La presse périodique musulmane de Russie avant 1920 ; n°1 ; vol.3, pg 140-165

-

Documents
27 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cahiers du monde russe et soviétique - Année 1962 - Volume 3 - Numéro 1 - Pages 140-165
26 pages

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1962
Nombre de visites sur la page 61
Langue Français
Signaler un problème

Chantal Quelquejay
La presse périodique musulmane de Russie avant 1920
In: Cahiers du monde russe et soviétique. Vol. 3 N°1. Janvier-mars 1962. pp. 140-165.
Citer ce document / Cite this document :
Quelquejay Chantal. La presse périodique musulmane de Russie avant 1920. In: Cahiers du monde russe et soviétique. Vol. 3
N°1. Janvier-mars 1962. pp. 140-165.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/cmr_0008-0160_1962_num_3_1_1501BIBLIOGRAPHIE
LA PRESSE PÉRIODIQUE MUSULMANE
DE RUSSIE AVANT 1920
ESSAI BIBLIOGRAPHIQUE
Dernière née du monde de l'Islam1, la presse musulmane de Russie ne fit
son apparition qu'en 1875 et dut connaître encore bien des années obscures
jusqu'à ce qu'en 1883, le Tergufnan, publié à Bahčisaraj par le réformateur
criméen, Ismail bey Gasprinski, lui permit de faire son entrée sur la scène
mondiale. La célébrité de cet organe musulman reposant sur d'exceptionnelles
qualités de présentation et de fond resta longtemps sans rivale2, et son rayonne
ment s'étendit bien au-delà des frontières de l'Empire russe, dans tout le Dar
ul-Islam.
Avec la promulgation du manifeste sur la liberté de la presse, en 1005, la
presse musulmane prit son véritable essor. Dans toutes les régions musulmanes
de l'Empire, parurent des périodiques représentant toutes les tendances poli
tiques, de l'extrême droite conservatrice à l'extrême gauche marxiste. On
dénombre de décembre 1905 à février 19 17, 195 titres de périodiques musul
mans — journaux et revues, dont presque la moitié émanait des deux pôles de
l'Islam russe : Kazan et Bakou3.
Parmi les langues en usage, le tatar de Kazan et le turc azéri se taillaient
une part de lion avec respectivement 65 et 64 périodiques, le reste se répartis-
sant entre l'uzbek (15), le kazah (9), le tatar de Crimée (7), le turc osmanly (9),
l'arabe (3), le persan (3), etc.
Si le plus grand nombre de ces périodiques ne furent que des feuilles éphé
mères d'importance locale, certains étaient d'une exceptionnelle importance
due à leur haute tenue littéraire et scientifique ainsi qu'à l'influence politique
et culturelle qu'ils exerçaient sur l'Islam de Russie et même sur le reste du
monde musulman. Tels furent, par exemple, les organes libéraux tatars : Suva
et Vaqt d'Orenbourg, les journaux azéris Hajat, Iršad, ou encore la revue satirique
Molla Nasreddin.
De la révolution de février 191 7 à l'établissement définitif du régime sovié
tique à la fin de 1920, la presse musulmane connut une nouvelle ère de prospérité
1. Le premier journal arabe d'Egypte parut en 1828. Le premier organe de
langue turque fut publié à Istanbul en 1843. Beyrouth possédait une presse arabe
dès 1858...
2. Jusqu'en 1905, en dehors du Tergiiman, on ne compte en Russie que dix
périodiques, dont un seul, le quotidien russe de Bakou, Kaspij, avait une cer
taine audience, les autres n'étant que des feuilles d'importance locale.
3. Bakou, 64 périodiques ; Kazan, 22. LA PRESSE PÉRIODIQUE MUSULMANE 141
que plus de 250 périodiques publiés en douze langues pendant les quatre ans
viennent justifier.
L'intérêt que présente la presse musulmane est celui d'une source directe
à laquelle historiens, philologues, islamologues peuvent à plus d'un titre se
référer pour l'étude de la période historiquement très importante, mais si mal
connue, qui s'écoule entre 1905 et la Révolution d'Octobre. C'est en effet dans
ces pages que parurent les premiers essais des théologiens réformistes à la
recherche d'une conciliation de l'Islam avec le progrès technique moderne et
que furent exposées les doctrines politiques, libérales, conservatrices ou révolu
tionnaires dont les répercussions proches ou lointaines — par exemple sur le
mouvement panturc — furent durables et profondes. Ce n'est qu'à travers les
organes des premiers groupements sociaux-démocrates tatars et azéris qu'on
peut étudier le processus, passionnant entre tous, de la première emprise du
marxisme sur la société musulmane.
Ces périodiques constituent encore pour les spécialistes de la littérature et
du folklore des peuples musulmans une source inépuisable, car c'est dans les
revues littéraires — très nombreuses et généralement bien faites, que parais
saient les meilleures œuvres des écrivains musulmans, dont certaines n'ont jamais
été rééditées.
Cette presse est, malheureusement, de consultation difficile hors de l'Union
Soviétique, car les rares collections de périodiques sont dispersées et toujours
incomplètes, et aucune bibliographie détaillée n'en a encore été dressée, ni en
Russie, ni à l'étranger.
I. — BIBLIOGRAPHIES GÉNÉRALES DE LA PRESSE RUSSE
Des renseignements succincts sur les périodiques musulmans prérévolutionn
aires figurent dans la plupart des ouvrages de bibliographie générale sur la
presse de Russie. — Les plus importantes publications prérévolutionnaires sont :
Ginlejn (R. E.), PeriodiČeskie izdanija, 1897-1898 (Publications périodiques,
1897-1898), Saint-Pétersbourg, 1897.
— Spisok povremennyh izdanij v Rossii (Liste des publications périodiques
de Russie), 1900, 2e éd., 1903.
— Katalog gazet i íurnalov po všem otrasljam literatury vyhodjaŠČih v Rossii
na russkom i drugih jazykah na 1903 g. (Catalogue des journaux et des
revues concernant tous les secteurs de la littérature paraissant en Russie,
en langue russe et en d'autres langues en 1903), Saint-Pétersbourg, 1902,
23 P-
— Letopis' pečati (Chronique de la presse périodique), publicapovremennoj
tion annuelle, paraissant à Saint-Pétersbourg, de 1908 à 1917, donnant
la liste des périodiques en russe et dans les autres langues de l'Empire.
LisovsKij (N. M.), Bibliografija Russkoj periodiČeskoj pečati 1703-1900 (Biblio
graphie de la presse périodique russe 1703-1900), Petrograd, 1915, n'énu-
mérant que les périodiques en langue russe.
Toropov (A. D.), Spisok povremennyh izdanij vyhodjaŠČih na svět v 1908 godu
(Liste de publications périodiques en 1908), Saint-Pétersbourg, 1909,
donnant la liste de tous les en toutes langues.
— Spisok povremmennyh izdanij vyhodjaŠČih v Rossii v 1916 godu (Liste de
publications périodiques paraissant en Russie en 1916), Petrograd, 1916,
comportant la liste des périodiques en toutes langues. 142 С. QUELQUEJAY
Val'denberg (D. V.), Perečeri povremennyh izdanij (Enumeration des publi
cations périodiques), Saint-Pétersbourg, 1907, donnant la liste de tous
les périodiques en toutes langues paraissant en Russie au Ier novemb
re 1906.
— PeriodiČeskie izdanija vsej Rossii (Les publications périodiques de toute
la Russie), Saint-Pétersbourg, 191 1.
Vol'fson (I. V.), éditeur, « Gazetnyj mir » na 1911 god. (« Le Monde de la Presse ь
en 1911), 1910, 2e éd., 1912.
Parmi les ouvrages parus après la Révolution d'Octobre, il faut signaler un
récent et monumental travail qui, malheureusement, ne concerne que les pério
diques en langue russe :
Bibliografija Periodičeskih izdaňij Rossii içoi-içi6 (Bibliographie des publica
tions périodiques de Russie içoi-igi6), Leningrad, Ministère de la Culture
et Bibliothèque Saltykov-čedrin, 3 tomes, 1958-1960.
A la presse bolchevike d'avant Octobre ont été consacrés plusieurs travaux
qui comportent des renseignements sur les journaux en langues non russes.
Notons parmi les plus importants :
Bol'sevistskaja partijnaja peóať - Mart-Nojabr' 1917 (La presse du parti bolchevik,
mars-novembre 1917), Moscou, 1957. peČať v period podgotovki Velikoj Oktjabr'skoj Socialističeskoj
Revoljucii - Bibliografičeskij Ukazatel' (La presse bolchevike pendant
la préparation de la Grande Révolution d'Octobre - Index bibliogra
phique), Leningrad, 1956.
II. — ÉTUDES CONSACRÉES A LA PRESSE MUSULMANE DE RUSSIE
Aucune bibliographie générale de la presse musulmane de Russie n'a été
établie jusqu'à ce jour. — II n'existe, à ce sujet, que quelques brefs articles et
une brochure :
Žuže (P.), Musul 'manskaja peČať v Rossii (La presse musulmane en Russie),
Saint-Pétersbourg, 191 1, 8 p.
En revanche, nous disposons de nombreuses et intéressantes études régio
nales :
A. — Presse tatare
La source primordiale et fondamentale pour l'étude de la presse tatare est
l'ouvrage de :
Ismail Ramiev, Vaqytly Tatar Matbugaty 1905-102 5 {.Jj\&fôb* j\j\î /Jbi j) -
(La presse périodique tatare, 1905-1925), Kazan, typ. Gazur, 1926, 231 p.,
qui dresse un tableau complet des organes de langue tatare parus durant les
vingt années donnant, pour chaque périodique, une notice détaillée et, en annexe,
la liste des autres périodiques musulmans de Russie, qui d'ailleurs n'est pas
exhaustive et contient quelques erreurs. LA PRESSE PÉRIODIQUE MUSULMANE I43
Un exemplaire de ce précieux et rarissime ouvrage se trouve à la Biblio
thèque du Turk Tarih Kurumu d'Ankara et un microfilm à l'École Pratique
des Hautes Études de Paris.
L'œuvre de Ramiev peut être complétée par plusieurs monographies. Citons,
entre autres :
Elif-Bi, « Iz tatarskoj musul'manskoj pečati » (Au sujet de la presse musulmane
tatare), Kazan, 1908, 8 p. (tiré à part du journal Kazanskij Telegraf,
n08 4539, 4575 et 4578).
Safarov (A.), « Z istorii tatarskoj periodičnoj presi (1905-1925) (Pages d'his
toire de la presse périodique tatare, 1905-1925), Shidnij Svit, Kharkov,
1928, nOs 3-4, pp. 212-215 (en ukrainien).
Plusieurs études ont été consacrées à l'origine de la presse tatare de Kazan :
Černyšev (E. I.), « К istorii tatarskoj periodičeskoj pečati v Rossii - proekt
tatarskogo žurnala Fajda (Pol'za) » (A propos de l'histoire de la presse
tatare en Russie - le projet de la revue tatare Fajda (Utilité), Trudy
Obščestva IzuČenija Tatarstana, Kazan, 1930, t. I, pp. 129-134.
Korbut (M. K.), « Proekt pervoj tatarskoj gazety v Kazani » (Le projet du pre
mier journal tatar à Kazan), Vestnik NauČnogo Obščestva Tatarovedenija,
Kazan, n° V, 1926, pp. 106-131.
Le même article a été publié dans le journal Krasnaja Tatarija, Kazan,
n° 142 de 1926.
Une intéressante monographie a été dédiée par l'historien tatar Galimgan
Ibragimov au premier journal bolchevik tatar : Ural (1907). (Galimgan), Ural hàm Uralčylar (^Udl^jl ^j> J[;jl - Ural et
les Uralčy), Kazan, 1926 (en tatar de Kazan).
Quant aux débuts de la presse soviétique tatare des années 1918-1920, ils
ont été retracés dans deux brèves études :
Fedotov (M.), « Pečať Tatrespubliki », Tatarskij Л r orner, Bul. d'Inf. du V.O.K.S.,
1927, n08 23-25, pp. 19-20 (même publication en français, anglais et all
emand),
et
Nasyrov (I.), « Sovět vlastenin berenče jyllarynda Tatar vaqytly matbugaty »
(La presse périodique tatare dans les premières années du régime sovié
tique ), Sovet Adàbiaty, Kazan, 1956, n° 9 (en tatar transcrit en carac
tères cyrilliques), que nous n'avons pas pu consulter.
B. — Presse azérie
Nous ne disposons pour la presse musulmane de Transcaucasie d'aucun travail
soviétique comparable à l'ouvrage de Ramiev sur la presse tatare, mais cette
lacune peut être partiellement comblée par des annuaires publiés à Bakou de
1907 à 1909 :
BoGOSLAVSKij (E.), Bakinskaja pečať posle ij oktjabrja 1905 g. po i-oe julja
I9°7 g- (La presse de Bakou après le 17 octobre 1905 jusqu'au Ier juillet
1907), Bakou, 1907, 28 p. c- QUELQUEJAY 144
(E.) Bakinskaja peČať v 1907 godu (La presse de Bakou en 1907),
Bakou, 1908, 38 p.
— Bakinskaja pečať v 1908 godu (La presse de Bakou en 1908), Bakou, 1909,
86 p.
Quelques excellentes études ont été publiées sur ce sujet, en Russie, en Angle
terre et en Turquie :
Jeyhoun bey Hajibeyli, « The origin of the national press in Azerbaijan »,
The Asiatic Reviev, t. XXVI, 1930, fasc. 88, pp. 757-765 et t. XXVIl,
fasc. 90, pp. 349-359 et fasc. 91, pp. 552-557-
Yusuf bey Vezirov, Azerbaycan edebiyatina bir nazar (Coup d'ceil sur la litt
érature d'Azerbajgan), Istanbul, 1337 (1921/1922) (en turc).
Une traduction française abrégée de ce travail a été publiée par L. Bouvat
dans la Revue du Monde Musulman, t. L, juin 1922, pp. 101-121.
Prof. Dr. A. Caferoglu, « Azerbaycan IX », Mucahit (Ankara), n° 30, t. III,
Haziran, i960, pp. 13-14 (en turc).
« Azéri Matbu'atynyn Mukhtaser Tarikhčesi » ( j*oZÎ>%a ii\l3\fiyh» t£ j Si
LS^»A>b>sjjlJ - « Petite histoire de la presse azérie »), Je ni Qafqasija
(L—UiU (<■£»), Istanbul, vol. III, n° 9, pp. 5-8 (en turc).
Bagriy (A. K.), «Azerbaijan Matbu'aty Kitabij jaty », Letopi's PeČati Azerbaj-
£ana (Bakou), nOe 1-5, 1928.
Les premiers périodiques azéris sont étudiés dans tous les travaux traitant
de la littérature musulmane de Transcaucasie dans la seconde moitié du xixe siè
cle et dans les nombreuses monographies consacrées à l'écrivain philosophe
Hasan bey Melikov Zerdabi, fondateur de l'Ekinâi, ancêtre de la presse musul
mane de Russie.
Une brochure a pour objet ce périodique :
Azarbajgan Matbu'atynyn Elli Jyllygy - Ekinči (1875- 1925)
- Cinquante années de la presse d'Azer-
bajgan - Ekinči), Bakou, 1926, 48 p. (ouvrage se trouvant à la bibliothèque
du Tiirkiyat Enstitiisii, Istanbul).
Des études plus nombreuses encore ont été publiées en Union Soviétique
sur le célèbre journal satirique progressiste Molla Nasreddin de Tiflis :
Ahmedov (Azir Mir), « Molla Násráddin Zurnalynyn Jajylmasy va tâ'siri hag-
gynde » (Au sujet de la diffusion et de l'influence du journal Molla
Nasreddin), Izvestija Akademii Nauk Azerbajganskoj S.S.R., série des
Sciences Sociales, n° 1, Bakou, 1958, pp. 65-76 (en turc azéri, avec un
résumé en russe, pp. 75-76).
Ibrahimov (M.), Bôjuk demokrat Molla Nà'srâddin (Le grand démocrate Molla
Nasreddin), Bakou, 1939 (en turc azéri).
Kljaštorina (V.), « Žurnál Molla Nasreddin i persidskaja političeskaja satira
perioda revoljucii 1905 -192 2 gg. » (La revue Molla Nasreddin et la satire
politique iranienne à l'époque de la Révolution de 1905-1911), Kr. Soobšč.
Jn-ta Vost., Moscou, n° XXVII, 1950, pp. 31-41. LA PRESSE PÉRIODIQUE MUSULMANE I45
Ša rif (A.), Molla Nasreddin (čálil Mâmmàtguly Zade) (Molla Nasreddin -
Ùàlil Mamed Kuli Zade), Bakou, 1946 (en turc azéri), ouvrage consacré
à la vie du fondateur du journal, Galil Mamed Kuli Zade.
— « 50 let so dnja osnovanija žurnala - Molla Nasreddin — » (Les cinquante
années depuis la fondation de la revue Molla Nasreddin), Kr. Soobšč.
In-ta Vost., XXVII, Moscou, 1958, pp. 23-30.
Tagirčanov (A. T.), « Istoričeskie korni persidskoj političeskoj satiry (O vlija-
nii žurnala Molla Nasreddin na satiru Dehhoda) » (Les racines historiques
de la satire politique persane - De l'influence du journal Molla Nasreddin
sur la de Dehhoda), Vestnik Leningradsko go Un-ta, n° 2, Leningrad,
1952.
En ce qui concerne les organes sociaux-démocrates musulmans de Transcau-
casie, quelques renseignements sont donnés dans l'ouvrage de :
G. Žvanija, Bol'sevistskaja pečať Zakavkazja nakanune i v period pervoj russkoj
Revoljucii (La presse bolchevike de Transcaucasie à la veille et pendant
la première Révolution russe), Tbilisi, 1958.
Une description détaillée du Koč-Devet (1905), journal social-démocrate de
Bakou, bilingue (arménien + turc azéri), figure dans les travaux de Khikar
Barseghian, directeur de la filiale arménienne de l'Institut du marxisme-
léninisme :
Bolševikan haj parberakan mamuli patmuthun igoo-1920 (Histoire de la presse
périodique bolchevike arménienne - 1900-1920), Erevan, 1956 (en armén
ien) .
BolČevikan haj parberakan mamuli bibliografia (Bibliographie de la presse
périodique bolchevike arménienne), Erevan, 1959 (en arménien).
L'analyse d'un autre organe social-démocrate de Bakou, Tekamûl, a été
publiée par :
Šahgeldiev (A. G.), sous le titre : « Legal'naja bol'sevistskaja gazeta Tekam-
jul » (Le journal bolchevik légal Tekamûl), dans le quotidien Bakinskij
Raboâij de Bakou (numéro du 29 décembre 1957).
Enfin un intéressant article est consacré au journal russe Tifliskie Vědomosti
qui paraissait à Tiflis en 1830- 1833 et qui possédait une page en langue azérie :
Enikolopov (I.), « Pervaja tjurkskaja gazeta na Kavkaza » (Le premier jour
nal turc au Caucase), Kul'tura i Pismennosť Vostoka, Bakou, t. II, 1908,
pp. 140-146.
C. — Presse du Daghestan
Nous sommes assez bien informés sur la jeune presse daghestanaise qui
apparaît en 191 7 grâce à une excellente étude :
Magomedov (S. M.), « Kumykskaja periodičeskaja pečať v 1917-1918 godah »
(La presse périodique kumyke dans les années 1917-1918), parue dans les
Trudy In-ta istorii partii pri Dagestanskom obhome K.P.S.S., t. II,
Mahač-Kala, 1958, pp. 3-21.
10 I46 С. QUELQUEJAY
D. — Presse de Crimée
Tous les travaux consacrés à Ismail bey Gasprinski réservent une place
importante à son célèbre Terguman. On peut citer entre autres l'ouvrage de :
Cafer Seyd ahmet, Gaspirali Ismail Bey, Istanbul, 1934 (en turc).
Mais très rares sont les références aux autres périodiques criméens. On ne
peut citer que l'article de :
Abdulhakim Hilmi, « Matbu'at Tarihimiza dair ь (Au sujet de l'histoire de
notre presse) dans la revue mensuelle Ana Jurt de Simferopol, publiée
sous l'occupation allemande en 1943, n° 1, pp. 9-13 et n° 2, pp. 6-7 (en
tatar de Crimée).
E. — Presse kazahe
La presse prérévolutionnaire kazahe ne nous est connue qu'indirectement
à travers les études consacrées à l'histoire générale des Steppes Kazahes.
Pour la période postérieure à la Révolution de février, on peut se référer à :
Ukazatel' pečati Kazahskoj S.S.R. (1Q17-1Q3Q) (Index bibliBibliografiČeskij
ographique des publications de laR.S.S. Kazahe), Alma-Ata, 1941, 2e partie
(presse périodique), 100 p.
et pour la presse marxiste prérévolutionnaire à l'étude de S. Imašev :
Imašev (S.), « Rasprostranenie marksistskoj pečati - Iz istorii Kommunističeskoj
Partii Kazahstana » (La diffusion de la presse marxiste - Pages d'histoire
du Parti Communiste du Kazahstan), Partijnaja Žizn' Kazahstana,
Alma-Ata, n° 5, mai 1958, pp. 34-38.
F. — Presse d'Asie Centrale
Sur la presse prérévolutionnaire d'Asie Centrale, nous ne possédons qu'un
seul travail très complet d'ailleurs de :
Zija Sa'id, Uzbek Vaqytly Matbu'aty Tarikhige Materiallar (,JbSI J
j*VLj .JU <Lxl>bJ JjAj cJ^jf** - Matériaux pour servir à l'histoire
de la presse périodique uzbeke), Samarkand-Taškent, 1927, éditions d'État
d'Uzbekistan, 180 p.
Un exemplaire de ce précieux et rarissime ouvrage existe dans une bibli
othèque privée d'Istanbul ; l'École des Hautes Études en possède le microfilm.
Une étude plus récente, fort documentée et intéressante, a été publiée en
1954 à. Taškent par :
G. N. Čabrov, « Iz istorii poligrafii i izdatel'stva literatury na mestnyh jazykah
v dorevoljucionnom Turkestane (1 868-191 7) » (Pages d'histoire de la
polygraphie et de l'édition des œuvres en langues locales dans le Turkes- LA PRESSE PÉRIODIQUE MUSULMANE I47
tan prérévolutionnaire, 1868-1917), Trudy S.A.G.U., section des Sciences
historiques, fasc. LVII, livre 7, pp. 77-95, Taškent, 1954.
Elle ne comporte que des renseignements indirects sur la presse. D'autre
part, quelques renseignements sur la presse peuvent être glanés dans le livre de :
GoRODECKij (B. M.), Bibliografija Turkestana, ire partie, Taškent, 1913.
En i960, M. P. Avšarova a publié une bibliographie sur la presse russe
d'Asie Centrale :
Avšarova (M. P.), Russkaja periodičeskaja pečať v Turkestane, 1870-1917
(La presse périodique russe au Turkestan, 1870-1917), Taškent, Gosizdat
de la R.S.S. d'Uzbekistan, i960, 195 p.
Nous n'avons pas pu consulter cet ouvrage et ne savons pas s'il n'étudie que
la seule presse en langue russe — comme semble l'indiquer son titre — ou s'il
comporte aussi des références aux organes en langues locales.
Ce bref aperçu des sources documentaires sur la presse musulmane de Russie
révèle l'indigence des moyens mis à la disposition des chercheurs qui désirent
aborder ce problème et notre analyse de la presse musulmane serait bien limitée,
si nous ne possédions de remarquables revues de presse qui paraissaient dans
certains périodiques russes de 1911 à 1915, notamment les compte rendus de
A. N. Samojlovič dans Mir I sláma de Saint-Pétersbourg, t. I (pp. 257-287),
t. II (pp. 463-492), t. III (pp. 257-287), t. IV. (Musul'manskaja Periodičeskaja
Pečať ) et surtout les analyses exhaustives de la presse tatare (Obzor tekuščej
InorodniČeskoj Literatury ) que le professeur M. Katanov publiait dans Inorod-
Českoe Obozrenie de Kazan : t. I de décembre 1912, pp. 25-50 (journaux de jan
vier à juillet 1912) ; t. II de juin 1913, pp. 176-218 (journaux de septembre 1912
à mars 1913) ; t. IV, septembre 1913, pp. 292-316 de mars à août 1913) ;
t. V-VI, décembre 1913, pp. 369-461 (journaux de septembre 1913 à janvier
19 14) ; t. VIII, septembre 1914, pp. 576-596 (journaux de mars à mai 1914) ;
t. II de 1916, fasc. 4-5 de décembre 1916, pp. 341-352 (analyse de la revue Šura
de 1915)-
COLLECTIONS DE PÉRIODIQUES MUSULMANS DE RUSSIE
SlGLES
B.D. I.C. Bibliothèque de la Documentation Internationale Contemporaine,
Paris.
B. K. Belediye Kutuphanesi (Bibliothèque de la Municipalité), Istanbul.
B. N. Nationale, Paris.
с P. Collections privées : (1) - Paris, (2), (3), (4) - Istanbul, (5) — Ankara,
(6) - diverses.
D Dar ul-Kutiib, La Citadelle, Le Caire.
H Bibliothèque de l'Université de Helsinki.
H !i.s. Hoover Institution, Université de Stanford.
H.T.U. de Hakki Tarik Us (Istanbul). С. QUELQUEJAY I48
I.M. Institut zur Erforschung des U.d.S.S.R., Munich.
I.U.K. Istanbul Cniversitesi Kutuphanesi (Bibliothèque de l'Université d'Is
tanbul), Istanbul.
I.T. Institut de Turcologie (Paris).
L.O. Bibliothèque de l'École Nationale des Langues Orientales Vivantes,
Paris.
M. Millet Kutuphanesi (Bibliothèque Millet), Istanbul.
M.K. Milli Kutiiphane Nationale), Ankara.
S.A. Bibliothèque de la Société Asiatique, Paris.
Т.Е.du Tùrkiyat Enstitiisii (Institut de Turcologie), Istanbul.
U.C.de l'Université de Columbia, New York.
W.L. Bibliothèque Widener, Université de Havard, Cambridge (E.-U.).
Au cours de recherches effectuées de 1959 à 1961 en France, en Finlande,
en Turquie et aux États-Unis, nous nous sommes efforcés de retrouver les prin
cipales collections des périodiques publiés par les musulmans de Russie avant
1920, tant en Russie qu'à l'étranger. Le catalogue que nous présentons ci-après
est, certes, loin d'être complet ; d'autres collections existent vraisemblablement
dans les bibliothèques publiques et privées des pays d'Orient, peut-être aussi
en Angleterre, en Allemagne, et dans d'autres pays encore*.
AČYQ SOZ - jyM Jj>-I - LA FRANCHE PAROLE.
Bakou (azéri). Organe officieux du parti Mussavat, quotidien. Octobre
1915-mars 1918.
C.P. 6 (Istanbul), complète (?).
(Voir aussi Addendum.)
AI NA -&J-LE MIROIR.
Taškent (uzbek). Revue bi-mensuelle littéraire et politique. Octobre 1913-
1915-
H. 1914, n° 1 (6-11).
Troick (kazah). Revue mensuelle. Janvier 1911-septembre 1916.
H. 1911 complet, 1912, nos 4 (avril), 5 (mai), 6 (juin), 9 (sep-
■ tembre).
AL-DIN-VAL-ADAP - i-oNlj^OJl - LA RELIGION ET LA BONNE
ÉDUCATION.
Kazan (tatar). Revue religieuse mensuelle (de périodicité irrégulière).
Mars 1906-avril 1908, puis hiver 1912-1913, à 1917 (?)
H. 1906, nos 1 (17-3), 5 (10-6) à 12 (16-12).
4. Nous serions reconnaissants à tous ceux qui possèdent de plus amples
informations à ce sujet de bien vouloir nous aider à combler les lacunes de ce
travail.