WipEout HD, bull

WipEout HD, bull's eye !

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

wipEout HD est un jeu vidéo de course futuriste développé par Studio Liverpool et édité par Sony Computer Entertainment, sorti 2008 sur la console PlayStation 3. Un pack d'extension, wipEout HD Fury, implémente de nouveaux modes de jeux et circuits en juillet 2009. À l'origine édité en téléchargement, le jeu est également sorti dans une édition Blu-ray incluant l'extension Fury en octobre 2009.
Le jeu fait partie de la série wipEout.
L'action se déroule en l'an 2206 et met en scène la ligue de course anti-gravité FX350, compétition qui constitue le terrain d'essai pour les pilotes passant de la catégorie FX300 (Pure) à celle, de classe mondiale, appelée FX400 (Pulse).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 novembre 2011
Nombre de visites sur la page 187
Langue Français
Signaler un problème
WipEout HD(2008) / PlayStation 3Cela faisait longtemps qu’unWipEoutn’avait pas pointé le bout de son nez sur une console de salon. Depuis 2002, sur PlayStation 2 pour être précis. Cette fois-ci, d’une façon un peu particulière, la série débarque sur PlayStation 3 en téléchargement sur le PlayStation Network pour la modiquesomme de 17,99 €. Une véritable aubaine pour les amateurs de sensation fortequi sont en manque depuis les deux remarquables volets PSP. Nous sommes en 2206, la ligue de compétition FX350 constitue le terrain d'essai pour les pilotes passant de la catégorie FX300 (WipEout Pure) à celle, de classe mondiale, appelée FX400 (WipEout Pulse). Outre les tracés familiers de l'île de Makana, la classe FX350 comprend des circuits du monde entier intégrant la technologie «MagLock »de la catégorie FX400. Avec ses nouvelles armes, ses accélérations et sa tenue de route incroyables, la ligue FX350 est l'épreuve suprême pour les machines et les pilotes. WipEout HD se place donc chronologiquement entre les épisodes Pure et Pulse. Une façon pour les développeurs de justifier leurchoix de remake loin d’être hasardeux. En effet,HD reprend les meilleurs circuits disponibles dans les deux opus PSP, au nombre de huit au total:Chenghou Project, Sol 2, Vineta K, Sebenco Climb, Anulpha Pass, Ubermall, Moa Therma etenfin Metropia. Côté écuries, il propose les douze dernières en date,en l’occurrence:AG Systems, Assegai, Qirex, Piranha, EG-X, Triakis, Goteki 45, FEISAR, Mirage, Icaras, Harimau etAuricom. Les joueurs ne seront pas dépaysés étant donné que tous les vaisseaux ont gardé leurs spécificités habituelles. Ainsi, le Piranha reste l’appareil le plus difficile à maniermais est de loin le plus rapide en ligne droite, tandis que le Feisar permet auxdébutants d’apprécier rapidement le jeu grâce à son moteur très équilibré et son excellente maniabilité. Du côté des modes de jeu, les compétiteurs auront le plaisir de retrouver le modeCampagne, où ils devront disputer 8 championnats à débloquer au fur et à mesure des courses proposées, grâce à un système de points distribués selon le résultat : bronze, argent ou or, soit 1, 2 ou 3 points. Les courses possèdent toutes leur propre particularité, tout comme de nombreux bonus à remporter (ex : un HUD Wip3out) : LaCourse Unique8 adversaires doivent chercher le podium, tout en ayant la possibilité de se défier à coups où d’accélérations sur les pavés adéquats, à coups de roquettes, plasma, canons, bombes, mines et autres armes surpuissantes trouvées sur la piste en empoignant les diverspavés d’armes. LesTournois, où plusieurs courses uniques s’enchaînent. L’écurie ayant gagné le plus de pointsfinal remporte la au médaille. LeContre-la-Montrequi se déroule en solo, généralement sur une poignée de tours où le joueur doit défaire un temps imposé en franchissant la ligne d’arrivée pour espérer unemédaille. LeTour Uniquequi demande sur 7 tours au maximum de battre un temps donné sur un seuld’entre eux. Enfin, le modeZone, où le pilote dispose d’un vaisseau surpuissant montant desous-catégorie en catégorie de vitesse (Sous-Venom -> Venom / Sous-Flash -> Flash > […]Rapier > Sous-Phantom -> Phantom > etc.)jusqu’à la destruction totale de l’engin. Le but étant de survivre sur le plus de zones possibles.Le deuxième mode de jeu est le modeRaceboxoù le joueur peut personnaliser une course à sa guise, jouer en écran splitté avec un ami,s’entraîner, améliorer ses temps, gagner encore plus de points de loyauté vis-à-vis d’une écurie pour débloquer les derniers bonus, par exemple, de nouveaux skins pour les vaisseaux et les dernierstrophées PlayStation Network qu’il n’a pas pu obtenir en mode Campagne. Enfin, le dernier mode disponible est bien entendu le modeMulti-joueurs en ligne, très facile d’accès, répondant au quart de tour. Petit regret, la gestion des microphonesBluetoothn’est pas encore au point. Pour l’instant, les communications sont parfois trop entrecoupées et le volume général est plutôt faible, malgré tous les réglages possibles dans les options.Bref, WipEout HDpropose de quoi s’occuper pendant de très longues heures avec un modeCampagnetouffu, loin d’être ennuyant, un modeRaceboxqui relance l’intérêt à deux joueurs et enfin le modeMulti-joueurspour prouver au monde entier qu’on est le meilleur (ou pas).
D’un point de vue maniabilité,WipEout HD reprend globalement le travail effectué sur PSP en améliorant la précision et la réactivité générales des engins. Certains nostalgiques de la première heure crieront peut-être au désespoir de voir tous leurs souhaits «old school» s’effondrer car il faut bien le dire,le titre rompt une bonne fois pour toutes avec les habitudes passées. En effet, les développeurs ont approfondi leur travail sur legameplaypour rendre cet opus encore plus accessible que ceux de la console portable de Sony. La progression générale est encore plus fluide, avec un passage de course en course et de catégorie en catégorie bien mieux maîtrisé. De même, l’aérofrein, qui dans le temps permettait de gagner un temps fou dans chaque virage sans perdre de vitesse, grâce au très caractéristique basculementde l’arrière-train du vaisseau, arbore enfin son nom comme il le doit. Dans WipEout HD, ce concept est devenu un compromis entre vitesse et freinage que le joueur doit savoir utiliser à bon escient, sans en abuser auquel cas, il perd du temps. Ironique, sûrement, lorsque l’on sait que ce dernier était l’uniqueclé de la réussite des anciens épisodes. En outre, le Studio Liverpool a expérimenté l’aide au pilotage pour cet épisode. Même sic’est clairementune fumisterie qui n’aidera pas réellement le débutant à comprendre comment jouer, car lorsqu’elleest activée, elle évite au néophyte de se prendre les murs et si ce dernier n’a pas envie de trop s’embêter, il lui suffit presque d’appuyer en continu sur l’accélérateur pour terminer sa course, et avec un peu de réussite, il pourra peut-être décrocher une médaille et passer à la suite. Bien entendu, cette technique s’essouffle vite, mais on aurait aimé un tutoriel un peu plus consistant que ça pour apprendre les balbutiements. Toutefois, il faut souligner en dehors de cette aberration que cette recherche dugameplayefficace, plus accessible semble bien plus agréable pour le débutant, et au final, nécessairement plus plus technique pour l’expert qui verra le trou qui le séparait diminuer car la sensation de ne pas pouvoir toujours tout maîtriser est belle et bien présente. Le par cœur ne suffit plus réellement dans cet épisode. Il faut aussi savoir s’imposer dans les duels, aller au contact, trouver le bon moment pour faire un tonneau lorsquel’appareil est en l’airet ainsibénéficier d’un légerturbo à la retombée,avoir une bonne dose de chance en plus de l’expérience habituelle, quelque soit le mode de difficulté, même si le mode facile est évidemment bien plus adapté aux novices. Quoi qu’il en soit, lesexperts auront sans nul doute beaucoup de fil à retordre dans les difficultés supérieures. WipEout HDoffre une sacrée dose d’adrénaline qu’aucun autre épisode n’avait su mettre autant en avant. Cette fois-ci, plus les catégories augmentent, plus le jeu devient corsé contrairement aux épisodes PSP où en modePhantom,finalement, se taper plusieurs fois contre un mur n’avait pas forcément une grande importancetant que le joueur prenait soin d’absorber les armesrecharger son énergie, en se concentrant davantage sur la piste que sur les pour adversaires. Ainsi, WipEout HD réussit àcombiner tout au long du jeu le dilemme du pavé d’accélérateur ou de l’armeavec brio, et ce même en modePhantomoù les courses deviennent la plupart du temps totalement folles. S’il y a bien un point qui améliore ce constat de fluidité, c’est bien entendu l’environnement graphique proposé par le soft. Les développeurs avaient promis un jeu qui tournerait en1080p à60 images par seconde et force est de constater que leurs engagements sont tenus. En plus de proposer des environnements superbes, bourrés de détails, enjolivés par de multiples palettes de couleurs, des effets de vitesse à couper le souffle, des courbes et des virages serrés qui crispent le pouce sur l’accélérateur commeaucunautre jeu ne l’avait fait,un nombre incalculable d’effets de particules qui brouillent la visibilité, si ce n’est d’énormes explosions,WipEout HD offre une qualité de level-design et de précision rarement atteintes dans les jeux-vidéo. C’est à chaque fois un plaisir d’y revenir, de s’en prendre plein les mirettes, de découvrir« le petit truc » sur tel ou tel circuit qui fait la différence, la petite bosse qui permet deplacer le tonneau parfait, le pavé d’accélération à ne pas rater, bref, tout un tas de détails qui développent intelligemment le côté accro du jeu. Le modeZone, certainementl’une des plus grosses mises à jour de ce remake en est la preuve. Il apporte une touche rythmique exceptionnelle aux circuits, mélange astucieux demusiques, de couleurs et de vitesse. Superbe. Enfin, WipEout HD propose une bande-son tirée directement de l’opusPulse avec Booka Shade, DJ Fresh, Ed Rush, Kraftwerk, Mason, Noisia, Mist, Stanton Warriors, Move Ya! et Steve Lavers. Du beau monde de l’électro et de la techno pour amplifier le côté futuriste du jeu. Pour 17,99 €, ce remake des deux volets portables est un bijou rare, une claque monumentale pour peu que l’on adore la série. Comment se passer de ce WipEout HD? Que l’on soit fan incontestéou curieux de découvrir cette mythique série, aucune excuse, il faut absolument prendre le pavé et embrayer un bon coup, et ce sûrementjusqu’à Mach-1. K. VENTOLINI.