Nouveaux fragments de tablettes en linéaire B de Cnossos - article ; n°1 ; vol.97, pg 5-22

-

Documents
19 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Bulletin de correspondance hellénique - Année 1973 - Volume 97 - Numéro 1 - Pages 5-22
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1973
Nombre de visites sur la page 23
Langue Français
Signaler un problème

Jean-Pierre Olivier
Louis Godart
Nouveaux fragments de tablettes en linéaire B de Cnossos
In: Bulletin de correspondance hellénique. Volume 97, livraison 1, 1973. pp. 5-22.
Citer ce document / Cite this document :
Olivier Jean-Pierre, Godart Louis. Nouveaux fragments de tablettes en linéaire B de Cnossos. In: Bulletin de correspondance
hellénique. Volume 97, livraison 1, 1973. pp. 5-22.
doi : 10.3406/bch.1973.2115
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bch_0007-4217_1973_num_97_1_2115FRAGMENTS DE TABLETTES NOUVEAUX
EN LINÉAIRE Β DE CNOSSOS
moins au portant En début de 1968, les 900 de numéros le 1966], fragments second il 8334-87511 auteur reste de tablettes de au ces ; Musée il lignes écrivait2 qui archéologique publiait n'ont : « A pas les l'heure reçu tablettes d'Iraklion de actuelle numéro de Gnossos un [id peu [en est
réalité, environ 825 : cf. « Les scribes de Cnossos », p. 19] ; je ne prétends
pas qu'il ne soit plus possible d'en « lire » aucune, mais je pense que près
de 800 de ces fragments ne portent vraiment aucune trace de signe ; quoi
qu'il en soit, pas plus ces 800 fragments vierges que la centaine présentant
des traces de signes que je n'ai pu identifier ne doivent être méprisés :
les uns comme les autres sont susceptibles de se raccorder à des pièces
numérotées, voire d'être le « chaînon manquant » entre deux ou plusieurs
de ces dernières. »
Six années (d'octobre 1966 à février 1972) de travail sur les tablettes
en linéaire Β de Gnossos ont permis — entre autres choses — de réduire
d'environ 35 pour cent le nombre des pièces « agrapha » : 194 ont été
raccordées à des documents déjà numérotés3, une vingtaine à des morceaux
non numérotés, une trentaine a été écartée parce qu'il ne s'agissait pas
de linéaire Β ou de fragments de tablettes et 64 sont éditées ci-dessous.
A la fin de février 1972, nous avons classé les quelque 500 fragments
restant en quatre tiroirs se répartissant comme suit :
(1) J.-P. Olivier, « Nouvelles tablettes en linéaire Β de Cnossos », ABSA 62 (1967), p. 267-
323, pi. 51-75.
(2) P. 268.
(3) 67 dans J. T. Killen et J.-P. Olivier, « 155 raccords de fragments dans les tablettes
de Cnossos », BCH 92 (1968), p. 115-141 ;
24 dans L. Godart, J.T. Killen et J.-P. Olivier, « 123 raccords de fragments dans les
tablettes de Cnossos », Minos 10 (1969), p. 151-165 ;
47 dans L. Godart et J.-P. Olivier, « 119 raccords de fragments dans les tablettes de
Cnossos », Studi Mie. ed Egeo-Anatolici 15 (1972)vp. 33-50 ;
56 dans L. Godart et J.-P. Olivier, « 98 raccords et quasi-raccords de fragments dans les
tablettes de Cnossos », Minos 13 (1972), p. 113-129. 6 LOUIS GODART ET JEAN-PIERRE OLIVIER [BCH 97
1) « aspect des tablettes du scribe 117 » [dont 15 fragments Wb]. . . . 104
2) « des de l'Arsenal » (= principalement scribes 128-
133) 42
3) « aspect des tablettes du scribe 103 » 46
« des des scribes «124 »» 17
varia (tout petits fragments) 50
3)99
4) varia 155
Total 513
Ce classement est, bien entendu, assez arbitraire, et pourra être modifié
par quiconque travaillera sur ce matériel.
De 1966 à 1970, > on s'était interdit de numéroter de nouveaux
fragments ; aussi KT* (dont le manuscrit a été terminé en 1970)4 s'arrête-t-il
au numéro 8754.
A partir de 1971, nous avons recommencé à isoler et à classer des
fragments « lisibles » : de 8755 à 8786 en 1971, de 8795 à 8330 en 1972.
Les deux séries que, pour des raisons de facilité, l'on n'a pas regroupées,
sont séparées par les numéros 8787 (à l'heure actuelle au Musée National
d'Athènes)5 et 8788-8794 (éléments de quasi-raccords)6.
Au total, on trouvera ci-dessous 75 documents, à savoir :
Ws 8752-87547;
Β 8755-Χ8786;
D 8787 ;
8788-8794;
Ak 8795-X 8330.
Ν. Β. : 8776, 8777, 8778, 8818 et 8831 ont déjà été raccordés à des
pièces de numéro plus bas8.
On ne prétendra pas que ces fragments sont d'un intérêt extraordinaire :
il s'agit — au propre comme au figuré — de « fonds de tiroirs ». Mais
(4) The Knossos Tablets*. A Transliteration by J. Chadwick, J. T. Killen and J.-P. Olivier
(Cambridge, 1971), xiv+472 p.
(5) Ainsi d'ailleurs que 8831 (qui se raccorde à Dd 7106) : voyez J. Sakellarakis et
J.-P. Olivier, « Deux fragmente de tablettes en linéaire Β de Cnossos au Musée National
d'Athènes », ArchAnAth 5 (1972), p. 289-292.
(6) Quasi-raccords édités dans « 98 raccords et quasi-raccords... » (cf. ci-dessus note 3),
sub 1273, 6312, 6059, 7060, 7131, 8164 et 8293.
(7) Les σφραγίσματα We 8752-8768-8764 n'ont été identifiés qu'à l'automne de 1966 par
Olivier, qui les publia (« La série Ws de Cnossos », Minos 9 [1968], p. 173-183) mais sans photo
graphies ni dessins ; aussi comblons-nous cette lacune en tête du présent article, qui fait ainsi
suite, sans solution de continuité, à celui de ABSA.
(8) Raccords édités dans « 98 raccords et quasi-raccords... » (cf. ci-dessus note 3), sub 1341,
1850, 5913, 7106 et 8562. FRAGMENTS DE TABLETTES DE CNOSSOS ? 1973]
l'expérience nous a appris que publier ces morceaux (c'est-à-dire les doter
non seulement d'un état-civil — en l'occurrence d'un numéro — , mais
encore d'une « personnalité » — d'abord d'un sens de lecture, ensuite d'une
lecture — ) c'était en faciliter grandement le raccordement avec des pièces
plus importantes : ainsi, le tiers environ des fragments édités en 1968
a déjà disparu.
Pendant cinq ans nous nous sommes abstenus de toute publication de
ce genre, afin d'être certains que l'article que l'on a sous les yeux soit
vraiment — sauf nouvelles découvertes — le dernier du genre. Nous ne
prétendrons pas qu'avec beaucoup de patience et un peu d'astuce on ne
saurait éditer quelques-uns encore de ces 500 fragments « agrapha ». Mais
ce sera difficile.
Pour la présentation des textes, on voudra bien se reporter à l'intr
oduction de « Nouvelles tablettes en linéaire Β de Gnossos » et à celle de
Α) Σφραγίσματα (1966)
Ws 8752
α. mul supra sigilîum
β. γ. vacant
Ws 8753
α. sigilîum
β. γ. vestigia
Ws <8754>
α. sigilîum
β. ku-wa-ta
γ. o-pi a-nu-wi-'ko'
Moulage en plâtre ; l'original n'a pas été retrouvé.
B) Fragments Iraklion (1er lot : 1971)
Β (5) 8755 (104)
sup. mut.
.1 ]VIR [
.2 ]VIR[
inf. mut.
d' Iraklion, (9) Nous et son remercions épimélète, très MUe vivement A. Lembessi, ici M. dont St. Alexiou, la patience directeur et la bienveillance du Musée archéologique à notre égard
— année après année — ne se sont jamais démenties. 8 LOUIS GODART ET JEAN-PIERRE OLIVIER IBCH 97
D 8756 (= MSK 31)
. 1 ]30 [
.2 joyis™ 5 [[
L 8757 (103)
] TELA.x[
inf. mut.
Ne 8758+/r. (133)
];ke[
inf. mut.
Peut-être ]-de[ou même]-rç3[·
(« 124 ») Se 8759
][TUN 1
(« 124 ») Xd 8760
]te[
(« 124 ») Xd 8761
]1
CD
Xe 8762 inf. ]ne mut. (103)
X 8763
sup. mut. 9 1973] FRAGMENTS DE TABLETTES DE CNOSSOS
Χ 8764 (132?)
inf. mut.
Χ 8765
sup. mut.
inf. mut.
Peut-être ]-}[.
Χ 8766
sup. mut.
M
X 8767
sup. mut.
]ka[
X 8768
sup. mut.
i-ri-ta-de
Trace à droite, peut-être interponction.
ki-ri-ta-de : sans doute toponyme à l'accusatif allatif ; on avait déjà un exemple de ki-ri-ta-de
en Ws 8498 (cf. J.-P. Olivier, ABSA 62 (1967), p. 290) ; ki-ri-ta-i (dat.-loc. pluriel?) se rencontre
en Od 5008. A et ki-ri-ta (nom. plur. ?), en Ld 786.1.
X 8769
sup. mut.
X 8770
. ]W [
inf. mut.
Χ 8771+/Γ.
sup. mut. 10 LOUIS GODART ET JEAN-PIERRE OLIVIER ÎBCH 97
Χ 8772
sup. mut.
Traces à droite.
X 8773
inf. mut.
X 8774
inf. mut.
X 8775
sup. mut.
. ]ti-n[
inf. mut.
v. sup. mut.
]*47-u[
inf. mut.
X 8776 : raccordé à X 8562
X 8777 : raccordé à Dv 1454[+]Da 1341
X 8778 : raccordé à Da 1350
X 8779
sup. mut.
X 8780
wo[
X 8781
sup. mut. FRAGMENTS DE TABLETTES DE CNOSSOS 11 1973]
Χ 8782
]
]vacat
X 8783
]
inf. mut.
X 8784
]1
0
X 8785
]1
\J
X 8786
]1
D G) 8787 Fragment Athènes ]qa-mo, (1971) ovism 120[
Pour le commentaire, voyez J. Sakellarakis et J.-P. Olivier, ArchAnAth 5 (1972), p. 289-292.
D) Fragments Iraklion (2e lot : 1972)
8788 [+]Da 1273 12 LOUIS GODART ET JEAN-PIERRE OLIVIER [BCH 97
8789 [+]Dv 5312
8790 [+]Dv 6059
8791 [+] C 7060
8792 [+] *7131
8793 [+]X 8154
8794 [+]X 8293
Ak (1) 8795 (103?)
M
inf. mut.
[+] Ak 8334?
C 8796
ri sysx[
A droite, peut-être non pas idéogramme, mais syllabogramme (çtg[ou qq[ pourraient être envisagés).
Dv 8797 (117) 13 FRAGMENTS DE TABLETTES DE CNOSSOS 1973]
Dv 8798 (117)
sup. mut.
Dv 8799 +/rr. (117)
]J9[
Dv 8800 +//T. (3) (117)
.A
.B ]vest.[
Dv 8801 (117?)
sup. mut
inf. mut.
Ph 8802
.1 sup. mut
.2 ] ÇLE [
.3 ]vacat[
Nc 8803 (133)
} [
inf. mut.
Nc 8804+fr. (133)
inf. mut.
N.B. : pas sup. mut., il y a des restes du lai. sup.
Ne 8805 (133)
sup. mut.