Un animal pour la vie
12 pages
Français

Un animal pour la vie

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
12 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Il ne se passe pas un jour sans que mon téléphone ne sonne pour m’annoncer que tel animal est maltraité, que tel chien n’est jamais promené et vit constamment attaché, souvent au milieu de ses excréments, que des lapins sont laissés à l’abandon, dans un coin au fond du jardin en attendant qu’ils crèvent de faim et de soif, etc, etc. Un animal c’est un cadeau qui se mérite, jour après jour, qui fait notre bonheur à chaque heure, qui nous fait la fête chaque fois que l’on rentre, qui nous aime profondément et de tout son être, qui que nous soyons, qui accepte sans broncher nos coups de gueule, notre mauvaise humeur, nos
différences, qui apaise notre tristesse. Il ne demande rien en retour, si ce n’est qu’un peu de nourriture, à boire, notre présence auprès de lui et quelques câlins. Tellement peu... et pourtant, la plupart des animaux n’ont même pas ce minimum...
Pourquoi prendre un animal alors ? Pour satisfaire un besoin momentané et éphemère de je ne sais quoi ? Pour assouvir un besoin de possession et de pouvoir sur lui ? Pour se faire de l’argent, pour l’élevage qui rapporte, pour la boucherie où il finira ? Pour garder la maison ou la ferme ? Pour exaucer les caprices d’un enfant qui s’en détachera après quelques semaines, parce que ses parents ne lui auront pas appris qu’un animal, c’est un être vivant, qui souffre, et qui a des besoins, pas comme une peluche que l’on pose dans un coin ? Pourquoi ?
On ne prend pas un animal pour soi. On prend un animal pour se rendre heureux mutuellement. Ce n’est donc pas la beauté ou la mode qui doit être le critère de sélection. Le choix d’un animal de compagnie doit être adapté au mode de vie de chacun. J’ai toujours eu beaucoup d’animaux autour de moi parce que je ne peux pas vivre sans eux. C’est clair qu’il est dur de résister aux animaux, surtout lorsqu’ils sont bébés.Par contre, peu de gens assument ensuite les réalités uotidiennes qu’impliquent le fait d’avoir un animal. Ce Planète M.A.R.T. a donc pour but de vous informer de l’aspect affectif, pratique, légal, et également financier des espèces d’animaux domestiques que certains d’entre-vous pourriez être tentés d’acquérir, sans avoir les connaissances minimales requises et nécessaires.
Un animal c’est un devoir, une responsabilité de tous les jours, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il fasse –15 ° ou +35°, que vous soyez malades, stressés, accaparés par votre boulot ou fauchés.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 octobre 2011
Nombre de lectures 373
Langue Français

Exrait

Mouvement pour les Animaux & le Respect de la Terre présente Très Chères/Chers Membres, Certains nous reprochent de nous montrer trop discrets dans nos actions. D’autres apprécient notre manière de travailler dans l’ombre… .Dur de contenter tout le monde.... Une chose est sûre, ce que nous faisons, que cela soit médiatisé ou caché, nous le faisons uniquement pour les animaux et la nature.Tel est notre seul et unique but. Un animal pour la vie... Encore un été de plus à lutter contre les abandons, les bébés animaux à placer, les cas d’ « allergie » soudaine à son animal de compagnie, les départs à l’étranger où les animaux sont de trop, les grossesses et la phobie de contaminer le fœtus/bébé, nous voici, encore et encore, devant le constat navrant et désolant de la bassesse humaine. Ce Planète M.A.R.T. est un cri d’alarme et un cri du cœur !! A l’heure où, juridiquement et légalement, les animaux ne sont plus considérés commes des choses, avons-nous réellement fait un pas un avant, ou trois pas en arrière ??? Il ne se passe pas un jour sans que mon téléphone ne sonne pour m’annoncer que tel animal est maltraité, que tel chien n’est jamais promené et vit constamment attaché, souvent au milieu de ses excréments, que des lapins sont laissés à l’abandon, dans un coin au fond du jardin en attendant qu’ils crèvent de faim et de soif, etc, etc. Un animal c’est un cadeau qui se mérite, jour après jour, qui fait notre bonheur à chaque heure, qui nous fait la fête chaque fois que l’on rentre, qui nous aime profondément et de tout son être, qui que nous soyons, qui accepte sans broncher nos coups de gueule, notre mauvaise humeur, nos différences, qui appaise notre tristesse, qui met du soleil dans notre cœur lorsqu’il pleut dans nos yeux… Il ne demande rien en retour, si ce n’est qu’un peu de nourriture, à boire, notre présence auprès de lui et quelques câlins. Tellement peu... et pourtant, la plupart des animaux n’ont même pas ce minimum... Pourquoi prendre un animal alors ?????? Pour satisfaire un besoin momentané et éphemère de je ne sais quoi... ? Pour assouvir un besoin de possession et de pouvoir sur lui ? Pour se faire de l’argent, pour l’élevage qui rapporte, pour la boucherie où il finira ? Pour garder la maison ou la ferme ? Pour exaucer les caprices d’un enfant qui s’en détachera après quelques semaines, parce que ses parents ne lui auront pas appris qu’un animal, c’est un être vivant, qui souffre, et qui a des besoins, pas comme une peluche que l’on pose dans un coin ? Pourquoi ?? On ne prend pas un animal pour soi. On prend un animal pour se rendre heureux mutuellement. Ce n’est donc pas la beauté ou la mode qui doit être le critère de sélection. Le choix d’un animal de compagnie doit être adapté au mode de vie de chacun. Les animaux sauvages se suffisent à eux-mêmes. Ils n’ont pas besoin de nous pour vivre, pour se nourrir, pour se reproduire, pour chasser. Ils sont libres. Mais l’homme est arrivé, il a voulu domestiquer certaines espèces et les a rendues dépendantes de lui. Un lion qui a faim chasse. Un chien qui est attaché à une chaîne de 1 mètre de longueur (illégal), ne peut qu’attendre que son maître lui apporte sa nourriture. Une biche qui a un petit faon fera un sevrage naturel et son lait s’arrêtera naturellement. Mais la vache qui a eu un veau (qui finira dans votre assiette), sera ensuite traite 2x par jour pour obtenir le lait que nous buvons. Attachée au fond de son étable, souvent borgne et sale, elle ne peut qu’attendre, les tétines prêtes à exploser, que son maître de paysan arrive pour la soulager en la trayant, tandis que celui-ci est en train de boire des verres au bistrot du coin. Le cheval sauvage qui galope crinière au vent dans la prairie respire la liberté. Tandis que le cheval mis au boxe dans une écurie sordide, ne quitte son box que lorsque son cavalier veut bien venir 2-3x par semaine le monter. Ce dernier se contente souvent de poser son Q dessus, et à tourner en rond pendant une heure dans un manège sombre et poussiéreux, ou à lui faire faire quelques sauts d’obstacles pour la gloriole. J’ai toujours eu beaucoup d’animaux autour de moi parce que je ne peux pas vivre sans eux. Je peux vivre sans êtres humains, mais jamais sans eux. Ils sont toute ma vie. Si je n’avais pas d’animaux de compagnie, je serais devenue hermite au fond des bois, vivant avec les animaux sauvages depuis longtemps... C’est clair qu’il est dur de résister aux animaux, surtout lorsqu’ils sont bébés. Comment ne pas craquer devant une bouille de cacahuète d’à peine quelques semaines, qui vous regarde avec ses yeux d’Amour ?? Par contre, peu de gens assument ensuite les réalités quotidiennes qu’impliquent le fait d’avoir un animal. Ce Planète M.A.R.T. a donc pour but de vous informer de l’aspect affectif, pratique, légal, et également financier des espèces d’animaux domestiques que certains d’entre-vous pourriez être tentés d’acquérir, sans avoir les connaissances minimales requises et nécessaires. Un animal c’est un devoir, une responsabilité de tous les jours, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il fasse –15 ° ou +35°, que vous soyez malades, stressés, accaparés par votre boulot ou fauchés. Un animal pour la vie ?? Ma devise : « A la vie à la mort … » Je dédie ce Planète M.A.R.T. à tous les animaux abandonnés… et tous mes animaux qui m’ont tant donné…. VVoottrree MMAARRTTiieennnnee Kate Amiguet CHIENS Notre plus fidèle ami... Comment tout dire en faisant court... S’il est bien un animal qui souffre au- delà de l’imaginable pour nous-autres c’est le chien. Il vit pour nous, se languit de nous, à l’écoute du moindre son de notre voix, scrutant le moindre changement en nous, captant immédiatement nos peurs, nos joies, nos tristesses, nos peines, il nous connaît mieux que nous-mêmes... Prendre un chien c’est une vie de bonheur, mais aussi beaucoup de responsabilités et de temps à lui consacrer parce qu’un toutou c’est très demandeur. Premièrement, la question de la
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents