Réalisations et enseignements des projets initiés par le Fopim - Réalisations et enseignements des projets fopim 2002 2010

icon

60

pages

icon

Français

icon

Documents

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

60

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Mis en ligne le 21 janv. 2011 Le Fonds de promotion de l'information médicale et médico-économique a été créé par la loi de financement de la sécurité sociale pour l'année 2001. Le Fopim avait pour mission de "financer (ou participer au financement) des actions d'information et de communication en matière de bon usage des produits de santé et de stratégie thérapeutique, notamment de prescription et de dispensation médicamenteuse", c'est-à-dire de fournir aux professionnels de santé une information objective, indépendante de l'industrie sur les produits de santé (médicaments et dispositifs médicaux) admis au remboursement. Ce fonds, ne disposant pas de personnalité morale, était géré par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Le fonds a été supprimé en décembre 2004. Pendant les cinq années suivantes, la Haute Autorité de Santé, succédant à l'Afssaps dans ses droits et obligations au regard du Fopim, a continué de suivre et financer la réalisation des projets antérieurement sélectionnés. En décembre 2010, la HAS propose un bilan des projets et en tire des enseignements. Mis en ligne le 21 janv. 2011
Voir Alternate Text

Nombre de lectures

10

Licence :

En savoir +

Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique

Langue

Français

              Les projets initiés par le Fonds de promotion de l’information médicale et médico-économique -Fopim- (2002-2004) :
 réalisations suivies par la Haute Autorité de Santé et enseignements (2005-2010).           
HAS / Service qualité information médicale / décembre 2010
1
 ABREVIATIONS ET ACRONYMES  En vue de faciliter la lecture du texte, les abréviations et acronymes utilisés sont explicités ci-dessous :  ACOSS Agence centrale des organismes de sécurité sociale ADESSI Association départementale d’éducation sanitaire et sociale en Isère AFSSAPS Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé APIMA Association pour l’informatisation des médecins d’Alsace ASIP santé Agence des systèmes d’information partagés de santé ASMR Amélioration du service médical rendu ASTI Aide à la stratégie thérapeutique par l’informatique BdC Banque de connaissances BdM Base de données sur les Médicaments BEH Bulletin épidémiologique hebdomadaire BUM Bon usage du médicament CEPS Comité économique des produits de santé CNAM-TS Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés CNOP Conseil national de l’ordre des pharmaciens CPAM Caisse primaire d’assurance maladie CRAT Centre de renseignements sur les agents tératogènes CT Commission de la transparence DAM Délégués de l’assurance maladie DCI Dénomination commune internationale DGS Direction générale de la santé FOPIM Fonds de promotion de l’information médicale et médico-économique GSI Groupe de travail sur les systèmes d’information IGAS Inspection générale des affaires sociales INPES Institut national de prévention et d’éducation pour la santé INVS Institut national de veille sanitaire LAP Logiciel d’aide à la prescription OCDE Organisation de coopération et de développement économiques PLFSS Projet de loi de financement de la sécurité sociale RCP Résumés des caractéristiques des produits SADM Système d’aide à la décision médicale SFTG Société de formation à la thérapeutique du généraliste SMR Service médical rendu SRH Sortant de la réserve hospitalière (produits) TBS Tableaux de bord de suivi TIC Technologies de l’information et de la communication  
HAS / Service qualité information médicale / décembre 2010
2
  
 
SOMMAIRE
SYNTHÈSE.........................................................................................................................5 
INTRODUCTION .................................................................................................................9 
1 LES PROJETS INITIÉS PAR LE FOPIM (2002-2004) ..................................................10 
1.1 Les projets menés en interne au Fopim ................................................................................................ 10 1.1.1 Création d’un site internet et d'un bulletin périodique destiné aux professionnels de santé. ............ 10 1.1.2 Groupe de travail sur les Systèmes d’Information (GSI).....................................................................11 
1.2 Les projets subventionnés et les achats de prestations ..................................................................... 12 1.2.1 Appel d’offres sur des revues ............................................................................................................. 12 1.2.2 Appel d’offre sur des projets d’initiative indépendante dans le domaine de l’information médicale en matière de produits de santé....................................................................................................................... 12 1.2.3 Les projets sélectionnés suite aux appels d’offres............................................................................. 13 1.2.4 Les achats de prestations .................................................................................................................. 15 
1.3 Tableaux de synthèse.............................................................................................................................. 16 1.3.1 Correspondance entre les objectifs et les choix de subventions ou de prestations .......................... 16 1.3.2 Tableau synoptique des projets subventionnés ou prestations achetées .......................................... 17 
2 LA RÉALISATION DES PROJETS SUBVENTIONNÉS ET DES ACHATS DE PRESTATIONS (2005-2010) .............................................................................................18 
2.1 Les revues................................................................................................................................................18 
2.2 Les outils informatiques ......................................................................................................................... 19 2.2.1 Les bases de connaissances ............................................................................................................. 19 2.2.2 Systèmes informatiques intégrant des données patients .................................................................. 21 2.2.3 Synthèse relative aux outils informatiques......................................................................................... 26 
2.3 Les outils d’éducation............................................................................................................................. 27 2.3.1 Outil pare on d’antibiotiques - Association Départementale dÉducationd eS adinailtoaigrue ee t Socnitasl-ep reonf eIssèsrioe n(nAeDlsE eSt SpI)r.e..s.c..r.i.p..t.i........................................................................27 2.3.2 Notices explicatives et fiches d’observance illustrées pour la dispensation aux patients ambulatoires de médicaments ou préparations hospitalières pédiatriques – service pharmacie de l'hôpital Robert Debré, Paris .............................................. ................................ ...... 28 ................................................................ ........ 2.3.3 Synthèse relative aux outils d'éducation des patients........................................................................ 29 
2.4 Les achats de prestations....................................................................................................................... 29 2.4.1 Étude de faisabilité du développement d’une Base de Connaissances (BdC) publique pour la prescription et la dispensation des médicaments ....................................................................................... 29 2.4.2 Site d’information sur les antibiotiques « Plan Antibiotiques » - DGS................................................ 31 2.4.3 Plaquettes d’information pour les pharmaciens et les médecins sur les médicaments à prescription restreinte et sortant de la réserve hospitalière ............................................................................................ 31 2.4.4 Fiches sur les produits sortant de la réserve hospitalière (SRH) ....................................................... 31 
3 ENSEIGNEMENTS.........................................................................................................33 
3.1 Les limites du Fopim...............................................................................................................................33 
3.2 Les facteurs de réussite ou d échec des réalisations ......................................................................... 34 
HAS / Service qualité information médicale / décembre 2010
3
3.2.1 Nécessité d'une identification précise des besoins ressentis ............................................................ 34 3.2.2 Taille de l’équipe et caractère multidisciplinaire ................................................................................. 34 3.2.3 Problèmes de licence d’utilisation et de droit de la propriété intellectuelle ........................................ 35 3.2.4 Le rôle de la HAS dans le suivi des réalisations ................................................................................ 35 
3.3 Les objectifs essentiels du FOPIM intégrés dans les missions de la HAS ....................................... 36 3.3.1 L’information sur les médicaments ..................................................................................................... 36 3.3.2 Les projets d’informatique médicale................................................................................................... 37 
4 CONCLUSION ET PERSPECTIVES..............................................................................40 
4.1 Au niveau de la production et de la diffusion d’information sur les produits de santé et les stratégies thérapeutiques.............................................................................................................................40 
4.2 Au niveau des normes favorisant l’interopérabilité des systèmes d’information médicaux ......... 40 
4.3 Au niveau des démarches qualité en matière de moyens d’information .......................................... 41 
5 MÉTHODE D’ÉLABORATION .......................................................................................43 
6 ANNEXES.......................................................................................................................44 
6.1 ANNEXE 1 : Loi n°2000-1257 du 23 décembre 2000 de financement de la sécurité sociale pour 2001.................................................................................................................................................................44 
6.2 ANNEXE 2 : Loi n°2004-810 du 13 août 2004 rela tive à l'assurance maladie (article 36) ................ 48 
6.3 ANNEXE 3 : Composition du Comité d’orientation du Fopim............................................................. 49 
6.4 ANNEXE 4 : Composition du Groupe Confraternel.............................................................................. 50 
6.5 ANNEXE 5 : Débats et décisions du Comité d'orientation du Fopim ................................................. 51 
6.6 ANNEXE 6 : Synthèse de l'activité du Groupe confraternel du Fopim .............................................. 56 
6.7 ANNEXE 7 : Composition du Groupe de travail sur les Systèmes d’information (GSI) ................... 57 
6.8 ANNEXE 8 : Décisions de la HAS concernant les projets subventionnés et les achats de prestations......................................................................................................................................................58 
6.9 ANNEXE 9 : Coordonnées des éditeurs / promoteurs de projets....................................................... 60   
HAS / Service qualité information médicale / décembre 2010
4
 
Synthèse   Les projets initiés par le Fonds de promotion de l’information médicale et médico-économique -Fopim- (2002-2004) : réalisations suivies par la Haute Autorité de santé et enseignements (2005-2010).    Le Fonds de promotion de l’information médicale et médico-économique  a été créé par la loi de lication du 19 novembre f2in0a0n1.c eÀm ednets tdine altiao ns édceursi tép rsofoecisaslieo npnoeulrs  l'daen nséaen t2é,0 0c1e  efto lned sd, écnree t dids'appopsant pas de personnalité morale, était géré par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) jusqu'à sa suppression par l'article 36 de la loi 2004-810 du 13 août 2004 de réforme de la sécurité sociale.  Le Fopim avait pour mission de « financer (ou participer au financement) des actions d'information et de communication en matière de bon usage des produits de santé et de stratégie thérapeutique, notamment de prescription et de dispensation médicamenteuses », c'est-à-dire de fournir aux professionnels de santé une information objective, indépendante de l’industrie, sur les produits de santé (médicaments, dispositifs médicaux) admis au remboursement.  De 2002 à 2004, le Comité d’orientation, après avis d’un groupe confraternel, a lancé des travaux et des études, sélectionné et subventionné, sous l'égide de l'Afssaps, des projets en cohérence avec les objectifs qu'il s'était fixés dès sa création.  Le fonds a été supprimé en décembre 2004. Pendant les cinq années suivantes, de 2005 à 2009, la Haute Autorité de Santé, succédant à l’Afssaps dans ses droits et obligations au regard du Fopim, a continué de suivre et financer la réalisation des projets antérieurement sélectionnés jusqu’en janvier 2010. Aujourd'hui, la HAS est en mesure de faire le bilan des réalisations subventionnées et d’en tirer des enseignements.   Quels étaient ces projets ?  Des projets subventionnés : a) Des revues : l’une  ou les cahiers de la médecinede témoignages et de débats, « Pratiques utopique », l’autre de formation continue pour médecins généralistes « Médecine, de la médecine factuelle à nos pratiques ». b) Des outils informatiques : le site du CRAT (Centre de Renseignements sur les Agents Tératogènes), base de données pour les professionnels de santé sur la prescription des médicaments chez la femme enceinte, qu’il s’agisse de risques médicamenteux ou de stratégies thérapeutiques ; le site Antibiocarte,outil de recherche et de comparaison d’antibiotiques utilisables par les praticiens ; OrdoFopim, logiciel permettant la prescription en Dénomination Commune Internationale (DCI) ; Freevax, logiciel d’aide à la décision vaccinale ; ASTI 3 (Aide à la stratégie thérapeutique par l’informatique), logiciel d'aide à la stratégie thérapeutique, présentant des « tableaux de bord de suivi » pour la prévention, le dépistage et le suivi de malades chroniques.  c) Des outils d’éducation du patient : un outil de dialogue parents-professionnels lors de la prescription d’antibiotiques sous forme d’une brochure ; des notices explicatives et fiches d’observance illustrées pour la dispensation aux patients ambulatoires de médicaments ou préparations hospitalières pédiatriques.  Par ailleurs, des achats de prestation ont été réalisés : une étude de faisabilité du développement d’une base de médicaments publique pour la prescription et la dispensation des médicaments ; un
HAS / Service qualité information médicale / décembre 2010
5
site d’information sur les antibiotiques inclus dans le « Plan Antibiotiques» de la DGS ; des plaquettes d’information pour les pharmaciens et les médecins sur les médicaments à prescription restreinte et sortant de la réserve hospitalière ; des fiches sur les produits sortant de la réserve hospitalière.  Tous ces projets ont été réalisés. La HAS a joué un rôle d’exécution des engagements du Fopim, et a mis en place un accompagnement plus actif lorsque les projets étaient liés à ses missions en particulier pour certains projets d’informatique médicale.   Quels sont les enseignements ?  Il est possible d’identifier des facteurs de réussite ou d’échec : échec pour les limites du Fopim qui juridiquement n’avait pas de personnalité morale ce qui a posé rapidement un problème de gouvernance ; absence de précision dans les cahiers des charges pour les licences d’utilisation des projets logiciels ; réussite pour les projets qui répondent à des besoins précis ressentis par les professionnels (par exemple, le CRAT), ou les projets s’appuyant sur des équipes importantes et multidisciplinaire (par exemple, ASTI).  Au-delà de ce premier niveau d’enseignements le Fopim a ouvert la voie à la réflexion et à des réalisations en matière d’information sur les produits de santé et les stratégies thérapeutiques :   1) La production et la diffusion d’information sur les produits de santé et les stratégies thérapeutiques  Poursuivant le travail entamé par le Fopim (les fiches nouveaux médicaments), la Commission de la transparence (CT) transférée à la HAS en 2005 fait le constat que les avis de la CT sont exhaustifs mais peu lisibles et qu’ils arrivent trop tard pour constituer une aide à la prescription. La HAS a donc décidé de produire deux nouveaux types de documents : les fiches « Bon Usage du Médicament » et, depuis 2008, les synthèses d’avis de la CT. Leur format et leur rédaction sont conçus pour fournir au prescripteur les éléments les plus pertinents pour la pratique quotidienne. Tous les nouveaux médicaments sont ciblés mais également les nouvelles indications des médicaments existants et les dispositifs médicaux. Une large diffusion est assurée par le site et par la reprise des informations dans la lettre mensuelle « Actualités et Pratiques ». Soulignons également que la CNAMTS à travers le réseau des délégués de l’assurance maladie (qui n’existait pas à l’époque du Fopim) dispose d’un vecteur majeur pour porter ces productions auprès des médecins.  Le Fopim a posé la question de la frontière entre l’information officielle et le travail d’auteur. Si l’information officielle sur les médicaments reste aux quatre producteurs que sont l’Afssaps, la HAS, le Comité économique des produits de santé et l’assurance maladie, l’« étude de faisabilité pour le développement d’une base de connaissances » a aidé la HAS à mettre en place un agrément des bases de données1sur les médicaments qui permet notamment de façon reconnue et encadrée d’attacher des propriétés pharmacologiques aux DCI pour lesquelles il existe très peu d’information institutionnelle. Les LAP pour être certifiés doivent s’appuyer sur une base de données sur les médicaments (BdM) agréée. Le CRAT, dont le site internet a été financé par le Fopim, fait également un travail d’auteur et peut fournir des informations différentes de l’information officielle (Autorisation de mise sur le marché) sur les contre-indications chez la femme enceinte : les auteurs établissent leurs avis sur la base d’une analyse actualisée des publications scientifiques disponibles et leur longue expérience clinique. L’importance de ce travail de production d’information sur les médicaments chez la femme enceinte et sa nécessaire diffusion justifient l’intérêt que les acteurs publics doivent porter au CRAT.                                                   1Les quatre BdM sont agréés : Banque Claude-Bernard, Vidal, Thériaque, Thésorimed
HAS / Service qualité information médicale / décembre 2010
6
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text