La géographie du goût, entre mondialisation et enracinement local//Geography of taste, between globalization and local roots - article ; n°621 ; vol.110, pg 487-508

-

Documents
24 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 2001 - Volume 110 - Numéro 621 - Pages 487-508
Truth in front of the Pyrénées mountains, error behind assert the french proverb. This is exactly the case for the tastes, or more exactly, it was the case, before the recent revolution of travels and information. Food and beverage have been during the largest part of history representative of environments, agricultural and cooking technics, but also, and more and more, cultures. Tell me what you eat and I'll tell you who you are wrote the french essayist Brillat-Savarin in 1825. How right he was! We all eat as we can, in relation with our means, but also in accordance with our dreams, the representations we have of the food. That's why food changes in time, in relation with technics and fashions, but also in space and then the geographer is very concerned. Today, in appearance, globalization make uniform the food, as many expressions of culture, but also, paradoxally, reinforces the local foods, beverages and recipes. This example is very representative of what happens in all domains of cultural geography. Living in diversity is not only a wish, a program, but a reality implying difficultes and real opportunities to exchange our experiences of life in their deepness and nobility.
«Vérité en-deça des Pyrénées, erreur au-delà », dit le proverbe. C'est précisément le cas en ce qui concerne les goûts ou, plus exactement, c'était le cas avant la récente révolution des transports et de l'information. L'alimentation et la boisson ont été pendant la majeure partie de l'histoire de l'humanité représentatives des environnements, des techniques agricoles et culinaires, mais aussi, et de plus en plus, des cultures. « Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es », écrivait Brillât-Savarin en 1825. Comme il voyait juste ! Nous mangeons tous comme nous pouvons, en fonction de nos moyens, mais aussi selon nos rêves, selon les représentations que nous nous faisons de l'alimentation. C'est pourquoi l'alimentation change dans le temps, en relation avec les techniques et les modes, mais aussi dans l'espace, ce qui intéresse alors le géographe. Aujourd'hui, les apparences sont à l'uniformisation de l'alimentation, comme de nombreuses expressions de la culture, mais aussi, paradoxalement, au renforcement des nourritures, des boissons et des recettes enracinées dans le terroir. Cet exemple est très représentatif de ce qui se passe dans bien des domaines de la géographie culturelle. « Vivre dans la diversité » n'est pas seulement un vœu, un programme, mais une réalité tangible impliquant des difficultés et de réelles chances de pouvoir échanger nos expériences de vie, dans ce qu'elles ont de plus profond et noble.
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2001
Nombre de visites sur la page 202
Langue English
Signaler un problème
Jean-Robert Pitte
La géographie du goût, entre mondialisation et enracinement
local//Geography of taste, between globalization and local roots
In: Annales de Géographie. 2001, t. 110, n°621. pp. 487-508.
Citer ce document / Cite this document :
P
i
t
t
e
J
e
a
n
-
R
o
b
e
r
t
.
L
a
g
é
o
g
r
a
p
h
i
e
d
u
g
o
û
t
,
e
n
t
r
e
m
o
n
d
i
a
l
i
s
a
t
i
o
n
e
t
e
n
r
a
c
i
n
e
m
e
n
t
l
o
c
a
l
/
/
G
e
o
g
r
a
p
h
y
o
f
t
a
s
t
e
,
b
e
t
w
e
e
n
g
l
o
b
a
l
i
z
a
t
i
o
n
a
n
d
l
o
c
a
l
r
o
o
t
s
.
I
n
:
A
n
n
a
l
e
s
d
e
G
é
o
g
r
a
p
h
i
e
.
2
0
0
1
,
t
.
1
1
0
,
n
°
6
2
1
.
p
p
.
4
8
7
-
5
0
8
.
doi : 10.3406/geo.2001.1717
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2001_num_110_621_1717
Abstract
"Truth in front of the Pyrénées mountains, error behind" assert the french proverb. This is exactly the
c
a
s
e
f
o
r
t
h
e
t
a
s
t
e
s
,
o
r
m
o
r
e
e
x
a
c
t
l
y
,
i
t
w
a
s
t
h
e
c
a
s
e
,
b
e
f
o
r
e
t
h
e
r
e
c
e
n
t
r
e
v
o
l
u
t
i
o
n
o
f
t
r
a
v
e
l
s
a
n
d
i
n
f
o
r
m
a
t
i
o
n
.
F
o
o
d
a
n
d
b
e
v
e
r
a
g
e
h
a
v
e
b
e
e
n
d
u
r
i
n
g
t
h
e
l
a
r
g
e
s
t
p
a
r
t
o
f
h
i
s
t
o
r
y
r
e
p
r
e
s
e
n
t
a
t
i
v
e
o
f
environments, agricultural and cooking technics, but also, and more and more, cultures. "Tell me what
you eat and I'll tell you who you are" wrote the french essayist Brillat-Savarin in 1825. How right he was!
W
e
a
l
l
e
a
t
a
s
w
e
c
a
n
,
i
n
r
e
l
a
t
i
o
n
w
i
t
h
o
u
r
m
e
a
n
s
,
b
u
t
a
l
s
o
i
n
a
c
c
o
r
d
a
n
c
e
w
i
t
h
o
u
r
d
r
e
a
m
s
,
t
h
e
representations we have of the food. That's why food changes in time, in relation with technics and
f
a
s
h
i
o
n
s
,
b
u
t
a
l
s
o
i
n
s
p
a
c
e
a
n
d
t
h
e
n
t
h
e
g
e
o
g
r
a
p
h
e
r
i
s
v
e
r
y
c
o
n
c
e
r
n
e
d
.
T
o
d
a
y
,
i
n
a
p
p
e
a
r
a
n
c
e
,
globalization make uniform the food, as many expressions of culture, but also, paradoxally, reinforces
the local foods, beverages and recipes. This example is very representative of what happens in all
domains of cultural geography. "Living in diversity" is not only a wish, a program, but a reality implying
difficultes and real opportunities to exchange our experiences of life in their deepness and nobility.
Résumé
«Vérité en-deça des Pyrénées, erreur au-delà », dit le proverbe. C'est précisément le cas en ce qui
concerne les goûts ou, plus exactement, c'était le cas avant la récente révolution des transports et de
l'information. L'alimentation et la boisson ont été pendant la majeure partie de l'histoire de l'humanité
représentatives des environnements, des techniques agricoles et culinaires, mais aussi, et de plus en
plus, des cultures. « Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es », écrivait Brillât-Savarin en 1825.
Comme il voyait juste ! Nous mangeons tous comme nous pouvons, en fonction de nos moyens, mais
aussi selon nos rêves, selon les représentations que nous nous faisons de l'alimentation. C'est pourquoi
l'alimentation change dans le temps, en relation avec les techniques et les modes, mais aussi dans
l'espace, ce qui intéresse alors le géographe. Aujourd'hui, les apparences sont à l'uniformisation de
l
'
a
l
i
m
e
n
t
a
t
i
o
n
,
c
o
m
m
e
d
e
n
o
m
b
r
e
u
s
e
s
e
x
p
r
e
s
s
i
o
n
s
d
e
l
a
c
u
l
t
u
r
e
,
m
a
i
s
a
u
s
s
i
,
p
a
r
a
d
o
x
a
l
e
m
e
n
t
,
a
u
renforcement des nourritures, des boissons et des recettes enracinées dans le terroir. Cet exemple est
très représentatif de ce qui se passe dans bien des domaines de la géographie culturelle. « Vivre dans
la diversité » n'est pas seulement un vœu, un programme, mais une réalité tangible impliquant des
difficultés et de réelles chances de pouvoir échanger nos expériences de vie, dans ce qu'elles ont de
plus profond et noble.