
module ISS : « Réduire les inégalités sociales de santé : stratégies et modalités
d’intervention ». Les participants nous font part de leur expérience dans ce numéro
ièmespécial sur la 7 Université d’été francophone en santé publique de Besançon.

Les objectifs du Réfips, Section des Amériques lors de cette semaine étaient les suivants :
• Renforcer l’expertise en promotion de la santé des membres de la Section des
Amériques et leur apport à nos projets/activités
• Mettre en réseau les membres de la Section des Amériques avec des équipes
universitaires et de professionnels de la santé engagés dans une pratique de terrain
• Renforcer la vie de réseau avec les Sections Europe et Prévention des traumatismes
• Consolider les liens avec les partenaires de l’Université de Besançon, notamment avec
l’Université de Dakar en promotion de la santé, et créer des opportunités de nouveaux
partenariats
• Faire la promotion du Réfips à l’international

Lisandra Lannes
o 3Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL


Module HUMA : « Santé et action humanitaire Nord/Sud : penser des
relations durables »

Climat de la semaine C’est avec les membres d’une communauté
Une chaleur accablante dans la classe mais un particulière qu’on peut déterminer ce qui fait d’eux
groupe intéressant et intéressé à partager. On ne une communauté. Trop souvent en aide
se connaissait pas sauf quelques exceptions humanitaire on oublie le développement
avant de se rencontrer à Besançon. Diversités des communautaire et on implique peu les gens de la
pays du Sud comme du Nord, quelle richesse communauté, et lorsque le projet est terminé, il ne
dans les échanges. Comme membre du Réfips, je reste plus rien.
fus surprise et heureuse d’apprendre que les trois
quarts des participants étaient membres du En résumé, trois grands principes sont privilégiés
Réfips. Déjà nous avions des points communs, par le développement communautaire :
intéressés par la promotion de la santé et par 1. Principe de développement durable
l’action humanitaire et la collaboration forcément 2. Principe de développement intégré
nécessaire mais pas toujours si facilement 3. Principe de développement des
acquise. communautés.

Théorie et discussion : voici un bref résumé Il y a une phrase que Cheikh Athié a dite et à
Les participants au module ont été interpelés à laquelle je crois fermement « Ce qui se fait pour
définir l’aide humanitaire et le développement moi sans moi est fait contre moi ». Ce qui revient à
communautaire et ses enjeux. L’aide humanitaire dire : rien ne peut se faire sans les communautés
est une forme de solidarité ou de charité, locales.
généralement destinée aux populations pauvres,
sinistrées ou confrontées à une guerre, qui À cela, le groupe a ajouté d’autres éléments qui
cherche à répondre à des besoins divers (faim, qualifient le développement durable : pérennité,
santé, reconstruction après un sinistre (Haïti, viabilité, appropriation, autonomie, environnement,
Chili), éducation, protection des enfants, etc.). Nos préoccupations des générations futures et agir
discussions nous ont aussi amené à distinguer avec une préoccupation long terme.
l'aide d'urgence de l'aide qui est quasi permanente
dans certains pays pour en arriver à parler de Dans la théorie abordée, celle qui m’a le plus
développement communautaire et de intéressée car je ne l’avais jamais perçue sous cet
développement durable. angle est la présentation de l’arbre à problèmes.
Si inversé, l’arbre à problèmes devient l’arbre à
Le développement communautaire se définit par objectifs d’un projet mais encore faut-il qu’il soit
l’action des gens qui constatent leurs problèmes et construit avec la communauté.
leurs besoins communs et qui entre eux font les
démarches nécessaires afin de les résoudre. Le partage d’expérience et de vécu a été pour ma
part d’une richesse inouïe. Le déplacement des
populations par des exploitants de richesses
o 4Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
naturelles en République démocratique du aimé en avoir plus tellement ces expériences ont
Congo, la situation suite au séisme en Haïti, le été riches d’apprentissage.
projet du Burkina Faso et du Sénégal (Action et Salutations à tous les membres du Réfips et aux
Développement, AcDev) visant l’accès et la qualité participants du module HUMA,
des soins obstétricaux d’urgence, etc. On aurait
Johanne Lessard


Aurélie Desrumaux a rejoint Équilibres & Populations (E&P) en 2008 en tant que responsable de
l’antenne de l’ONG au Burkina Faso. Elle a mis en œuvre des projets de plaidoyer et de renforcement
des capacités des partenaires locaux mais aussi des projets visant l’amélioration de la santé
maternelle et infantile au Burkina Faso, Sénégal, Mali et Niger. Après deux ans passés au Burkina,
Aurélie Desrumaux a rejoint le siège d’É&P à Paris en tant que Chargée de programmes. Avant
cela, Aurélie Desrumaux a travaillé au Sénégal au sein de l’ONG Action et Développement en
tant qu’Assistante chargée de programmes. Diplômée en sciences politiques à l’Institut d’Études
Politiques de Grenoble et en sociologie à l’Université de Buenos Aires (Argentine), Aurélie
Desrumaux a poursuivi son cursus universitaire par une maîtrise en coopération internationale à l’Université Lyon 2 puis par
une formation en santé publique à l’École de Santé Publique de Nancy.

Le module « Santé et action humanitaire contre la chaleur caniculaire qui régnait dans notre
Nord/Sud : penser des relations durables » a été salle, nous avons pu comprendre davantage,
un temps fort, un temps de partage et d’échange mieux cerner les enjeux liés à l’urgence d’agir. Au
très riches. Ce module a regroupé une petite fil des sessions, présentations, exercices de
quinzaine de participants venant de pays groupe et jeux de rôle, nous avons glissé de
différents et ayant tous des expériences variées l’humanitaire au développement. Nous avons
dans le domaine de la coopération au réfléchi ensemble aux liens tenus existant entre
développement. Acteurs de terrain au Nord et au les deux, comment passer de l’un à l’autre et
Sud ou ayant un intérêt particulier pour les pourquoi ?
questions de développement, il me semble que Bien sûr, l’expérience demande à être revue et
chacun a pu s’exprimer et faire part au groupe de corrigée mais le grand point positif du module a
son expérience et de son expertise. Probablement été la participation constante et particulièrement
trop bavards, nous sommes parfois sortis du cadre intéressante de tout le groupe.
pédagogique du module. Cependant, les moments Cette semaine s’est terminée, il faut le
de discussion nous ont, j’en suis convaincue, mentionner, par la mise en pratique d’un cas
permis de changer notre regard sur certaines concret, dont certains se rappelleront encore
idées reçues que nous aurions pu avoir, parfois longtemps. En effet, la moitié de notre bataillon a
malgré nous. été bloqué dans l’ascenseur des locaux de
Nous avons eu la chance d’avoir parmi nous des l’Université de Besançon, ce qui nous a obligé à
acteurs de l’action humanitaire provenant d’Haïti mettre en place un plan de secours d’urgence, à
et du Congo qui nous ont fait partager leurs réfléchir rapidement et à établir des collaborations
expériences quasi à vif de l’action humanitaire avec d’autres acteurs de l’Université. Que
d’urgence. Tout au long de la semaine, luttant d’aventures !
Aurélie Desrumaux

o 5Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
Je suis allée au module HUMA de l'Université d'été francophone en santé publique de Besançon pour mon propre
compte. À ce jour, je n'ai participé à aucune mission ni projet ici ou ailleurs ! De ce fait, participer à ce module a été un
premier pas et je n'ai pu qu'apprendre, ne sachant rien auparavant !
En une semaine, cela n'a été qu'un aperçu et des grandes lignes pour moi… Car personnellement, j'étais parfois un peu
"coulée" par rapport aux autres participants qui maîtrisent les termes, les notions, les bases, etc. que nécessitent les
projets dans l'humanitaire. Beaucoup agissent sur le terrain dans leur travail, et les interventions orales de ces
participants décrivant leur vécu m'ont beaucoup intéressée !
Ma conclusion : travailler dans l'humanitaire ne nécessite plus comme auparavant une "bonne volonté de bien faire" mais
un vrai professionnalisme. Je m'en doutais fortement mais j'en ai eu la confirmation. D'un avis très personnel, cela
semble très complexe d'établir un projet humanitaire. J'ai peut-être cette impression car justement, je ne maîtrise pas le
sujet ! Cette participation va peut-être me pousser à faire plus afin d'y remédier, mais trouver des organismes ou des
formations utiles n'est pas si simple ! ...mais je ne désespère pas.

Solange Lejus

Groupes de travail lors du module HUMA de l’Université de Besançon


Suite au séisme dévastateur qui a ravagé Haïti le moyens et l’appareil étatique n’en fait pas trop de
12 janvier dernier, l’idée de participer à l’Université soucis. Ma participation à cette Université comme
d’été francophone en santé publique 2010 pour boursier du Réfips a été une occasion très
moi, n’avait été qu’un rêve. Mais avec la profitable surtout au niveau du module Action
détermination de la Section des Amériques du Humanitaire qui était en parfaite symbiose avec la
Réfips à travers Lisandra Lannes et grâce aux situation qui sévit actuellement en Haïti. Toutefois,
efforts combien louables du Dr. Érold Joseph, un fait très important à souligner était l’approche
Directeur de la Santé Scolaire au Ministère de culturelle du français par les participants venant
l’Éducation Nationale et de la Formation d’horizons différents, de là on pourrait constater
Professionnelle (MENFP) tout a été mis en branle clairement que la même langue varie selon votre
afin que ce rêve devienne réalité. culture, votre vision du monde et votre sphère
d’activités. En Haïti, la Formation continue reste un manque à
gagner car les Universités disposent de faibles
o 6Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
Les échanges ont été fructueux, les animateurs Nutrition et Éducation (DSNE) et le partage de ces
étaient à la hauteur et plus particulièrement, j’ai acquis à d’autres cadres du domaine s’avère très
été émerveillé d’apprendre tant de choses de nos important pour la continuité et l’augmentation des
frères africains. Les expériences de l’Afrique ne résultats.
sont pas trop différentes de ce qu’a connu Haïti. Je voudrais, par la présente, remercier tous ceux
Le rapprochement de ces pays et la continuité de et celles qui ont contribué de près ou de loin à la
ces échanges pourront grandement contribuer à la participation de la délégation du Réfips à cette
recherche de solution commune aux difficultés de Université et, du même coup, encourager d’autres
ces pays. initiatives de ce genre pour une plus grande
Les acquis de cette Université m’aideront à mieux visibilité de l’organisation. Le Réseau formé à
agir face aux différents problèmes de la Santé Besançon m’ouvre la porte à une nouvelle famille.
Scolaire en Haïti à travers la Direction Santé,
Jean Marc St-Éloi


La promotion de la santé en situation d’urgence, cas de l’ONG ASAF
en République démocratique du Congo

Jean-Marie Tshibanda wa Tshibanda, d’origine congolaise, est président de l’ONG nationale Action Santé Femme
(ASAF) depuis 2001. Diplômé d’État en Biochimie, puis diplômé de la Faculté de Médecine en Sciences Biomédicales, il
a suivi de nombreuses formations relatives à la gestion des risques et des crises, les politiques de santé, Information-
Éducation-Communication, etc.

Créée le 26 janvier 2001, l’ONG nationale Action celle de la femme. Notamment dans le cadre des
Santé Femme (ASAF) est née de la volonté épidémies, des catastrophes naturelles, des
d’améliorer l’état de la santé de la femme dans déplacés de guerre, des réfugiés… Elle fait des
son environnement, où les conditions sanitaires études et recherches sur la santé de la femme et
sont précaires et l’éducation sanitaire est quasi son environnement proche (enfant et homme).
absente.

Pour notre pays en développement, la santé est
un élément indispensable. Il est impossible
d’aspirer au développement si les problèmes
primaires de santé ne sont pas réglés ou
résolus.

ASAF a pour mission de répondre aux besoins
de la santé de la femme dans les milieux rural,
semi-rural (périurbain) et urbain. Elle agit sur le
plan curatif et préventif en vue de
l’épanouissement de la femme. L’ASAF
participe dans les interventions d’urgence où la
santé de l’Homme est menacée et en particulier
o 7Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
Actuellement, nous faisons des interventions latrines pour éviter les maladies à hygiène fécale
humanitaires d’urgence dans 16 camps de précaire ; quatrièmement, la distribution des petits
déplacés de guerre à Mugunga, en périphérie de matériels : seau, bassin,… ; cinquièmement,
la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu (à l’éducation sur l’hygiène ; sixièmement, la
l’Est du pays). Mais, c’est depuis les 3 dernières sensibilisation sur la prévention du VIH/SIDA.
années que nous travaillons sur le site. La
population concernée est constituée de ASAF a travaillé avec l’appui successif des
nourrissons, d’enfants, de jeunes filles et garçons, partenaires suivants : Solidarité Internationale,
de femmes, de vieilles femmes et d’hommes. Oxfam Grande-Bretagne et Norwegian Church Aid
(NCA). Il y a eu désengagement des deux
Nos activités sont axées sur la promotion de la premiers ; il ne reste plus que NCA. Cet appui
santé en situation d’urgence. Comme actions, reste encore faible par rapport aux besoins réels
nous faisons premièrement le captage, le dans les camps de déplacés. Tenant compte des
traitement et la distribution de l’eau potable dans conditions difficiles que notre pays traverse, il est
les camps afin d’éviter les maladies d’origine impérieux actuellement pour ASAF d’avoir un
hydrique ; deuxièmement, la construction des appui institutionnel afin de renforcer ses structures
abris pour protéger les populations contre les d’intervention.
intempéries ; troisièmement, la construction des
Jean-Marie Tshibanda wa Tshibanda
Président de l’ONG ASAF


Jean-François Meyer
Centres d’intérêts professionnels : • Pharmacien (1971)
• Spécialité de Biologie Médicale
• Prévention, Epidémiologie, Santé Publique • Ancien Assistant de Toxicologie et
Biochimie à la Faculté de Pharmacie de • Dépistage organisé des cancers :
Strasbourg. responsable du centre de lecture des tests
de dépistage du cancer colorectal dans 3 • Directeur du Laboratoire de Biologie
départements de l’Ouest de la France Médicale du Centre d’Examens de Santé de
Saint Brieuc.
• Membre de Biologie Sans Frontières (BSF).

Proche de la retraite de mon travail de biologiste médical, et Face à ces situations d’urgence,
désirant m’investir dans des actions humanitaires liées à ma on retrouve des hommes et des
profession, j’ai été d’emblée intéressé par le module HUMA femmes très impliqués dans le
nouvellement créé dans le cadre de l’Université d’été 2010 de tissu sanitaire et social local et
Besançon. faisant preuve d’une extrême
lucidité par rapport aux problèmes Bien qu’habitué des sessions de l’université d’été, j’ai été d’emblée
surpris par la diversité des participants, avec pratiquement autant auxquels ils sont confrontés
de ressortissants de nations différentes que de stagiaires. Cette quotidiennement. Les difficultés
diversité s’est ressentie durant toute la semaine avec des exposés sont bien souvent locales, mais ce
de situations particulièrement dramatiques vécues par les module a bien montré les limites
différents participants d’Afrique et d’Haïti. et parfois, les effets pervers,
d’aides extérieures apportées
o 8Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
sans concertation avec les populations locales. redresse progressivement et
Ce stage m’a donc permis, en tant que néophyte de l’aide devient, par certains côtés, un
humanitaire, de mieux cerner les risques liés à l’intervention modèle dont d’autres pays
d’organisations internationales, souvent en compétition les unes pourraient s’inspirer.
avec les autres. La difficulté, pour les populations et leurs Oui, le module HUMA de cette
ième
responsables politiques, est de distinguer le bon grain de l’ivraie. 7 Université d’été de Besançon
Ce module a bien montré que rien n’est irréversible en ce bas montre que, même dans les
monde : notre ami Olivier, du Rwanda, a montré comment ce pays, situations les plus sombres,
déchiré par la guerre civile impitoyable que l’on connait, se l’espoir reste présent.

Jean-François Meyer
Directeur du Laboratoire du Centre d’Examens de Santé de Saint-Brieuc


Module ISS : « Réduire les inégalités sociales de santé (ISS) : stratégies
et modalités d’intervention »

Du 4 au 9 juillet dernier, j'assistais comme malgré le fort lien qui les unit. Elles se distribuent
ième
participante du Réfips à la 7 édition de selon le gradient social (la fréquence d'une
l'Université d'été francophone en santé publique problématique augmente régulièrement, des
de Besançon. C'est par une chaude après-midi catégories les plus favorisées vers celles qui le
que j'ai foulé le sol de cette charmante ville sont le moins). Ces ISS résultent d’une répartition
baignée par le Doubs que je découvrais pour la inégale et injuste (ni naturelle, ni inévitable) des
première fois. déterminants sociaux de la santé en rapport avec
le contexte politique et socio-économique ; la
position sociale ; la position sociale VS la position Je me félicite pour mon choix d'inscription au
module Réduire les inégalités sociales de santé sur le marché du travail VS les comportements
(ISS) : stratégies et modalités d’interventions, car individuels ; les changements des déterminants
sociaux de la santé VS la transformation des j'ai été séduite par la qualité et la richesse des
enseignements auxquels j'ai pris part. Cette sociétés.
semaine de formation m'a apporté les précisions
que j'attendais sur la thématique des ISS et les J'ai été confortée dans l'idée de la nécessité d’une
moyens de les appréhender. Un large tour approche par les déterminants sociaux de la
d'horizon a permis de cerner le contexte historique santé, dont les connaissances aujourd'hui sont
et la dynamique de gestion de cette jugées suffisantes pour résoudre les
problématique. Des actions au niveau national et problématiques de santé. J'ai également réalisé la
mondial ont été évoquées, en particulier celles de complexité de cette approche et les enjeux
la Commission sur les déterminants sociaux de la politiques et économiques qu'elle soulève. Alors
santé (CDSS). que la hausse des budgets sociaux fait baisser la
mortalité, celle des budgets de santé n'agit pas
obligatoirement dans le même sens, entraînant Les inégalités sociales de santé sont à distinguer
parfois une augmentation de la mortalité d'une part, des inégalités de santé ne relevant pas
spécifique chez les populations plus pauvres. de justice sociale, et d'autre part, de la pauvreté
o 9Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques RÉFIPS, Section des Amériques - NUMÉRO SPÉCIAL
Selon François Alla, professeur de santé publique facteurs de protection contre les risques encourus
et conseiller auprès au Ministère français de la par une enfance vécue au bas de l'échelle sociale.
santé et des sports, la prévention constitue une Au-delà des programmes classiques de santé
stratégie efficace pour plus de 85% des publique, des mesures pour améliorer
améliorations à apporter dans le domaine des ISS. l'environnement social et des méthodes de
Et, un euro investi dans le social et la promotion développement personnel à l'endroit des tout-
de la santé produit un impact 100 fois plus élevé petits complèteraient l'action préventive.
sur la réduction des ISS que lorsqu’il est investi
dans le soin. J'ai compris la pertinence d'axer les L'approche territoriale permet de repérer les ISS
actions de prévention au stade de la petite existantes entre des populations de statut social
enfance, afin de préserver la santé à l'âge adulte. comparable, vivant sur un même territoire et d'en
De plus, le choix de cette cible d’intervention situer l'origine. L'espérance de vie peut varier de
représente à terme un intérêt économique. En 10 ans entre deux unités de voisinage d'un même
Norvège, une étude a démontré qu'un territoire. Cet angle d'analyse permet d'inclure les
investissement dans la petite enfance peut dynamiques sociales locales ainsi que leur
générer un retour de 2 à 7, pour chaque euro contexte parmi les déterminants de la santé et
investi (Voir rapport 2007-2010 du consortium d'évaluer ainsi les interactions de ces derniers au
Determine : « Mobiliser l’action pour l’équité en niveau individuel et territorial. D'autre part, cette
santé dans l’Union européenne »). Des stratégies approche favorise une démarche participative
et outils d'intervention contre les ISS trouvent une intégrant les populations locales et des données
application sur le terrain. Ainsi, j'ai particulièrement factuelles. Au Québec et au Canada, elle utilise un
été flattée de l'avancée des recherches au outil à deux dimensions, matérielle et sociale,
Québec, présentées respectivement par Ginette l'indice canadien de défavorisation qui révèle des
Paquet et Luc Plamondon, de l’Institut national de liens avec des indicateurs de santé.
santé publique du Québec (INSPQ).
Enfin, j'ai noté que le cumul des problèmes reste
Une recherche sur le développement des enfants significatif et accroît les iniquités. Plusieurs défis
du Québec (ELDEQ), coordonnée par l'Institut de sont à relever pour une intervention de santé
la statistique du Québec (ISQ), permet de décrire publique efficace contre les ISS parmi lesquels on
les changements dans la vie des tout-petits et de compte :
leur famille. Cette étude longitudinale porte sur
une cohorte de 2120 enfants nés au Québec, - Le choix du niveau d'intervention et de la
suivis annuellement de leur naissance jusqu'au population cible
primaire. Elle permet de distinguer les conditions - Le rôle limité du système de soins de santé
de défavorisation sociale transmises aux enfants face aux ISS, surtout dans les pays
et les moyens de contrer leur influence sur les développés où son amélioration n’est pas
inégalités des chances de départ dans la vie. synonyme d’égalité sociale.
Certaines actions telles que l’incitation à
l'allaitement maternel ; à la fréquentation des Il est donc important d'actionner d'autres leviers
garderies ; au soutien social des familles de tels que la promotion de la santé, l'empowerment
jeunes enfants ainsi qu'une attention particulière pour redonner le pouvoir d'agir et
aux mères ; aux enfants nés prématurément ; aux l'autodétermination des individus et des
familles monoparentales ; etc. représentent des collectivités. Il est également nécessaire de
o 10Lettre en ligne (2010), vol. 9, n 4 RÉFIPS, Section des Amériques