Banque de France : La conjoncture en Lorraine en Avril 2013 (15/05/13)

Banque de France : La conjoncture en Lorraine en Avril 2013 (15/05/13)

-

Documents
9 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Banque de France : La conjoncture en Lorraine en Avril 2013 (15/05/13)

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 15 mai 2013
Nombre de visites sur la page 49
Langue Français
Signaler un problème

La conjoncture
en Lorraine
Enquêtes mensuelles – Avril 2013

Rebond de l’activité industrielle, qui devrait perdurer à brève échéance. Courant d’affaires
un peu meilleur dans les services marchands, et stabilité attendue.

Indicateurs du Climat des Affaires
Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation conjoncturelle. Il résume par une variable synthétique l’évolution
des soldes d’opinion qui présentent des évolutions similaires dans le temps. En hausse, il traduit une amélioration du climat conjoncturel ; en baisse, sa
dégradation ; 100 = moyenne de longue période.
Industrie Services marchands
120 120
110110
100100
9090
8080
7070
6060
5050
ICA Lorraine ICA France ICA Lorraine ICA France

Dans l’industrie, l’Indicateur du Climat des Affaires régional est L’Indicateur du Climat des Affaires dans les services en Lorraine
demeuré stable. a perdu six points.
Au niveau national, cet indicateur a gagné un point. Il est stable au niveau national.





Dernières enquêtes et statistiques de la Banque de France
Régionales Nationales
Bâtiment et Travaux publics – Cette enquête trimestrielle Enquête mensuelle de conjoncture – Cliquer ici
est réalisée aux mois de janvier, avril, juillet et octobre.
Bâtiment et Travaux publics – Cliquer ici Accéder à la dernière enquête.
Commerce de détail – Cliquer ici
Information sur les entreprises : Les entreprises en Lorraine
Défaillances d'entreprises – Cliquer ici Bilan 2012, perspectives 2013
Évolution des crédits aux entreprises – Cliquer ici
Coût du crédit aux entreprises – Cliquer ici

Tous les graphiques de ce document sont réalisés à partir des données collectées par la Banque de France. Reproduction autorisée en citant la source.
Tendances régionales 20,5 %
Industrie
Poids des effectifs de l’industrie
par rapport à la totalité des effectifs
(source : Acoss-Urssaf 31/12/2011)

Une activité et une demande qui progressent, mais des carnets toujours insuffisamment
garnis. Des stocks globalement adaptés. Un taux d’utilisation des capacités encore faible,
mais qui semble se redresser.

Production passée et prévisions
(en solde d'opinions CVS)
40 L’activité s’est étoffée tant au niveau régional que national.
30
Cette reprise est commune à la plupart des branches, avec cependant
20 une intensité plus forte dans la fabrication de matériels de transport
10 et dans la production de machines et d’équipements électriques et
électroniques. 0
-10 Les effectifs salariés se sont dans l’ensemble maintenus.
-20
Selon les chefs d’entreprise interrogés, le volume d’affaires devrait
-30 encore progresser dans les semaines à venir.
-40
-50
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
Variation sur m-1 Prod prev Tendance

Situation des carnets et des stocks de produits finis
(en solde d'opinions CVS)
40 Même si la demande reçue par les industriels a crû modérément, le
30 jugement porté sur les carnets de commandes reste réservé.
20
Ces derniers stagnent à moins de 11 semaines d’activité.
10
0 Les stocks de produits finis apparaissent généralement en phase avec
les besoins. -10
-20
Les prix des matières premières comme les tarifs de vente ont connu
-30 des évolutions plutôt baissières, sauf dans l’industrie agro-
-40 alimentaire.
-50
-60
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
niv stocks niv carnets

Utilisation des capacités de production
(en pourcentage)
88 Contrairement aux mois précédents, le taux d’utilisation des
86 capacités de production s’est redressé de presque un point pour
84 s’établir à 73,6 %.
82
80 L’agro-alimentaire, qui présente un taux plus important, est à
78 l’écart de cette évolution.
76
74
72
70
68
66
64
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
T.U.C. Moyenne linéaire depuis janvier 1996
Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 2 sur 9 Fabrication de denrées 14,9 %
Poids des effectifs du sous-secteur alimentaires et de boissons
dans la totalité de l’industrie
(source : Acoss-Urssaf 31/12/2011)

Légère reprise des rythmes de production et des entrées d’ordres.
Carnets encore trop courts.
Modeste renchérissement des matières premières sans répercussion à la vente.
Effectifs globalement stables.
Anticipations encourageantes pour les semaines à venir.

Production passée et prévisions Situation des carnets et des stocks
de produits finis
(en solde d'opinions CVS) (en solde d'opinions CVS)
80 30
60 15
040
-1520
-300
-45-20
-60-40
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
niv stocks niv carnetsVariation sur m-1 Prod prev Tendance


Transformation et conservation de la viande Fabrication de produits laitiers
et préparation à base de viande Conformément aux prévisions, la production s’est accrue malgré
un léger tassement d’ensemble des entrées en portefeuille. Les Les cadences de fabrication se sont accélérées à la faveur d’un
équipes de travail ont été ajustées à la hausse. flux de commandes en progrès sensible, pour le deuxième mois
consécutif.
Le maintien des exportations n’a pu compenser le repli des
commandes observé dans l’Hexagone. De fait, les carnets sont de Si les marchés étrangers ont conservé leur niveau de mars, la
nouveau estimés en deçà des attentes. Toujours impactés par les demande intérieure a continué de s’étoffer. Ainsi, les plans de
tarifs du lait, les prix des produits finis ont augmenté. charge sont jugés au dessus de la normale. Les tarifs des produits
finis se sont inscrits en hausse modérée, affectés par les cours des
Le niveau des stocks étant conforme aux besoins, l’activité
matières premières. Les stocks sont légèrement excédentaires.
devrait se poursuivre en l’état.
Les chefs d’entreprise envisagent un regain d’utilisation des
capacités techniques, associé à un maintien des effectifs.


Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 3 sur 9 Équipements électriques 11,0 % et électroniques,
Poids des effectifs du sous-secteur
dans la totalité de l’industrie autres machines
(source : Acoss-Urssaf 31/12/2011)

Nouvelle hausse de la production.
Léger reflux des commandes globales et carnets toujours un peu courts.
Réduction des stocks de produits finis.
Évolution à la baisse des tarifs, à l’achat et à la vente.
Maintien des rythmes envisagé à terme rapproché.

Production passée et prévisions Situation des carnets et des stocks
de produits finis
(en solde d'opinions CVS) (en solde d'opinions CVS)
60 60
40 30
020
-300
-60-20
-90-40
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
niv stocks niv carnetsVariation sur m-1 Prod prev Tendance


Fabrication d’équipements électriques Fabrication de machines et équipements
Malgré des disparités selon les sites, les volumes produits se sont Machines et équipements d’usage général
quasiment maintenus, nonobstant le manque de commandes Plus favorable que prévu, l’activité a enregistré une reprise en
nouvelles en avril. avril.
En effet, le repli observé sur le marché intérieur n’a pas pu être Pour autant, les entrées en portefeuille se sont réduites, en
compensé par la demande -mieux orientée- émanant de l’étranger. particulier sur les marchés à l’exportation ; les débouchés internes
Au final, les plans de charge se sont dégradés et restent se sont pour leur part maintenus.
insuffisants.
Si les stocks apparaissent légèrement excédentaires, les carnets
Avec des stocks inférieurs aux besoins dans cette filière, les sont estimés corrects en cette période.
cadences de travail devraient légèrement rebondir au cours des
La production devrait selon toute vraisemblance se réduire dans semaines à venir.
un avenir proche.
Autres machines d’usage spécifique
Les quantités fabriquées ont été ajustées à la baisse, affectées par
un nouveau ralentissement des livraisons et des commandes
globales.
L’ensemble des marchés est resté orienté négativement et les
carnets restent de ce fait légèrement insuffisants. Les stocks sont
adaptés.
L’outil technique devrait être moins utilisé à court terme.

Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 4 sur 9 Matériels 14,1 %
Poids des effectifs du sous-secteur de transport
dans la totalité de l’industrie
(source : Acoss-Urssaf 31/12/2011)

Augmentation des cadences de production, en particulier chez les équipementiers
automobiles.
Poursuite de l’accroissement des commandes, plus marqué à l’exportation.
Carnets se rapprochant de la normale.
Prévisions modérément haussières.

Production passée et prévisions Situation des carnets et des stocks
de produits finis
(en solde d'opinions CVS) (en solde d'opinions CVS)
90 80
60 40
030
-400
-80-30
-120-60
-160-90
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
niv stocks niv carnetsVariation sur m-1 Prod prev Tendance


Industrie automobile
Construction Fabrication d’équipements automobiles
Les volumes produits ont été maintenus d’un mois à l’autre Un rebond de l’activité a été enregistré au cours du mois sous
parallèlement à des flux d’ordres toujours en progrès. revue, favorisé par une amélioration des commandes reçues.
Au cours du trimestre écoulé, la tonicité des marchés étrangers a Si le sursaut des exportations, amorcé en mars, s’est confirmé, la
été plus significative que celle observée en France. Encore un peu demande intérieure a retrouvé un léger dynamisme. Pour autant,
courts, les plans de charge tendent néanmoins à la normalité et les les carnets suscitent toujours une opinion négative. Le niveau des
stocks de produits finis dépassent quelque peu les besoins. stocks est à nouveau trop juste. Les effectifs n’ont pas varié.
Une légère reprise des rythmes de fabrication est envisagée à L’outil technique devrait fonctionner à l’identique au cours des
terme rapproché. semaines à venir.

Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 5 sur 9 60,0 % Autres produits industriels
Poids des effectifs du sous-secteur
dans la totalité de l’industrie
(source : Acoss-Urssaf 31/12/2011)
Textile, habillement, cuir, chaussures – Industrie chimique – Produits en caoutchouc,
plastiques et autres – Métallurgie – Travail du bois, industrie du papier et imprimerie

Légère reprise de l’activité.
Progression de la demande étrangère, mais carnets toujours insuffisamment garnis.
Repli des prix des matières premières comme des tarifs de vente.
Stocks de produits finis globalement adaptés aux besoins.
Projections faiblement haussières.

Production passée et prévisions Situation des carnets et des stocks
de produits finis
(en solde d'opinions CVS) (en solde d'opinions CVS)
40 60
30
40
20
20
10
00
-10 -20
-20
-40
-30
-60-40
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
niv stocks niv carnetsVariation sur m-1 Prod prev Tendance


Textile, habillement, cuir, chaussures Produits en caoutchouc, plastique et autres
La production est demeurée sur une pente très modestement Fabrication de produits en caoutchouc
favorable. et en plastique
Les quantités fabriquées comme les entrées de commandes ont Après une stabilisation en mars, les commandes sont reparties à la
rebondi. baisse, plus particulièrement sur le marché intérieur.
Aussi, les carnets gagnent en consistance tout en s’avérant encore
Dans ces conditions, les carnets continuent de susciter des perfectibles.
opinions mitigées.
Les stocks demeurent plutôt excédentaires.
Les stocks sont encore jugés un peu faibles, mais moins Une diminution des mises en fabrication est escomptée à court
nettement que lors de la période précédente. terme.
Une contraction de l’activité est attendue. Fabrication d’autres produits minéraux
non métalliques Industrie chimique
Le courant d’affaires s’est effrité, alors que le rythme des prises Les cadences de fabrication ont été réduites, mais les flux
de commandes s’est stabilisé. En effet, le bon comportement des d’ordres se sont gonflés, notamment de la part de l’étranger.
marchés extérieurs a pu compenser un marché intérieur qui est
Pour autant, les plans de charge sont toujours estimés trop justes resté défavorablement orienté.
et les stocks quelque peu excessifs.
Néanmoins, la situation des plans de charge apparaît globalement
Les prévisions s’orientent vers une utilisation accrue de l’outil. morose.
Les stocks sont parfois jugés un peu lourds.
La sollicitation des capacités devrait se maintenir à un horizon
rapproché.
Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 6 sur 9
Métallurgie et fabrication Travail du bois, industrie du papier
de produits métalliques et imprimerie
Métallurgie Travail du bois
Les volumes produits ont encore progressé. Après deux mois de recul, l’outil technique a été légèrement plus
utilisé. Les entrées de commandes ont suivi une évolution comparable,
essentiellement du fait de la demande étrangère. Les flux d’ordres ont stagné, avec des marchés étrangers qui
semblent davantage porteurs que le marché intérieur. Pourtant, les plans de charge continuent de générer un avis
réservé, tandis que les stocks correspondent toujours peu ou prou Les carnets apparaissent désormais insuffisamment remplis.
aux niveaux souhaités. Les stocks sont en phase avec les besoins.
Les cadences productives devraient néanmoins être accélérées à Les chefs d’entreprise envisagent néanmoins une activité qui
court terme. resterait haussière sur le court terme.
Sidérurgie et première transformation de l’acier
Industrie du papier et du carton Après trois mois de progression, la production s’est stabilisée ; la
demande française comme les flux d’ordres étrangers ont suivi Les volumes produits se sont maintenus au cours du mois, mais
une orientation similaire. les ordres reçus ont progressé, plus particulièrement pour les
destinations extérieures. Selon les professionnels interrogés, les carnets marquent encore
un faible étiage. Cependant, les plans de charge traduisent toujours des marchés
calmes, tandis que les stocks restent un peu forts. La situation des stocks est proche de la normale.
Les prévisions d’activité sur un proche avenir sont hétérogènes Les volumes fabriqués pourraient croître, selon les anticipations.
d’un industriel à l’autre.
Fabrication de produits métalliques, à l’exception
Imprimerie et reproduction d’enregistrements des machines et équipements
La production comme la demande n’ont guère varié en avril. Forge, traitement des métaux, usinage
L’activité comme les débouchés se sont en général confortés, L’état des ordres reçus demeure jugé trop juste pour le second
notamment sur le marché national. mois consécutif.
Les plans de charge s’avèrent correctement garnis, mais les stocks Une possible contraction de l’utilisation de l’outil est anticipée
restent jugés quelque peu chargés. lors des semaines à venir.
Les capacités productives pourraient être encore davantage
sollicitées lors des prochaines semaines.
Autres industries manufacturières, réparation
Coutellerie, outillage, quincaillerie, ouvrages en métaux et installation de machines
En phase avec les prévisions formulées, le rythme de travail est
Autres industries manufacturières de nouveau en hausse.
Les quantités fabriquées ont été accrues, mais le flux de
Les entrées de nouvelles commandes ont regagné en dynamisme,
commandes a encore marqué le pas, notamment sur le marché
dans l’Hexagone et plus encore à l’export.
hexagonal.
Pour autant, les carnets suscitent toujours une opinion négative,
L’opinion portée sur les carnets reste plutôt réservée.
mais d’intensité moins forte.
Les stocks apparaissent assez faibles.
Dans le même temps, les stocks sont encore un peu lourds.
Les cadences techniques devraient se réduire à brève échéance.
Un accroissement des quantités produites est escompté.
Réparation et installation de machines et équipements
Conformément aux prévisions formulées par les industriels
interrogés, l’activité a continué de stagner.
Par contre, la demande nationale a fait preuve de davantage de
tonicité, contrairement aux exportations.
Les plans de charge apparaissent conformes à la normale, et les
stocks adaptés aux besoins.
Les prévisions traduisent un éventuel modeste repli.


Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 7 sur 9 17,1 %
Poids des effectifs des services marchands Services marchands
par rapport à la totalité
des effectifs
(source : Acoss-Urssaf 31/12/2011)


Activité en légère progression.
Maintien des tarifs.
Des trésoreries qui continuent de se tendre.
Prévisions à la stabilité.

Évolution globale
Activité passée et prévisions
(en solde d'opinions CVS)
50 Au-delà de la modeste hausse observée globalement, l’activité de
beaucoup de compartiments a stagné, voire reculé. Les secteurs de 40
l’hôtellerie, et dans une moindre mesure l’intérim, ont connu les
30
évolutions les plus favorables, sans atteindre pour autant les niveaux
20 espérés à cette époque de l’année.
10 Les difficultés de financement de l’exploitation se sont à peine
desserrées. Les conditions tarifaires sont demeurées soumises à une
0
tension baissière continue plus ou moins marquée, à l’exception des
-10 activités comptables, juridiques et de gestion.
-20 En raison d’une demande étale, un simple maintien du volume
d’affaires est envisagé.
-30
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
Variation sur m-1 Actv prev Tendance
Transports, hébergement et restauration
Évolution de la demande et prévisions
(en solde d'opinions CVS)
60 Transports et entreposage
Face à des commandes sans dynamisme, le niveau d’activité est resté
40
stable d’un mois à l’autre. Les conditions climatiques maussades
n’ont pas favorisé une quelconque reprise, alors même que l’absence
20
de réelle visibilité s’est confirmée.
0 Les marges se sont légèrement affaissées, et l’aisance en trésorerie
s’est quelque peu dégradée.
-20
Le flux d’affaires est attendu en retrait pour les prochaines semaines.
-40 Hébergement et restauration
Les performances générales ont été plutôt satisfaisantes en avril.
-60
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13 Un retour modéré de la clientèle d’affaires ou des réservations
groupées en raison d’évènements locaux ont nourri la fréquentation. Variation sur m-1 Dde prev Tendance
En dépit des quelques jours de soleil qui ont permis l’installation de
terrasses, l’activité restauration s’est révélé décevante. La clientèle
touristique a elle aussi été moindre qu’espéré.
Les prévisions pour le mois de mai, significativement liées aux
évolutions météorologiques, sont légèrement positives.
Information et communication
Évolution de la demande et prévisions
(en solde d'opinions CVS)
80 Information et communication
60 Le secteur a enregistré un nouveau tassement de sa production. Le
40 flux d’ordres s’est affaibli et un net attentisme s’est fait sentir quant
aux devis en suspens. 20
Les tarifs pratiqués n’ont pas connu de variation notable. 0
-20 Au regard du calme actuel, les anticipations à court terme semblent
indiquer un nouveau retrait, néanmoins modéré. Des ajustements -40
pourraient intervenir sur les effectifs.
-60
-80
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13
Variation sur m-1 Dde prev Tendance
Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 8 sur 9
Activités spécialisées, scientifiques et techniques,
services administratifs et soutien
Évolution de la demande et prévisions
(en solde d'opinions CVS)
60 Activités juridiques, comptables, de gestion,
50 d’architecture, d’ingénierie, et d’analyse technique
40 Activités juridiques et comptables et conseil de gestion
30 S’il a bénéficié à certains compartiments spécialisés, le contexte
20 économique morose est en partie invoqué pour expliciter les reculs
10 limités de l’activité et de la demande affichés en avril.
0 Des hausses de tarifs ont été pratiquées. L’allongement des délais de
-10 règlement des clients est devenu un point d’attention plus prégnant.
-20 Les projections modérément positives du mois dernier sont
-30 reconduites.
-40
avr.-09 avr.-10 avr.-11 avr.-12 avr.-13 Activité d’architecture, d’ingénierie et de contrôles
Variation sur m-1 Dde prev Tendance techniques
Le courant d’affaires traitées durant le mois sous revue a marqué le
pas au regard de prévisions déjà prudentes. Comme anticipé, les
commandes sont encore apparues insuffisantes, plus particulièrement
celles en provenance de la clientèle publique.
Les tensions baissières sur le prix des devis se sont confirmées, et
devraient s’accentuer.
La finalisation de projets lancés précédemment devrait soutenir
légèrement l’activité. L’absence de visibilité pourrait en revanche
avoir un effet négatif sur les effectifs.
Activités de services administratifs et de soutien
Activités liées à l’emploi
Les besoins en main d’œuvre intérimaire se sont ponctuellement
accrus, en provenance de quelques donneurs d’ordres dans le
bâtiment et l’industrie.
La gestion des trésoreries est demeurée un exercice difficile. Un
recul global du prix des prestations a été observé.
Le maintien de la situation actuelle est envisagé pour les semaines à
venir. Les effectifs devraient continuer à se réduire.
Services relatifs aux bâtiments
Le mois d’avril s’est achevé sur un recul modique de l’activité
globale, masquant des évolutions individuelles assez différenciées.
Les opérateurs s’activent dans la recherche de contrats et la réponse
aux appels d’offre. Dans l’attente d’une reprise de la demande, le
volume des sollicitations est appelé à se contracter en mai. L’emploi
pourrait en pâtir.

Banque de France – Tendances régionales – Région Lorraine – Mai 2013 Page 9 sur 9