Conte du Maroc : Le Lion et le herisson

Conte du Maroc : Le Lion et le herisson

-

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Le lion et le hérisson Pays de collecte : Maroc. Un conte dit en français par Bahija Ben Barka et en arabe marocain par Mustapha Ghanim. Auteur : Mohamed Bahi. Une fois, un lion, roi de la forêt a convoqué tous les animaux.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 04 octobre 2017
Nombre de lectures 6
Langue Français
Signaler un abus
Le lion et le hérisson Pays de collecte :Maroc. Un conte dit enfrançaisparBahija Ben Barkaet enarabe marocainparMustapha Ghanim. Auteur :Mohamed Bahi. Une fois, un lion, roi de la forêt a convoqué tous les animaux. Tous avaient répondu présents : ils étaient là au moment et au lieu indiqué. Un seul a manqué ce rendez-vous déĐisif : Đ’est le hérisson. Il est arrivé en retard. Le lion, en colère, lui demande la raison de ce retard. -J’avais des Đouƌses à faiƌe et ƋuelƋues affaiƌes à ƌégleƌ, ƌépoŶd la petite voidž.- Quelle aƌƌogaŶĐe ! Tu Ŷe ƌespeĐtes plus peƌsoŶŶe, tu Ŷ’as plus hoŶte.Suƌ Đe, le lioŶ Ŷ’eŶ fait Ƌu’uŶe ďouĐhée et l’avale. Mais le héƌissoŶ Ŷe se laisse pas faiƌe. Il se goŶfle, s’eŶfle daŶs la goƌge du lioŶ et se ŵet à ŵaŶgeƌ la Đhaiƌ et la gƌaisse. Le lioŶ est pƌis d’uŶ malaise ; il tousse et vomit du sang. Alarmé par sa santé qui se dégrade, il réfléchit longuement à sa situatioŶ. Il ƌegƌette d’avoiƌ avalé le héƌissoŶ et le pƌie de soƌtiƌ eŶ lui affiƌŵaŶt Ƌu’il Ŷe lui eŶ veut pas et Ƌu’il lui a paƌdoŶŶéson retard. Mais le hérisson ne peut pas lui faire confiance. Il lui demande alors de prêter serment de ne pas lui faire de mal. Le lion jure. Le hérisson lui deŵaŶde aloƌs d’ouvƌiƌ gƌaŶde sa gueule et de tousseƌ. C’est aiŶsi Ƌue le héƌissoŶ s’edžtiƌpe etse jette par terre. Sitôt liďéƌé, le héƌissoŶ lui laŶĐe uŶ défi. C’est aiŶsi Ƌu’ils déĐideŶt d’uŶ ĐoŵŵuŶ aĐĐoƌd de s’affƌoŶteƌ loLJaleŵeŶt. ChaĐuŶ vieŶdƌa aveĐ soŶ aƌŵée. Le jouƌ de la ďataille aƌƌive. Le ƌoi des animaux fait venir tous les lions : leurs rugissements retentissent dans toute la forêt, terrifiant toute la fauŶe. Coŵŵe à soŶ haďitude, le héƌissoŶ aƌƌive uŶ peu taƌd, suƌ le dos d’uŶe poule suivie de ses poussins qui remplissent la forêt de leurs caquètements et gloussements (djaou, djaou, djaou). Il tient un sac, un ballot (abiaâ en langue berbère) plein de guêpes. Une fois arrivé près des lions, le hérisson ouvre le sac, les guêpes se jettent sur les lions et commencent à les piƋueƌ. Les lioŶs ŵugisseŶt, s’eŶfuieŶt et se ĐaĐheŶt tous daŶs uŶe tanière. Le hérisson, juché sur la poule suivie de ses poussins, les poursuit et se poste devant leur ĐaĐhette. ChaƋue fois Ƌu’uŶ lioŶ soƌt pouƌ voiƌ si le héƌissoŶ et soŶ aƌŵée soŶt paƌtis, il se tourne vers les autres lions et leur dit : « ils sont toujours là ». Avant de partir, le hérisson enlève une plume de la queue de la poule et la met devant le trou par lequel il était épié. Chaque fois Ƌu’uŶ lioŶ s’aveŶtuƌe pouƌ voiƌ si le héƌissoŶ Ŷ’est plus là, il voit la pluŵe Ƌue le veŶt agite, et se tourne vers les autres fauves en leur disant : « son cheval (Ayss en langue berbère) est encore là ». Les lioŶs ƌesteŶt eŶfeƌŵés, jusƋu’à Đe Ƌu’ils soieŶt tous déĐiŵés paƌ la faiŵ et la soif.Je l’ai laissé daŶs le ŵal et je suis ƌeveŶu.
www.conte-moi.net
1
Le lion et le hérisson Illustration : Hamid Diani
www.conte-moi.net
2