Bulwer lytton derniers jours pompei

icon

631

pages

icon

Français

icon

Documents

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

631

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Publié par

Nombre de lectures

64

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

Sir Edward George Earle Bulwer-Lytton LES DERNIERS JOURS DE POMPÉI (1834) Traduction française par Hippolyte Lucas Édition du groupe « Ebooks libres et gratuits » Table des matières Préface de 1834 .........................................................................7 Préface de 1850 ....................................................................... 14 LIVRE I ................................................................................... 16 Chapitre 1 Les deux élégants de Pompéi................................... 17 Chapitre 2 La bouquetière aveugle et la beauté à la mode. – La confession de l’Athénien. – Présentation au lecteur d’Arbacès d’Égypte..................................................................... 21 Chapitre 3 La parenté de Glaucus. – Description des maisons de Pompéi. – Une fête classique..................................38 Chapitre 4 Le temple d’Isis. – Le prêtre. – Le caractère d’Arbacès se développe lui-même..............................................64 Chapitre 5 Encore la bouquetière. – Progrès de l’amour ........ 77 Chapitre 6 L’oiseleur reprend dans ses rets l’oiseau qui voulait s’échapper et essaye d’y prendre une autre victime. .. 88 Chapitre 7 La vie oisive à Pompéi. Tableau en miniature des bains de Rome ..........................................................................104 Chapitre 8 Arbacès pipe ses dés avec le plaisir et gagne la partie......................................................................................... 118 LIVRE II................................................................................ 137 Chapitre 1 Une maison mal famée à Pompéi, et les héros de l’arène classique .......................................................................138 Chapitre 2 Deux illustres personnages...................................150 Chapitre 3 Glaucus fait un marché qui plus tard lui coûte cher............................................................................................ 157 Chapitre 4 Le rival de Glaucus gagne du terrain .................. 167 Chapitre 5 La pauvre tortue : nouveau changement pour Nydia ........................................................................................182 – 3 – Chapitre 6 L’heureuse beauté et l’esclave aveugle .................190 Chapitre 7 Ione est prise dans le filet – la souris essaye de ronger les mailles .....................................................................199 Chapitre 8 Solitude et soliloque de l’Égyptien – analyse de son caractère ............................................................................207 Chapitre 9 Ce que devient Ione dans la maison d’Arbacès – premier signe de la rage du terrible Ennemi......................... 220 LIVRE III ..............................................................................234 Chapitre 1 Le forum des Pompéiens. – Ébauche du premier mécanisme au moyen duquel la nouvelle ère du monde fut préparée....................................................................................235 Chapitre 2 Excursion matinale sur les mers de la Campanie244 Chapitre 3 La réunion religieuse ............................................258 Chapitre 4 Le courant de l’amour poursuit sa route : où va-t- il ? ..............................................................................................270 Chapitre 5 Nydia rencontre Julia. – Entrevue de la sœur païenne et du frère converti. – Notions d’un Athénien sur le christianisme ........................................................................... 284 Chapitre 6 Le portier. – La jeune fille et le gladiateur ..........293 Chapitre 7 Cabinet de toilette d’une Pompéienne. Conversation importante entre Julia et Nydia ..................... 303 Chapitre 8 Julia visite Arbacès. – Le résultat de cette entrevue .................................................................................... 312 Chapitre 9 Un orage dans les pays chauds. La caverne de la magicienne ............................................................................... 321 Chapitre 10 Le seigneur de la Ceinture flamboyante, et sa confidente. Le destin écrit sa prophétie en lettres rouges, mais qui pourra le lire ?...........................................................336 Chapitre 11 Marche des événements. – L’intrigue se noue. La trame s’ourdit, mais le filet change de main ..........................349 LIVRE IV 361 – 4 – Chapitre 1 Réflexions sur le zèle des premiers chrétiens. – Deux hommes prennent une périlleuse résolution. – Les murs ont des oreilles, surtout les murs sacrés .................................362 Chapitre 2 L’amphitryon, le cuisinier, la cuisine classique. Apaecidès cherche Ione – Leur conversation .........................366 Chapitre 3 Réunion élégante et dîner à la mode à Pompéi .. 382 Chapitre 4 L’histoire s’arrête un moment à un épisode.........407 Chapitre 5 Le philtre. – Ses effets ........................................... 413 Chapitre 6 Réunion de différents personnages. Des fleuves qui, en apparence, coulaient séparément, unissent leurs eaux dans le même golfe.................................................................. 420 Chapitre 7 Dans lequel le lecteur apprend la position de Glaucus. – L’amitié mise à l’épreuve. – L’inimitié adoucie. – L’amour toujours le même, parce que l’amour est aveugle ...436 Chapitre 8 Funérailles classiques ........................................... 451 Chapitre 9 Où une aventure arrive à Ione .............................462 Chapitre 10 Ce que devient Nydia dans la maison d’Arbacès. – L’Égyptien éprouve de la compassion pour Glaucus. – La compassion est souvent une visiteuse bien inutile au coupable....................................................................................465 Chapitre 11 Nydia joue le personnage de sorcière ................. 471 Chapitre 12 Une guêpe s’aventure dans la toile de l’araignée478 Chapitre 13 L’esclave consulte l’oracle. – Un aveugle peut tromper ceux qui s’aveuglent eux-mêmes. – Deux nouveaux prisonniers faits dans la même nuit....................................... 484 Chapitre 14 Nydia et Calénus..................................................494 Chapitre 15 Arbacès et Ione. – Nydia dans le jardin. – Échappera-t-elle et sauvera-t-elle l’Athénien ? ..................... 498 Chapitre 16 Le chagrin de nos bons camarades pendant nos afflictions. Le cachot et ses victimes....................................... 508 Chapitre 17 Une chance pour Glaucus.................................... 518 LIVRE V ............................................................................... 540 – 5 – Chapitre 1 Le songe d’Arbacès – Une visite et un avertissement pour l’Égyptien ................................................ 541 Chapitre 2 L’amphithéâtre......................................................553 Chapitre 3 Salluste et la lettre de Nydia.................................573 Chapitre 4 Encore l’amphithéâtre .......................................... 577 Chapitre 5 La cellule du prisonnier et la cellule des morts – La douleur reste insensible à l’horreur ...................................589 Chapitre 6 Calénus et Burbo – Diomède et Claudius – La jeune fille de l’amphithéâtre et Julia .......................................595 Chapitre 7 Les progrès de la destruction............................... 602 Chapitre 8 Arbacès rencontre Ione et Glaucus ..................... 609 Chapitre 9 Désespoir des amants – Situation de la multitude614 Chapitre 10 Le lendemain matin – Le sort de Nydia............ 620 Chapitre 11 Où tout finit ..........................................................623 À propos de cette édition électronique................................ 630 – 6 – Préface de 1834 En visitant ces cités antiques, dont les vestiges exhumés attirent le voyageur aux abords de Naples, peut-être plus que, tout à la fois, la brume délicieuse, le soleil sans nuage, les vallées violettes et les orangeraies du Sud ; en contemplant, frais et éclatant encore, les demeures, les rues, les temples et les théâtres d’une localité de l’âge le plus fier de l’Empire romain ; il n’est rien d’anormal à ce que l’écrivain qui s’était déjà efforcé, fût-ce de manière indigne, de revivifier et créer, désirât vivement repeupler une fois encore ces rues désertes, restaurer ces ruines élégantes et réanimer des ossements encore cachés à son regard, traversant ainsi un gouffre de dix-huit siècles et éveillant à une seconde existence la Cité de la Mort ! Et le lecteur s’imaginera facilement combien ce désir s’augmenta pour celui qui entreprit cette tâche aux abords mêmes de Pompéi, avec à ses pieds cette même mer qui en porta le trafic et en reçut les fugitifs. Et, constamment devant ses yeux, le Vésuve, montagne sinistre, crachant toujours feux et 1fumées. Je fus néanmoins conscient, dès le début, des difficultés qui m’attendraient. Dépeindre les façons et montrer la vie du Moyen Âge exigèrent déjà une main de maître ; encore, peut-être, cette tâche fut-elle légère et facile en comparaison de la tentative de décrire une période bien plus lointaine et bien plus étrangère. Avec les hommes, et les coutumes, de la féodalité, nous avons une sympathie naturelle et des liens de parenté : ces 1 La presque totalité de cette œuvre fut écrite à Naples, l’hiver dernier (1832-1833). – 7 – hommes furent nos ancêtres, nos habitudes proviennent des leurs, leur foi chevaleresque reste la nôtre, leurs tombes sanctifient encore nos églises, et les ruines de leurs châteaux, d’un œil sévère, continuent de surveiller nos vallées. Nous traçons nos propres institutions à partir de leurs luttes pour la liberté et pour la justice, et, à travers les éléments du leur, nous reconnaissons l’origine de notre état so
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text