//img.uscri.be/pth/cefbe3d4cb9d5092cdf820eb2e04d62999bfb078
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Penser le management de projet a l'âge de la complexité - conséquences sur le management des risques projet, Thinking project management in the age of complexity. Particular implications on project risk management

De
218 pages
Sous la direction de Jean-Claude Bocquet, Franck Marle
Thèse soutenue le 18 décembre 2009: Ecole centrale Paris
Un projet est un effort temporaire et unique entrepris pour fournir un résultat. Ce résultat est toujours unchangement pour l'organisation, qu’il prenne effet dans ses processus, sa performance, ses produits ouservices. De nombreux manques ont été détectés tant dans le monde industriel que dans le mondeacadémique dans la mesure où les paramètres usuels (délai, coût, qualité) ne sont clairement plus suffisantspour permettre de décrire et gérer le projet à un instant t. Dès lors, les méthodes actuelles ne sont plussuffisantes pour répondre aux enjeux grandissant de la complexité projet, source de nombreux risques.Cette thèse de doctorat propose de penser le management de projet dans ces contextes de complexité encherchant à comprendre comment des aspects liés à la complexité peuvent être intégrés plus efficacementdans les pratiques de management de projet, et plus particulièrement dans le processus de management desrisques projets. Elle commence par définir les concepts nécessaires puis vise à décrire dans un premiertemps ce qu’est la complexité projet grâce à l’élaboration d’un référentiel de complexité projet. Ceréférentiel est ensuite raffiné à travers la réalisation d’une étude Delphi internationale. Ce référentiel raffinépermet alors de construire une structure hiérarchique de type Analytic Hierarchy Process (AHP) et d’endéduire un indicateur relatif de complexité projet. En pratique cette approche permet notammentd’identifier les projets les plus complexes à l’intérieur d’un portefeuille ou les zones les plus complexes àl’intérieur d’un projet, afin d’assister le management de projets complexes. Ensuite, ce rapport a l’ambitionde décrire les conséquences de la complexité projet et de comprendre en quoi les méthodes actuelles demanagement des risques projet ne permettent pas de prendre en compte convenablement certains effets dela complexité. Cette thèse de doctorat propose alors deux approches innovantes pour assister lemanagement des risques des projets complexes. La première est une approche fondée sur la penséesystémique et qui repose sur l’introduction du concept de vulnérabilité projet. La seconde se fonde quant àelle principalement sur une approche analytique dont l’ambition est de regrouper les risques en fonction deleur niveau d’interaction potentielle (en termes de possibilité de relation de cause à effet) afin de faciliter lacoordination. L’ensemble des résultats est testé et illustré grâce à des études de cas diverses (dans lessecteurs de l’industrie automobile, pharmaceutique, du spectacle et de la construction).
-Management de Projet
-Aide à la décision
-Analyse systémique
A project is a temporary and unique endeavour undertaken to deliver a result. This result is always a changein the organization, whatever it is in its processes, performance, products or services. Limits and lacks havebeen detected in research as well as in industry about the project predictability, since usual parameters(time, cost and quality) are clearly not sufficient to describe properly the complete situation at a given time.As a whole, current methods have shown their limits, since they cannot face anymore the stakes of evergrowing project complexity, which is an ever growing source of project risks. This Ph.D. thesis aims atthinking project management in the age of complexity and understand how complexity aspects can beintegrated into project management practices, particularly in the case of the project risk managementprocess. After defining concepts, this thesis aims at describing project complexity thanks to the elaborationof a project complexity framework, which is refined thanks to an international Delphi study. This refinedframework is then the basis of an Analytic Hierarchy Process (AHP) hierarchical structure which permits tobuild a relative project complexity index in order to assist decision-making. For all practical purposes, itnotably permits to focus on the most complex projects within a portfolio or on the most complex zones of aproject in order to assist complex project management. Then, after describing the consequences of projectcomplexity and understanding the limits of existing project risk management processes to cope with somecomplexity-related aspects, this Ph.D. thesis proposes two innovative approaches to assist complex projectrisk management. The first one is based on a systems approach through the introduction of the concept ofproject vulnerability. The second one is mainly based on an analytical approach which aims at clusteringproject risks according to the strength of their interactions (in terms of possible cause-consequence link).Diverse industrial case studies permit to test these proposals (automotive, pharmaceutical, entertainmentand construction industries).
-Project management
-Decision-making
-Systems analysis
Source: http://www.theses.fr/2009ECAP0047/document
Voir plus Voir moins

ÉCOLE CENTRALE DES ARTS
ET MANUFACTURES
« ÉCOLE CENTRALE PARIS »


THÈSE
présentée par

Ludovic-Alexandre VIDAL

pour l’obtention du

GRADE DE DOCTEUR

Spécialité : Génie Industriel

Laboratoire d’accueil : Laboratoire Génie Industriel

SUJET :

THINKING PROJECT MANAGEMENT IN THE AGE OF COMPLEXITY.

PARTICULAR IMPLICATIONS ON PROJECT RISK MANAGEMENT.



soutenue le : 18 décembre 2009

devant un jury composé de :

M. Germain LACOSTE, INPT / ENSIACET Examinateur
M. Rémy GAUTIER, Arts et Métiers ParisTech Rapporteur
M. Didier GOURC, Ecole des Mines d’Albi-Carmaux Rapporteur
M. Guy-Jacques BARLET, Alstom Transport Examinateur
M. Jean-Claude BOCQUET, Ecole Centrale de Paris Directeur de thèse
M. Franck MARLE, Ecole Centrale de Paris Co-encadrant de thèse

2009ECAP0047


tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010
tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010











A mon grand-père, Grégoire, parti un peu trop tôt.

A mes sœurs, Frédérique et Sabrina, à qui j’ai souvent pensé durant ce travail.

A Julien, sans le soutien (et les mélodies) de qui ce travail aurait été impossible.

Et surtout à mes parents, Jean-Paul et Bernadette, à qui je dois d’être qui je suis aujourd’hui.

Merci.


















tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010






































tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010Remerciements


Ces remerciements sont assez longs, qu’on me pardonne. Certains y verront ma bonhommie,
d’autres y verront mon enthousiasme, d’autres y souligneront mon sentimentalisme et d’autres
enfin y repérerons ma propension naturelle à la démesure. Chers lecteurs, quoi que vous y voyez,
soyez certains qu’ils ne sont que le reflet sincère des petits instants de vie qui me reviennent en
pensant à mon travail de thèse de doctorat !

En premier lieu, je tiens à remercier M. Le Professeur Jean-Claude BOCQUET pour avoir accepté
de mettre son expertise scientifique, son énergie et son humour sans égal dans la direction de
cette thèse de doctorat. Ses précieux conseils et son ouverture d’esprit m’auront éclairé et permis
de prendre du recul tout au long de ce travail. Bill, j’ai à jamais un de tes tableaux chez moi !

Ces premiers remerciements trouvent pleinement leur sens en y ajoutant ceux adressés à M.
Franck MARLE, maître de conférences. Merci à lui pour ses compétences techniques et son
regard critique qui ont toujours su challenger mon travail et recadrer ma recherche. Merci à lui
pour son soutien, son sourire et son intelligence humaine, trois éléments grâce auxquels je suis
fier de dire aujourd’hui que de notre relation encadrant-doctorant sont nés un binôme solide de
collègues et une véritable relation amicale au fil des années…

Je tiens en second lieu à remercier le reste des membres de mon jury de thèse de doctorat. Tout
d’abord, les rapporteurs de ma thèse : M. Rémy GAUTIER, maître de conférences et M. Didier
GOURC, maître de conférences. Leurs connaissances et leur niveau d’exigence m’auront permis
de repousser mes limites dans la finition de ce travail de doctorat et je les remercie pour leurs
critiques constructives et leur regard toujours précis. M. Le Professeur Germain LACOSTE
m’aura fait quant à lui l’honneur de présider mon jury de thèse et je le remercie pour son
investissement dans ce travail. Enfin, je remercie M. Georges LABET pour son regard
expérimenté dans l’examen de mes travaux et M. Guy-Jacques BARLET pour son expertise, son
professionnalisme et son ouverture au moment de l’application industrielle de partie de mes
travaux.

Mes derniers remerciements liés au contenu scientifique / industriel de ma thèse de doctorat
s’adressent à M. Jean-Louis GIORDANO qui m’aura apporté le recul sur les sciences de la
complexité que lui auront apporté ses années de travail chez Renault. Mes remerciements
s’adressent aussi à l’ensemble des partenaires industriels de cette thèse et des participants à
l’étude Delphi menée dans le cadre de ce travail.

tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010De plus, ces années au sein du Laboratoire Génie Industriel de l’Ecole Centrale Paris, qui ont
suivi ma scolarité en tant qu’élève ingénieur à l’Ecole, n’auraient pas été les mêmes sans les
relations que j’ai pu nouer avec nombre de mes collègues : s’ils y prêtent attention, ils pourront
voir qu’une partie de chacun d’eux peut se trouver quelque part dans cette thèse de doctorat.
Parmi eux, je tiens particulièrement à remercier :
• Sylvie GUILLEMAIN, ma maman du labo, qui m’aura rendu bien des services et avec qui
j’aurai tant partagé. Nous serons toujours unis par le pouvoir du 13 janvier !
• Corinne OLLIVIER, Carole STOLL et Anne PREVOT, trois complices à de multiples
niveaux et qui m’ont enlevé beaucoup d’épines du pied.
• Evren SAHIN et Yves DALLERY, deux soutiens, deux amis, deux pros ! Merci à vous
deux d’avoir été là durant ces années et bisous à Tom-Alexandre, qui porte un ravissant
prénom !
• Aude SCHINDLER, ma partenaire number one dans ces années de thèse. Deux parcours
qui se ressemblent : deux Centraliens, thésards au LGI, qui finiront par créer leur
entreprise, et qui auront pendant des mois fait retentir leur rire si particulier au
laboratoire ! Merci pour ta gentillesse et ta bonne humeur sans borne : ce n’est que le
début.
• Oualid JOUINI, mon co-bureau pendant des années, complice s’il en est ! T’es un chef et je
trouve que les théories dans lesquelles tu excelles sont décidément extraordinaires :-)
• Julie LE CARDINAL, pour nos collaborations, nos discussions et nos rires partagés !
• Annie-Claude et toutes ses collègues pour m’avoir toujours assuré un environnement de
travail confortable et avoir aussi déclenché de bonnes rigolades au son des Antilles !
• Leila BOUZAIENE-MARLE, Marija JANKOVIC, Chao FANG, Anne-Françoise
CUTTING-DECELLE, Asma GHAFFARI, Zied JEMAI, Céline GICQUEL, Chaaben
KOUKI, Emna BENZARTI, Angela MINZONI-DESROCHE, Wided SGAHIER, Marinita
SCHUMACHER, Abir FATHALLAH, Véronique EZRATTY, Myriam KAROUI, Brigitte
BONAN, Christophe DELAUNAY,… pour les échanges sympathiques et les fous rires que
nous avons pu avoir durant ces années !
• Et enfin les nombreux autres que j’ai la maladresse d’oublier alors que j’ai passé de très
bons moments avec eux… Sachez que votre nom peut-être absent de ces lignes par
mégarde, mais qu’il ne le sera pas de ma mémoire !

Enfin, si la bonne qualité de l’environnement professionnel est une condition nécessaire à la
poursuite agréable d’un travail de doctorat, celle de l’environnement personnel l’est tout autant. Il
est donc temps de remercier ces personnes de la sphère privée dont le soutien a aussi porté ce
travail :
• Mes amis des promos 2005 et 2006 de la formation ingénieur de l’Ecole Centrale, et en
particulier Françoise LY pour son indéfectible soutien et Alexandra PRIEUX pour sa
fidélité en toutes circonstances.
tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010• L’ensemble des artistes avec qui je collabore dans mon autre vie. La magie de nos
collaborations et l’énergie de nos spectacles auront toujours alimenté le moteur du
créateur (chercheur ou artiste) qui vit en moi. Merci tout particulièrement à la troupe du
spectacle LE PRINCE ET LE PAUVRE, et plus spécifiquement à Caroline GAUDFRIN
(P2004), François BORAND, Jeanne REGGIANI, et Arnaud DELMOTTE qui ont été plus
au courant que d’autres des difficultés que j’ai pu rencontrer dans ce travail de thèse. Un
merci tout spécial s’adresse à d’autres amis artistes qui auront été des sources d’énergie
continuelles durant ces années : pour ne citer qu’eux, Fabrice TODARO, le frérot, Carole
CLIN, Charlotte FILOU, Michel FRANTZ, Anthony MICHINEAU et Matthieu D’AUREY
pour la dernière ligne droite.
• Un immense merci (et ces deux mots seront toujours trop faibles) s’adresse tout
naturellement à Julien SALVIA (P2006), mon complice ad vitam aeternam, ma moitié
créatrice. Toutes les chansons et tous les spectacles que nous avons écrits ensemble
durant ces années ont été autant de pierres sur lesquelles me reposer quand le courage
me manquait devant l’ampleur de ce travail de recherche. Je n’ai plus que six mots pour
toi : à nous de décrocher le ciel !
• Enfin, mes derniers remerciements (ne garde-t-on pas le meilleur pour la fin ?) s’adressent
à mes parents, Jean-Paul & Bernadette VIDAL, qui n’ont jamais cessé d’être présents
pendant ce travail de thèse, et pour ainsi dire, pendant toute ma vie. Ils m’ont donné
depuis ma plus tendre enfance le sens de l’émerveillement et m’ont inculqué des valeurs
essentielles : la curiosité, le respect, l’exigence et l’humilité. Ils sont donc en quelque sorte
et sans nul doute les premiers facteurs de réussite de ce doctorat ! Simplement merci…
Merci enfin à vous de me donner l’occasion de clôturer ces remerciements par les plus
beaux mots de la langue française : je vous aime.


Ludovic-Alexandre VIDAL












tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010


































tel-00546695, version 1 - 14 Dec 2010