DPC des pédicures-podologues - Rapport expérimentation EPP 2008 2010 podologues

icon

34

pages

icon

Français

icon

Documents

2010

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

34

pages

icon

Français

icon

Ebook

2010

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Mis en ligne le 13 mars 2013 Les pédicures-podologues sont environ 11 300, dont seulement 2% sont salariés (données DREES au 1er janvier 2010).L’amélioration des pratiques professionnelles nécessite des recommandations professionnelles, des méthodes et des outils développés par la HAS et les sociétés savantes.Par exemple :Le dossier du patient en pédicurie-podologieLe pied de la personne âgée : approche médicale et prise en charge de pédicurie-podologieSéances de prévention des lésions des pieds chez le patient diabétique, par le pédicure-podologuePolyarthrite rhumatoïde : aspects thérapeutiques hors médicaments et chirurgie - aspects médico-sociaux et organisationnelsLa HAS a signé une convention avec l’ONPP en 2008 pour développer des programmes d’EPP et former 20 pédicures-podologues à la mise en œuvre de l’EPP. Ces programmes permettent de hiérarchiser et d'organiser les priorités d'actions à mettre en œuvre. L’Ordre national des pédicures-podologues a fait le bilan de l’expérimentation d’évaluation des pratiques professionnelles en 2008-2010 (rapport en bas de page dans Documents). En 2010, 37 groupes ont été constitués dans 19 des 21 régions. Ils ont réuni au total 353 pédicures-podologues soit 3.30% des professionnels. Les programmes retenus sont : « Dossier du patient en pédicurie-podologie » (13%), « Hygiène des soins au cabinet » (37%), « Bilan podologique du patient âgé » (29%), « Avis podologique sur une gonalgie » (21%).Selon le Code de la santé publique, partie législative, quatrième partie (Professions de santé) :Livre préliminaire : Dispositions communesTitre II : Gestion des fonds du développement professionnel continu des professionnels de santéArticle L4021-1 : La gestion des sommes affectées au développement professionnel continu, y compris celles prévues le cas échéant par les conventions mentionnées aux articles L. 162-14-1, L. 162-16-1 et L. 162-32-1 du code de la sécurité sociale, est assurée, pour l'ensemble des professions de santé, par l'organisme gestionnaire du développement professionnel continu. Cet organisme est doté de la personnalité morale. Il est administré par un conseil de gestion. L'organisme gestionnaire du développement professionnel continu assure la gestion financière des actions de développement professionnel continu et est notamment chargé de déterminer les conditions d'indemnisation des professionnels de santé libéraux et des centres de santé conventionnés participant aux actions de développement professionnel continu. L'organisme gestionnaire du développement professionnel continu peut comporter des sections spécifiques à chaque profession. Les modalités d'application du présent article, notamment les règles de composition du conseil de gestion de l'organisme gestionnaire du développement professionnel continu, les modalités de création de sections spécifiques et les règles d'affectation des ressources à ces sections, sont fixées par voie réglementaire.Livre III : Auxiliaires médicaux, aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciersTitre II : Professions de masseur-kinésithérapeute et de pédicure-podologue.Chapitre II : « Pédicure-podologue ».Article L4322-1 : Seuls les pédicures-podologues ont qualité pour traiter directement les affections épidermiques, limitées aux couches cornées et les affections unguéales du pied, à l'exclusion de toute intervention provoquant l'effusion de sang.Ils ont également seuls qualité pour pratiquer les soins d'hygiène, confectionner et appliquer les semelles destinées à soulager les affections épidermiques.Sur ordonnance et sous contrôle médical, les pédicures-podologues peuvent traiter les cas pathologiques de leur domaine de compétence.Les pédicures-podologues peuvent adapter, dans le cadre d'un renouvellement, les prescriptions médicales initiales d'orthèses plantaires datant de moins de trois ans, dans des conditions fixées par décret et sauf opposition du médecin.Article L4322-10 : Le conseil régional ou interrégional organise des actions d'évaluation des pratiques professionnelles en liaison avec le conseil national de l'ordre et avec la Haute Autorité de santé qui élabore ou valide les méthodes et les référentiels d'évaluation. Pour l'exercice de cette mission, le conseil régional ou interrégional a recours à des professionnels habilités à cet effet par la Haute Autorité de santé. Les professionnels habilités procèdent à la demande des professionnels intéressés à des évaluations individuelles ou collectives des pratiques.Mise à jour le : 06 janvier 2012 Mis en ligne le 13 mars 2013
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 2010

Nombre de lectures

25

Licence :

En savoir +

Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

12 Mo

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text