E-MARKETING PARIS les 26 – 27 janvier 2010 : Best of des conférences et premières tendances
Informations etinscriptions :www.emarketingparis.com
èm e A deux semaines du coup d’envoi de la 4édition du forum E-MARKETING PARIS, 8.000 professionnelsdéjà inscrits sur les deux jours de manifestation, ce qui sont laisse présagerun dépassement des 10.000 visiteurs de l’an dernier. Cet engouement persistant s’explique par les nombreuses innovations sur le point d’y être présentées, mais aussi aux multiples perspectives et usages du e-marketing en 2010.
Paris, le 12 janvier 2010 – Cette année encore, plus de 10.000 visiteurs devraient se e presser les 26 et 27 janvier prochain au Palais des Congrès de Paris pour le 4forum E-Marketing Paris, comme en attestent les pré inscriptions sur les conférences.« Sans surprise, la palme revient aux réseaux sociaux et à l’e-réputation,indiquePascal Sagnol, responsable des conférences de E-BUSINESS EVENTS. Lesquestions de l’optimisation technique d’un site web et du e-marketing multicanal suivent, avec en bonne place les thématiques sur le référencement, toujours incontournable.Le e-mailing, pilier traditionnel du e-marketing, est aujourd’hui définitivement ancré dans les pratiques: avec quatre sessions, il se maintient lui aussi dans les dix premiers thèmes de prédilection des visiteurs ».
E-MARKETING PARIS : Les tendances 2010 qui s’esquissent…
L’explosion des réseaux sociaux et du «social shopping» révèlede nouvelles pratiques dans la diffusion et la transmission de l’information : gestion en temps réel et maîtrisée par les annonceurs (e-réputation), ou non (communautés d’internautes).
L’intégration des applications mobiles dans les stratégies e-marketing est aujourd’hui bien réelle. Après des années de doute sur le media mobile, celui-ci a aujourd’hui marqué de son empreinte les campagnes multicanal et crosscanal, laissant présager ce que le futur sera, notamment avec la percée de la géolocalisation.
Des associations et des collaborations innovantescashback dans les réseaux (le sociaux par exemple) démontrent que les technologies étant arrivées à maturité, on assiste à un phénomène d’adaptation permanente et de synergie entre les outils pour en créer de nouveaux. Le e-marketing ne se suffit pas des outils stars existants. Son offre s’adapte à la demande et parfois même la devance.
Les marques reprennent le contrôleet le pilotage de la gestion des campagnes. Elles recentrent leur priorité sur l’efficacité et la rentabilité : les outil e-marketinge-mail, affiliation ou encore référencement ont pris en compte les donnéescomportementales des internautes, une nouvelle importance est donnée au résultat des outils de Web Analytic, avec notamment les possibilités d’évaluation et d’affinage des performances.